Statue de Chokri Belaïd, pluies torrentielles… Les 5 infos du weekend    Bouden : « La création d'un conseil supérieur de l'éducation et de l'enseignement, oeuvrera à redonner à l'école son rôle d'ascenseur social »    Monastir : 22 migrants clandestins sauvés en pleine mer    Marouen Abassi reçoit le gouverneur de la Banque centrale libyenne    Sécurité routière : Légère baisse de la mortalité sur les routes en juillet 2022    Alerte météo | Des cellules orageuses feront leur apparition ce soir    Tunisie – La marine nationale sauve 22 candidats à la migration clandestine    Ghaza : 31 martyrs dont 6 enfants et 4 femmes    Premier League : Mejbri absent et CR7 Remplaçant, Man Utd battu à domicile    La CAF recadre le président De Laurentiis pour les joueurs africains    Talbi avec Lorient, Khazri avec MHSC et Skhiri avec Köln, 3 tunisiens vainqueurs ce dimanche    Tunisie – La crise économique risque de se compliquer encore plus    La statue de Chokri Belaïd provoque un tollé sur la toile    USA : New Mexico : La police enquête sur les meurtres en série de quatre musulmans    L'INM annonce des orages dans le nord-est et le centre du pays    Ben Arous : saisie de 91 quintaux de farine subventionnée utilisée pour fabriquer les pains spéciaux    La croissance économique mondiale stagne en 2022, mais s'agit-il d'une récession?    255 migrants migrants clandestins secourus en une seule nuit entre la Tunisie et l'Italie    Ons Jabeur exemptée du premier tour du tournoi de Toronto    Jean-Jacques Ciscardi sort son nouveau live : Beyrouth-Rome vol 770    Vers la couverture sociale pour les travailleurs agricoles et de la pêche    Repères historiques | Aérodrome de Tunis : Le temps des pionniers    Bizerte: 3 enfants se sont noyés à Ghar El-Melh    Noureddine Taboubi inaugure le mémorial de Chokri Belaid (Vidéo)    Benjemy au Festival International de Hammamet : Prouesses musicales et esthétiques    Notes de lecture | Ondoyances méditerranéennes de Saint Augustin à Sidi Bou Saïd El Baji *    Foot-Europe: le programme du jour    Le festival de Monastir déprogramme Mokdad Shili à cause de ses propos contre Bourguiba    Pourquoi | Répercussions en chaîne...    Vacances estivales et activités pour enfants : Privilégier le divertissement et l'apprentissage    Mohamed Hammadi JARRAYA, Expert en économie et Président de l'observatoire «Tunisia Progress» à La Presse : «La relance, remède aux maux économiques»    L'USBG s'active sur le marché des transferts : Un mercato actif    L'USM se prépare pour la nouvelle saison : Une équipe new-look !    L'UGTT condamne les attaques sionistes contre Gaza    Météo du dimanche 7 août 2022    Wandure is actually a Canadian Dating application That Saves Times by Turning Every on line complement Into a Real-Life Date    Learning to make Up With The Girl After A Fight    Kaïs Saïed ordonne le retrait de son poster placardé sur un minaret    L'UGTT condamne les attaques sionistes contre Gaza    Apparitions médiatiques de Rached Ghannouchi : Un déni qualifié de la réalité    Festival du poisson à la Goulette : De plus en plus prisé    Tennis | Tournoi San José : Ons Jabeur éliminée en quarts de finale    MEMOIRE : Abdelwaheb DAMAK    La Tunisie condamne les raids menés par Israël dans la bande de Gaza    Treatment For Ebony Babes™ Focuses On Helping Ebony Women Proceed Off Their Exes    L'efficacité de l'action    Un Tunisien tué à Montréal : les détails    Décès d'un tunisien dans une fusillade à Montréal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sami Ben Slama, tous les moyens sont bons pour réintégrer l'Isie
Publié dans Business News le 10 - 05 - 2022

Le chef de l'Etat, Kaïs Saïed, a nommé, le soir du 9 mai 2022, par décret les sept nouveaux membres de l'Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie). A notre grande surprise, la liste ne comprenait pas celui qui avait manifesté sa volonté de faire partie de l'instance et n'avait pas hésité à soutenir le président, Zaki Rahmouni.
D'un autre côté, nous y avons trouvé le nom de celui qui avait juré et affirmé à maintes reprises ne plus vouloir en faire partie : Sami Ben Slama. Cette déclaration ne date que de quelques semaines. Il avait assuré à nos confrères d'Assabah News, à la date du 23 avril 2022, qu'il ne remettra plus les pieds à l'Isie quelles qu'en soient les conditions. Il avait même publié sur son profil Facebook un statut expliquant son refus catégorique de faire à nouveau partie de l'instance et qu'il ne se souciait que de l'indépendance de celle-ci.
Evidemment, ce genre de manœuvre est bien connu chez ceux qui se sont un peu adonnés au jeu de la politique. Abdelfattah Mourou, candidat malheureux au scrutin présidentiel en 2019, avait utilisé la même manoeuvre pour justifier sa candidature. Alors qu'il s'était auparavant dit "trop vieux" pour briguer un mandat, il n'a pas hésité à sauter à pieds joints dans l'opportunité/piège tendu par Ennahdha pour accéder à Carthage prétextant "honorer le devoir national et répondre à l'appel de la patrie".
Idem donc pour Sami Ben Slama qui s'est empressé de souligner son patriotisme et sa dévotion à la Tunisie et à l'Isie. Il s'agirait selon lui des véritables raisons le poussant à accepter cette nomination.
D'ailleurs, Sami Ben Slama n'a fait que sous-entendre qu'il était le meilleur, le seul et l'unique à pouvoir guider l'Isie dans ce processus révolutionnaire patriotique et noble qu'est le système du 25 juillet 2021. Il a multiplié les appels et les déclarations appelant à écarter les juges de l'instance. Ces derniers devraient, selon lui, démissionner de leurs fonctions en cas de nomination au sein de l'instance. Une position qui vise sûrement à intimider Farouk Bouasker, magistrat et ancien vice-président de l'Isie. Ce dernier a finalement accédé à la présidence de l'instance en vertu du même décret.
Fort heureusement, Sami Ben Slama ne s'était pas limité à cet exercice. Il a, depuis le 25 juillet 2021, intoxiqué les internautes avec des centaines - voire des milliers - de publications exprimant son soutien inconditionnel au chef de l'Etat. Il a expliqué qu'il continuera à soutenir Kaïs Saïed coûte que coûte. Etrange déclaration, vu que le nouveau membre de l'Isie optait pour un tout autre comportement avant le 25 juillet 2021. Il l'avait traité de conservateur et d'extrémiste. Il avait souligné une incohérence dans les déclarations du chef de l'Etat et estimé que ses pensées étaient dépassées. « Jamais je ne manifesterai aux côtés de ces personnes », a-t-il écrit.
Mais, comme le dit le proverbe : la fin justifie les moyens. Tous les moyens sont bons pour retrouver sa place au sein de l'Isie y compris être soi-même dans l'incohérence (à l'image de sa nouvelle idole !) ou encore insulter les opposants ouvertement et publiquement. A ce sujet, Sami Ben Slama ne s'est pas gêné. Il a usé de propos déplacés en faisant référence à Ahmed Néjib Chebbi et au Front de salut national. Et l'impartialité et l'objectivité de l'Isie et de ses membres dans tout cela ? Ne vous inquiétez pas mes chers camarades, ils ne sont là que pour valider un projet déjà prêt !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.