Hichem Mechichi salue le drapeau palestinien dans un lycée à Hammam Chott    Du 17 au 22 mai 2021, décrété "semaine de la Palestine dans les écoles tunisiennes"    L'ANSI met en garde contre une nouvelle vague de phishing qui se propage sur Facebook    Tunisie: Tunisair reprend ses vols vers la Libye    Huawei HarmonyOS commence à porter ses fruits    Campagne de promotion de l'utilisation du paiement sans contact en Tunisie    Kasserine Des terrorises abattus dans une opération conjointe    Ligue africaine de basketball : L'US Monastir entre en lice aujourd'hui    La Tunisie reçoit le3ème lot de vaccinscontre la COVID-19 dans le cadrede l'initiative COVAX    Tunisie-CTN: Les mesures sanitaires liées au Covid-19 à bord des car-ferries    Porsche : un résultat opérationnel de 1,2 milliard d'euros au premier trimestre 2021    Les producteurs des tomates de Nabeul impactés par la maladie du Mildiou    Ali Kooli : Le programme de réforme de la Tunisie a été jugé réaliste    Tunisie – Météo: Légère baisse des températures    Tunisie – Coronavirus: 70 décès et 740 nouveaux contaminés recensés le 15 mai    La Tunisie prend part à la 6e Semaine mondiale de la sécurité routière de l'ONU    Palestine : l'UGTT lance un appel à des manifestations    Tunisie- Béja : Levée du drapeau palestinien dans les collèges [vidéo]    Conseil de sécurité : Toujours pas d'accord sur une déclaration commune    Nabeul | Arrestation d'un individu pour appartenance à une organisation terroriste    Tunisie : Jarandi s'entretient avec son homologue libyenne    Football | Coupe de la Confédération (1/4 de finale aller) : « Le penalty raté à la mi-temps a été le tournant du match »    Vidéo – Effondrement de gradins dans une synagogue près de Jérusalem    Football | Championnat d'Espagne : Zidane va quitter le Real Madrid au terme de cette saison    Tunisie : La meilleure façon trouvée par l'UGTT pour soutenir le peuple palestinien : Avoir plus de martyrs qu'eux !    Coupe de la CAF : Le CS Sfaxien piégé par la JS Kabylie    Le baiser qui n'a jamais été échangé    L'armée israélienne abat un palestinien après qu'il ait foncé sur des soldats    Organisation de « La semaine de la Palestine » dans le milieu scolaire, du 17 au 22 mai 2021    Foot – CAF : Wadii Jari désigné à la tête de la commission médicale    Israël - Palestine: Terrorisme et résistance    Coupe de Tunisie : Espérance de Tunis-Etoile du Sahel choc des 16e de finale    Coupe de Tunisie : Le tirage au sort est tombé    Scandale des déchets italiens- Hédi Chebili : La Tunisie cherche à résoudre cette affaire le plus tôt possible, sans céder le droit du pays à la réparation du préjudice    Foot-Europe: le programme du jour    La Tunisie réitère son appui à la cause palestinienne et aux droits inaliénables et indivisibles du peuple palestinien    La Tunisie réceptionne 158 mille doses du vaccin AstraZeneca    Libye - Tunisair rétablit son vol à destination de Mitiga    Festival du livre audio en ligne, une première    Tunis - Manifestation de soutien à la Palestine    Ammar Mahjoubi: La fin de la République et la création du Principat par Auguste    Le chef du gouvernement participe à un sommet virtuel sur le terrorisme en ligne    Chedli Klibi : un an déjà    Tunisie: Covid-19 : Le chant de l'espoir et des retrouvailles (clip et spot)    Tfanen organise des tables rondes digitales sur la contribution de la culture au développement durable    Willis from Tunis: 10 ans et toujours vivant    Dreams Chebeb, 2e édition: 15 projets artistiques voient le jour malgré la crise    " De la Casbah de Mazara del Vallo à la Petite Sicile de La Goulette " : La longue histoire des échanges entre l'Italie et la Tunisie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plus de 87% des tunisiens pensent que la corruption a sensiblement augmenté : Un cercle vicieux !
Publié dans La Presse de Tunisie le 15 - 04 - 2021

Aujourd'hui, on compte mettre en place une deuxième stratégie de lutte anticorruption 2022-2026 dont une consultation nationale vient juste d'être lancée. Peut-on encore avoir confiance, surtout que les mécanismes de prévention et de protection dont disposent les instances présentent des failles juridiques et institutionnelles? Sans oublier que les lois ont besoin également d'être révisées...
Il y a si peu de temps, l'Inlucc a lancé une consultation nationale élargie sur la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption, avec pour objectif précis : élaboration, d'ici décembre prochain, d'une stratégie globale pour 2022-2026. L'idée venait, alors, d'un constat phénoménal peu reluisant, étayé par les indicateurs. C'est que la réalité dépasse de loin la vérité. Une dernière enquête sur la perception de la corruption avait montré que 87,2% des Tunisiens pensent que la corruption a gravement augmenté. Alors que 28,5% d'entre eux ont répondu avoir connu au moins une situation de corruption en 2020. Depuis 2016, plus de mille dossiers suspects furent, alors, transférés à la justice, sans être, jusque-là, tranchés.
«Une priorité absolue...»
Au fur et à mesure, l'on se rend compte que la corruption n'est plus liée à des personnes, elle devient un système en soi. Soudoyer un policier, donner un pot-de-vin pour être mieux servi ou avoir un avantage indu, cela constitue une pratique courante. Certes, il y avait toujours condamnation et dénonciation de soupçons, mais nul n'a le courage d'y mettre un terme. Pourquoi n'appelle-t-on pas les choses par leur nom? Y a-t-il un va-t-en-guerre ?
Les gouvernements qui se sont succédé n'avaient cessé de réclamer que le combat contre la corruption est une priorité nationale. Ils n'ont cessé de l'inscrire dans leur agenda. Et puis, tout est parti en fumée. Chacun n'en fait qu'à sa tête. Il n'y a pas continuité de l'Etat, à vrai dire. L'actuel gouvernement avait lui aussi déclaré, depuis sa prise de fonction, que la lutte contre la corruption constitue une priorité nationale. Des suspects arrêtés, puis libérés sans être jugés. Et là, on peut évoquer, à titre d'exemple, l'affaire du blé avarié, le scandale des déchets ménagers importés d'Italie et bien d'autres affaires louches passées inaperçues.
Certes, la corruption n'est pas une fatalité, mais la manière d'y faire face pose certainement problème. Tout est pris dans un cercle vicieux des mesures et stratégies de lutte, sans en venir à bout. Cela dit, il n'a jamais été question de mettre en place une vraie politique conséquente.
Aujourd'hui, on compte mettre en place une deuxième stratégie de lutte anticorruption pour 2022-2026, dont une consultation nationale vient juste d'être lancée. Peut-on encore avoir confiance, surtout que les mécanismes de prévention et de protection dont disposent les institutions présentent, eux-mêmes, des failles juridiques et institutionnelles? Sans oublier aussi que les lois ont besoin aussi d'être révisées....


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.