Ahmed Driss : le référendum pourrait confirmer le penchant dictatorial de Kaïs Saïed    Malek Zahi: La porte du dialogue avec l'UGTT est encore ouverte    Noureddine Bhiri: La famine frappe aux portes des Tunisiens à cause du "coup d'Etat"    La HAICA réclame des élections libres et équitables    Le Maroc maintient son leadership dans l'industrie automobile    Espérance ST : Le blessure de Chaalali requiert quelques jours de repos    Allemagne : Neuer prolonge au Bayern Munich jusqu'en 2024    Contrepoint | Le remède Ons....    Météo : Des températures entre 32 et 38 degrés    3 Lauréats des prix jeunes artistes 2022 : Exposition " TGM Station"    Mission d'hommes d'affaires Tunisiens à Malte : La Conect veut dynamiser l'investissement bilatéral entre les deux pays    Hajer Gueldich: Célébration de la journée mondiale de l'Afrique du 25 mai    Finales Conférence Est NBA : Boston éteint Miami avec fracas dans le Game 4    Mercato : Aïssa Laidouni dans le viseur de ce club français    Rencontre à Davos entre la cheffe du gouvernement et la directrice générale du FMI    Météo: Températures élevées, ce mardi    Décès du juge Mongi Chalghoum    Monde : Un tribunal ukrainien ordonne l'arrestation de l'ex-président Ianoukovitch pour trahison    Tunisie-Djerba [PHOTOS] : Retour du marché italien une pause de deux ans    Abu Dhabi : Plusieurs blessés dans l'explosion d'une bonbonne de gaz    Le gouverneur de Ben Arous continue d'attirer les regards    La HAICA appelle le gouvernement à garantir des élections libres et équitables    La nouvelle Skoda Fabia remporte le Red Dot Award    Sfax: La coordination de l'Environnement rejette l'idée de réutiliser les équipements de la SIAPE [Vidéo]    "Time" : Poutine parmi les 100 personnes les plus influentes de 2022    Béja | Une tortue marine relâchée à la plage de Zouaraa    Sommet de la Francophonie en Tunisie...700 journalistes étrangers seront présents    Golf | Finale du championnat de Tunisie : La fête annuelle du golf à Gammarth    GCF se poursuit en ligne et propose les films de la compétition en streaming gratuit (Programme)    La Tunisie capable d'exporter 2,3 milliards d'euros d'habillement vers l'Europe    L'UGTT: Bientôt, une grève dans le secteur public    En dehors du stade, Ronaldinho n'est pas un bon joueur    Comar d'Or 2022: Liste des écrivains lauréats de la 26e édition récompensés au théâtre municipal de Tunis    Enquête | Energies renouvelables : Une porte vers la justice sociale...    Le Salon de la Tunisie à Lyon ouvre ses portes ce week-end : Authenticité et qualité    Pourquoi | Internet et ses problèmes    Tribune | Festival des fleurs de Namangan 2022 : La ville de Namangan fleurit pendant le printemps    Tribune | Réflexions autour du livre « Prison et Liberté, parcours d'un opposant de gauche de la Tunisie indépendante », de Chérif Ferjani : Quand la prose du narrateur fait trembler les frontières    Noureddine Ben Ayed : je suis le président légitime de l'Utap    Officiel : Najla Bouden en Suisse...les raisons    Météo: Températures en hausse, ce lundi    Classement WTA : Ons encore 6e, un seul changement dans le Top 10    Inauguration d'une rue au nom de Claudia Cardinale à la Goulette : Un hommage amplement mérité    Coopération Tuniso-Mauritanienne : Renforcement des liens culturels et des projets communs    Claudia Cardinale en Tunisie du 25 au 30 mai courant    Palmarès de la 26ème édition du Comar d'Or    Joey R. Hood nommé ambassadeur des Etats-Unis en Tunisie    Mahdia : Sauvetage de 44 migrants clandestins    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Boulangeries | Prix et poids de la baguette standard : D'une supercherie à l'autre
Publié dans La Presse de Tunisie le 26 - 01 - 2022

Une fois, c'est le poids de la baguette qui est manipulé, une autre fois, il s'agit du prix inconcevable au point d'en faire la baguette de toutes les controverses.
Alors que le prix de la baguette est de 190 millimes, voilà que de nouveaux dérapages sont constatés dans certaines boulangeries du pays. A Tunis déjà, les boulangers ne rendent jamais la monnaie des 200 millimes que l'on remet pour acheter une baguette standard. Dans les supermarchés, c'est pire encore puisque le prix inattendu de 220 millimes est affiché sur le ticket de caisse du client. Mais ce n'est pas tout. Le prix de la baguette, fabriquée à partir de la farine qui est subventionnée par la Caisse de compensation, s'envole dans les régions intérieures. Des citoyens ont, en effet, dénoncé le fait que des boulangeries vendent désormais la baguette à 250, voire 300 millimes, apprend-on de source sûre. Des dépassements que le président de la Chambre nationale des propriétaires de boulangeries, Mohamed Bouanane, désavoue en appelant au boycott de la baguette dans les boulangeries qui la vendent à un prix supérieur à 190 millimes, puisque ce sont des boulangeries anarchiques qui ne se plient pas à la réglementation dans la profession comme celle de ne pas disposer d'une licence officielle pour exercer. Depuis la Révolution, elles n'ont cessé de proliférer et d'exercer dans l'illégalité avec tous les abus que l'on peut imaginer.
Attention aux boulangeries anarchiques
Bouanane, qui n'a pas hésité à en dire plus, a également appelé les autorités à intensifier les campagnes de contrôle afin de mettre fin à de tels dépassements qui touchent au pouvoir d'achat des Tunisiens. Sur les ondes d'une radio locale, il a insisté sur la nécessité de vérifier la catégorie des boulangeries avant l'achat du pain. Un commentaire cinglant de la part d'un lecteur incite à la réflexion : « Pourquoi ne parle-t-on pas des 300 000 DT, valeur du pain jeté chaque jour dans les poubelles ?
Les 50 millimes de plus dissuaderont-ils pour autant le Tunisien de gaspiller ? ». En effet, on sait que 900 000 pains sont jetés chaque année par les Tunisiens entre consommateurs et boulangeries, ce qui relève d'un gaspillage démesuré et irresponsable.
Au lieu de les jeter, on peut les utiliser dans une recette bien connue appelé « pain perdu » qui consistent à les poêler au beurre et au sucre, pardi ! Ce professionnel boulanger relevant de l'Utica indique enfin que la loi oblige les boulangeries à mettre une pancarte confirmant au client qu'il s'agit d'une « boulangerie classée », avec des prix fixes pour tous les types de pain. Sauf qu'en réalité, on ne voit nullement cette pancarte dans les boulangeries même celles qui semblent se plier à la réglementation. Chercher une boulangerie avec cette fameuse pancarte, c'est comme « chercher une aiguille dans une botte de foin ». Des consommateurs de pain avertis ont même relevé une supercherie sur des baguettes qui pèsent parfois moins que le poids qu'elles devraient avoir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.