Marouane El Abassi: 2021 Nécessaire optimisme de combat!    Dans une capitale sous haute surveillance, le nouveau président des Etats Unis Joe Biden prête sement    Dépréciation du dinar face aux principales devises étrangères    Le président algérien s'est fait opéré en Allemagne    Coronavirus: La situation épidémiologique à Siliana    Tunisie: En images, marche dénonçant la dégradation de situation sociale à Sousse    L'Ordre des avocats dénonce l'usage ''excessif de la force'' lors des manifestations pacifiques    L'un des plus grands constructeurs de produits électroniques UMIDIGI arrive en Tunisie    The Voice Belgique: le chanteur Tunisien Youssef Ben Soltan impressionne le jury (vidéo)    Tunisie [Vidéo]: Reprise des entraînements de l'Olympique de Béja en préparation de la rencontre contre l'US Monastir    Foot – Marché des transferts : une baisse historique en 2020 (Fifa)    Hand – Mondial 2021 : Mohamed Amine Darmoul 3e meilleur buteur du premier tour    UE : le taux d'inflation annuel s'est établi à 0,3% (décembre 2020)    La BIAT lève 113,4 millions de dinars    UTAP : Les agriculteurs menacés par la faillite et le pays par la famine    Le coordonnateur-résident de l'ONU en Tunisie suggère un partenariat avec les médias    Quand le swag de K2rym triomphe du sérieux de Mechichi    Afrique : Le Sénégal, foyer de mégaprojets gaziers ouest-africains, accueille un événement majeur sur la transition énergétique    Une manifestation contre le pouvoir à Sousse    Ce n'est pas une révolution    Spectacle Felliniana hommage au grand réalisateur Federico Fellini en streaming gratuit    Covid-19 : Tunisiens, remettons-nous à la vitamine D, en attendant le vaccin !    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 20 Janvier 2021 à 11H00    BTE : Un PNB de 50,298 millions de dinars    Les films tunisiens "Un Fils" et "L'Homme qui a vendu sa peau" primés au festival des Lumières de la Presse Internationale    En direct et live streaming, chaîne tv : Juventus Turin – Naples, Super Coupe d'Italie, Finale    DECES: Dr Mokhtar JELILI    Examen des mesures exceptionnelles: Débat parlementaire ou blocage et temps perdu    Monsieur Mahmoud Zani:LES ENTREPRISES MULTINATIONALES : QUELLES NORMES DE REGULATION ? QUEL TYPE DE CONTROLE ?    Analyse sociologique du discours de Mechichi    Moez Cherif, Président de l'Association de défense des droits de l'enfant à La Presse «La fermeture des établissements scolaires est la preuve de l'échec de notre politique sanitaire»    NEWS: Le Sahel SC engage Hichem Dali    Foot-Europe: le programme du jour    REMERCIEMENTS ET FARK: M'Hamed Ben ALYA    Programmes confinés: Savoir adapter le vivant au numérique    Tunisie-Ligue 1 : programme de la 9e journée    Sonia Ben Cheikh rassure les Tunisiens    USA: Le message d'adieu de Melania Trump    Météo: Prévisions pour mercredi 20 janvier 2021    L'efficacité du 2ème vaccin russe anti-Covid est de 100%    Le ''patient zéro'' de l'épidémie pourrait ne jamais être retrouvé    Le comité directeur du Festival de la chanson tunisienne dévoile les grandes lignes de l'édition 2021    USA: Joe Biden serait-il capable d'offrir la citoyenneté à des millions d'immigrants?    Anissa ben Hassine, universitaire, auteure de « C'était un 14 janvier 2011 à Tunis », paru chez Leaders à La Presse: «On ne met pas sa propre vie de côté quand on vit une révolution»    Quid de la culture    Contrepoint | Populisme, trumpisme : nul génie qui vaille...    Tunisie – Quand les présidents comprendront-ils que l'intérêt de la Tunisie est en jeu et qu'il est prioritaire ?    Tunisie : Nouvelle session du programme "Octopus" de la FKL    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





PLF2021 : Des députés critiquent le rendement du gouvernement Mechichi dans le traitement des dossiers sociaux brûlants
Publié dans WMC actualités le 29 - 11 - 2020

Des députés ont critiqué, samedi soir lors de la séance la plénière consacrée à la discussion du projet de budget de l'Etat, du projet de la balance économique et du projet de la loi de finances pour 2021, le rendement du gouvernement de Hichem Mechichi dans le traitement des dossiers sociaux brulants, estimant que le gouvernement n'a pas engagé de véritables réformes, ni rompu avec " le rafistolage politique des gouvernements précédents, recourant plutôt aux mesures populistes".
Le député du parti Ennahdha, Moez Belhaj Rhouma, a considéré que le chef du gouvernement " a cédé au chantage", en signant, dès sa prise de fonction, l'accord relatif à l'augmentation salariale dans la fonction publique, en contrepartie du maintien de la suspension des recrutements, ce qui a contribué, selon lui, à l'aggravation de la situation marquée par une crise financière étouffante.
Pour sa part, le député du parti Ennahdha, Mohammad Lazhar Rama, a évoqué la question de l'activation d'un certain nombre de lois importantes et qui sont restées bloquées, notamment la loi n° 38 de 2020 portant dispositions dérogatoires pour le recrutement dans le secteur public, la loi sur le partenariat public-privé, ainsi que la loi sur l'économie sociale et solidaire.
Cette législation, affirme Rama, serait " pourtant à même d'offrir une réelle opportunité de développement économique et d'assurer une certaine stabilité sociale, de par sa contribution à la croissance du produit intérieur brut et la création de postes d'emploi effectifs ".
De son côté le député du bloc démocratique, Ridha Zaami, a estimé que le gouvernement actuel a pris des "mesures populistes qui servent à satisfaire des revendications stériles" ", critiquant la manière avec laquelle le dossier d'El Kamour a été traité, "qui a provoqué d'interminables revendications adoptées par les coordinations dans les différentes régions du pays", a-t-il dit.
Il a appelé à cet effet, le chef du gouvernement à fait preuve de responsabilité en engageant de véritables réformes et en assurant la stabilité des finances publiques.
Le député de la " Coalition de la dignité ", Mohammad Affas, a critiqué à son tour, la manière adoptée par le gouvernement pour traiter les dossiers d'El Kamour et des travailleurs des chantiers, qui a contribué à l'aggravation de la crise financière et sociale actuelle. Il a considéré que ces agissements ouvriront la voie à de nombreux sit-ins et autres mouvements de protestation, signalant que la politique gouvernementale contribuera au déclenchement de la "révolution des affamés", selon lui.
Pour sa part, le député indépendant Ridha Jaouadi a appelé à faire face à ce qu'il qualifie de "barbarie syndicale " qui, selon lui, " a détruit les institutions publiques et miné la culture du travail".
Il a déploré la politique menée par le gouvernement pour le traitement des revendications sociales, et son mutisme face à la violence policière aggravée qu'avaient subies les sans-emplois, au cours des mouvements de protestation menés à la Place du gouvernement à la Kasbah.
Pour sa part, Ameur Laaraiedh, député du parti Ennahdha a estimé que " l'emploi doit figurer parmi les priorités impérieuses de ce gouvernement ", rappelant dans ce contexte l'approbation d'une multitude de lois qui encouragent la création de mécanismes d'emploi pour les chômeurs qui sont appelées à être activées, avant d'entamer le recrutement des chômeurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.