Covid-19 | Un don américain de matériels médicaux au profit des hôpitaux de Remada et Ben Guerdane    Twitter suspend un compte de l'ayatollah Ali Khamenei    Kaïs Saïed présente ses condoléances à la famille de Meherzia Laabidi    Ce soir, le film documentaire «Boxe avec elle» : Les boxeuses vous parlent...    Les retraités affiliés à la CNSS peuvent désormais encaisser leurs pensions à travers les DAB    Semaine boursière : Le marché boursier termine sur une note négative    Olympisme : Le président du CIO se félicite du partenariat entre le CNOT, le gouvernement tunisien et l'OMS    Coronavirus-Gouvernement Mechichi: Le gouvernement des paradoxes    Zone logistique de Gargour (Sfax) : Appel à manifestation d'intérêt    Ligue 1 (9e journée) : Une affiche prometteuse en vue entre l'ES Tunis et le Stade tunisien    Zinedine Zidane (Real Madrid) testé positif au Covid-19    Covid-19 : 15% des entreprises ont réduit le nombre de leurs employés pendant la crise sanitaire (étude)    Tunisie-Béja: Des protestataires bloquent le passage des camions chargés de blé    Coronavirus: Les Etats-Unis déterminés à accélérer l'acheminement du vaccin vers la Tunisie    Tunisie : Le juge Mekki Ben Ammar, libéré    Rencontre entre le président de la CONECT M. Tarak Cherif et l'ambassadeur d'Allemagne en Tunisie, son excellence M. Peter Prügel    D'importantes quantités de riz, de café et de lait importées par l'OCT, sont avariées    Le musée national du Bardo : Cinq ans après le terrible attentat du 18 mars 2015    Donner sa chance à la chanson tunisienne ?    Présentation du livre de Khaled Derouiche : «Le dernier texte», traduction de M. Mohamed Baligh Turki    Le film "Fathallah TV,10 ans et 1 révolution plus tard" disponible en ligne sur le site de la FCAPA    Handball — Après notre élimination du Mondial: Dédramatisons !    USM: Une deuxième victoire pour décoller    NEWS: Ramzi Ferjani renforcera les U20    CONDOLEANCES    Selon L'UTICA, l'arrestation de Nabil Karoui n'est pas la solution    REMERCIEMENTS ET FARK: Jalel OUAJA    Confinement, des résultats en dessous des attentes ?    Coronavirus: De nouvelles contaminations à Zaghouan    Tunisie – vaccin anti-Covid: 100 mille citoyens déjà inscrits sur la plateforme Evax    Investissement Direct Etranger (IDE) en recul: L'instabilité continue à faire fuir les entreprises    Ils ont dit    La présidence a-t-elle arrêté le dialogue national ?    Programme TV du vendredi 22 janvier    Handball Mondial-2021 / Norvège vs Algérie en direct et live streaming : comment regarder le match ?    La poésie en questions: Histoire de versifications    Exposition personnelle «Des moments de peinture» de Qays Rostom à la galerie Saladin: Des actions de création    Les cadres de la Caisse des Dépôts et Consignations Tunisie à l'école de la BAD    Météo: Pluies attendues à partir de cette nuit dans le nord et localement le centre    Meherzia Labidi est décédée : la voix tonitruante d'Ennahdha au Bardo    Etats-Unis-Investiture: Kais Saied félicite Joe Biden    De Trump à Biden: la force de la symbolique    Festival de la chanson tunisienne 2021: 35 artistes confirmés et émergents sont nominés    Deux policiers et un citoyen tués dans une fusillade à Riyad    Au moins deux morts dans une forte explosion d'un immeuble au centre de Madrid    Dans une capitale sous haute surveillance, le nouveau président des Etats Unis Joe Biden prête sement    Le président algérien s'est fait opéré en Allemagne    L'efficacité du 2ème vaccin russe anti-Covid est de 100%    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mechichi au parlement : Il est temps de travailler sur un programme ambitieux rassembleur qui place le citoyen au cœur de l'opération de développement
Publié dans WMC actualités le 28 - 11 - 2020

Il est temps de travailler sur un programme ambitieux et rassembleur qui place le citoyen au cœur de l'opération de développement, a déclaré samedi le chef du gouvernement Hichem Mechichi devant le parlement. Nous sommes pour un développement solidaire et intégré avec l'Etat comme locomotive et l'unité comme slogan, a-t-il lancé.
Il a appelé députés, acteurs politiques, organisations sociales et professionnelles à adhérer massivement à ce programme. " Notre gouvernement est celui des solutions et des réalisations ".
Mechichi qui s'exprimait à l'ouverture d'une plénière consacrée au projet de budget de l'Etat pour l'exercice 2021 a relevé que ce budget doit marquer un changement et un nouveau départ pour le pays. " Le changement est un choix et peut devenir un destin ", a-t-il estimé.
Et d'ajouter, la Tunisie mène aujourd'hui un combat décisif pour garder l'intérêt de la patrie et de son économie au dessus de tout.
Le gouvernement pose un programme et tend la mais au dialogue constructif, a-t-il- suggéré, se disant confiant en la capacité des Tunisiens à relever les défis multiples.
A ce propos, le chef du gouvernement a souligné l'importance d'avoir des liens de confiance et de raffermir la concertation entre le gouvernement et les différents acteurs sur la scène publique.
Nous avons emprunté une voie longue, mais sure qui garantie le droit de tous les Tunisiens au développement et à une répartition équitable des ressources, a-t-il poursuivi, assurant que l'Etat n'abandonnera pas son rôle social.
Nous sommes tous des citoyens égaux dans ce pays qui refuse de céder au chantage et nous affrontons la violence par la force de la loi, a souligné le chef du gouvernement qui regrette l'attitude de ceux qui cherchent à investir dans les malheurs des Tunisiens.
Il a encore tenu à rassurer que son gouvernement a choisi la recherche des solutions plutôt que la création des problèmes. Il a critiqué le manque de stabilité politique qui complique une situation économique et sociale déjà complexe et qui s'est davantage aggravée par la pandémie du coronavirus.
Car il est vrai que la situation sanitaire n‘est pas l'unique crise à laquelle le pays fait face. Il a évoqué, dans ce sens, les difficultés économiques et financières, les problèmes d'ordre sociaux et, aussi, la gestion de la transition démocratique dans le pays.
La situation économique et sociale n'est pas le résultat de la pandémie, a-t-il relevé. C'est la conséquence de choix politiques accumulés pendant des années et dont nous sommes tous responsables, estime Hichem Mechichi sur ce point.
Sur les mouvements sociaux dans certaines régions, Mechichi, considère que le seul traitement sécuritaire est une
pratique révolue. Il a mis en avant des priorités et une approche de développement conçues par les habitants des régions eux-mêmes, en coordination avec le pouvoir central, les autorités régionales et locales et les composantes de la société civiles.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.