Marouane El Abassi: 2021 Nécessaire optimisme de combat!    Dans une capitale sous haute surveillance, le nouveau président des Etats Unis Joe Biden prête sement    Dépréciation du dinar face aux principales devises étrangères    Le président algérien s'est fait opéré en Allemagne    Coronavirus: La situation épidémiologique à Siliana    Tunisie: En images, marche dénonçant la dégradation de situation sociale à Sousse    L'Ordre des avocats dénonce l'usage ''excessif de la force'' lors des manifestations pacifiques    L'un des plus grands constructeurs de produits électroniques UMIDIGI arrive en Tunisie    The Voice Belgique: le chanteur Tunisien Youssef Ben Soltan impressionne le jury (vidéo)    Tunisie [Vidéo]: Reprise des entraînements de l'Olympique de Béja en préparation de la rencontre contre l'US Monastir    Foot – Marché des transferts : une baisse historique en 2020 (Fifa)    Hand – Mondial 2021 : Mohamed Amine Darmoul 3e meilleur buteur du premier tour    UE : le taux d'inflation annuel s'est établi à 0,3% (décembre 2020)    La BIAT lève 113,4 millions de dinars    UTAP : Les agriculteurs menacés par la faillite et le pays par la famine    Le coordonnateur-résident de l'ONU en Tunisie suggère un partenariat avec les médias    Quand le swag de K2rym triomphe du sérieux de Mechichi    Afrique : Le Sénégal, foyer de mégaprojets gaziers ouest-africains, accueille un événement majeur sur la transition énergétique    Une manifestation contre le pouvoir à Sousse    Ce n'est pas une révolution    Spectacle Felliniana hommage au grand réalisateur Federico Fellini en streaming gratuit    Covid-19 : Tunisiens, remettons-nous à la vitamine D, en attendant le vaccin !    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 20 Janvier 2021 à 11H00    BTE : Un PNB de 50,298 millions de dinars    Les films tunisiens "Un Fils" et "L'Homme qui a vendu sa peau" primés au festival des Lumières de la Presse Internationale    En direct et live streaming, chaîne tv : Juventus Turin – Naples, Super Coupe d'Italie, Finale    DECES: Dr Mokhtar JELILI    Examen des mesures exceptionnelles: Débat parlementaire ou blocage et temps perdu    Monsieur Mahmoud Zani:LES ENTREPRISES MULTINATIONALES : QUELLES NORMES DE REGULATION ? QUEL TYPE DE CONTROLE ?    Analyse sociologique du discours de Mechichi    Moez Cherif, Président de l'Association de défense des droits de l'enfant à La Presse «La fermeture des établissements scolaires est la preuve de l'échec de notre politique sanitaire»    NEWS: Le Sahel SC engage Hichem Dali    Foot-Europe: le programme du jour    REMERCIEMENTS ET FARK: M'Hamed Ben ALYA    Programmes confinés: Savoir adapter le vivant au numérique    Tunisie-Ligue 1 : programme de la 9e journée    Sonia Ben Cheikh rassure les Tunisiens    USA: Le message d'adieu de Melania Trump    Météo: Prévisions pour mercredi 20 janvier 2021    L'efficacité du 2ème vaccin russe anti-Covid est de 100%    Le ''patient zéro'' de l'épidémie pourrait ne jamais être retrouvé    Le comité directeur du Festival de la chanson tunisienne dévoile les grandes lignes de l'édition 2021    USA: Joe Biden serait-il capable d'offrir la citoyenneté à des millions d'immigrants?    Anissa ben Hassine, universitaire, auteure de « C'était un 14 janvier 2011 à Tunis », paru chez Leaders à La Presse: «On ne met pas sa propre vie de côté quand on vit une révolution»    Quid de la culture    Contrepoint | Populisme, trumpisme : nul génie qui vaille...    Tunisie – Quand les présidents comprendront-ils que l'intérêt de la Tunisie est en jeu et qu'il est prioritaire ?    Tunisie : Nouvelle session du programme "Octopus" de la FKL    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Union des éditeurs tunisiens accuse le ministère de la Culture d'entrave et de marginalisation
Publié dans WMC actualités le 30 - 10 - 2017

L'Union des éditeurs tunisiens (UET) a déploré le mode de gestion du secteur du livre et de l'édition par la Direction générale du livre au ministère des Affaires culturelles, accusée d'"entrave et de marginalisation", lit-on dans un communiqué de l'UET, publié samedi 28 octobre.
L'UET a dénoncé également "l'exclusion délibérée durant la plupart des grandes phases décisives du livre tunisien" du rôle de l'UET, pourtant seul représentant légitime de l'éditeur national.
Le mécontentement de l'Union est essentiellement dû à cette la politique de "rejet, marginalisation et indifférence adoptée par la direction générale du livre, en dépit des efforts considérables déployés par les éditeurs et les écrivains afin de développer le secteur du livre", ajoute l'UET. "Bien au contraire, toutes ces initiatives sont confrontées à un marasme étrange et sans précédent de la part de la direction du livre", estime l'Union des Editeurs Tunisiens.
Elle rappelle à cet égard que "jusqu'à maintenant, aucune somme n'a été versée du budget d'acquisition alloué au livre au titre de l'année 2017", évoquant un retard dans le travail de la commission d'acquisition pour laquelle "les candidatures sont fermées depuis le mois de mai dernier". De même pour la subvention consacrée au secteur du papier, auquel "une somme infime a été versée, jusqu'à la fin du mois d'octobre courant", souligne l'UET.
S'agissant des préparatifs pour la prochaine édition de la Foire internationale du Livre de Tunis (FILT), l'Union a évoqué une "politique catastrophique de la direction générale du livre qui avait cédé la date habituelle de l'édition 2018 de la foire, organisée annuellement fin mars au palais des expositions du Kram". Face à "l'inertie de la direction, la date du FILT se trouve déjà réservée par une autre foire, commerciale", précise le même texte.
L'Union rapporte des "rumeurs qui courent sur un éventuel transfert du Filt à la Cité de la culture, alors que l'espace n'est jusqu'à maintenant pas bien équipé techniquement, outre sa superficie qui ne permet pas d'abriter une foire d'envergure internationale répondant aux standards internationaux en matière d'organisation des foires du livres".
Par "souci de préserver les acquis de la foire", l'Union se dit "attachée à ce qu'elle se tienne dans le lieu et les délais habituels".
Face à "ces violations et abus" constatées dans la gestion de la direction générale du Livre ayant affecté l'environnement général du secteur de l'Edition et du livre", l'Union a décidé d'oeuvrer avec le ministère, dans le cadre d'une concertation et un partenariat édifiant, pour mentionner la totalité des violations et afin que chaque partie intervenante assume sa responsabilité", indique le communiqué.
L'Union précise qu'elle "se réserve le droit de prendre toutes les mesures possibles, afin de défendre les intérêts des écrivains et de la profession d'édition en Tunisie menacée de disparition à cause de la poursuite de la politique actuelle de la personne en charge de la gestion de la direction générale du livre".
L'UET souligne que son comité "restera en conclave et se prépare déjà pour une assemblée générale des éditeurs tunisiens afin d'examiner les derniers développements et prendre les décisions à même de défendre le secteur".
La crise entre l'UET et les services en charge du livre au ministère des Affaires Culturelles refait surface, après le dernier communiqué, en date du 2 juin 2017, émis par l'UET qui appelait au "dialogue sérieux et efficient afin de mettre en place une politique globale à même de sauver le secteur du livre et de l'édition".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.