Par Amine Ben Gamra : COVID-19 et l'obligation d'intégration économique des pays du Maghreb dans un marché unique    Projet de loi de finances 2021 : relèvement de l'IS à 18% pour les sociétés totalement exportatrices    Météo: Provisions pour lundi 26 octobre 2020    Tunisie: 56 nouvelles infections au coronavirus à Béja    Tunisie: Quatre décès liés au Covid-19 en une seule journée à Kasserine    Coupe de la CAF : La RS Berkane bat Pyramids FC et s'offre son premier titre    Tunisie – Comment la présidence du gouvernement peut-elle se payer un week end de repos ?    Boubaker Ben kraiem: Jamais de démocratie et libertés, sans croissance économique!    La judokate tunisienne Nihel Cheikhrouhou décroche l'argent au Grand Slam de Budapest    Macron publie un tweet en arabe : «Rien ne nous fera reculer, jamais»    Le SYNAGRI appelle le gouvernement à arrêter immédiatement, l'importation des veaux d'engraissement et des génisses    L'APII organise des rencontres d'affaires B2B virtuelles en marge du congrès sur les énergies du futur    OPPO A93 lr smartphone le plus fin et le plus léger de l'année 2020    PLF2021 : L'Association Tunisienne de Industriels de la Plasturgie, désapprouve fermement le relèvement de l'IS à 18%    Erdogan a insulté Macron après le meurtre d'un enseignant près de Paris. La France rappelle son ambassadeur en Turquie.    Covid-19/Vient de paraître : Guide de l'Unesco de politiques pour un secteur créatif résilient, la Tunisie un des exemples de bonnes pratiques    Evolution du Covid-19 au Maghreb : La Libye rejoint et dépasse l'Algérie    Le cinéma Tunisien présent à la 9ème édition du Festival du film franco-arabe de Noisy-le-Sec    Avec ‘'Paris'' sur son t-shirt, il appelle à boycotter la France    Appel à la sécurisation des urgences après une prise d'assaut du service de la Rabta    Kairouan : Appel d'offres international pour la restauration de la grande mosquée et les bassins des aghlabides    Appel d'offre international pour la restauration de la grande mosquée de Kairouan et les bassins des aghlabides    Tunisie: Baisse de 53% des recrutements des cadres techniques à l'étranger, selon l'ATCT    Mercato : Youcef Belaili en route vers le Qatar    Samsung annonce le décès de son patron, Lee Kun-hee    Soudan : Jamel Khcharem et Al Merreikh remportent le championnat de football    Météo | Prévisions pour aujourd'hui, dimanche 25 Octobre 2020    DECES: Dr Hedayet Allah Taï    Une inquiétante recrudescence    Réduction du budget de la culture: de l'atout à la tare    Tunisie : VIDEO : Kourchide : Oui pour défendre le prophète mais pas en coupant des têtes !    Football | Liga : Le Real Madrid s'impose devant le Barca    La France rappelle son ambassadeur à Ankara    Des avocats palestiniens poursuivent Londres en justice    Macron détient la clé des négociations sur la pêche    Accord de «cessez-le-feu permanent» avec «effet immédiat»    Retour à la normale    Pourquoi Rachida Ennaïfer a rendu le tablier ?    Quand pèse l'incertitude    Photo du jour : La Médina de Tunis ravagée...    1,5 millions de dinars de marchandises saisies par la garde douanière cette semaine    Les systèmes de santé de certains pays risquent de s'effondrer, met en garde l'OMS    Non, Wadii Jari ne soutient pas la candidature de Ahmed Ahmed    Sarra Tounsi, élue plus belle apparition à El Gouna sur Twitter    Communiqué de l'Ambassade de France en Tunisie en rapport avec la décision de l'Union européenne    L'accord pour un cessez-le-feu permanent en Libye, un important pas vers le règlement politique dans ce pays (Affaires étrangères)    Vient de paraître | Nouveau Dictionnaire Général Bilingue, Français-Italien et Italien-Français de Giovanni Dotoli : «A tous ceux que la belle Italie intéresse»    Officiel : La France retirera la Tunisie de la Liste Verte    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un nouveau rapport de la Banque mondiale appelle à lutter contre la corruption en temps de pandémie
Publié dans La Presse de Tunisie le 26 - 09 - 2020

La Banque mondiale a considéré, dans un nouveau rapport intitulé « Enhancing Government Effectiveness and Transparency: The Fight Against Corruption » (Renforcer l'efficacité et la transparence des gouvernements : La lutte contre la corruption), que la pandémie du coronavirus montre plus que jamais l'importance de la lutte contre la corruption.
Ce rapport souligne que des progrès sont possibles dans la lutte contre la corruption, même dans les contextes les plus difficiles et dresse un état des lieux des nouvelles approches et des nouveaux outils pour améliorer la responsabilisation des pouvoirs publics, face à la mobilisation à des niveaux sans précédent de fonds d'urgence en riposte à la pandémie de coronavirus (Covid-19).
Constatant que les dépenses inédites engagées par les pouvoirs publics pour lutter contre le coronavirus l'ont parfois été sans respecter les mécanismes habituels de contrôle, ce rapport souligne que si cette diligence est compréhensible, elle expose néanmoins, les gouvernements – en l'absence de garde-fous – à différents risques de corruption susceptibles de fragiliser l'efficacité de la riposte.
Pour permettre une responsabilisation accrue, le rapport appelle ainsi, les pouvoirs publics à définir clairement leurs actions, appliquer les règles, sanctionner les infractions et résoudre les problèmes en toute transparence, dans les meilleurs délais.
Le rapport s'attache à cinq grands domaines thématiques : les marchés publics, les infrastructures, les entreprises d'Etat, l'administration des douanes et les services. Il couvre aussi, plusieurs thèmes transversaux, comme les initiatives pour la transparence de l'administration publique et l'administration numérique (GovTech), et s'appuie sur des études de cas menées dans le monde entier. Son objectif est de proposer aux fonctionnaires publics et à la société civile un ensemble modulaire d'approches et d'outils pouvant être utilisés et adaptés à leur contexte national.
« La pandémie de Covid-19 a entraîné des dépenses d'urgence à grande échelle, de la part des gouvernements pour relancer les économies ainsi que pour protéger les populations pauvres et vulnérables qui sont affectées de manière disproportionnée. Alors que les pays s'engagent sur la voie d'un redressement plus résilient et plus inclusif, il est essentiel d'utiliser avec prudence et de manière transparente des ressources limitées », a estimé Mari Pangestu, directrice générale de la Banque mondiale.
« Des progrès sont possibles dans tous les contextes et nous nous engageons à collaborer étroitement, avec nos partenaires gouvernementaux, la société civile et le secteur privé pour lutter contre la corruption et ses effets destructeurs », a-t-elle ajouté.
Le directeur mondial pour la Gouvernance à la Banque mondiale, Ed Olowo-Okere, a de son côté, déclaré que « ce rapport montre à quel point il est important de conjuguer les méthodes traditionnelles de lutte contre la corruption aux dispositifs les plus modernes, comme l'administration numérique et les marchés publics dématérialisés pour lutter contre ce fléau, même dans les contextes les plus difficiles et les plus fragiles ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.