Par Jawhar Chatty : Le 25 juillet, les Tunisiens vont devoir « trancher »...    Sghaier Zakraoui commente le décret présidentiel paru dans le JORT (Audio)    Tunisie-FMI: Il faut qu'un accord soit conclu, selon l'ambassadeur de l'UE    Démarrage des travaux de FITA 2022 : L'Afrique à l'épreuve des incertitudes    Un message qui compte : "l'UE restera un ami de la Tunisie et de son peuple"    Pourquoi | Encore une...    Jeunes dans les quartiers populaires : Gare à la marginalisation !    Emna Kefi, experte en digital à La Presse : «Voir la RSE adoptée par toutes les entreprises est un rêve»    Début de l'exercice Phoenix Express 2022 en Tunisie    Ligue 1 | 7e journée – Play-off – CSS-ESS (1-0) : Harzi, l'instinct du buteur !    Sousse: La récolte céréalière en deçà des attentes    Express    Le délégué de Boumhel s'explique sur sa sortie nocturne en tricot de peau    Fête des mères: Les bureaux de Poste seront ouverts ce dimanche pour la livraison des bouquets de fleurs    MEMOIRE : Sadok BEN SEDRINE    Un nouveau spectacle de Walid Gharbi : Nouvelle cadence, nouveau pont    4e édition des Journées chorégraphiques de Carthage : Un acquis qui se consolide    USBG : Sans illusions !    CA : Le regard vers l'avenir    Jendouba: Opérations blanches de la Protection civile (Vidéo)    Safouane Ben Aïssa : les négociations avec le FMI s'achèveront après l'été    Ridha Chkoundali: Les 300 M€ débloqués par l'UE ne résout pas les problèmes financiers de la Tunisie (Vidéo)    Le Fonds de Fonds ANAVA souscrit 6 millions d'euros dans son premier fonds sous-jacent, 216 Capital Fund I    BAL 2022 : Les stats qui font de Radhouane Slimane un joueur plus que spécial    Crise de déchets: L'UGTT évoque une prochaine grève générale à Sfax (Vidéo)    Italie : Ibrahimovic absent 7 à 8 mois    Je reste à Liverpool, assure Salah    Réactions à la publication du décret présidentiel portant convocation des électeurs pour le référendum du 25 juillet    Météo : Baisse relative des températures    Tunisie...14 élèves hospitalisés : les détails    Tunisie-officiel : Tout sur le référendum    La Tunisie reçoit 300 millions de l'UE    Mercato : Ellyes Skhiri sur les tablettes de Benfica !    Finales Conférence Est NBA : Boston mène 3-2 cotre Miami    Officiel - Kais Saïed convoque les électeurs en référendum le 25 juillet, le projet de la nouvelle constitution sera publié le 30 juin    Tunisie-Hatem Mliki [VIDEO] : « Le président de la République n'est pas porteur de projet et de pensée »    Tunisie : La star internationale Claudia Cardinale en Tunisie !    Claudia Cardinale en visite en Tunisie    Dr Spiro Ampélas: Mémoires d'un Grec de Sfax    5ème exposition de l'Association Club Photo de Tunis: "Intelligence manuelle" du 04 au 30 juin 2022    France-Affaire Abad : Matignon avoue qu'il savait pour le viol puis rétropédale, ça fait tache    Concessions à Poutine : ça se confirme à Paris et au Forum de Davos, Macron avait raison…    Neji Jalloul: Il existe une opportunité historique pour la Russie de diriger le monde islamique    LTDH : d'anciens dirigeants appellent à ne pas participer au dialogue national dans sa forme actuelle    La ministre des Affaires culturelles désigne Mariem Boukadida pour la promotion de l'habit traditionnel à l'étranger    Démarrage de l'exercice naval Phoenix Express 2022    Officiel : Variole du singe : 3 cas dans un pays très proche    Joey R. Hood nommé ambassadeur des Etats-Unis en Tunisie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Rafik Abdessalem : Le président est obsédé par Rached Ghannouchi
Publié dans Business News le 01 - 12 - 2021

Le leader du mouvement Ennahdha, ancien ministre des Affaires étrangères et gendre de Rached Ghannouchi, Rafik Abdessalem, a estimé que le président de la République, Kaïs Saïed, ne dissociait pas les considérations personnelles et familiales de celles politiques.
Dans une publication Facebook du 1er décembre 2021, Rafik Abdessalem a affirmé que le président était obsédé par Rached Ghannouchi.
« Il n'arrive plus à contrôler ses nerfs et à maîtriser ses émotions. Il ne cesse de répéter, chaque semaine, qu'il arrivera un jour où la filiation et la parenté ne sera plus profitable. Il fait allusion à ma personne », a-t-il écrit.

L'ancien ministre a considéré que Kaïs Saïed usé de sa parenté avec Rached Ghannouchi afin de lui porter atteinte. Il a estimé que le président de la République avait perdu la raison.
« Afin de défendre et pour justifier son coup d'Etat, il ne trouve plus d'arguments autres que les insultes et les incitations à l'encontre de ses opposants », a-t-il ajouté.

Rafik Abdessalem a affirmé que ses prises de positions ne représentaient que ça personne. Il a expliqué qu'il avait refusé plusieurs nominations au sein du mouvement Ennahdha afin de se libérer des restrictions partisanes et résultant de sa parenté avec Rached Ghannouchi.
Le leader d'Ennahdha a considéré que les déclarations du président de la République en présence de hauts responsables militaires traduisaient son obstination à impliquer l'armée dans ses conflits politiques personnels et absurdes.

Rafik Abdessalem a, aussi, considéré que le président de la République recourait à des alliés communistes ratés tels que Mongi Rahoui, afin de livrer ses batailles à sa place. Il a affirmé que ce genre de pratique n'aura aucun effet.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.