La mise en place d'une solution WIFI INDOOR pour les établissements de l'Université de Tunis El Manar confiée à TMI    Femmes ingénieurs : La Tunisie classée deuxième dans le monde    Bloc démocrate : Noomène El Euch succède à Mohamed Ammar    Ooredoo célèbre la journée Olympique    Tunisie: célébration demain du 65e anniversaire de la création de l'armée nationale    L'UBCI confirme son engagement de partenaire officiel du festival “Jazz à Carthage“    Allègement du déficit budgétaire de 47%, à 1,218 milliard de dinars, à fin avril 2021    Bourse de Tunis : Le marché boursier confirme sa tendance baissière, mercredi    Approbation de projets prioritaires d'une valeur de 613 millions de dinars    Le ministère de la Défense nie sa participation aux côtés de l'armée israélienne à un exercice naval de l'OTAN en mer Noire    Dernière Minute – Coronavirus : 95 décès et 3638 nouvelles contaminations, Bilan du 20 juin    Nouvelles nominations au sein du ministère de l'Intérieur    UTC – NCUK Launch Event    Coupe de Tunisie : Le Club Africain refuse 250 tickets pour la finale    Tournoi d'Eastbourme : Ons Jabeur piégée en huitièmes de finale    La cuisson solaire, une cuisson écologique et économique qui libére la femme rurale de la corvée du bois    Voici les propositions de la société civile sur le processus de décentralisation    Le 1er modèle de langage d'IA en dialecte tunisien lancé par InstaDeep & iCompass en Open Source    Renforcement des capacités : l'ITES et TSC lancent un programme de formation    Tunisie – Bac 2021 : Les examens d'Anglais de toutes les sections    Programme TV du mercredi 23 juin    Des prélèvements en séquençage pour identifier les variants en circulation à Kairouan    Détection du variant indien en Tunisie    Covid-19 | Médenine : 137 nouvelles contaminations dont 79 cas à Zarzis    Tunisie-Fethi Ayadi: Le mouvement Ennahdha veut un gouvernement partisan    CONDOLEANCES : Mohamed Alaaeddine El Ksaier    La Tunisie représentée par 2 judokates seulement aux Jeux Olympiques de Tokyo    Billet | Biens immobiliers : La baisse des prix écartée    Ahlem Gzara : Les TRE peuvent recevoir leur seconde dose en Tunisie    15e épisode de Jazz à Carthage à Tunis : Une session de tous les défis    Section arts visuels de Gabès Cinéma Fen : El Kazma, le « Koff » et d'autres manifestations du visuel    "Fan/amore, danza e costumi", exposition de costumes pour le ballet de Mario Ferrari    Hausse des prix des matières premières | Des secteurs pénalisés, des entreprises sur le fil du rasoir    News | Le CA mise sur les jeunes    Hand | Course au titre : Les Clubistes reprennent espoir    Covid-19 - Abdellatif Mekki recommande une application des mesures par la force de la loi    Euro 2021 : Classement des buteurs    Décès de l'homme d'affaires Mohamed Larbi Almia    Décès d'un citoyen dans l'explosion d'une mine au mont Semmama    Kasserine Décès d'un jeune homme dans l'explosion d'une mine    La 32e édition du Festival du film arabe de Fameck braquera les projecteurs sur la Tunisie    Sortie de "BORI", 1er album Stambeli dans l'histoire de la Tunisie par Dendri Stambeli Movement    Un terroriste présumé traverse tranquillement les frontières via l'aéroport Tunis-Carthage    On nous écrit | Monument en péril : Le site de Carthage en détresse    Haniyeh au Maroc, bien que le pays ait normalisé ses relations avec Israël    Monde- Daily brief du 17 juin 2021: Fin de l'obligation du port du masque en extérieur en France    "La Tunisie un allié important pour les Etats-Unis et pour le continent africain" (Andrew M. Rohling)    La migration "irrégulière" vers l'Europe ne doit en aucun cas être résolue dans le cadre d'une approche sécuritaire (Saied)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





FMI, ciblage de la compensation : nous sommes tous responsables
Publié dans Business News le 08 - 05 - 2021

Positivons ! Essayons tout du moins. L'austérité n'a rien d'une fatalité ou d'une quelconque malédiction des dieux. Elle ne nous a pas non plus été imposée par le FMI. L'austérité frappe aujourd'hui à nos portes parce que nous avons tout fait pour ne pas l'éviter. Ce n'est en l'occurrence pas le FMI qui était venu vers nous mais bien nous qui sommes allés (plus d'une fois) vers le FMI.
Le fait est là. Inutile d'épiloguer et de tenter d'en chercher les responsables, de dresser des échafauds aux coupables. L'entreprise risque d'être longue et périlleuse. Contre-productive et stérile comme le sont souvent les commissions d'enquête. La liste des responsables- coupables est longue, très longue, son éventail est large, l'éventail complet à vrai dire : les éternels sceptiques passés maîtres dans la diabolisation du FMI et les discours populistes, les gouvernements qui se sont succédés depuis dix ans et qui par grande myopie avaient pris le FMI pour la mère Theresa, les médias, tout du moins certains, bien plus prompts à verser dans le sensationnel et le populisme que d'éclairer l'opinion publique sur les grands choix qui engagent l'avenir, avec lucidité et en toute indépendance et sérénité. Dans ce large spectre, il ne faut pas bien sûr oublier d'inclure la société civile, surtout qu'elle n'a jamais été aussi active et influente qu'au cours de ces années au point qu'il n'était pas rare d'en arriver à confondre une association avec un parti politique, tellement les accointances, l'instrumentalisation et la récupération partisanes et politiques étaient devenues courantes. Dans ce grand marécage, des voix élevaient ici et là pour dire basta, pour alerter à la fois l'opinion et les décideurs sur le risque que nous courons à continuer à naviguer à vue, sans cap ni vision. Ces voix, rares il est vrai, étaient devenues la mauvaise conscience et du peuple et des gouvernants. Des brebis galeuses, politiquement incorrects dont certains paient aujourd'hui très cher le prix de l'audace et de la sincérité dans l'engagement.
Positivons donc et regardons vers l'avenir. Au lieu de nous épuiser à chercher des coupables et à se jeter la pierre par acquis de conscience, ayons la lucidité et le courage de reconnaître nos erreurs et œuvrons, au moins pour une fois, à retenir, ensemble, les leçons de nos erreurs.
Le FMI et la Banque mondiale nous préconisent entre autres mesures, le « ciblage » de la compensation. Nous n'avons guère d'autre choix, soutenir le contraire revient à verser de nouveau dans la démagogie et dans le populisme. Ce que nous pourrions tout au plus faire et devrions faire est de « négocier » une variante light de ce ciblage afin d'espérer pouvoir désamorcer à temps la bombe sociale qu'une variante hard et rigoriste ne manquera inéluctablement pas de faire exploser.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.