Météo : Le mercure grimpe jusqu'à 42 degrés    QNB – La croissance économique mondiale stagne en 2022, mais s'agit-il d'une récession?    Australie: Qantas demande à ses cadres de venir remplacer les bagagistes    Embellie touristique    Monastir: Sauvetage de 22 migrants clandestins à l'île de Kuriat    Un Algérien viole une Américaine de dans des toilettes publiques en France    Foot mondial : Programme TV des matches de lundi    Les syndicats des sécuritaires appellent à ne plus sécuriser les spectacles de Lotfi Abdelli    Météo du lundi 8 août 2022    Statue de Chokri Belaïd, pluies torrentielles… Les 5 infos du weekend    Bouden : « La création d'un conseil supérieur de l'éducation et de l'enseignement, oeuvrera à redonner à l'école son rôle d'ascenseur social »    Monastir : 22 migrants clandestins sauvés en pleine mer    Marouen Abassi reçoit le gouverneur de la Banque centrale libyenne    Sécurité routière : Légère baisse de la mortalité sur les routes en juillet 2022    Alerte météo | Des cellules orageuses feront leur apparition ce soir    Premier League : Mejbri absent et CR7 Remplaçant, Man Utd battu à domicile    La CAF recadre le président De Laurentiis pour les joueurs africains    La statue de Chokri Belaïd provoque un tollé sur la toile    Tunisie – La marine nationale sauve 22 candidats à la migration clandestine    Ghaza : 31 martyrs dont 6 enfants et 4 femmes    Tunisie – La crise économique risque de se compliquer encore plus    L'INM annonce des orages dans le nord-est et le centre du pays    La croissance économique mondiale stagne en 2022, mais s'agit-il d'une récession?    255 migrants migrants clandestins secourus en une seule nuit entre la Tunisie et l'Italie    Ons Jabeur exemptée du premier tour du tournoi de Toronto    Ben Arous : saisie de 91 quintaux de farine subventionnée utilisée pour fabriquer les pains spéciaux    Jean-Jacques Ciscardi sort son nouveau live : Beyrouth-Rome vol 770    Bizerte: 3 enfants se sont noyés à Ghar El-Melh    Noureddine Taboubi inaugure le mémorial de Chokri Belaid (Vidéo)    Benjemy au Festival International de Hammamet : Prouesses musicales et esthétiques    Notes de lecture | Ondoyances méditerranéennes de Saint Augustin à Sidi Bou Saïd El Baji *    Foot-Europe: le programme du jour    Le festival de Monastir déprogramme Mokdad Shili à cause de ses propos contre Bourguiba    Mohamed Hammadi JARRAYA, Expert en économie et Président de l'observatoire «Tunisia Progress» à La Presse : «La relance, remède aux maux économiques»    L'USBG s'active sur le marché des transferts : Un mercato actif    L'USM se prépare pour la nouvelle saison : Une équipe new-look !    L'UGTT condamne les attaques sionistes contre Gaza    Météo du dimanche 7 août 2022    Wandure is actually a Canadian Dating application That Saves Times by Turning Every on line complement Into a Real-Life Date    Learning to make Up With The Girl After A Fight    Kaïs Saïed ordonne le retrait de son poster placardé sur un minaret    L'UGTT condamne les attaques sionistes contre Gaza    Apparitions médiatiques de Rached Ghannouchi : Un déni qualifié de la réalité    Festival du poisson à la Goulette : De plus en plus prisé    Tennis | Tournoi San José : Ons Jabeur éliminée en quarts de finale    Treatment For Ebony Babes™ Focuses On Helping Ebony Women Proceed Off Their Exes    Un Tunisien tué à Montréal : les détails    Décès d'un tunisien dans une fusillade à Montréal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Système scolaire | L'urgence de sauver les écoles publiques : L'école du courage et du mérite
Publié dans La Presse de Tunisie le 06 - 07 - 2022

Quand on apprend que de valeureux bacheliers continuent d'émerger de l'école publique, on ne peut que vouloir lui redonner ses lettres de noblesse. Tant qu'il est encore temps. «Rendre à César ce qui est à César».
Les derniers résultats du baccalauréat ont présenté des lauréats et de brillants bacheliers répartis sur toute la République et dans de nombreuses structures publiques ou privées. L'exploit est dans ce qui se passe dans les établissements publics qui manquent de beaucoup d'éléments nécessaires à un enseignement de qualité et une formation pédagogique complète. Surtout au vu de la forte dégradation ces dernières années d'une école qui ne fait plus rêver, si bien que c'est le système privé qui a pris l'ascendant et dont on ne peut se réjouir.
Développer la culture du succès
L'histoire poignante de la bachelière issue de Kasserine, qui traverse chaque jour 14 km à l'aller et autant au retour à pied pour se rendre à l'école, a fait le tour des réseaux sociaux. Son succès au bac avec 16 de moyenne n'étant pas tombé dans les oreilles d'un sourd, Hadeer Nasri a eu une surprise de taille. Un médecin tunisien pratiquant en Arabie saoudite va la parrainer et lui octroyer une bourse pour ses études. Un geste noble qui honore une candidate méritante. Mais elle ne doit pas constituer une exception si bien qu'il faut généraliser l'accès aux bourses pour les couches sociales les plus démunies. Ceci pour redorer le blason du système éducatif national qui va à vau-l'eau... A coups de mauvaises nouvelles à chaque période de l'année, dans une situation aggravée par la crise sanitaire de la Covid-19 qui s'amenuise ces derniers temps. La saison scolaire 2021-2022 n'a pas dérogé à la règle. Même si elle est terminée avec les moindres dégâts…
Désormais, il faut tourner la page de l'incident d'Ezzahra en novembre 2021 lorsqu'un élève a passé à tabac son enseignant et outré l'opinion publique. Ce cas isolé heureusement, rappelle combien le système éducatif tunisien connaît une grande décadence si on y ajoute la grande vétusté des installations scolaires publiques et la dégradation des fondations.
Malgré tout, de bons exemples continuent de fleurir dans ces institutions nationales nobles et réputées.
Il faut valoriser le mérite comme avec ces bacheliers méritants et courageux qui étudient dans des conditions pénibles, mais arrivent à décrocher le précieux sésame comme un défi à la nature et un pied de nez à leurs homologues du privé.
Il ne faut pas que l'image de marque du public se cantonne à celle des écoles et collèges pilotes, d'où sortent les meilleurs éléments. Pour donner une chance à tous les enfants de la République d'accéder au savoir dans des conditions équitables. Le droit à la scolarité est inscrit noir sur blanc dans la Constitution tunisienne et ne devrait qu'être renforcé dans la dernière version. Celle pour laquelle le peuple se prononcera pour ou contre le 25 juillet courant.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.