Les « perroquets » d'Ennahdha s'attaquent à Mohamed Ammar    Bientôt une police de proximité dans toues les communes tunisiennes    Journée internationale des droits des femmes : Pas de société libre sans femmes libres, décrète Kais Saïed    Hasna Ben Slimane porte-parole du gouvernement    Mohamed Trabelsi : L'Etat a agi avec les moyens du bord !    TUNINDEX AU QUOTIDIEN ZOOM LUNDI 8 MARS 2021    Tunisie-Kef: Des membres de la commission des Finances en visite à la Société de Ciment d'Oum El Kelil [photos]    Tunisie-Ligue 2 : Programme de la 7e journée    Boxe : Khouloud Halimi participe au tournoi de Cologne    La Cité sportive de Sfax sera bel et bien réalisée, promet Sihem Ayadi    La démission de Rached Ghannouchi rendrait service à la Tunisie selon Ayachi Zammel    Foire du livre scientifique et de technologie les 17 et 18 Mars 2021 à la CST    L'UNESCO appelle à l'égalité des genres dans les secteurs culturel et créatif    Tournoi de Dubaï : Ons Jabeur cherche sa 305ème victoire    Pollution au barrage de Sidi Salem : Mechichi veut un rapport dans les 48 heures    Tunisie – Coronavirus : Une première quantité des vaccins Spoutnik, sera reçue mardi 09 mars 2021    Tunisie-Ministère de la Santé : La nouvelle liste des laboratoires autorisés à réaliser les tests PCR    Tunisie- Hichem Ben Ahmed: Il est impératif d'accélérer la vaccination pour avoir une chance de sauver la saison touristique    Ayachi Zammel : 800.000 doses des vaccins russe et chinois arrivent la semaine prochaine    Incidents du Clasico : La LNFP annonce aujourd'hui son verdict    Huit ans de prison ferme pour Sami El Fehri    En chiens de faïence    Météo | Pluies temporairement orageuses et températures en baisse    Tunisie [Vidéo]: Le PDL célèbre la Journée de Femme à Sfax    Bilan Covid-19 : 313 nouveaux cas et 24 décès en Tunisie    Non, Tunisair ne va pas renoncer à sa position sur le marché international    Bachar Al-Assad et sa femme Asma positifs au Coronavirus    Journée internationale de la femme : Leila Farah Mokaddem, une compétence tunisienne à la BAD    Les messages de Houcine Abassi aux trois présidents    L'ONU demande la fin des arrestations arbitraires    Les manifestants s'opposent toujours aux putschistes en Birmanie    La Tunisie au cœur d'un conflit des générations    Le Conseil de sécurité de l'ONU en échec sur le Tigré    «I have a dream», quitter le pays    Portraits de femmes ayant bravé la pression de la société    Anis LASSOUED, bio express    Interdiction du voile intégral en Suisse    Eaux usées, déchets et cadavres d'animaux au barrage Sidi Salem : La santé des Tunisiens de nouveau mise en jeu    Enquête de la CPI sur les crimes commis par Israël depuis 2014 : L'intervention de la Cour de La Haye, ligne rouge pour Washington    La comédie musicale "Alice" en avant-première le 13 mars 2021 au Théâtre de l'Opéra    Le festival "Tricky Women" débarque pour la première fois en Tunisie    Tunisie-Tunisair : Un atterrissage d'urgence d'un avion à destination de Lyon    Les indiscrétions d'Elyssa    Ligue 2 | 6e journée – Groupes 3 et 4 : Le réveil de l'ES Zarzis    D'un sport à l'autre | Khouloud Halimi met le cap sur l'Allemagne    Les héros de l'opération Ben Guerdane : Le Colonel Mahjoubi, en première ligne    M'Dinti, un GIE à La médina de Tunis: Pour une régénération urbaine    En Tunisie, une parodie de gouvernance    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ils ont dit…
Publié dans La Presse de Tunisie le 13 - 11 - 2019


Farhat Zouaghi
PDG de la Stam
«L'entrée en activité du nouveau système de gestion de terminaux portuaires «TOS» (Terminal Operating System) au port de Radès se fera progressivement, à partir du 2 décembre 2019. Ce système permettra le suivi instantané des conteneurs et l'optimisation de la gestion portuaire. Cette composante essentielle du projet de modernisation du Port de Radès, sera accompagnée par deux autres composantes, à savoir la mise en place d'un «Smart Gate», qui va permettre l'organisation et la planification des flux de marchandises aux portes d'entrée et de sortie du terminal, et l'acquisition de 6 nouvelles grues (RTG), afin d'augmenter la capacité de stockage du port. Le plan d'investissement de la Stam, visant la modernisation du port de Radès financé par la Banque mondiale dans le cadre du programme de promotion des exportations PDE III, à hauteur de 76 millions de dinars, a pour objectif de rétablir la dynamique du port, d'augmenter son rendement et de doubler la capacité de stockage des conteneurs à 16 000 conteneurs de 20 pieds».
Hakim Ben Hammouda
Ancien ministre des Finances
«C'est anormal que nous ayons des lois de finances complémentaires tous les ans. Dans d'autres pays, on n'a recours à cet exercice que dans des cas de force majeure. Dans notre pays, l'exception est devenue la règle. Ceci est le résultat de la faiblesse de nos capacités de prévision et surtout des hypothèses irréalistes que nous formulons chaque année».
Walid Ben Salah
Expert-comptable
«Les dépenses de l'Etat ont augmenté de 2,260 milliards de dinars dans la LFC 2019 par rapport à la loi de finances initiale, passant de 40,861 milliards de dinars à 43,121 milliards de dinars. Compte tenu des résultats mis à jour du budget 2019, les dépenses de l'Etat augmenteraient de 14,2% par rapport à celles réalisées en 2018 (37,750 milliards de dinars), contre une augmentation du PIB au prix courant de l'ordre de 8,3% uniquement. C'est-à-dire que ces dépenses ont augmenté à un rythme beaucoup plus soutenu que celui de la création de richesses nationales, malgré un contexte économique et financier très difficile. Ces écarts proviennent essentiellement d'une augmentation de la masse salariale de 649 MD suite aux accords conclus avec l'Ugtt au début de 2019 après l'adoption de la LF et d'une hausse de la subvention du carburant de 438 MD en raison de la non-application de la totalité des ajustements de prix prévus par la LF initiale et du retard d'entrée en exploitation du champ pétrolier et gazier Nawara».
Ezzedine Saïdane
Economiste
«Une loi de finances complémentaire devrait être l'exception. Elle devrait aussi être justifiée par des phénomènes exceptionnels. Avoir des lois de finances complémentaires toutes les années est une pratique politiquement incorrecte. Une telle pratique diminue sensiblement la crédibilité de cette loi si importante et affecte celle du gouvernement. La LFC pose aussi un problème de confiance entre le gouvernement et le parlement. Le gouvernement obtient ainsi le vote d'un budget qu'il sait provisoire et approximatif et compte sur le fait que la marge de discussion et de négociation du parlement au niveau de la loi de finances complémentaire est très réduite, pour ne pas dire inexistante. C'est donc une manière de mettre le parlement devant le fait accompli. Il faut ajouter à cela que les moyens de contrôle des députés sont très limités».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.