Les producteurs d'huile de pépins de figue de barbarie bio tunisienne, Au cœur d'une exposition de produits cosmétiques    Finales Conférence Est NBA : Boston mène 3-2 cotre Miami    Météo: Températures en baisse, ce jeudi    Officiel - Kais Saïed convoque les électeurs en référendum le 25 juillet, le projet de la nouvelle constitution sera publié le 30 juin    Tunisie-Béja [VIDEO] : Le président de l'Union Régionale de l'Agriculture appelle à un démarrage immédiat de la récolte de l'orge    Tunisie-Hatem Mliki [VIDEO] : « Le président de la République n'est pas porteur de projet et de pensée »    Play-offs Ligue 1 Pro : Où regarder les matches de jeudi ?    La nouvelle constitution sera publiée via décret    Ministre des Affaires Religieuses [AUDIO]: « Baisse du prix des billets du Hajj de 200 dinars »    Pèlerinage d'El Ghriba-Ministre des Affaires religieuses [AUDIO] : L'accusation de normalisation de la Tunisie vise à marquer des points politiques    Tunisie : La star internationale Claudia Cardinale en Tunisie !    Sihem Boughdiri : nous attendons les remarques de l'UGTT sur le programme de réformes    Claudia Cardinale en visite en Tunisie    Covid-19 : L'UE verse 300 millions d'euros d'assistance macro-financière pour soutenir la Tunisie    Alerte Météo : 17 gouvernorats placés en vigilance jaune    Altercation entre le gouverneur de Tunis et des chauffeurs de taxis    Dr Spiro Ampélas: Mémoires d'un Grec de Sfax    Ghazi Chaouchi: Kais Saïed est fini et je porterai plainte contre lui    Clôture du Yachting Festival Gammarth 2022 : L'édition 2023 ambitionne de viser l'international    5ème exposition de l'Association Club Photo de Tunis: "Intelligence manuelle" du 04 au 30 juin 2022    Une très mauvaise publicité pour la Tunisie, en plein FITA 2022 [VIDEO]    Du nouveau dans l'affaire d'Elyes Fakhfakh    UGTT : le dialogue doit être global et le gouvernement cherche à céder les entreprises publiques    Signature d'une convention de partenariat entre le Groupe STAFIM et la Société Tunisienne d'Assurances et de Réassurances STAR    France-Affaire Abad : Matignon avoue qu'il savait pour le viol puis rétropédale, ça fait tache    Brahim Laroui, Président de la Folea (Maroc): «Les pays dU Maghreb doivent être suffisamment armés...»    Développement des filières oléagineuses: Le colza, une culture indispensable pour la souveraineté alimentaire    Boycott du Dialogue et grève générale...Précisions de l'UGTT    Ligue 1 – play-off ( 6e journée) – CSS-ESS (16h00) | ESS: Faire un bon coup...    Ligue 1 – play-off ( 6e journée) — CSS-ESS (16h00) | CSS: Dernière chance    Concessions à Poutine : ça se confirme à Paris et au Forum de Davos, Macron avait raison…    NEWS: MU perd, mais Hannibal Mejbri marque des points.    LTDH : d'anciens dirigeants appellent à ne pas participer au dialogue national dans sa forme actuelle    Urgent: Précisions du ministère de la Santé concernant la variole du singe    CONDOLEANCES    Litige CS Chebba-C Africain : L'examen du recours du CS Chebba reporté au 31 mai    Finales Conférence Ouest NBA : Les Mavericks sauvent l'honneur    Neji Jalloul: Il existe une opportunité historique pour la Russie de diriger le monde islamique    Performance sonore en quadriphonie par le collectif Sp|n et «Prestige» à B7L9 Art Station: Expérimentation et détournement    EnviroFest 2022 — « Méditerranée, l'odyssée de la vie », de Frédéric Fougea: Un fascinant voyage dans la Grande Bleue    Art contemporain: Mono, ou la porte d'accès à l'art digital    La ministre des Affaires culturelles désigne Mariem Boukadida pour la promotion de l'habit traditionnel à l'étranger    Coupe de Tunisie Handball : Voici le nouveau rendez-vous du match final    Démarrage de l'exercice naval Phoenix Express 2022    Officiel : Variole du singe : 3 cas dans un pays très proche    45 hommes d'affaires Tunisiens à Malte    Sommet de la Francophonie en Tunisie...700 journalistes étrangers seront présents    Joey R. Hood nommé ambassadeur des Etats-Unis en Tunisie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Indécent !
Publié dans La Presse de Tunisie le 19 - 01 - 2022

ON peut toujours discuter du mérite de la classe politique, de l'impact de tel parti, du degré de crédibilité de tout un paysage. Mais il y a une conclusion qui ne souffre pas la contestation. Le peuple tunisien n'aime rien moins que jauger, comparer, opérer des hiérarchies et finalement... classer.
Certains noms, certaines personnalités, ont, en dépit de tous les dérapages, donné un sens et une vocation particulière à la Révolution tunisienne. Ils n'étaient pas certes nombreux à s'y impliquer, ou encore à montrer la voie, mais ils ont réussi à s'en faire une raison d'être.
De façon générale, on voit mal aujourd'hui les Tunisiens faire encore confiance à des hommes politiques dont les valeurs ont explosé. Le comportement de la plupart est quelque part le symbole d'une décadence sans appel. On s'interroge encore sur l'implication d'une classe politique complètement désorientée, ou encore sur un milieu vilipendé pour ses dérives. Le paysage politique a fini par payer le prix de cette décomposition fatale. Encore merci à tous ceux qui sont passés par là à différents niveaux de responsabilité!…
Nous osons aujourd'hui affirmer que ce que la plupart des acteurs politiques laissent entrevoir manque de crédibilité. Encore, il y a désormais, au bout du compte, une certaine déformation, une déviation par rapport à ce qui aurait pu, et dû, être accompli.
Onze ans après la Révolution, la classe politique se montre encore incapable de régenter, et encore moins d'apporter les solutions nécessaires. Sa responsabilité est fortement engagée, pour ne pas dire unique, dans la dégradation du registre politique, économique et social. Mais aussi moral.
Les propos indécents, diffamatoires et avilissants du député islamiste gelé Becher Chebbi à l'encontre du gouverneur de Tunis et de son épouse montrent à quel point un homme politique peut tomber aussi bas. Sans scrupule et sans limites. Sa manière de dénigrer et de déconsidérer ses adversaires politiques invite à un sidérant spectacle dans lequel les règlements de comptes autorisent et légifèrent tous les excès. Lui et ses semblables ont envahi le paysage politique à la faveur de la multiplication des intérêts personnels et partisans, ainsi que tout ce qui en fait la raison d'être. Aujourd'hui, le mal est fait. A des années lumière de ceux qui ont écrit l'histoire de la Tunisie, l'action politique, et, derrière elle, la Révolution ont pris une mauvaise tournure. Elles ne sont plus à l'abri des dérives. Elles n'ont plus la même vocation. Elles véhiculent tous les travers, malheureusement non contenues dans les valeurs et les idéaux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.