Championnat méditerranéen de Handball-Athènes 2020: l'équipe de Tunisie U17 et le Maroc se neutralisent (15-15)    Qui est Imed Hazgui, pressenti ministre de la Défense nationale    Agil réalise les rêves des jeunes talents en sport de moins de 14 ans    Elyes Fakhfakh s'entretient avec Kaïs Saïed    Mustapha Mezghani - L'Industrie 4.0: une vraie menace pour l'économie Tunisienne    Abassi : la relation du Tunisien avec la banque reste très limitée    DECES: Hajja Yasmina Bent Mohamed BEN AYED    La STEG réalise un excédent d'électricité    Taux d'intérêt directeur : L'investissement des projets productifs en priorité    Attaque signalée dans le port de Tripoli    REMERCIEMENTS ET FARK: Mongia MOALLA veuve Hédi TARIFA    CONDOLEANCES: Emna TRABELSI    Tunisie-Ligue 1: programme de la 16ème journée    Centre d'écoute : Un abri pour les femmes victimes de violence    Après une mise en quarantaine au cours de laquelle ils ont été placés sous contrôle médical : Les Tunisiens rapatriés de Wuhan rentrent enfin chez eux    Meubles Mezghani dévoile ses nouveautés pour 2020    Le couvert végétal n'a pas connu, au 15 janvier 2020, une dégradation malgré le déficit pluviométrique    Bras de fer politico-constitutionnel : Kais Saïed se réunit avec Rached Ghannouchi et Youssef Chahed    Retour sur la célébration du 31ème anniversaire de l'Union du Maghreb Arabe    Après 2 semaines de quarantaine, les internautes rendent hommage à l'héroïsme de Dr. Abdelmoumen    Tentative collective de suicide aux portes de l'ARP    Après le nul du CA face au CSHL : Sens interdit !    CHAN 2020 : le Cameroun, pays-hôte, versé avec le Mali, le tenant marocain affrontera le Togo    Contrepoint | Deux voix, deux joyaux    6e édition du Sicca jazz : Vibrez sur les fusions !        Amir Ben Yahmed: Pour un capitalisme africain au profit de tous    Karaté | En prévision des J.O de TOKYO : Quatuor au tournoi d'Autriche    La Maison de la poésie tunisienne lance un appel à candidature pour sélectionner des volontaires dans le cadre de la manifestation « Mars Poésie 2020 »    Des missionnaires chrétiens arrêtés à Sousse    Programme TV du mardi 18 février    Mohamed Salah Ben Ammar: Le dernier recours!    Suite à un incendie sans grands dégâts, Tarak Ben Ammar : les studios Carthago sont opérationnels    Retour au centre-ville    Conférence de presse: Les droits humains des migrants, victimes des politiques européennes en matière de migration    Santé : 9 Libyens revenant de Chine resteront en isolement pendant 14j en Tunisie avant de retourner à leur pays    Mustapha Kamel Nabli: Abdelwaheb Mahjoub, mon ami de toujours (Album Photos)    Boxe avec les Etoiles – Galaoui … honore la Tunisie    Météo : temps stable    Tebboune : les visites officielles se feront désormais en bus    Libye: « nous n'avons pas de partenaire de paix », déplore le gouvernement    Plongez dans la biographie de l'inégalable artiste-peintre-caricaturiste tunisien si Abdelhamid Hanafi    Pas de mariage pour tous en Russie tant que Poutine est président    Exposition Silhouettes du 15 au 29 février à la Galerie d'Art Alexandre Roubtzoff    RENCONTRE-DEDICACE : « Hend, le prince de Djerdjer » par l'auteur IZA LOU, Librairie Al Kitab Tunis    L'alpiniste tunisien Anis Trimeche au sommet de l'Aconcagua    Monji Ben Raies: «Deal du siècle», deal de dupes    Les extrémistes terrorisaient les habitants : Opération de ratissage près de Ghardimaou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Annulation du sit-in des propriétaires de taxis touristiques à l'aéroport d'Enfidha : Vers l'octroi de quarante badges supplémentaires
Publié dans La Presse de Tunisie le 11 - 09 - 2019

L'annulation du sit-in des propriétaires de taxis touristiques ne clôt pas le dossier d'attribution des badges dont le nombre sera porté à soixante-dix puis à cent d'ici la fin de l'année.
Le sit-in des propriétaires de taxis touristiques initialement prévu hier mardi 10 septembre, devant l'aéroport international d'Enfidha-Hammamet, a été annulé la veille, suite à une annonce faite par M. Hatem Belhadj, président de la Chambre syndicale nationale des propriétaires de taxis touristiques relevant de l'Utica. A l'issue d'une réunion tenue au siège de la délégation d'Enfidha, en présence de tous les intervenants, un accord a été trouvé en vue d'annuler tous les badges d'entrée à l'aéroport et de permettre l'accès à tous les professionnels sans aucune discrimination, indique la Chambre. La structure syndicale nationale des propriétaires de taxis touristiques a annoncé, récemment, la tenue d'un sit-in devant l'aéroport international d'Enfidha-Hammamet en signe de protestation contre l'absence d'équité dans l'octroi des badges d'entrée à l'aéroport. Elle a réclamé l'annulation de tous les badges d'entrée et de se contenter des documents officiels, ce qui soumet l'accès à la station de l'aéroport à la capacité d'accueil sur place, comme c'est le cas pour l'Aéroport international Tunis-Carthage, ou bien d'octroyer des badges à tous les professionnels et conducteurs sans discrimination. Concrètement, cela veut dire qu'aucun propriétaire de taxi touristique ne sera empêché d'exercer dans les zones de l'aéroport international d'Enfidha tant que la capacité d'accueil le permet. Seulement, la nouvelle opération d'attribution de badges à hauteur d'une dizaine d'ici la fin du mois de septembre en cours pourrait changer la donne pour plus de fluidité à l'entrée au niveau des barrières d'accès de l'aéroport. La polémique autour de l'attribution limitée des badges est terminée dans un souci d'équité en attendant la mise en place d'une réglementation plus claire à ce sujet. Toutefois, cette mesure demeure provisoire en attendant l'issue de la réunion tripartite prévue le mardi 17 septembre entre la Chambre syndicale des taxis touristiques, la TAV, gérante turque dudit aéroport, et le ministère du Transport. Cette décision qui suspend l'accès au parking d'entrée des taxis à la soumission obligatoire des badges reste opérationnelle jusqu'au 15 octobre prochain. Actuellement, soixante badges ont été fournis aux propriétaires de taxis de la région. Parmi les critères d'attribution du badge, le professionnel de taxi candidat doit disposer d'une carte professionnelle, d'un laissez-passer et avoir une situation réglementaire. L'idée des badges qui avait germé en 2014 a commencé à être appliquée en décembre 2018 selon M. Belhadj. Il dénonce le comportement, durant cette période, de certaines parties qui voulaient que le nombre qui était de soixante badges initialement soit réduit à une trentaine uniquement dans un souci de rigueur et de durcissement des mesures. Les badges d'accès au parking sont récupérés gratuitement pour l'effectif de soixante taxis ayant fait la demande préalablement. Ils sont issus de Tunis, Nabeul, Sousse et Monastir. Le nombre de taxis touristiques en Tunisie est de l'ordre de 186, tandis que la capacité d'accueil de l'aire de stationnement à Enfidha est de 105 places selon M. Belhadj, ce qui expliquerait son souhait de porter à une centaine de badges attribués aux taxis demandeurs.
Concurrence déloyale
D'ici la fin du mois en cours, sept bénéficiaires de badges seront issus de Monastir et trois autres de Nabeul. Cela va permettre de rompre avec les dépassements des professionnels des taxis jaunes qui franchissaient les zones délimitées. Belhadj donne des précisions : «Les taxis qui officient à Nabeul dépassent la zone de Bouficha pour avoir accès à l'aéroport et ceux de Sousse dépassent la limite de Sidi Bouali pour les mêmes raisons. Une chose qui leur est formellement interdite». Les taxis réfractaires parmi les taxis touristiques ou «taxis blancs» dénonçaient une forme de concurrence déloyale dans ce service aéroportuaire de leurs homologues jaunes, puisque ces derniers dépasseraient leurs droits en accédant délibérément à l'aéroport. L'attribution des badges à la fois aux taxis touristiques et jaunes qui en ont fait la demande était censée mettre fin au malaise qui prévaut dans l'aéroport.
Pour rappel, l'affaire avait fait grand bruit dans la Perle du Sahel, précisément à Enfidha, une zone desservie par un aéroport international qui occupe des milliers de personnes dans la région. Une vive polémique avait suivi depuis le début de l'année autour de l'attribution de badges aux taxis touristiques, limitée au préalable à soixante unités. Toutefois, la demande dépassait sensiblement l'offre, puisque deux cents taxis étaient plébiscités et disposés à bénéficier de ce privilège. Un traitement de faveur pour les uns au détriment des autres qui avait causé des tiraillements entre les différents candidats pour une place de choix dans l'aéroport d'Enfidha jusqu'à menacer de grève et de sit-in. Il était même prévu que les taxistes se relayent à tour de rôle pour bénéficier de cet avantage en se prêtant le fameux badge avant que l'idée ne devienne caduque suite à cet accord provisoirement trouvé. Il constitue une porte de sortie et la fin des tergiversations. Le problème inhérent au stationnement des taxis aux alentours de l'aéroport d'Enfidha se pose avec acuité actuellement, ce qui nécessite une révision de l'accès par l'aménagement d'une station d'arrêt à proximité de l'entrée de l'aéroport, de l'aveu de M. Belhadj.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.