Tunisie – AUDIO : Nida Tounes en train de « recruter » des personnalités politiques qui constitueront une surprise    La Russie confirme que Daech est en train de se redéployer aux frontières de la Tunisie    Les terroristes d'Al Qaeda trouvent refuge dans les hôpitaux gouvernementaux en Turquie    Les USA ciblés par de attaques cybernétiques en provenance de Chine et d'Iran    Le Ministère de l'Intérieur annonce de nouvelles nominations    Albert Memmi livre son Journal de guerre 1939-1943 à Tunis    Temps localement brumeux demain matin    Tunisie: L'UTICA réagit à la hausse du taux d'intérêt directeur de la BCT    Détective Bilel : qu'apprenons-nous à nos enfants ?    Le Gouverneur de la BCT annonce une baisse du Taux d'inflation suite à l'augmentation du Taux d'intérêt directeur    Société Générale signe un partenariat avec Rugby Afrique    Tunisie – Foot Super coupe: report du match EST-CA suite à la demande de la Fédération de football qatarie    Tunisie- Reprise de la production du phosphate dans les différents districts de la compagnie de phosphate de Gafsa    100Artisanes Tunisiennes à Paris du 5 au 7 avril 2019 pour promouvoir le patrimoine tunisien    Le vol de matériel d'électricité estimé à 120 milles dinars à Gammarth cause une coupure du courant    Les athlètes Tunisiens remportent 9 médailles au Handisport Meeting de Sharjah    Inter : les détails de l'offre pour Ivan Rakitic    Tunisie: Ridha Belhaj toujours remonté contre certains dirigeants de Nidaa Tounes pour avoir gelé son adhésion    Le duo Jihed Bedoui / Houyem Ghattas fait son show !    JAC 2019: Bumcello le duo trip hop au feu sacré    JAC 2019: Charlie Winston    Tunisie : CORP et Acacias For All lancent le premier cursus de reconversion professionnelle en agroécologie    La Steg étouffe    Le travail en commun s'intensifie    La loi du silence    Les admis réclament leur intégration    L'impact de la famille sur la guérison    Des équipes médicales chinoises déployées en Tunisie    Le président Caïd Essebsi décore Hamdi Meddeb    La professionnalisation pour décoller…    Tel un bateau ivre    Attaché à la stabilité gouvernementale    Des mesures en faveur des potières de Sejnane    Pour impulser les projets en suspens dans la région    Est-ce le retour à Tyr ?    Le projet de fixer le seuil électoral à 5% cache une mauvaise foi gouvernementale, d'après Ghazi Chaouachi    Orange Tunisie propose à ses clients de télécharger gratuitement l'application Anghami Plus    Tunisie- Les conséquences du maintient de la Tunisie sur la liste noire selon Fitch Raitings    Ouverture du premier Club Astro à la Cité des sciences du 27 février au 29 mai 2019    Volley, CACC: Programme des quarts de finale    BCE plongé dans Facebook lors de sa rencontre avec Khaled Koubaa, l'Expert international et Haut cadre de Facebook pour l'Afrique du Nord    Tunisie- Retour aux négociations entre le ministère de l'enseignement et l'UGTT    Bochra, Wided et Emma avec Macron pour l'égalité entre les femmes et les hommes    France: Plusieurs blessés dans une attaque à l'arme blanche à Marseille    La Tunisie exprime sa satisfaction    La situation économique de la Tunisie reste son seul point faible, selon Gilles Kepel    Encore quelques jours pour le programme d'entreprenariat de la Fondation Tony Elumelu    Libération des 14 travailleurs tunisiens enlevés en Libye : Satisfaction des autorités tunisiennes et libyennes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hédi Baccouche, témoin d'une époque
Les événements de Sakiet Sidi Youssef
Publié dans La Presse de Tunisie le 19 - 02 - 2010


Le livre du professeur Hédi Baccouche, L'agression française contre Sakiet Sidi Youssef, les faits et les suites, relate les principales conditions du bombardement de Sakiet Sidi Youssef en février 1958. Rédigé en deux versions, arabe et française, cet ouvrage, qui inscrit l'événement dans son contexte historique, militaire et politique de l'époque, évoque les principales réactions ainsi que les retombées qui s'ensuivent sur le plan des relations tuniso-françaises et tuniso-maghrébines, dans la période encore militairement trouble de l'après-indépendance tunisienne et de la guerre d'Algérie. Une séance de présentation présidée par le professeur Amira Alaya Essghaïer de l'Institut supérieur d'histoire du Mouvement national (Ishmn) a été consacrée à cet ouvrage en présence de son auteur. Des historiens, des hommes de lettres et des chercheurs travaillant sur le Mouvement national étaient présents pour enrichir le débat. Introduisant son livre, M. Hédi Baccouche souligne :«Par fidélité à toutes celles et à tous ceux qui en ont été les victimes innocentes et par reconnaissance aux militants, soldats et officiers et dirigeants qui en ont été les acteurs, j'estime qu'il est utile de les faire connaître, de les raconter et d'évoquer les suites qu'ils ont eues sur le plan tunisien, algérien, maghrébin et français». Le samedi 8 février 1958, vers 11 heures du matin, 11 bombardiers B 26 violaient l'espace aérienne tunisien et, durant vingt minutes, attaquaient le village de Sakiet Sidi Youssef. C'était un jour de marché. Le bilan était lourd: 130 morts et 401 blessés. « De toutes les agressions contre la souveraineté tunisienne, de tous les incidents de frontières qui ont marqué les premières années de l'indépendance, c'est l'attaque la plus dure, la plus tragique, la plus démesurée, la plus féroce et la plus lourde de conséquences», écrit M. Baccouche. Le livre est un aperçu historique sur les événements de Sakiet Sidi Youssef. Après 52 ans, en lisant cet ouvrage le lecteur découvre les circonstances, les faits et les suites de ce bombardement. L'auteur a essayé de raconter l'évènement avec crédibilité. En célébrant cette semaine le 21e anniversaire de la proclamation de l'Union du Maghreb Arabe, à travers ces événements la nouvelle génération va découvrir la profondeur des sentiments de fraternité entre les deux pays. Ces événements sont une page rayonnante de l'histoire des deux pays. L'auteur a indiqué que les événements de Sakiet Sidi Youssef ont été une phase décisive dans la bataille d'évacuation de Bizerte. De même, «le raid a eu des suites importantes et des conséquences décisives sur la lutte de libération nationale algérienne. Avec Sakiet, la Tunisie se trouve plus directement impliquée dans la guerre d'Algérie. Les combats se déroulent sur son territoire». C'est la coexistence ente l'historien et le politique qui marque ce livre. Le professeur Hédi Baccouche a vécu les événements. Il était un acteur politique. Pour lui, l'acte d'écrire est une chose agréable La présentation de ce livre a été entre autres l'occasion d'appeler les historiens tunisiens à s'intéresser davantage à la période coloniale. Certains ont confié que les ouvrages traitant cette période sont peu nombreux. Cette période de l'histoire tunisienne est très riche. Beaucoup d'événements et de personnalités peuvent être des sujets d'autres écrits. Il reste encore des gens qui ont vécu l'époque et qui sont très utiles pour illustrer les événements. Rappelons que le professeur Hédi Baccouche est né à Hammam Sousse en 1930. Il a fait des études supérieures à l'Institut des études politiques puis à la Sorbonne. M. Baccouche a milité depuis son jeune âge au sein du Parti destourien. Il a assumé plusieurs responsabilités dont notamment conseiller auprès du Premier ministre en 1978, Premier ministre pendant la période allant du 7 novembre 1987 jusqu'à septembre 1989 et membre de la Chambre des Conseillers. M. Baccouche a obtenu le Grand cordon de l'Ordre de l'indépendance, de l'Ordre de la République et de l'Ordre du 7-Novembre. S.HAMROUNI

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.