Lors de sa première apparition publique, Ghannouchi appelle à l'union face à l'épidémie    25 Juillet- Bardo: Les manifestant appellent à la dissolution du Parlement    231 décès suplémentaires et 5359 contaminations par le coronavirus recensés le 23 juillet 2021    Météo : Temps chaud !    Le président Saïed: Les dons de vaccins atteindront cinq millions de doses    JO de Tokyo Ayoub Hafnaoui décroche une médaille d'or    Merci Ahmed Hafnaoui pour cette médaille d'or olympique en natation offerte à la Tunisie    25 Juillet: Fermeture des accès et présence sécuritaire intense à l'Avenue Habib-Bourguiba [photos+ vidéo]    JO Tokyo 2020 | Natation (400 m NL) : Médaille d'or pour Ayoub Hafnaoui    JO Tokyo 2020 | Fleuret : Inès Boubakri éliminée en 16e de finale    JO Tokyo 2020 | Tennis : Ons Jabeur éliminée dès le premier tour    Tunisie: Revaloriser les valeurs républicaines    Tunisie [Photos] : Départ du premier train à grande vitesse à Tunis    Béji Caïd Essebsi, l'homme de la République    Tunisie – Testour : Neuf blessés dans la chute d'une voiture de louage dans un fossé    Tunisie – Important don de matériel médical de la part de l'ETAP    Tunisie : "Sans choc salutaire, un défaut sur la dette externe est assez probable" estime le Groupe Crédit Agricole    Fausse pages Facebook usurpant le nom du ministère des finances    Ghassen Ksibi appelle Kaïs Saïed à s'entourer de gens qui comprennent les rouages de la politique    La Tunisie réceptionne des aides sanitaires de la part de Tunisiens résidant en Italie    Lancement du RFR sur la ligne E reliant les gares de Barcelone et Bougatfa    Le Parti Courant populaire appelle à « sortir massivement pour imposer un gouvernement national de transition »    208 migrants clandestins secourus au cours des dernières 48 heures    La JICA honore les startups tunisiennes lauréates du concours NINJA    La mode tunisienne bientôt au Musée des Arts décoratifs de Paris avec l'appui de Creative Tunisia    Hichem Mechichi "dégagé" au centre de vaccination de Nadhour à Zaghouan    JO Tokyo 2020 : Ayoub Hafnaoui termine à la dernière place de sa série sur 400m NL    Tokyo 2020 Le Tunisien Khalil Jendoubi qualifié en finale de Taekwondo    Biat Capital : Finalisation de l'opération de fusion absorption par la société Tunisie Valeurs    Sommet de la francophonie 2021 : Appel à candidatures pour la "Scène jeunes talents de la francophonie"    Bilan Covid-19 : 5.624 nouveaux cas et 317 décès    Paris SG : Mauricio Pochettino prolonge jusqu'en 2023    Tunisie: La villégiature au temps des beys    BCT : La loi de la relance économique entrave la bonne conduite de la politique monétaire    Mono-drame "Pour les hommes uniquement" de Najwa Miled prévu au FIH 2021    17 migrants retrouvés morts à bord d'un bateau en route vers les côtes italiennes    150 migrants irréguliers secourus au large de Zarzis    "Under The Fig Trees" d'Erige Sehiri parmi six films sélectionnés à Final Cut in Venice 2021    Aux origines de la Nahda: L'Expédition d'Egypte (1798-1801)    Décès de l'acteur Kamel Eddine Ghanmi    Par Henda Haouala : Interview avec la tunisienne Nour Belkhiria, une étoile montante dans le cinéma canadien    Le film "Bonne mère" de Hafsia Herzi remporte le Prix d'ensemble de la sélection "Un certain Regard"    A l'occasion de la Journée Nelson Mandela, la Tunisie appelle à la solidarité internationale    Crimes racistes aux Etats-Unis | La fondation russe contre l'injustice monte au créneau    Cinéma : Un film tunisien primé au Festival de Cannes    Nawel Ben Kraïem présente un nouveau spectacle au festival Off d'Avignon : A la recherche de ses identités    L'ancien Premier ministre libyen Fayez al-Sarraj change de nationalité    Le milliardaire Richard Branson revendique le titre du 1er touriste de l'espace! (vidéo)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Violences et abus policiers contre des jeunes à Sidi Hassine : La société civile monte au créneau
Publié dans La Presse de Tunisie le 16 - 06 - 2021

Une marche nationale aura lieu ce vendredi à Tunis, en signe de protestation contre toute forme de violence policière. Une deuxième est prévue le 26 courant.
Les dernières violences policières contre des jeunes lynchés, humiliés et agressés jusqu'à la mort à Sidi Hassine continuent à faire couler beaucoup d'encre. Leurs familles, endeuillées, étaient hier présentes, lors d'une conférence de presse tenue au Snjt à Tunis, par un collectif associatif composé de la Ltdh, du Ftdes, de l'Ugtt, de l'Omct et bien d'autres fervents militants des droits et des libertés.
Les familles des victimes témoignent !
Emue jusqu'aux larmes, la sœur de Ahmed Amara, victime d'une inouïe sauvagerie policière qui avait succombé aux coups de matraque et de poing, vient livrer des témoignages qui font froid dans le dos : «Mon frère est décédé suite à une intervention sécuritaire musclée injustifiée et sans aucune raison d'être. Et les récentes déclarations publiquement prononcées par le porte-parole du ministère de l'Intérieur ne sont que des allégations mensongères. Soit des propos montés de toute pièce ». Elle a dit n'avoir plus confiance dans ce que révèle ce ministère. Chauffée à blanc, elle a fait appel aux autorités d'assurer la protection physique des témoins oculaires de ce «crime odieux». Car, à ses dires, le rapport final du médecin légiste est fin prêt. Cela dit, ceux-ci, de crainte de subir des menaces ou des pressions, pourraient ainsi faire volte-face. «Ce rapport censé révélateur de la vérité des faits risque d'être falsifié pour induire l'opinion publique en erreur», accuse-t-elle, ajoutant que ces témoins ont déjà été sujets à des harcèlements. « Que chacun assume sa responsabilité. De tels actes de violence ne sont plus tolérés », conclut-elle en colère.
Marche à Tunis, ce vendredi
Encore sous le choc de la mort suspecte de son fils Abdessalem Zayen, jeune diabétique incarcéré à Sfax pour avoir transgressé les dispositions du couvre-feu, il y a de cela plus de trois mois, sa mère n'a pas hésité de pointer du doigt les forces de l'ordre. «Mon fils est décédé après avoir été empêché de recevoir une injection d'insuline au sein de la geôle du poste de police à Sfax», raconte-t-elle, sur un air triste. Elle veut que justice lui soit rendue et que les coupables soient sévèrement punis. «Il n'est pas acceptable de voir continuer ainsi, dans l'impunité totale, faisant fi de la loi en vigueur», lance le président du Snjt, Mohamed Yassine Jelassi. Commentant ce qui s'est passé dernièrement à Sidi Hassine, il a fait porter l'entière responsabilité aux ministres de l'Intérieur et de la Justice. Et pour cause ! «Une marche nationale aura lieu ce vendredi à Tunis, en signe de protestation contre toute forme de violence policière », annonce-t-il, soulignant que toutes les forces vives de la société seront mobilisées pour mettre un terme à l'impunité. Et M. Jelassi de dénoncer les fausses déclarations qui continuent à être défendues par les autorités, au détriment des droits humains fondamentaux.
Appel à la démission du ministre de l'Intérieur
Sur cette lancée, Samir Cheffi, secrétaire général adjoint de l'Ugtt, est catégorique : «Ces pratiques policières abominables qu'on croyait révolues ne sont pas dignes de la Tunisie post-révolution ». Il a vivement dénoncé ce qui est arrivé à ces jeunes mineurs dont le droit à la vie a été spolié. Et d'ajouter que l'image-choc relayée sur les réseaux sociaux montrant un jeune tabassé et dénudé est un crime ignoble qu'il faut refuser et stigmatiser. « On doit tous s'y opposer, quitte à verser dans des pratiques aussi horribles que répressives », exhorte-t-il. Pour lui, l'impunité est aussi un crime qui doit être passible de sanctions. Et M. Cheffi de se rétracter, «De par cette position, on ne vise pas l'institution sécuritaire, d'autant qu'on aspire à une image plus rayonnante de la Tunisie». De l'avis du président du Ftdes, Abderrahmane Hedhili, cette politique policière répressive n'a jamais été un cas isolé. «Ce qui est en train de se passer, sur fond de violences policières contre des jeunes citoyens, augure une politique de répression systémique», prévient-il, indiquant qu'il a toujours alerté sur pareils scénarios. Aussi, s'agit-il, là, d'une politique d'Etat qui tolère tout ça ? «Ce qui pourrait se reproduire risque d'être encore plus grave!», prévient-il, en allusion aux multiples mouvements sociaux attendus.
«Outre la marche de ce vendredi, une deuxième aura lieu le 26 de ce mois, en commémoration de la Journée mondiale de soutien aux victimes de la torture», rappelle Chokri Latif, de l'Organisation tunisienne de lutte contre la torture. Une manifestation à laquelle ont, d'ailleurs, appelé plusieurs organisations de la société civile. D'après lui, ce qui s'est passé doit inciter à la démission du ministre de l'Intérieur...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.