Erray participe à un débat du Conseil de sécurité sur "les pandémies et la sécurité"    TFBank – Tunisair – CTN : Ce qu'il faut savoir sur l'achat à crédit de billets de voyage par les Tunisiens résidents en France    Le bureau des Nations Unies s'engage à poursuivre son appui à la Tunisie dans sa lutte contre le coronavirus    Mini-football | Coupe de Tunisie – Huitièmes de finale : Siliana est tombée    Tennis | Tournois nationaux : Un circuit d'été    CNAM : Et si nous arrêtions de bricoler et de rafistoler ?    Fakhfakh songe-t-il à démissionner ?    La Chambre Tuniso-Italienne de Commerce et d'Industrie tient sa 35ème Assemblée générale ordinaire    La Liga: le classement général après les matches de la 33è journée    Erray reçoit un appel téléphonique de son homologue espagnole    Alerte météo : Température en hausse avec un vent de sirocco    l'Elysée annonce la démission d' Edouard Philippe et son gouvernement    Emmanuel Macron accepte la « démission » de son Premier ministre Edouard Philippe et de celle de l'ensemble du gouvernement    Tunisie : Mohamed Moez BelHassine nommé DG de l'ONTT    Le geste du ministère des Finances à l'égard des étrangers résidents en Tunisie en situation précaire    Officiel : Leroy Sané s'engage avec le Bayern Munich    Transfert : Hamdi Nagguez signe pour 3 ans à l'Espérance de Tunis    Samsung FastTrack : Une 4ème édition sous le signe de l'innovation sociale    La hache de guerre est-elle déterrée ?    17 nouveaux cas de coronavirus en Libye    Tunisie: Rapatriement de 113 tunisiens bloqués en Libye via Ras Jedir    Appel à la création d'un observatoire national chargé d'évaluer le discours sur l'image de la femme dans la société    La Ligue des champions en Espagne sera diffusée sur Movistar+ jusqu'en 2024    Le ministère de l'Agriculture fixe les prix de vente des moutons de sacrifice    385 nouveaux cas en Algérie en 24 heures    La cessation des hostilités et la pause humanitaire exigées par le Conseil de Sécurité à l'initiative de la Tunisie et de la France seront-elles respectées ?    Tests négatifs pour 11 migrants clandestins au Kef    Mohamed Ouertatani nommé Directeur général du Fonds tunisien de l'investissement    Tarak Ben AMMAR votera aux prochains Oscars    Houssem Habbassi avec le groupe    Tout le monde contre le projet    La passion amoureuse loin du qu'en dira-t-on    Cin'étoiles d'été : Projections de films récents par l'IFT à Tunis, Sousse et Sfax (Programme)    2,7 milliards de dinars de déficit budgétaire    Istanbul : basilique Sainte-Sophie peut redevenir une mosquée d'ici 15 juillet    Covid-19 : 2 années de croissance de perdues en matière de monétique    Israël Palestine : A-t-on enterré la paix ?    Réouverture de l'hôtel THE PEARL à Sousse    Espérance de Tunis : Tayeb Meziani sur le départ    Examens de fin de l'enseignement de base général et technique (concours de la 9e année de base) : Aujourd'hui, démarrage des épreuves    Le ministère de la santé veille sur l'actualisation permanente de la classification des pays selon le niveau de risque épidémique    Erray : il n'y a pas de changement dans la position tunisienne sur le dossier libyen    Report du festival de la chanson tunisienne à 2021    Nouveau partenariat entre le MAMC et deux institutions culturelles publiques    Le Film palestinien "It Must be Heaven" d'Elia Suleiman projeté en Tunisie (B.A. & Synopsis)    Chiraz Laatiri, ministre des affaires culturelles, à La Presse : «Le zonage pour assurer le bon déroulement des festivals»    Tunisie: Un bateau de pêche tunisien arraisonné par des garde-côtes libyens    Le Festival de la chanson tunisienne reporté à 2021    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ce mardi 10 Décembre «Journée internationale des Droits de l'Homme», en Tunisie et ailleurs ! Et puis après…
Publié dans Tunivisions le 10 - 12 - 2019

La Journée internationale des droits de l'homme est la journée célébrée chaque année partout dans le monde, le 10 Décembre, une journée qui demeure toujours axée sur la non-discrimination : "Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits".
Dans ce contexte, tous les militants des droits de l'Homme, essayent un tant soit peu de se faire démarquer un peu plus que d'habitude durant la journée du 10 Décembre, sans pouvoir pour autant donner pleine satisfaction à tous ceux qui sont privés de leurs droits les plus essentiels.


D'innombrables questions n'ont pas trouvé, jusqu'à présent, de réponses :
-Qu'avons-nous préparé pour fêter cette journée ?
-Où en sommes-nous avec nos droits ?
-Où sont les droits des « pauvres, des chômeurs, des diplômés qui attendent depuis des années à se faire caser, des opprimés, des ‘sans eau – sans électricité – sans logement – sans éducation – sans sécurité sociale' ?
-Qu'espérons-nous obtenir encore comme droits, alors que les droits essentiels ne sont pas respectés dans un très grand nombre de pays ?


Rappelons que la création officielle de cette journée remonte à la 317ème séance plénière de l'Assemblée générale le 4 décembre 1950, lorsque l'Assemblée générale avait déclaré la résolution 423(V), en invitant tous les Etats membres et toutes autres organisations intéressées à célébrer la journée comme ils l'entendent.
La date du 10 Décembre de chaque année a été choisie pour honorer l'adoption par l'Assemblée générale des Nations unies et de la proclamation le 10 Décembre 1948 de la Déclaration universelle des droits de l'homme.
Nous publions ci-après deux paragraphes relatifs aux Droits Universels :
»L'éducation aux droits de l'homme est bien plus qu'un sujet de leçon ou que le thème d'une journée: c'est un processus qui vise à ce que chacun soit équipé pour vivre sa vie dans la sécurité et la dignité. En cette Journée internationale des droits de l'homme, continuons ensemble à faire le nécessaire pour que les générations futures aient une culture des droits de l'homme, et à promouvoir la liberté, la sécurité et la paix dans tous les pays. »
(Kofi Annan, secrétaire général de l'ONU)
Lorsqu'on voit se qui se passent dans plusieurs régions du monde comme violations des droits, d'agressions sauvages, d'exterminations (par ex : en Palestine, au Yémen, en Syrie, en Irak, et dans d'autres régions), en jetant à la poubelle toutes les résolutions onusiennes, sous les regards masqués et inactifs de la communauté internationale, on se rend compte qu'il reste un très long chemin pour que les droits humains soient réellement « respectés » !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.