La Tunisie rembourse une échéance d'un emprunt international de 503,5 millions de dollars    Contestation féminine au mouvement Ennahdha    Autocritique au sein d'Ennahdha : Poudre aux yeux ou véritable révolution?    La Conect réitère son appel pour accélérer la mise en place d'un gouvernement    Le Salon de l'innovation dans l'artisanat se tiendra en octobre 2021 au Kram    Mohamed Goumani : On refuse le putsch au sein de l'Etat et du parti    Mechichi fait une déclaration de patrimoine à l'occasion de la fin de ses fonctions    Ligue 1 : Les entraîneurs de la saison 2020-2021    Tunisie-8 août: L'UGTT appelle ses adhérents à se faire vacciner massivement contre le Covid-19    Tunisie: Noureddine Taboubi appelle à organiser des élections anticipées    Kairouan Nasrallah : lacrymogène et jet de projectiles    Amical : l'ES Sahel bat l'ES Hammam-Sousse (4-1)    L'agence de notation PBR Rating attribue la Note A à la CDC Gestion    Houcine Dimassi : Kaïs Saïed devra laisser la personnalité qu'il choisira former son gouvernement seule    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 05 Aout 2021 à 11H00    La fédération nationale de la santé appelle a contribuer à la réussite de la journée nationale de vaccination    Béja-8 août: Transports publics gratuits vers les centres de vaccination [Vidéo]    Jeux Olympiques – Handball : L'Egypte éliminée la tête haute    Rapport : Valeur insignifiante des investissements directs étrangers, au premier semestre    CONDOLEANCES: Radouane DAADOUCHA    Le CSS en proie à des difficultés financières: Une reprise controversée...    Tunisie – Bahreïn : Entretien téléphonique Jerandi-Zayani    25 juillet, et après: L'heure des réformes a bien sonné    COOPERATION TUNISIE-JICA: Un soutien pour relancer l'économie    Moez Kamoun – Partner Consulting Leader à PwC PricewaterhouseCoopers : Des projets d'envergure prévus en Tunisie    News: Radhi Jaïdi arrive enfin !    Tribune | Education: La triche, une fatalité ?    «Titane» de Julia Ducournau, palme d'or à la 74e édition du festival de Cannes: Arrêt sur une controverse    Tfanen Takwin | Démarrage des stages en Tunisie après les 6 mois de cours: Renforcer des compétences de leadership culturel    «Semaine panafricaine de la critique d'art »: Réfléchir et dynamiser un métier    Météo: vents forts avec des phénomènes de sables    Tunisie : L'avertissement de Kaïs Saïed à ceux qui veulent instrumentaliser le ministère à des fins personnelles    Ligue 1 – Espérance : Anice Badri opéré au dos    Amical : Le FC Barcelone perd 2-1 à Salzbourg    Ephéméride – 4 août 2013 : Affrontements avec des terroristes à Tunis    Monde-Daily brief du 4 août 2021: Beyrouth, triste anniversaire un an après l'explosion du port    L'ONU choisit Tfanen – Tunisie Créative comme success story de mise en œuvre des ODD    Abdellatif Aloui à Kaïs Saïed : Rendez-moi mes livres que je vous ai offerts !    Hechmi Louzir : Le pic épidémiologique relève du passé    Urgent – USA : Une fusillade du Pentagone    Festival Carthage 2021 et Festival Hammamet 2021, finalement reportés    Erdogan à Saïed : Il est important de poursuivre les travaux de l'ARP en Tunisie    Festival Hammamet 2021 : Spectacle "Rboukh" du musicien Hatem Lajmi attendu en ligne    Un musée virtuel du patrimoine tunisien voit le jour    Jake Sullivan : Les Etats-Unis sont prêts à redoubler d'efforts pour aider les Tunisiens    [TRIBUNE] : Pour un état-major de l'économie    208 migrants clandestins secourus au cours des dernières 48 heures    17 migrants retrouvés morts à bord d'un bateau en route vers les côtes italiennes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Des députés déposent un recours contre le projet de loi relatif à la Cour constitutionnelle
Publié dans Business News le 08 - 05 - 2021

33 députés, dont Haykel Mekki, Leila Haddad et Hichem Ajbouni, ont déposé, ce samedi 8 mai 2021, un recours contre le projet de loi à la Cour constitutionnelle, afin de reporter sa signature par le président la République, jusqu'à ce que l'instance provisoire de contrôle de la constitutionnalité des projets de loi se prononce sur ce recours.

Après l'adoption mardi de la loi relative à la Cour constitutionnelle, le président de la République devait promulguer cette loi aujourd'hui même selon le délai imparti. A défaut, il se mettait en position de violation de la constitution. L'alinéa 4 de l'article 81 de la Constitution dispose de ce qui suit :
« Le Président de la République promulgue les lois et ordonne leur publication au Journal officiel de la République tunisienne, dans un délai n'excédant pas quatre jours à compter :
4- De l'adoption sans amendement par l'Assemblée en seconde lecture et après renvoi, d'un projet de loi n'ayant pas fait l'objet d'un recours en inconstitutionnalité à l'issue de la première adoption ou ayant été déclaré conforme à la Constitution ou ayant été transmis obligatoirement au Président de la République conformément aux dispositions du troisième paragraphe de l'article 121 ».

Le président de la République a déjà montré qu'il n'a pas l'intention de promulguer la loi en question. Son frère Naoufel Saïed, réputé être son plus proche conseiller et sans disposer d'aucun titre officiel, a bien expliqué le sujet en démontrant comment la loi en question est inconstitutionnelle. Vu que les députés n'ont pas changé une virgule entre la première et la seconde lecture, et vu que le président a rejeté, pour inconstitutionnalité, la première version, il n'y a donc aucune raison pour que Kaïs Saïed change d'avis.
Le président de la République rappelle que la constitution a ordonné la création de la Cour constitutionnelle dans un délai d'un an à partir des élections de 2014. La créer maintenant, avec un retard de six ans, est inconstitutionnel à ses yeux. L'unique instance capable de trancher est justement la cour constitutionnelle. Pour pouvoir la créer, il faut donc changer la constitution. Or pour changer la constitution, il faut créer la cour constitutionnelle d'abord.
Les députés voulaient dépasser cette impossibilité en créant quand même la cour, chose que le président refuse, sans toutefois proposer de solution alternative.
Son refus de promulgation de la loi va conduire à accentuer davantage la crise politique en cours. Les islamistes ont menacé le président au cas où « il lui viendrait à l'idée de ne pas promulguer la loi », sans toutefois dire quelles seraient les représailles.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.