Extension de l'aéroport de Tunis Carthage : L'OAT s'oppose à la formule « Clés en main » retenue par le ministère du Transport et de la Logistique    Rami Limam se porte bien... Il quitte bientôt l'hôpital    SAM : Augmentation de capital par incorporation de réserves    Grenades sur votre table, faites le bon choix!    Départs à la pelle et flou inquiétant !    L'EST et le CSSE, en finale de la Coupe    Décès d'une sexagénaire à Fouchana    Pas plus que 50 personnes lors des cérémonies de mariage au Palais Essaâda à la Marsa    Prix Littéraires "COMAR D'OR": "Merminus infinitif "remporte le Comar d'or (Lauréats de l'édition 2020)    Nawel Ben Kraïem, l'artiste hybride dévoile ses identités multiples    Le romantisme de Nawel Ben Kraiem    Loi de relance de l'économie en débat à l'ATUGE    Une explosion suivie d'un incendie dans le sud du Liban aurait fait des blessés    Deuxième édition de "Les Cordes Méditerranéennes" du 24 au 31 octobre 2020    Baisse de 16% des indemnités accordées par les compagnies d'assurances, au premier semestre 2020    Abir Moussi organise une importante Conférence de presse autour des subtilités de la « pieuvre du terroriste » en Tunisie    Programme TV du mardi 22 septembre    Tunisie: Abir Moussi [vidéo]: Il est inadmissible que le Chef du gouvernement reçoive des représentants du bloc Al Karama quelques heures après "la marche des libres"    Saisie d'un million de dinars en devises près de la frontière tuniso-libyennes    Naissance annoncée d'un nouveau parti centriste    Tennis – Classement WTA : Ons Jabeur perd une place (35e)    Foire du Meuble, de l'Ameublement et de la Décoration au Palais des Expositions du Sahel du 24 septembre au 5 octobre 2020    Un nouveau décès à Sousse    Tunisie: Vers le recrutement de 3.000 agents de santé pour les besoins des centre de Covd-19    Présentation de l'essai d'histoire "Wassila Bourguiba la main invisible" de Noureddine Dougui à la BNT    Une formation en ligne gratuite (MOOC) pour favoriser l'action citoyenne en Afrique francophone    Championnat d'Angleterre – 2e journée : les résultats complets    Des tunisiens et des turcs forment les officiers de police ivoiriens    Pandémie de la Covid-19 : Les saints seraient-ils fâchés ?    Rentrée culturelle de l'Institut Français de Tunisie : De belles rencontres au menu    CONDOLEANCES    "Shawarie" à la maison de l'image, un programme de réhabilitation de quartiers populaires    CONDOLEANCES : Hassan JLASSI JALLALI    L'EST remporte la supercoupe après le championnat : La culture de la performance    Handball | Affaire rocambolesque du match CSH –CSM : Le coronavirus est passé par là !    La lenteur administrative est pointée par les entreprises, selon l'ITECQ    ITCEQ : le taux d'intérêt est la principale contrainte du financement bancaire    Par le polytechnicien Hazem Bouzaiane : Quelle couleur nous va...?    Météo : Temps partiellement nuageux sur la plupart des régions    Dernière minute – Coronavirus : 5 nouveaux décès et 528 nouvelles contaminations, le 21 septembre    Deux morts et d'importants dégâts    Le parti du président Aoun propose un compromis    Manifestations millénaires à Bangkok    Nabil Naoum : L'Eclipse et autres nouvelles, De l'importance des menus plaisirs    Lancement du projet "Musées pour Tous" au musée archéologique de Sousse    Kamel Chaabouni: Et si la Tunisie adhérait à l'union des Etats-Unis d'Amérique !    La Russie salut la décision libyenne de reprendre le commerce du pétrole    2000 migrants irréguliers algériens sont entrés en Espagne depuis le début de 2020    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Avoirs en devises: 112 jours d'importation, en attendant mieux !
Publié dans La Presse de Tunisie le 26 - 01 - 2020

Il ne faut surtout pas booster nos avoirs en devises par les crédits octroyés par les bailleurs de fonds étrangers mais compter sur les exportations, le tourisme et les investissements directs étrangers. Le tourisme a déjà contribué à améliorer nos avoirs en devises en attendant un sursaut des exportations et des IDE.
Les avoirs nets de la Tunisie en devises ont atteint au 24/01/2020 (chiffres provisiores) un montant de 19.630 MDT, soit 112 jours d'importation. On peut dire que la situation des devises commence à s'améliorer à la Banque centrale de Tunisie (BCT), ce qui va se répercuter sur la monnaie nationale qui sera consolidée en réduisant l'écart avec les principales devises, à savoir le dollar et l'euro. Mais comment est-on arrivé à ces résultats positifs? Les principaux secteurs qui drainent les devises sont, bien entendu, le tourisme qui atteint des records d'entrées et de nuitées au cours de cette année et les exportations de certains produits comme ceux de l'huile d'olive et de la pêche. La situation des devises ne peut être considérée comme définitivement améliorée qu'en pérennisant ces indicateurs positifs.
D'après les chiffres disponibles, le nombre total de touristes qui ont visité la Tunisie au 31 décembre 2019 s'élève à 9.429.049, soit une évolution de 13,6% par rapport à l'année précédente. C'est un nouveau record réalisé dans ce secteur qui doit se renouveler au cours de l'année en cours pour confirmer la reprise de ce secteur qui est pourvoyeur de devises. Le total des Européens arrivés est de 2.788.706, soit une évolution de 15,9%, alors que le total des Maghrébins est de 4.934.826, correspondant à une hausse de 15,5% dont 2.934.975 Algériens (+7,6), 1.956.060 Libyens (+31,1%) et 85.791 autres Maghrébins (+10,5%).
Pour un accroissement des exportations
Au niveau de la balance commerciale, la situation demeure préoccupante même si on a réalisé des progrès dans certains secteurs comme celui de l'huile d'olive. Au cours de l'année 2019, les échanges commerciaux de la Tunisie avec l'extérieur ont enregistré en volume (prix constant) une baisse à l'export de l'ordre de 5,0% et à l'import de l'ordre de 9,0% par rapport à la même période de l'année 2018. Au niveau des prix, ceux-ci ont augmenté respectivement de 12,6% pour les exportations et de 15,8% pour les importations.
Il faut dire que la palette des produits exportés par la Tunisie est plutôt limitée. D'où la nécessité de diversifier les produits ainsi que les destinations d'autant plus que l'Union européenne demeure notre principal client. Encore faut-il que cet espace soit bien exploité, car il existe encore plusieurs débouchés qui ne sont pas encore bien exploités. Sans oublier le marché africain dont on a beaucoup parlé mais qui n'est pas encore valorisé. Nombreux pays de l'Afrique subsaharienne ont réalisé un taux de croissance à deux chiffres et qui sont intéressés par l'achat de produits de consommation divers provenant des pays comme la Tunisie. Les pays lointains comme ceux de l'Amérique et de l'Asie peuvent également être ciblés par les exportateurs tunisiens qui ont tout à gagner en vendant pour des clients résidant dans ces contrées.
Il est nécessaire avant d'entamer une opération de grande envergure pour exporter vers ces pays de bien préparer la logistique et les moyens de transport aériens et maritimes pour transporter les marchandises à temps en grandes quantités. En fait, tout l'écosystème doit être mis à niveau pour réussir ce pari en commençant par le système de production jusqu'à l'emballage et l'embarquement.
Où sont les investisseurs ?
Les investissements directs étrangers sont également importants dans la consolidation de nos devises dans la mesure où les détenteurs de capitaux en devises peuvent investir dans la création de nouveaux projets en faisant travailler la main-d'œuvre tunisienne et en drainant une enveloppe de devises. Les paiements au titre des transferts des revenus des investissements étrangers ont diminué de 7,7% pour se situer à 1.350 MDT durant les neuf premiers mois de 2019, selon les indicateurs de la BCT. L'excédent de la balance des investissements étrangers s'est affermi, par rapport à la même période de 2018, de 347 MDT pour atteindre 1.878 MDT, suite principalement à la hausse des flux des investissements directs étrangers de 9,4%, au cours des neuf premiers mois de 2019, pour s'élever à 1.902 MDT, évolution qui a concerné, en particulier, le secteur des industries manufacturières (+36,9%) alors que le secteur de l'énergie a quasi-stagné (-0,2%). De son côté, la balance des investissements de portefeuille s'est redressée enregistrant un excédent de 60 MDT (contre -104 MDT une année auparavant).
A préciser que des crédits ont été contractés par la Tunisie pour subvenir aux besoins du budget et qui sont débloqués en devises. Celles-ci ne doivent pas être prises en compte dans la consolidation de nos devises pour ne pas booster artificiellement nos avoirs. Mais les moteurs de la croissance doivent provenir de trois secteurs essentiels, à savoir le tourisme, les exportations et les investissements étrangers. La rationalisation des importations a été également pour quelque chose dans l'amélioration des résultats des échanges commerciaux


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.