REMERCIEMENTS: Hédia AOUALI veuve Hachemi Ben HENDA    Analyse constitutionnelle et politique: Conseil de sécurité Versus remaniement ministériel    Un jour difficile    Tunisie: Le FMI juge que les autorités tunisiennes ont su répondre aux enjeux de la pandémie    Huile végétale subventionnée: Introuvable dans les points de vente    Le marché boursier perd 0,53% à la fin de la séance    L'ITCEQ lance son portail sur la compétitivité de l'économie tunisienne    Football : Programme TV de ce mercredi 27 janvier 2021    LIGUE 1 — 10E JOURNEE | CA-USM : sortir de l'ombre    Ligue 1 – Matches avancés de la 10e journée: L'EST survole l'OB, le CSS revient de loin !    JSK: Ne plus traîner en chemin    Tunisie: Mohamed Ammar: Kais Saied apportera dans quelques jours le vaccin russe    Tunisie : Ghannouchi répare "le préjudice moral" subit par les députés Al Karama et dénonce la violence à leur égard    Météo | Vents forts et pluies éparses en fin de journée    Des malversations dans un centre postal spécialisé, selon l'INLUCC    Retour au calme à Sbeïtla    Les parents d'élèves appelés à inciter leurs enfants à assister aux cours    Covid-19 et vaccin : Quel est l'état de la vaccination en Afrique ?    Théâtre| « Martyr » de Fadhel Jaïbi: Explosion nihiliste dans une structure morte    18e édition du Festival des cinémas d'Afrique du pays d'Apt (Fcapa) — Table ronde «Circulation immatérielle des films»: L'expérience collective du grand écran avant tout    Démarrage du cycle euro-tunisien destiné aux professionnels de la culture    Tunisie- Yassine Ayari rappelle les mesures prises par le gouvernement au profit des classes aisées    Conflit d'intérêts au sein de la Caisse des dépôts et consignations    Tunisie [Audio +Photos]: Déclarations après match Espérance Sportive de Tunis contre Olympique de Béja    Tunisie : Le gouvernement Mechichi II franchit l'écueil du Parlement !    Tunisie- Une guerre où tout le monde a tort et tout le monde sera perdant !    Bloqués en Malaisie, des Algériens menacent de saisir l'ONU    Ligue 1 : L'Espérance de Tunis s'amuse avant le derby    La réponse de Mechichi à Saïed : "Le populisme clivant, contre l'action bénéfique"    Amine Mahfoudh évoque le flou constitutionnel qui entoure les remaniements ministériels    Le patronat libyen sollicite les compétences et la main-d'œuvre tunisiennes    Le FLAGSHIP KILLER MI 10T Pro-5G de XIAOMI débarque enfin en Tunisie    Espérance de Tunis : le Ghanéen Khaled Abdelbasset espérantiste jusqu'en 2023    Mobilisation tous azimuts en faveur de l'adaptation au changement climatique en Tunisie    Débats houleux à l'ARP, levée de la séance plénière    Le premier ministre italien présente sa démission    Commémoration du 40e jour de son décès : Abdelwahab Bouhdiba, le sociologue émérite    Contrepoint | Culture... et interrogations    Tunisie-Ligue 1 (J10): les matches de ce mardi et programme TV    Ramadan 2021: Nouvelle série "Kan Ya Makanesh" d'Abdelhamid Bouchnak avec Hatem Belhaj    Exposition collective "Géographie de l'intime" à la station d'art B7L9 du 29 janvier au 7 mars    [TRIBUNE] #Jeunesse #Espoir !    Covid-19 : Joe Biden durcit les règles d'entrée aux Etats-Unis    Voici pourquoi la souche britannique pourrait provoquer une mortalité accrue    Etats-Unis: Le procès de Trump devant le sénat débutera le 8 février    Mustapha El Haddad: L'embrigadement des jeunes pour le jihad «Le paradoxe tunisien»    Etats-Unis-Investiture: Kais Saied félicite Joe Biden    De Trump à Biden: la force de la symbolique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Comité de pilotage du PARJ : Engagement de projets visant la réforme de la justice
Publié dans WMC actualités le 04 - 12 - 2020

La 11ème réunion du Comité de pilotage du Programme d'appui à la réforme de la justice (PARJ) s'est tenue vendredi 4 décembre 2020 à Tunis. Elle a été consacrée à l'examen de l'état d'avancement des projets inscrits dans le cadre de ce programme dont la mise en œuvre se poursuivra jusqu'à 2024.
A cette occasion, le responsable national du Programme, Jelloul Chelbi, a passé en revue les projets de réhabilitation de l'infrastructure judiciaire et pénitentiaire qui ont été réalisés dans le cadre des deux premières phases de ce programme avec l'appui de l'Union européenne.
Les deux étapes du PARJ ont démarré respectivement en octobre 2012 et en avril 2015. Il s'agit, a-t-il rappelé, de l'aménagement des tribunaux de première instance de Sfax, de Gabès et de Nabeul ainsi que de la réhabilitation de deux établissements pénitentiaires à Sousse et à Gabès.
La troisième phase du programme (PARJ 3) a démarré en octobre 2018. Elle a nécessite la mobilisation d'une enveloppe de l'ordre de 60 millions d'euros. 50 millions de dinars seront injectés dans le budget de l'Etat, a souligné Chelbi, faisant savoir que le déblocage de ce fonds est tributaire de la réalisation d'un ensemble de réformes dont notamment, la mise en place de la Cour constitutionnelle et de l'adoption de la loi organique relative à l'inspection générale au ministère de la justice.
Le responsable du PARJ a, toutefois, reconnu des défaillances ayant marqué la mise en œuvre des projets de réforme, soulignant que "le programme de réforme de la justice ne peut en aucun cas remplacer l'Etat et le ministère de la justice qui sont, aujourd'hui, les premiers responsables du parachèvement de ce processus de réforme et de l'amélioration des conditions de travail au sein des tribunaux et des établissements pénitentiaires".
Intervenant, le procureur général et directeur des services judiciaires, Imed Derouiche, a fait état des difficultés qui entravent l'exécution du PARJ dans ses trois phases. Il a évoqué, l'instabilité gouvernementale, l'insuffisance du budget du département de la justice et l'accès relativement "difficile" aux établissements pénitentiaires pour y entamer les travaux de réaménagement.
Pour sa part, la cheffe de coopération à la Délégation de l'Union européenne, Sophie Vanhaeverbeke à réitéré l'engagement de l'UE à poursuivre son appui à la réforme du système judiciaire en Tunisie, soulignant la disposition à continuer d'accompagner le processus de changement.
En réponse à une question sur les nouveaux projets du programme PARJ, elle a répondu que les discussions avec les autorités tunisiennes sont en cours. Des efforts seront fournis pour opérer des réformes dans les systèmes de la justice commerciale et foncière, a-t-elle dit.
Et de se féliciter :l'Union européenne soutient, à travers le programme PARJ, la réforme de la justice en Tunisie depuis 2012 et s'emploie à consolider les fondements de l'Etat de droit à travers le renforcement de l'indépendance de la justice, et la modernisation de ses services .


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.