Habib Touhami : C'est déjà demain    Tunisie – Et pendant ce temps... Le pays part en miettes !    Tunisie | Covid-19 : 1210 nouveaux cas de contamination et 762 cas de guérison recensés    Par Maher Ben Ghachem : L'olivier dans la neige    Tunisair : Les revenus du transport en baisse de 67%    Appel à la création d'une plateforme régionale pour la formation des formateurs en matière de lutte contre la traite des personnes    " La montée en puissance de l'épidémie en septembre a mis à nu de graves limites d'organisation et de préparation (Médecin expert en santé publique)    En vidéo : Dhafer L'Abidine très bien entouré pour son anniversaire    ARP | « Le budget de l'Etat pour 2021 n'a pas rendu justice aux catégories vulnérables dans le pays »    Bundesliga : Ellyes Skhiri offre à son équipe la victoire contre Borussia Dortmund    Mechichi au parlement : Il est temps de travailler sur un programme ambitieux rassembleur qui place le citoyen au cœur de l'opération de développement    Tunisie | Les députés appellent au dialogue pour une issue de la crise    Par Habib Toubib : Défi aux polytechniciens !    Tabboubi : « Il n'y a aucune tentative visant à entraver la publication de la convention cadre des journalistes tunisiens »    La solution SAP signature Management est désormais certifiée par Al Barid Bank Esign et l'ANCE    « Ok » pour le principe... mais à sa manière !    La libre expression dans tous ses états    C'était le temps des fables    Hichem Mechichi : « Le gouvernement ne cédera pas au chantage et confrontera la violence par la force de la loi »    Hichem Mechichi : Le PLF2021 constitue un nouveau système de gouvernance    Vidéo : Mohamed Ammar : "Le discours de Mechichi n'a aucun rapport avec le projet de loi de Finances"    Slaheddine Ferchiou, président de la Chambre nationale des importateurs et commerçants en gros de viandes à La Presse : «Le secteur des viandes rouges est loin d'être optimisé»    Projet de Loi de Finances complémentaire 2020 : Une crise financière qui requiert plus qu'un simple consensus    Ligue des champions : Le CS Sfaxien pour bien débuter    Abderrahmane Hedhili, président du Forum tunisien des droits économiques et sociaux (FTDES) à La Presse : «Un cumul de mauvais choix économiques et sociaux»    Hommage à la stylisticienne, poète et cavalière, Laurence Bougault : Mourir à l'insu de ses rêves    Institut National du Patrimoine (INP) | Découvertes archéologiques : Terre et mer dévoilent leurs secrets    Foot – Ligue des champions – 5e journée : le programme    «La Tunisie est un exemple de pays investissant efficacement dans le tourisme» (Zurab Pololikashvili)    Tunisie [Vidéo]: En direct de Gafsa, bousculades pour acquérir une bouteille de gaz    Un avenir peu rassurant    Volleyball | Staffs techniques des clubs : L'état des lieux...    L'Espérance prête pour la saison 2020-2021 : Renforts tous azimuts    Tunisie : Hausse du nombre des décès à Sidi Bouzid    3e réunion annuelle du Comité de direction du programme "IDEMA 2020"    Météo: Prévisions pour samedi 28 novembre 2020    Saïed reçoit le président de la CSDHLF    Abiy ordonne l'offensive finale contre les autorités du Tigré    Téhéran libère la chercheuse australo-britannique Kylie Moore-Gilbert    Le ''dernier souhait'' formulé par Maradona dans son testament ''étonne'' ses proches    Festival Intercal: Une édition Spéciale en ligne proposée par l'IFT et Echos Electrik (Programme)    La poésie en questions | Une vocation à l'épreuve de l'islam I    Le long métrage tunisien "Le Disqualifié" de Hamza Ouni remporte la mention spéciale du jury du BIAFF Doc    Damas dénonce encore une fois des frappes israéliennes    [TRIBUNE] Deux siècles après, Haïti redevient le plus peuplé de la Caraïbe    Les derniers mots de Maradona dévoilés par une chaîne de télévision    Plus de la moitié des Tunisiens ayant obtenu la nationalité italienne ont rejoint la France    Times: L'ère de Poutine touche à sa fin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Propagation de la pandémie de Covid-19: Risques et inquiétudes
Publié dans La Presse de Tunisie le 13 - 09 - 2020

Si la tendance haussière perdure, l'Etat et toutes les parties prenantes doivent préconiser un durcissement des mesures sanitaires dont les répercussions économiques et sociales seront certes rudes pour l'ensemble de la population. Le respect des protocoles sanitaires est le devoir de tous dans cette conjoncture difficile car, à défaut d'un respect rigoureux et responsable des consignes sanitaires, le nombre de contaminations et de décès ira crescendo.
Les membres de la commission de lutte contre le coronavirus au ministère de la Santé redoutent à l'unanimité une propagation accrue et une plus forte résurgence des cas de coronavirus dans tous les gouvernorats de la République dont la majorité sont classés zones rouges. En effet, à l'approche de la rentrée scolaire et universitaire, nous pourrions basculer à tout moment dans l'incontrôlable. C'est pourquoi le nouveau gouvernement est appelé à prendre des mesures drastiques pour enrayer résolument l'élan de la contagion.
Le chemin est encore long avant le retour à la vie normale. D'où la nécessité de mettre les bouchées doubles pour endiguer la pandémie, dans le sillage d'une flambée inquiétante des contaminations ces dernières semaines. Le nouveau gouvernement doit être exigeant dans la mise en garde contre cette dégradation manifeste de la situation épidémiologique avec un virus qui circule de plus en plus vite.
Sans mettre tout le monde à l'arrêt, une nouvelle stratégie de gestion des risques en conséquence doit être élaborée, conformément à l'évolution de la situation épidémiologique.
Il s'agit, en fait, d'un rappel à l'ordre, d'un appel à une conduite civique et responsable contre ce virus, car la guerre contre la pandémie n'est pas encore gagnée. En dépit des efforts déployés, elle fait toujours rage et le combat, inachevé encore, s'inscrit toujours dans un contexte difficile et sans précédent.
La Tunisie était citée comme exemple édifiant dans la gestion de la crise sanitaire depuis le début de son déclenchement, ainsi que pour le respect des mesures préventives et les résultats probants (nombres de décès, de personnes contaminées et de guérisons) qu'elle a enregistrés durant le confinement et le déconfinement ciblé. Mais, avec la conjugaison de plusieurs facteurs (économiques, sociaux et politiques), l'ouverture des frontières depuis le 27 juin 2020, s'est accompagnée d'une multiplication quotidienne des cas de contagion et de clusters. Le respect des mesures sanitaires n'était pas de mise. Certains ont confondu levée du confinement et disparition du virus, alors que d'autres ont affiché un laisser-aller et un relâchement inadmissibles. D'aucuns réfutent même l'existence de la pandémie. Sachant qu'aujourd'hui le nombre élevé de cas asymptomatiques accroît le risque de propagation de la pandémie et requiert, de ce fait, la plus grande vigilance.
La réalité est qu'une frange importante de la population ne respecte pas les mesures sanitaires préventives dictées par les pouvoirs publics. Des attitudes irrationnelles sont, d'une part, dénuées de civisme, car agir en bon citoyen, c'est avant tout se soucier de la santé et de la sécurité d'autrui, et traduisent, d'autre part, un manque de solidarité car être solidaire, c'est aussi éviter d'être potentiellement un vecteur de contamination pour les autres.
Si cette tendance haussière perdure, l'Etat et toutes les parties prenantes doivent préconiser un durcissement des mesures sanitaires dont les répercussions économiques et sociales seront certes rudes pour l'ensemble de la population.
Le respect des protocoles sanitaires est le devoir de tous dans cette conjoncture difficile car, à défaut d'un respect rigoureux et responsable des consignes sanitaires, le nombre de contaminations et de décès ira crescendo.
En dépit des efforts importants des pouvoirs publics et des staffs médical et paramédical, les hôpitaux ne seraient plus en mesure de faire face à la pandémie. Pour lutter contre la Covid-19, toutes les parties concernées (gouvernement, corps médical, société civile, politiciens, économistes, acteurs sociaux, centrales syndicales...) sont appelées à faire preuve de mobilisation et de vigilance et, particulièrement, à adhérer unanimement aux efforts déployés à l'échelle nationale, afin de sensibiliser et éveiller de plus en plus la conscience des citoyens pour mettre fin à toutes les formes de relâchement et de négligence.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.