Tunisie – Le collectif de défense de Bélaïd et Brahmi menace de publier les documents accablants qui sont en sa possession    Tunisie: Arrêt des unités de production du phosphate de la CPG    Tunisie – Maroc : Quelle réaction des Aigles de Carthage après leur défaite contre les Pharaons ?    Garantir et protéger les droits de l'enfant    Plaider pour l'egalité    Riadh Mouakher nommé secrétaire général du gouvernement    Les professionnels sur leur lancée    Les semences locales au podium des produits exposés    34.247    Libye: Les Etats-Unis sanctionnent le chef d'une milice accusé de compromettre la paix    Le bateau Bourassine accoste au port    Tunisie – Vidéo : Ons Hattab en appelle à BCE, et la vice-présidente de l'ARP lui coupe la parole    Ça se bouscule derrière Chaouat    Pour le plaisir des yeux !    Des entraîneurs complexés    Quand rester chez soi devient plus «cool» !    Le boycott des examens du premier trimestre maintenu    Zoom sur l'Alzheimer, le diabète et les plantes antihypertensives    Une nouvelle distinction pour le cinéma tunisien    L'improbable face-à-face    Une belle restitution de «l'âme» du patrimoine musical tunisien    Tunisie: Le syndicat de la télévision et de la radio fixe les procédés de la grève générale du 22 novembre    René Trabelsi commence à faire ‘plein gaz' !    Tunisie: Affaire des martyrs Belaid et Brahmi, Machrou Tounes appelle à une enquête sérieuse et indépendante    Tunisie: Décès d'une fillette dans un incendie d'un dépôt de carburant de contrebande à Gafsa    Belgique: Un policier attaqué au couteau au cri d'Allahu Akbar    Météo: Prévisions pour Mardi 20 Novembre 2018    Kamel Morjane désigné membre du conseil d'administration du fonds de la Paix de l'Union africaine    Photo du jour : Souad Abdelrrahim s'improvise copilote de course automobile    En photos : Mieux qu'un match de foot, Yasmina Khadra attire la foule à Tunis...    Dans une lettre émouvante, Naomi Campbell rend hommage à Azzedine Alaïa    Programme TV du lundi 19 novembre    Tunisie : Un bus électrique BYD d'une autonomie de 250 km en phase de test    En photos : Le look sans-faute de Dorra Zarrouk au Liban…    Signature de conventions entre la Banque Centrale de Tunisie et Bank Al-Maghrib    Jeribi ex ministre de la Justice et Kourchid ex ministre des Domaines de l'Etat et des affaires foncières poursuivront en justice Rached Ghannouchi    Armes et munitions trouvées à la frontière tuniso-algérienne    Tunisie: Nouvelle dégringolade du dinar, l'euro dépasse le seuil des 3,300 millimes    CAN-2019 (Eliminatoires – 5e journée) : les résultats complets    L'Union des enseignants universitaires et chercheurs Tunisiens entame une grève périodique de trois jours    Match amical : Les Marocains Ziyach et Belhanda absents mardi face à la Tunisie    Assassinat de Jamal Khashoggi, Trump dit détenir un enregistrement “horrible à écouter”    Journée mondiale des victimes des accidents de la route    La vitalité de l'orientalisme polonais    Un débat à bâtons rompus sur le théâtre tunisien    Le loup solitaire était une meute    Bye bye Avigdor !    L'Afirque future 'Poubelle' des voitures Diesel Européennes ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tunisie - Partis politiques: Le Parti du Travail Tunisien intègre deux partis!
Publié dans WMC actualités le 26 - 08 - 2011

Dans une conférence de presse, organisée mercredi 24 août 2011, à l'hôtel El Mechtel, à Tunis, Abdeljalil Bédoui, coordinateur général et porte-parole du Parti du Travail Tunisien (PTT), pour qui tout grand dessein est un dessein à long terme, a annoncé fièrement l'intégration au sein des instances dirigeantes du PTT du mouvement de la citoyenneté et de la justice (Jamel Tlili) et du parti centriste démocratique (Jawhar Ben Fraj). Il s'agit là, nous dit-il, d'une première dans la scène politique locale. Le prélude à la construction d'un grand bloc moderniste et progressiste, capable d'incarner l'alternance, de promouvoir des idées avant-gardistes, d'opposer des identités batailleuses, de raisonner en termes d'influences, de coalitions, de se donner des leviers dans le combat démocratique en cours, de s'adosser aux avantages d'une stratégie de mouvement, de conduire cette métamorphose sociale, qui dégagera, à terme, de nouvelles valeurs, de revitaliser l'engagement collectif et d'imprimer sa marque sur les échéances électorales, liées au destin du peuple tunisien.
«Les trois partis, après des mois de concertations et d'échanges de points de vue, ont convenu de construire un grand parti politique pluraliste de centre gauche, où les sensibilités seront tolérées et intégrées dans tous les processus décisionnels de la direction du PTT afin de coller aux aspirations d'une société tunisienne plurielle, structurée autour de principes universelles et de la grand coopérative civique, attachée à la tolérance et à la coexistence des idées», déclare Jamel Tlili, dirigeant du mouvement de la Citoyenneté et de la Justice et remueur d'idées exceptionnel, qui a appelé tous les partis politiques à vocation sociale à adopter des stratégies frontistes dans la perspective de la Constituante, rendu un vibrant hommage à l'ouverture d'esprit et à l'humilité des responsables du PTT et mis en exergue la valeur ajoutée de son parti, enraciné dans le milieu de la jeunesse estudiantine depuis deux décennies.
De son côté, Jawhar Ben Fraj, porte-parole du Parti Centriste Démocratique, pour qui rien de grand ne se construit dans le refus, a exprimé toute sa joie d'intégrer les rangs d'un large front politique à même d'honorer d'autres verbes que le verbe avoir, d'endosser les préoccupations des jeunes tunisiens, lacérés par le chômage et l'ensauvagement de la misère, d'enraciner les valeurs du travail, d'encourager l'initiative privée, de placer le curseur social au bon niveau, de s'appuyer sur les réalités nationales, d'adopter des compromis et de bâtir la société de la transparence, de l'équité, de la fraternité et des valeurs morales. Dans un monde, dit-il, où les défis stratégiques, écologiques et économiques abondent.
Au fait, pour notre interlocuteur, bien malin, qui peut prédire ce que seront réellement les rapports de force politiques en Tunisie au-delà de la date du 23 octobre 2011. Seulement, insiste-t-il, l'avenir appartient aux partisans de la vitalité démocratique, de la mobilité sociale, de l'innovation collaborative et de la société des réseaux, un domaine, déclarent certains observateurs, où les amis de Jawhar Ben Fraj font des merveilles. Ce qui ne manquera pas d'avoir des répercussions positives sur le rendement médiatique du PTT au niveau de la toile.
En guise de conclusion, Abdeljalil Bédoui, après avoir valorisé l'apport des énergies motivationnelles, s'est dit confiant dans l'ancrage et l'enracinement des valeurs du parti dans la scène politique, exprimé de nouveau sa joie devant l'afflux du sang neuf au sein du PTT, qui sème comme un laboureur et tisse des liens comme un tisserand. Tout en soulignant la prééminence du consensus chez les militants. Condition sine qua non de la pérennité de la diversité, de l'échange et de la mosaïque de sensibilités au sein des instances dirigeantes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.