Législatives, FMI, PDL… Les 5 infos de la journée    L'UBCI partenaire officiel de l'Extended sessions de « Jazz à Carthage »    Jasmin Open Monastir : Résultats de mardi et liste des qualifiées pour les 1/8    Tunisie – Découverte d'autres grandes sommes d'argent dans les comptes bancaires d'un syndicat de police    Le "devoir" de casser la rigueur budgétaire, 1100 recrutements et une explication hallucinante    L'école MedTech de la SMU rejoint un groupe d'élite d'écoles d'ingénieurs prestigieuses dans le monde    Etude Epson: sur fond de conflits et de crise économique, l'attention mondiale se concentre sur le changement climatique    Monde-Daily brief du 04 octobre 2022: Guerre en Ukraine : Kiev garde l'initiative militaire    FMI: Plus de 20 pays pourraient avoir besoin d'une aide d'urgence face à la crise alimentaire    Cherche-t-on à achever Tunisair ?    Abdelkader Boudriga recommande de moderniser les lois contre les chèques sans provision    Issam chebbi: Les restrictions excessives aux partis confirment l'illégitimité des prochaines législatives    Tunisie-coronavirus : Nouveau bilan    Tunisie : Incendie au siège de la société des chemins de fer    British Council mise sur de nouveaux modes d'apprentissage et de connexions    Photo du jour : "grand ménage" au Palais de justice de Tunis    Le FMI a dit oui à la Tunisie ?    Tunisie: Recrutement de 1100 assistants universitaires    Réouverture de l'inscription à distance pour les élèves des écoles privées    Le neurologue Tunisien Riadh Gouider élu membre correspondant à l'académie française de médecine    Maroc : Le paradis des fonctionnaires fantômes, plus de 90 000 dans le public    L'ile du pardon: Le dernier chef-d'œuvre mondial de Ridha Béhi    JCC 2022 : Des films restaurés et inédits de la fin des années 60 dans le focus Palestine    L'Union islamique des avocats accuse la Faculté de Sciences juridiques de "propager" l'homosexualité    Les Tunisiens de France rapportent à l'Etat 3807.9 MD    Ce qu'a dit le Ministère de l'Infrastructure de l'Ukraine sur la Tunisie    Moncef Dhouib : quel sort réserve-t-on à l'église de Sfax après l'arrêt des travaux ?    Conflit FTF - Croissant Sportif Chebbien : longues réflexions sur une courte décision    Zarzis | Affluence des africains subsahariens : La situation risque de dégénérer    Météo en Tunisie : Ciel peu nuageux à partiellement nuageux    LC Europe (Poules / 3è J) : les matches de ce mardi    37eme édition du festival international du film francophone de Namur | « ASHKAL » de Youssef Chebbi : Du réel à l'abstrait    Les indiscrétions d'Elyssa    Tunisie: 10911 infractions économiques du 23 août au 1er octobre 2022    Al Massar ne participera pas aux prochaines législatives    Ce qu'a dit la directrice du Fonds Monétaire International sur la Tunisie    Mondial 2030 : En Ukraine, Espagne et Portugal !    Ballon d'or 2022 : Podium de KB9, Mané et Vinicus !!    Essia Jaïbi, metteuse en scène et dramaturge, à La Presse : «J'aime que le théâtre soit le sujet et l'outil»    Des héros anonymes    DECES : Leïla DEHAIMI    CONDOLEANCES : Feu Ali TABOUBI    L'insupportable arrogance des Occidentaux    Ukraine : Des canons français que même l'armée de Macron n'a pas, l'Allemagne suit    Run In Carthage a vécu sa 6ème édition après deux ans d'interruption due à la Covid : Comme on se retrouve !…    Classement WTA : Ons Jabeur, 2e mondiale    L'affaire FTF-CSChebba au crible | Entre bonne guerre et mauvais procès...    Burkina Faso : Des manifestants s'en prennent aux intérêts français dans le pays    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La blague du jour, Al Karama est le rassemblement des intelligents
Publié dans Business News le 08 - 08 - 2022

Le député islamiste radical Seïf Eddine Makhlouf a publié lundi 8 août 2022 un statut facebook hilarant reflétant un égocentrisme et un narcissisme sans pareils.
Pour lui, les Tunisiens se classent en trois divisions,
- Ceux qui ont une « conscience abstraite » et qui sont des lumières, telle la coalition Al Karama. « Ceux là étaient surs qu'il avait un projet putschiste et méchant depuis qu'il a commencé à jouer sur le lexique de la légitimité et refusé la prestation de serment des ministres ».
- Ceux qui ont une « conscience expérimentale » qui n'ont compris qu'après des mois le projet tyrannique et putschiste et ce après les avoir utilisés, puis jetés. A ce jour, ils n'ont pas compris qu'ils ne peuvent pas le vaincre tant qu'ils sont divisés et qu'il est du droit de leurs adversaires libres d'avoir une opinion contraire dans la sphère démocratique.
- Ceux qui ont une « conscience du ventre », ceux-là n'ont pas cerveau. Ils ont soutenu le putsch, puis voté « oui » au référendum. Il leur a déjà envoyé les forces sécuritaires et il va les empêcher de travailler jusqu'à les pousser à l'exil, fuyant la faim. Ils ne comprendront la signification du putsch que lorsqu'il confisquera leurs biens ou qu'ils ne trouveront pas de pain dans les boulangeries et de carburant dans les stations-service.

Et Seïf Eddine Makhlouf de conclure, c'est pour cela que le putsch ne s'est pas attaqué aux corrompus ou aux mafias et qu'il a attaqué, dès la première seconde, les intelligents.
En guise de hachtag, l'islamiste radical écrit : « coalition de la karama, fierté d'appartenance, rassemblement des intelligents ; On ne vous a pas dit que nous sommes un état de conscience ? ».

L'égocentrisme de Seïf Eddine Makhlouf convainc peut-être ses quelques milliers de fans, mais il lui sera impossible de convaincre la majorité du peuple et ce pour une raison toute simple, les Tunisiens n'ont pas une mémoire aussi courte que la sienne.
Ainsi, il est bon de rappeler que le même Seïf Eddine Makhlouf a participé largement à l'élection de Kaïs Saïed et a brandi ses photos dans sa propre campagne des législatives.
Il est également bon de rappeler que le même Seïf Eddine Makhlouf a soutenu le candidat Hichem Mechichi, celui-là même proposé par Kaïs Saïed.
Enfin, côté intelligence, il suffit de se rappeler comment il brandissait, à l'assemblée, une petite bouteille d'un élixir fabriqué par un inconnu, le présentant comme étant le remède contre le coronavirus. Il a même attesté avoir expérimenté le produit et être guéri du covid grâce à lui.

Bon enfin à rappeler, Seïf Eddine Makhlouf a souvent brillé par ses analyses politiques erronées. Il a longtemps soutenu Moncef Marzouki avant de se présenter contre lui à la présidentielle de 2019, il a toujours mis en doute les chiffres des différents instituts de sondage, y compris les plus fiables, juste parce qu'ils ne correspondent pas à sa vision de la société et il a toujours estimé que les islamistes sont majoritaires dans le pays. Le 26 juillet, au lendemain du putsch, il était certain qu'il allait être rejoint par des dizaines de milliers de militants et sympathisants pour le soutenir, ainsi que les islamistes, devant l'assemblée. La suite, on la connait, Seïf Eddine Makhlouf et Rached Ghannouchi n'ont que des adeptes virtuels, contrairement à ce qu'ils ont toujours cru.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.