AS Réjiche : un premier cas positif au coronavirus    Hoffenheim vs Bayern Munich en direct et live streaming : comment regarder le match ?    MEMOIRE: Abdelaziz KACHOUKH    Tourisme : Chute d'activité de 60%    EST: Au grand complet    Enseignement de l'arabe aux enfants de Tunisiens en Europe : Liste des enseignants admis    La relance créatrice d'El Hamra: «Même quand tout s'arrête, la création n'arrête pas sa marche»    Mes odyssées en Méditerranée: «Narcisse et la Culture narcissique» : vivrions-nous dans une société nombriliste ?    CAF — présidence: Tarek Bouchammaoui candidat    Triste nouvelle: Lotfi Sebti n'est plus    La Presse manque de papier    Hand – Mondial 2021 : L'équipe nationale débutera son premier stage avec 21 joueurs    Météo | Pluies orageuses sur l'extrême Nord-Ouest    Foot-Europe: le programme du jour    Presse : Le syndicat conseil de passer au télétravail pour les journalistes    ARCHIPEL DE KERKENNAH: Les pêcheurs regrettent le bon vieux temps...    La situation des caisses sociales inquiète aussi bien les autorités que les affiliés sociaux: dettes insoutenables et mauvaise gestion    Pourquoi l'organisme ne peut pas se défendre rapidement contre le Coronavirus ?    Coupe de Habib Bourguiba : L'US Monastir pour le premier titre, l'Espérance de Tunis pour le triplé    L'inconscience risque de tout détruire    Décès de l'activiste politique Halima Maâlej une des fervents opposants au régime Ben Ali    CORONAVIRUS NEWS : La Tunisie a enregistré 786 nouveaux cas et 16 morts à la date du 25 Septembre    Nouveau triste Record – Coronavirus : 16 nouveaux décès et 786 nouvelles contaminations, le 25 septembre    Tunisie – Covid19 : Quatre décès en une journée à Sousse    Un nouveau rapport de la Banque mondiale appelle à lutter contre la corruption en temps de pandémie    Tunisie | « La réforme éducative doit tenir compte des spécificités d'un Etat d'urgence ou d'une pandémie »    Tunisie : La baisse des recettes touristiques en 2020 peut atteindre 70%    Tunisie – USA : Donald Blome chez Hichem Mechichi    Rencontre Hichem Mechichi – Donald Blome : Quel soutien et quelles promesses l'ambassadeur américain avait-il dans son porte-documents ?    Enactus Tunisie et Cospe invite les jeunes de Mahdia et Sidi Bouzid à participer au projet Restart    « Moodha Okhra » par le Goethe Institut Tunis : La mode engagée    La mort à petit feu    Tunisie: Affaire Chakchouk: La poste clarifie    Entretien avec Nadia Linke, une tunisienne qui expose au Musée du Centre Georges-Pompidou à Paris : L'art comme altérité...    Environnement : La BM sollicitée pour financer un projet de gestion de déchets de soin en Tunisie    Un ancien conseiller de Trump appelle à voter Biden    La Russie multiplie les manœuvres militaires tous azimuts    Un certain regard sur le patrimoine    Libye: Nouveaux affrontements armés entre deux milices rivales à Tripoli    "Métamorphoses du ûd" suggère une lecture différente de l'évolution historique et organologique du luth oriental ( Hamdi Makhlouf)    Les opportunités ouvertes par le programme "Europe Créative" pour le secteur culturel tunisien, objet d'une session d'information    Le film Tunisien "Jusqu'au Bout" avec Bassem Hamraoui dans les salles dès le 26 septembre (Synopsis & B.A.)    Ouverture à Tabarka de la rencontre inter-régionale des directeurs et directrices des maisons de la culture    Pas de distribution communautaire des portefeuilles régaliens    Libye: Des pourparlers politiques prévus début octobre à Genève    Commentaire | La poudrière libanaise : quand il n'y en a plus, il y en a encore !    Une explosion suivie d'un incendie dans le sud du Liban aurait fait des blessés    Des tunisiens et des turcs forment les officiers de police ivoiriens    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Annulation du sit-in des propriétaires de taxis touristiques à l'aéroport d'Enfidha : Vers l'octroi de quarante badges supplémentaires
Publié dans La Presse de Tunisie le 11 - 09 - 2019

L'annulation du sit-in des propriétaires de taxis touristiques ne clôt pas le dossier d'attribution des badges dont le nombre sera porté à soixante-dix puis à cent d'ici la fin de l'année.
Le sit-in des propriétaires de taxis touristiques initialement prévu hier mardi 10 septembre, devant l'aéroport international d'Enfidha-Hammamet, a été annulé la veille, suite à une annonce faite par M. Hatem Belhadj, président de la Chambre syndicale nationale des propriétaires de taxis touristiques relevant de l'Utica. A l'issue d'une réunion tenue au siège de la délégation d'Enfidha, en présence de tous les intervenants, un accord a été trouvé en vue d'annuler tous les badges d'entrée à l'aéroport et de permettre l'accès à tous les professionnels sans aucune discrimination, indique la Chambre. La structure syndicale nationale des propriétaires de taxis touristiques a annoncé, récemment, la tenue d'un sit-in devant l'aéroport international d'Enfidha-Hammamet en signe de protestation contre l'absence d'équité dans l'octroi des badges d'entrée à l'aéroport. Elle a réclamé l'annulation de tous les badges d'entrée et de se contenter des documents officiels, ce qui soumet l'accès à la station de l'aéroport à la capacité d'accueil sur place, comme c'est le cas pour l'Aéroport international Tunis-Carthage, ou bien d'octroyer des badges à tous les professionnels et conducteurs sans discrimination. Concrètement, cela veut dire qu'aucun propriétaire de taxi touristique ne sera empêché d'exercer dans les zones de l'aéroport international d'Enfidha tant que la capacité d'accueil le permet. Seulement, la nouvelle opération d'attribution de badges à hauteur d'une dizaine d'ici la fin du mois de septembre en cours pourrait changer la donne pour plus de fluidité à l'entrée au niveau des barrières d'accès de l'aéroport. La polémique autour de l'attribution limitée des badges est terminée dans un souci d'équité en attendant la mise en place d'une réglementation plus claire à ce sujet. Toutefois, cette mesure demeure provisoire en attendant l'issue de la réunion tripartite prévue le mardi 17 septembre entre la Chambre syndicale des taxis touristiques, la TAV, gérante turque dudit aéroport, et le ministère du Transport. Cette décision qui suspend l'accès au parking d'entrée des taxis à la soumission obligatoire des badges reste opérationnelle jusqu'au 15 octobre prochain. Actuellement, soixante badges ont été fournis aux propriétaires de taxis de la région. Parmi les critères d'attribution du badge, le professionnel de taxi candidat doit disposer d'une carte professionnelle, d'un laissez-passer et avoir une situation réglementaire. L'idée des badges qui avait germé en 2014 a commencé à être appliquée en décembre 2018 selon M. Belhadj. Il dénonce le comportement, durant cette période, de certaines parties qui voulaient que le nombre qui était de soixante badges initialement soit réduit à une trentaine uniquement dans un souci de rigueur et de durcissement des mesures. Les badges d'accès au parking sont récupérés gratuitement pour l'effectif de soixante taxis ayant fait la demande préalablement. Ils sont issus de Tunis, Nabeul, Sousse et Monastir. Le nombre de taxis touristiques en Tunisie est de l'ordre de 186, tandis que la capacité d'accueil de l'aire de stationnement à Enfidha est de 105 places selon M. Belhadj, ce qui expliquerait son souhait de porter à une centaine de badges attribués aux taxis demandeurs.
Concurrence déloyale
D'ici la fin du mois en cours, sept bénéficiaires de badges seront issus de Monastir et trois autres de Nabeul. Cela va permettre de rompre avec les dépassements des professionnels des taxis jaunes qui franchissaient les zones délimitées. Belhadj donne des précisions : «Les taxis qui officient à Nabeul dépassent la zone de Bouficha pour avoir accès à l'aéroport et ceux de Sousse dépassent la limite de Sidi Bouali pour les mêmes raisons. Une chose qui leur est formellement interdite». Les taxis réfractaires parmi les taxis touristiques ou «taxis blancs» dénonçaient une forme de concurrence déloyale dans ce service aéroportuaire de leurs homologues jaunes, puisque ces derniers dépasseraient leurs droits en accédant délibérément à l'aéroport. L'attribution des badges à la fois aux taxis touristiques et jaunes qui en ont fait la demande était censée mettre fin au malaise qui prévaut dans l'aéroport.
Pour rappel, l'affaire avait fait grand bruit dans la Perle du Sahel, précisément à Enfidha, une zone desservie par un aéroport international qui occupe des milliers de personnes dans la région. Une vive polémique avait suivi depuis le début de l'année autour de l'attribution de badges aux taxis touristiques, limitée au préalable à soixante unités. Toutefois, la demande dépassait sensiblement l'offre, puisque deux cents taxis étaient plébiscités et disposés à bénéficier de ce privilège. Un traitement de faveur pour les uns au détriment des autres qui avait causé des tiraillements entre les différents candidats pour une place de choix dans l'aéroport d'Enfidha jusqu'à menacer de grève et de sit-in. Il était même prévu que les taxistes se relayent à tour de rôle pour bénéficier de cet avantage en se prêtant le fameux badge avant que l'idée ne devienne caduque suite à cet accord provisoirement trouvé. Il constitue une porte de sortie et la fin des tergiversations. Le problème inhérent au stationnement des taxis aux alentours de l'aéroport d'Enfidha se pose avec acuité actuellement, ce qui nécessite une révision de l'accès par l'aménagement d'une station d'arrêt à proximité de l'entrée de l'aéroport, de l'aveu de M. Belhadj.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.