Phosphates et environnent ,le revers de la médaille    Tunisie Telecom finalise le projet de couverture des zones blanches    Djerba sans sachets plastiques à usage unique depuis le 1er août 2022 : Est-ce la fin du cauchemar?    Balti et ses amis se produisent à l'avenue Habib Bourguiba à l'initiative de Orange Tunisie    Le comité de défense de Hamadi Jebali monte au créneau    Semaine boursière : Le Tunindex en hausse en dépit d'un volume transactionnel modeste    Attaque à Oslo : notre journaliste raconte    Ligue 1 Pro : Officiel. Le CSS jouera la coupe de la CAF    Kram : arrestation de huit femmes soupçonnées d'appartenance à un groupe terroriste    Covid-19 : un décès à Bizerte    Convoqué par un groupe de 26 avocats Brahim Bouderbala crie au complot    Menaces sérieuses contre le président Kaïs Saïed : Qui veut semer le chaos dans le pays ?    Diplômés en technologie, ingénierie et mathématiques : La Tunisie, 2e pays au monde par le nombre    Bizerte : Saisie de 1,15 t de farine subventionnée    Pourquoi | Le bac, et après ?    Youssef Zied Elhechmi, Professeur agrégé en Médecine Intensive Réanimation et co-fondateur de la start-up HOPE HORIZON, à La Presse : «La solution d'ordonnance médicale SmartCare sera gratuite pour les patients, les médecins et les pharmaciens...»    Commentaire | Une étincelle dans la grisaille    Tribune | Hommage à l'Armée nationale à l'occasion de son 66e anniversaire (II)    «Possibles», revue trimestrielle de littérature : «Le train m'emporte vers toi, mais déjà tu n'es plus là...» !    Exposition «Khémaïs Khayati, la passion de la photo» à la Cinémathèque Tunisienne : Du cœur avec beaucoup d'argentique    Classement CAF: Le Top 10 des meilleurs championnats africains    ESS – CA : pas de huis clos, mais avec 5000 tickets de plus pour le public étoilé    Météo de ce samedi    Sousse: Prix au marché municipal de Msaken [Vidéo]    Le titulaire de la meilleure moyenne à Gabès: Je contribuerai au développement de mon pays [Vidéo]    Rached Ghannouchi solidaire avec Hammadi Jebali    JORT: Mourad Saïdane, nouveau directeur général de la sûreté nationale    L'UGTT commémore le 55ème anniversaire du décès de Ahmed Tlili [Vidéo]    Huawei Tunisie obtient le ICT Industry and talent development Award    Point de vue | Limite incontrôlable !    CSS : Objectif à moitié atteint    L'EST prend option sur le titre : Le flegme «sang et or»    France : La grève générale frappe là où ça fait mal    Tunisie : Exclusif : L'Open Banking pour stimuler la concurrence. Croisons les doigts.    Monde-Daily brief du 24 juin 2022: L'UE valide la candidature de l'Ukraine, les forces de Kiev ont reçu l'ordre de se retirer de Severodonetsk    Gaz russe : l'Allemagne aura froid cet hiver plus d'autres catastrophes alerte le gouvernement    Le Ministère des technologies de la communication annonce la clôture du projet des zones blanches    Festival Hammamet 2022: L'affiche rend hommage à Maurice Béjart    Tunisie-Ligue 1 (Play-Off): programme Tv de la dernière journée    Ons Jabeur rassure son public    Festival International de Hammamet de retour du 13 juillet au 19 août 2022 : Une édition prometteuse en vue !    Décès de l'artiste peintre Meherzia Ghadhab    Près de 150 migrants secourus au large de la Tunisie    Fondation Arts & Culture by UIB mécène la 35ème édition du Festival international de Musique Symphonique d'El Jem    Le Maroc va envoyer des travailleurs en Israël    FMI : ''La Tunisie doit remédier de toute urgence aux déséquilibres de ses finances publiques''    African Lion 2022 - La Défense nationale dément la participation d'Israël    Vive indignation à la suite de l'interdiction du film « Lightyear »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Naufrage du navire Xelo dans le Golfe de Gabès : La catastrophe écologique écartée, mais...
Publié dans La Presse de Tunisie le 21 - 04 - 2022

La catastrophe écologique qu'on redoutait fait, désormais, partie du passé
L'intervention des autorités a été rapide et efficace et le danger d'une marée noire est bien derrière nous à la suite de l'opération de pompage
Il reste à enquêter pour déterminer les dysfonctionnements qui ont permis au navire d'accoster au port de Gabès
La présidence de la République est tranchante: «Les quantités de pétrole qui ont fuité du pétrolier Xelo au Golfe de Gabès sont limitées».
La présidence ajoute, dans un communiqué publié lundi 18 avril: «Il s'agit de carburant qui a fuité des réservoirs du navire», infirmant, ainsi, les rumeurs selon lesquelles les quantités fuitées proviendraient de la cargaison estimée à quelque 750 tonnes de fuel.
Dans le même sillage, Leila Chikhaoui, ministre de l'Environnement, a affirmé mardi 19 avril: «le danger d'une marée noire est derrière nous».
En visite de terrain sur la zone de l'accident, elle précise encore: «Les opérations de pompage sont aujourd'hui complètement achevées».
Plus rassurante encore, Mme Chikhaoui souligne: «La situation est moins grave que nous le pensions. La zone est actuellement sous haute surveillance. Nous sommes hors de la zone de danger».
Ainsi, tous les dangers sont-ils levés et on ne risque plus rien et la catastrophe écologique que tout le monde pronostiquait quand le navire Xélo a coulé, samedi dernier, dans le golfe de Gabès, n'est plus qu'un mauvais souvenir ou plutôt des pronostics précipités que certaines n'ont pas hésité à avancer, allant jusqu'à exprimer de sérieux doutes quant à la possibilité pour la Tunisie de faire face avec doigté à la catastrophe avant même que les opérations de sauvetage ne démarrent.
Des doutes persistants
Restent posées, cependant, plusieurs questions qui attendent des réponses claires et précises. La première est la suivante: d'où provenait le navire Xélo pour atteindre le golfe de Gabès sur sa route en direction de Malte comme l'a déclaré le capitaine du cargo ?
Cette question s'est imposée avec insistance d'autant plus que l'autorité portuaire de Damiette (Egypte) vient de publier un communiqué où il est indiqué: «Le port de Damiette n'a pas été le point de départ du voyage du cargo échoué au golfe de Gabès».
Donc, en infirmant les déclarations du capitaine du navire Xelo, les Egyptiens laissent planer un air de crédibilité à la rumeur selon laquelle le navire en question est un cargo de contrebande de pétrole qui navigue illégalement et qui est parvenu à atteindre les eaux tunisiennes, à accoster au port de Gabès, à recevoir l'assistance de ravitaillement qu'il a demandée et à reprendre sa course sans que les autorités portuaires de Gabès ne découvrent la situation illégale dans laquelle il transportait ses marchandises.
Maintenant que la catastrophe écologique a été évitée, que les gardes-côtes et l'armée sont parvenus à achever, avec réussite, les opérations de pompage du fuel transporté par le navire Xélo et que plusieurs pays amis, dont en particulier l'Italie, ont apporté leur soutien logistique dans le but d'affronter avec brio cet accident, l'on se demande comment ce navire, dont personne ne sait la provenance ou même l'identité ainsi que le contenu (le certificat de contenu du navire, c'est-à-dire la nature de la marchandise qu'il transportait, a été déclaré introuvable à la suite du naufrage), a-t-il reçu l'autorisation d'accoster au port de Gabès, de se ravitailler en produits d'alimentation puis, enfin, de quitter le port pour être retrouvé, six jours après, en train de prendre l'eau.
La question reste posée tant que l'enquête n'aura pas jeté la lumière sur les points noirs qui ont accompagné l'affaire depuis son démarrage jusqu'à sa conclusion, heureusement positive pour les sept marins qui étaient à bord du navire et aussi pour la zone de Gabès qui était menacée d'une marée noire dont personne ne pourrait évaluer la gravité.
Le drame maritime au large du golfe de Gabès est pour le moment écarté mais peut-on dire que le danger de la pollution qui étouffe toute la région est contenu?
Les activistes de la société civile sont persuadés que la campagne «Stop pollution» doit se poursuivre et donner lieu à une intervention rapide et efficace de la part des autorités.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.