Sahbi Baccar invite Makrem Lagguem pour l'humilier !    Affaire Bochra Bel Haj Hamida : la chambre correctionnelle annule la condamnation à six mois de prison    Sfax: En dépit de la grève des médecins, ce centre de vaccination n'a pas fermé ses portes (Vidéo)    Kaïs Saïed souhaiterait appliquer un modèle proche du Velayet-e faqih iranien, selon Hatem Mliki    Korchid : ''L'une des erreurs de Kais Saied...c'est Nadia Akacha''    CAN 2021 – EN : deux nouveaux cas Covid !!    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 25 Janvier 2022 à 11H00    Tunisie – Burkina Faso : Tunisair suspend ses vols en provenance et vers Burkina Faso    Titre    "Mes mots pour le dire", nouveau concours vidéo francophone international    Al-Koweit : Khenissi réussit un triplé    STA en bourse : visa du CMF obtenu, souscriptions à partir du 21 février 2022 au prix de 17 D l'action    CONDOLEANCES : Jamel ACHOUR    Un délinquant poignarde trois personnes à la station Intilaka : Grosse frayeur à bord d'un métro de la Transtu    Coronavirus : Du nouveau concernant Omicron    teste    Centenaire du cinéma tunisien : Zoom sur un pionnier nommé Albert Samama Chikly    Mekki : Saied s'est opposé au placement en résidence surveillée de Ghannouchi    Covid-19 | Béja : Un taux de positivité de plus de 41%    Tunisie-coronavirus : Plus de six millions de personnes entièrement vaccinées    Ce que pense un ancien ambassadeur des USA de la démission de Nadia Akacha    Pourquoi? | Avec de la volonté    Des entreprises américaines souhaitent investir en Tunisie, assure Donald Blome    Hatem Mliki: Ce qu'a fait Saied, ''c'est la honte''    Tozeur : Bientôt une zone irriguée à El Hamma de Djerid    La Banque mondiale s'attend à un ralentissement de l'économie tunisienne    CAN 2022 – Maroc vs Malawi : Sur quelle chaîne et à quelle heure regarder le match en direct ?    La censure des commentaires a frappé aussi le ministère des Sports !!    La date de remise des échantillons de l'édition 2022 du prix de meilleure huile d'olive reportée au 30 janvier    Gordon Gray commente la démission de Nadia Akacha et parle des causes probables de cette décision    Watford : l'entraîneur Claudio Ranieri limogé    Abid Briki: Nous soutenons les mesures prises par Saied    Assurances | M.A.E : Une première !    Matériel informatique et télétravail : Comment réduire la consommation d'énergie ?    Risques mondiaux : Les inquiétudes pour l'avenir persistent    Contrepoint | Le mal et l'issue...    BNA Bank : Performances records et dynamique de croissance confirmée    Coronavirus: 4 décès et 2834 nouvelles contaminations, Bilan du 23 janvier 2022    Météo: Nuages passagers et températures en baisse, ce mardi    Ukraine : les USA évacuent livrant le pays à Poutine, l'UE spectatrice    Pièce "Hend, le prince de Djerjer" d'IZA LOU mise en scène par Jean-Luc Garcia à EL TEATRO Tunis    Rabat pourrait-il "voler" à Alger l'organisation du sommet de la Ligue arabe?    Sur nos écrans l «Al Kahen» de Othman Abou Laban : Le genre dans le mauvais    « Art Expo » à la galerie « Musk & Amber » : Action commune    Livres | «Ton absence n'est que ténèbres» de Jón Kalman Stefánsson : Une mosaïque romanesque extraordinaire    Ammar Mahjoubi: Le caractère fondamentalement inégalitaire de la société romaine*    Monde : Le président arménien annonce sa démission    Un astéroïde "potentiellement dangereux " passera prés de la terre mardi soir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Rafik Abdessalem : Kaïs Saïed applique la politique de la terre brûlée afin de détruire la scène politique !
Publié dans Business News le 08 - 12 - 2021

L'ancien ministre des Affaires étrangères et gendre du président d'Ennahdha, Rafik Abdessalem, a considéré que le président de la République, Kaïs Saïed, appliquait la politique de la terre brûlée afin de détruire la scène politique.
« A chaque fois qu'il voit une personnalité publique à l'écran ou sur Facebook, Kaïs Saïed s'énerve et entre dans un état de grande hystérie accompagné d'insultes, de jurons et de menaces », a-t-il écrit dans une publication Facebook du 7 décembre 2021.

L'ancien ministre a rappelé qu'un mandat d'arrêt avait été émis à l'encontre de l'ancien président, Moncef Marzouki. Il a, également, évoqué les insinuations à l'encontre de Rached Ghannouchi, président d'Ennahdha, dans les discours.
Rafik Abdessalem a, aussi, estimé que l'expression « Celui qui cherchait une feuille de route n'a qu'à feuilleter les livres de géographie », était destinée à Noureddine Taboubi, secrétaire général de l'UGTT.
« Il s'est débarrassé de Nabil Karoui par une décision judiciaire. Il a mis Seif Eddine Makhlouf derrière les barreaux en usant de la justice militaire. Pour lui, Ghazi Chaouachi ne vaut pas un sou… Fadhel Abdelkefi fait partie des cibles suite à ses apparitions médiatiques, son analyse de la situation économique et ses propositions. Ce qui l'a mis plus en colère contre lui est le fait qu'il lui rappelait ses oncles de la famille Ben Achour qu'il détestait tant », a-t-il ajouté.

Rafik Abdessalem a expliqué que la liste des ennemis et des rivaux de Kaïs Saïed était longue.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.