Tunisie: Nomination de nouveaux directeurs régionaux de la santé    Tunisie: L'île de Djerba une destination touristique saine, annonce le ministre du Tourisme    La Bourse de Tunis lance l'élaboration du guide de Reporting extra-financier    OFFICIEL : Iheb Mbarki signera à Wadi Degla    Tunisie : Le parti Courant Populaire considère l'initiative de la coalition Al Karama comme dangereuse pour la liberté de presse    126 personnes encore porteuses du virus en Tunisie    En raison de l'abondance des produits locaux : Nouvelle stratégie de rationalisation de l'importation    Portrait poignant de deux afghanes sous le joug masculin    Plan de sauvetage économique : Fakhfakh se réunit avec les principaux partenaires internationaux    Business infos    Taoufik Mekacher : «Nous ne céderons jamais !»    Blocage du processus politique en Libye : La Tunisie incite à surmonter la crise    Une nouvelle loi assure à Ghanouchi la présidence de l'ARP pour encore 5 ans    3 cas de fraude à Sousse    Services de santé en régression : Gafsa réclame une faculté de médecine et d'un CHU    Mémoires militantes et mots incandescents    Le transfert des archives de Cinéma se poursuivra en 2021    "Il faut porter encore en soi un chaos, pour pouvoir mettre au monde une étoile dansante".    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 9 juillet à 11H00    Tunisie : Selim Azzabi en visite à Beja [vidéo] : Plusieurs visites de terrain sont prévue tout au long de cette semaine    Nizar Yaiche, ministre des Finances : L'impact du Covid-19 sur les finances publiques est estimé à 5 milliards de dinars    Projet Elife pour faciliter l'insertion professionnelle des jeunes Tunisiens    Ministère de l'Intérieur : Avortement de plans terroristes visant le secteur touristique et des sièges de souveraineté en Tunisie    Cinéma | A L'Agora, regardez votre film à côté de votre star préférée !    Patric (Lazio) suspendu quatre matchs pour morsure    Entre AGIL et SAM : Un partenariat gagnant-gagnant    Bizerte : 300 mille dinars pour le réaménagement des zones industrielles    Reportage | Baccalauréat – Démarrage de la session principale : Les épreuves du premier jour à la portée    Un Tunisien remporte le 1er prix d'un concours mondial de poésie, Découvrez son poème    Retour au calme à Remada après une nuit agitée    Vers la création de succursales de l'AAU dans les régions intérieures du Sahel et Sfax    Volley-ball | 22e championnat arabe des nations : Le compte à rebours    Nouveau projet «Bassamat Ebdaaia» : Laboratoire de création    Sfax et son histoire urbaine : Vue plongeante sur l'histoire d'un centre urbain    Météo : ciel dégagé et températures stables    La Championne du monde d'athlétisme Habiba Ghribi honorée du titre d'Ambassadrice du Sport tunisien    Club Africain : Plusieurs personnalités Clubistes pour vérifier la liste des adhérents    STB Bank    Il y a 14 ans jour pour jour, la photo la plus triste de l'histoire de football    Tunisie-ONU : Vers la mise en place d'un cadre de coopération quinquennal    32 nouveaux décès en France en 24 heures    469 nouveaux cas en Algérie en 24 heures    Concours international de poésie en langue française : le Tunisien Nadhir Guedri lauréat du 1er prix    L'Ocean Viking sur le point de débarquer 180 migrants en Sicile    Plus de 1 000 nouveaux cas en 24 heures    Une étudiante tunisienne active dans le secours des migrants remporte le prix de l'organisation Pro-Asyl-2020    Ces pays ont procédé encore une fois au confinement    Gouvernement Castex : La parité femmes/hommes respectée, mais plus à droite    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Congrès «consensuel» de Nida Tounès
A Sousse
Publié dans La Presse de Tunisie le 10 - 01 - 2016

Choix d'une direction exécutive et politique en attendant le congrès des 30 et 31 juillet
Nida Tounès a tenu, hier après-midi, son congrès «consensuel » pour choisir la direction exécutive et politique du parti.
La direction consensuelle, qui se chargera de la gestion des affaires du parti, en attendant la tenue, les 30 et 31 juillet 2016, du congrès électoral, sera composée d'un secrétariat général de 6 membres, de 3 commissions (15 membres) et d'un bureau national.
Le bureau national regroupera le nouveau comité exécutif, l'actuel bureau exécutif et les coordinateurs régionaux. Il se réunira une fois tous les deux mois.
Le congrès consensuel est ouvert au bureau exécutif, coordinateurs régionaux et membres du conseil national du parti. Selon les estimations, le nombre des congressistes dépassera les 1400.
Boujomâa Remili, porte-parole du mouvement, a indiqué que des invitations ont été adressées à 200 personnalités.
Le congrès sera ouvert par le fondateur du parti, le président de la République Béji Caïd Essebsi, vers 15h00. Les travaux devaient démarrer à 18h00 par le choix de la présidence du congrès, de son bureau et la formation d'une commission pour l'élaboration de la motion générale.
Il sera procédé, ensuite, à la lecture du rapport moral et financier du parti avant que les commissions de réflexion ne commencent la préparation des motions du congrès et le règlement interne du mouvement vers 21h00.
Le premier congrès de Nida Tounès se tient au moment où ce parti, sorti vainqueur lors des législatives de 2014, a perdu son poids au Parlement après la démission de 17 députés du bloc parlementaire du mouvement. Un chiffre appelé à augmenter, selon le député démissionnaire Abeda Kéfi qui n'a pas écarté l'éventualité de créer un nouveau cadre politique pour parachever le projet de Nida Tounès.
L'une des décisions les plus difficiles
De son côté, Bochra Belhaj Hamida, députée du mouvement Nida Tounès à l'Assemblée des représentants du peuple, a déclaré, hier, que sa participation au congrès du parti est «l'une des décisions les plus difficiles que j'aie eu à prendre».
«Je me suis trouvée face à deux possibilités, soit quitter le parti ou militer, en son sein, pour le préserver», a-t-elle précisé.
Dans une déclaration de presse, en marge des travaux du premier congrès de Nida Tounès à Sousse, Bochra Belhaj Hamida a indiqué avoir pris la décision « la plus difficile », étant « parfaitement consciente » que plusieurs membres du parti désapprouvent son choix.
« Nous espérons parvenir à préserver le parti qui est garant de l'équilibre politique dans le pays. Lequel équilibre a été perturbé ces derniers temps ».
Elle s'est dit confiante en son aptitude à apporter des changements au sein du mouvement, affirmant sa conviction que les démissionnaires ont les mêmes craintes au sujet de Nida Tounès.
Bochra Belhaj Hamida fait partie des 32 députés ayant suspendu, à plusieurs reprises, leur adhésion au groupe parlementaire sans toutefois rejoindre la liste des 17 démissionnaires.
Changement du paysage parlementaire ?
Par ailleurs, le porte-parole de l'ARP, Hassan Fathalli a indiqué qu'un changement va, probablement, s'opérer sur le paysage parlementaire, notamment après la démission de 17 élus du groupe de Nida Tounès.
Les mouvements Nida Tounès et Ennahdha possédant, désormais, chacun, le même nombre de sièges (69).
Ce qui, selon lui, affectera la composition des structures de l'ARP, en particulier les commissions parlementaires.
Il a précisé que le nombre des démissionnaires du groupe Nida
Tounès a atteint, jusqu'ici, 17.
Ces démissions entreront en vigueur une fois passé le délai de cinq jours, tel que prévu dans le règlement intérieur de l'ARP.
Le porte-parole de l'ARP estime que ce nouveau groupe pourrait être « la troisième force » au sein de l'Assemblée des représentants du peuple.
L'article 34 du règlement intérieur prévoit que tous les sept membres ou plus ont le droit de former un bloc parlementaire. Un même parti ou coalition ne peut former qu'un seul bloc parlementaire et chaque député a le droit d'appartenir à un bloc de son choix.
Douze députés du groupe de Nida Tounès ont déposé, officiellement, leur démission du groupe au bureau d'ordre du Parlement, a indiqué, vendredi, le député Abeda Kéfi, un des démissionnaires.
Il a ajouté que ce nombre n'est pas définitif dans la mesure où plusieurs autres députés du groupe des 32 sont « très proches des démissionnaires ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.