Comment Saied encaissera les mises en garde et conseils de son premier soutien?    Coronavirus :Fin des mesures sanitaires en Grande-Bretagne    Noureddine Sammoud n'est plus, un esthète des mots nous quitte    Tunisie : ''Streams'' de Mehdi Hemili, le film qui brise tous les tabous    L'ordinateur portable HUAWEI MateBook 14 disponible en Tunisie : 5 raisons pour l'acquérir    CONDOLEANCES    L'histoire de détermination de la nouvelle conseillère de Kais Saied    Tunisie – Coronavirus: 12 décès et plus de 12 mille contaminations en 24H    Mort d'un manifestant violenté le 14 janvier 2022    MEMOIRE : Chedly BEN CHOUIKHA    2021, Une année de distinctions pour AMEN BANK    QNB – Résultats Financiers Q4 2021    Foot-Europe: le programme du jour    Démarrage du programme "Jeunes réalisateurs, cinéma, écriture environnement" dans le cadre du projet "Scénarios Verts"    BILLET | Impact potentiel    Suspension des cours : Le bras de fer entre les syndicats et la tutelle se poursuit    Tunisie :Première infection enregistrée par le Flurona    Tunisie : Grève des agents municipaux    Gafsa: La grève est réussie à 100%, selon le secrétaire général du syndicat de la Poste [Vidéo]    Bizerte: Fermeture de 41 établissements éducatifs    Accusé dans l'affaire des assassinats des deux martyrs Belaïd et Brahmi, Mustapha Khedher libéré : Le mystère persiste    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 19 Janvier 2022 à 11H00    CAN 2021 | Groupe D – 3e Journée : Destin en main pour l'Egypte    Les assignés à résidence de la semaine dernière ont été libérés par la justice    Le message d'un membre du comité scientifique aux parents d'élèves    Le ministre tunisien des Affaires foncières s'entretient avec la représentante de l'ONU-Habitat au Maghreb    CAN 2021 : Le programme détaillé des 8e de finale    Les conséquences de la hausse des prix de pétrole sur la Tunisie    La Tunisie exporte des oranges maltaises vers Marseille    Tunisie-Gambie : Un arbitre mexicain au sifflet    Indécent !    AS Rejiche : Jassem Hamdouni de retour    Partenariat public-privé : Près de 230 concessions accordées entre 2017 et 2021    Plus de 1 milliard de mètres cubes d'eau dans les barrages tunisiens    Officiel: Saied émet un nouveau décret    Météo: Températures en légère hausse    OPINION: Le jeune cinéma tunisien à l'heure des défis    CAN 2022: L'équipe de la Tunisie la plus touchée par la Covid, 13 cas recensés (liste)    Tunisie : ''Streams'' de Mehdi Hmili, au cinéma    France : Blanquer à Ibiza alors que sa gestion du Coronavirus fait jaser, ça fait tache    Le bâtiment Kobbet Lahoua à la Marsa classé monument historique    Un astéroïde "potentiellement dangereux " passera prés de la terre mardi soir    Aux éditions LALLA HADRIA : «En Tunisie» de Jellel Gasteli    Le Kef | Les montagnes acoustiques en septembre 2022 : La musique comme fer de lance    Tunisie : Paris dénonce fermement les violences policières contre des journalistes    Sommet de la Ligue arabe : Très mauvais pour Alger, pour le monde arabe    Eric Zemmour condamné à 10 000 € d'amende pour provocation à la haine    Le combat d'un résistant septuagénaire palestinien écrasé par une voiture de police de l'occupant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le syndicat indépendant des réalisateurs et producteurs (SIRP) : Arrêter le formatage narratif des films tunisiens
Publié dans La Presse de Tunisie le 29 - 11 - 2021

Après le débat à la Cité de la culture, le 8 novembre, le Sirp vient de publier un communiqué où il fait le point sur ses engagements à œuvrer pour créer de nouvelles conditions aptes à lui assurer vitalité et pérennité au cinéma tunisien.
Suite à cette réunion, le syndicat a déclaré qu'il tient à « rendre public un diagnostic objectif de la situation du secteur cinéma qui rompt définitivement avec la propagande d'un cinéma «rayonnant», alors que la situation économique du secteur ne cesse de se délabrer acculant la majorité des acteurs du secteur (producteurs, réalisateurs, techniciens, comédiens, nouveaux diplômés en cinéma…), au chômage».
Le communiqué parle aussi du «devoir de dénoncer et d'arrêter les pratiques de passe-droits, de quasi-monopole des financements si ce n'est de malversations et de gestion orientée vers des cercles d'intérêt et de connivence douteuse. Notre objectif premier, ajoute le communiqué, est de tracer des voies fiables pour un cinéma tunisien plus prospère, indépendant, souverain, attentif et concerné par les problématiques et les attentes de nos sociétés. Il nous est, entre autres, impératif de mettre fin au formatage narratif qui sévit et qui est une trahison à notre culture et à notre identité. Un formatage qui découle essentiellement d'un asservissement de plus en plus inadmissible aux fonds étrangers de la coproduction et qui raconte et met en scène une Tunisie hypothétique».
Dans une autre déclaration, Ibrahim Letayef, le responsable du Sirp, dira : «Nous avons donc convenu de planifier des journées d'études pour synthétiser et rendre public le diagnostic et les grandes orientations des réformes des multiples aspects de notre cinéma (production et coproduction, distribution et exploitation par tous les moyens de diffusion, rapports aux festivals d'ici et d'ailleurs et à l'opinion publique, formation et mise à niveau...), que nous souhaitons mener avec tous les protagonistes du secteur qui ont la lucidité et le courage de mener un débat en profondeur et dont le credo est la dignité de tous les opérateurs du secteur, de leur droit à la diversité, à la pluralité des visions et des points de vue ( en somme à la liberté d'expression).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.