Béji Caid Essbsi : Pour moi la Corée du Sud est un exemple    Le Président de la République se concerte avec le Secrétaire général de l'UGTT    51% des parisiens refuseraient de se mettre en couple avec un originaire d'un pays du Maghreb    Ligue 1 : US Ben Guerdane met fin au prêt du duo Clubiste    Tunisie: 158 millions de dinars manquent pour le versement des pensions de retraite du moi s de décembre    Le projet de loi organique sur la protection des données personnelles doit être revu, selon une experte européenne    Tunisie – VIDEO : Les enseignants laissent libre cours à leur colère sur l'avenue Bourguiba    Philips Lighting change de nom et devient Signify    Tunisie: coupure surprise de l'électricité sur le quartier des Jardins de Carthage    Les conditions exigées    On attend des réponses    Le quai d'Orsay remet les pendules à l'heure    Quels mécanismes de prévention ?    Le Barça a choisi de recruter Jeison Murillo, défenseur de Valence    Renforcement de la coopération bilatérale    Lancement d'une campagne de recouvrement des impayés    Tunisie: Arrestation de l'auteur d'un hold-up dans une banque de la Goulette    «Hors-lits» fait des petits !    «Le pardon»    Saisie de marchandises de contrebande d'une valeur de 73 mille dinars    Tunisie : Succès médical en matière de remplacement de valve aortique au CHU Habib Bourguiba Sfax (photos)    Sciences Po Tunis: Formation et certification d'Euro-lobbyistes au Parlement Européen et dans les institutions européennes    Jour de colère des AVOCATS ce mercredi 19 Décembre avec port du Brassard rouge    Tunisie: La baisse du taux de change du dinar ne favorise pas la compétitivité, selon Salem Labiadh    Club Africain : Les joueurs convoqués pour défier Al Hilal à Omdourman    Les meilleurs jeux mobiles de l'année 2018 sur Android    CM des Clubs: Le Real affronte Kashima pour une place en finale    Un jeune prodige tunisien lauréat d'un concours de programmation numérique aux Etats-Unis    L'approche juridique est insuffisante pour lutter contre la discrimination raciale envers les migrants, selon le FTDES    Les plantes: les antibiotiques de demain    Qui est Mohamed BOUGRIBA, nouveau Directeur Général de Vivo Energy Tunisie ?    Europe: Le programme de mercredi    Belgique: Démission du Premier ministre Charles Michel    Météo: Prévisions pour mercredi 19 décembre 2018    L'Espérance Sportive de Tunis bat le club méxicain Chivas Guadaljara aux tirs au but et s'empare de la 5ème place en Coupe du Monde des clubs champions    L'Espérance Sportive de Tunis jouera ce soir pour la 5ème place de la Coupe du Monde des Clubs champions    Le poète Badreddine Ben Henda, invité du Club Idhafet    Une libre expression picturale    Les méditations de Makhatch Magomedov    Hors-lits Tunisie 2019 se prépare! Jeunes des régions, postulez pour participer à la 9e édition    Présentation de la version arabe du livre du Pr. Iyadh Ben Achour « Tunisie : Révolution en pays d'Islam »    Coupe du Monde des Clubs 2018 : où regarder le Match Espérance Sportive de Tunis vs CD Guadalajara?    Tunisie: Assassinat de Khaled Ghozlani, les principaux meurtriers identifiés, selon le ministre de l'Intérieur    «Au cinéma, la nature autobiographique est complexifiée»    Selon l'OCDE, Israel serait le 4ème pays de destination des émigrés tunisiens    Projection en avant-première du film documentaire « Deportato » à El Teatro    En vidéos : Une jeune fille tente de se suicider, un selfie lui sauve la vie    Tunisie: Promesse d'assurer une source de revenu permanente à la famille Ghozlani    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hédi Baccouche, témoin d'une époque
Les événements de Sakiet Sidi Youssef
Publié dans La Presse de Tunisie le 19 - 02 - 2010


Le livre du professeur Hédi Baccouche, L'agression française contre Sakiet Sidi Youssef, les faits et les suites, relate les principales conditions du bombardement de Sakiet Sidi Youssef en février 1958. Rédigé en deux versions, arabe et française, cet ouvrage, qui inscrit l'événement dans son contexte historique, militaire et politique de l'époque, évoque les principales réactions ainsi que les retombées qui s'ensuivent sur le plan des relations tuniso-françaises et tuniso-maghrébines, dans la période encore militairement trouble de l'après-indépendance tunisienne et de la guerre d'Algérie. Une séance de présentation présidée par le professeur Amira Alaya Essghaïer de l'Institut supérieur d'histoire du Mouvement national (Ishmn) a été consacrée à cet ouvrage en présence de son auteur. Des historiens, des hommes de lettres et des chercheurs travaillant sur le Mouvement national étaient présents pour enrichir le débat. Introduisant son livre, M. Hédi Baccouche souligne :«Par fidélité à toutes celles et à tous ceux qui en ont été les victimes innocentes et par reconnaissance aux militants, soldats et officiers et dirigeants qui en ont été les acteurs, j'estime qu'il est utile de les faire connaître, de les raconter et d'évoquer les suites qu'ils ont eues sur le plan tunisien, algérien, maghrébin et français». Le samedi 8 février 1958, vers 11 heures du matin, 11 bombardiers B 26 violaient l'espace aérienne tunisien et, durant vingt minutes, attaquaient le village de Sakiet Sidi Youssef. C'était un jour de marché. Le bilan était lourd: 130 morts et 401 blessés. « De toutes les agressions contre la souveraineté tunisienne, de tous les incidents de frontières qui ont marqué les premières années de l'indépendance, c'est l'attaque la plus dure, la plus tragique, la plus démesurée, la plus féroce et la plus lourde de conséquences», écrit M. Baccouche. Le livre est un aperçu historique sur les événements de Sakiet Sidi Youssef. Après 52 ans, en lisant cet ouvrage le lecteur découvre les circonstances, les faits et les suites de ce bombardement. L'auteur a essayé de raconter l'évènement avec crédibilité. En célébrant cette semaine le 21e anniversaire de la proclamation de l'Union du Maghreb Arabe, à travers ces événements la nouvelle génération va découvrir la profondeur des sentiments de fraternité entre les deux pays. Ces événements sont une page rayonnante de l'histoire des deux pays. L'auteur a indiqué que les événements de Sakiet Sidi Youssef ont été une phase décisive dans la bataille d'évacuation de Bizerte. De même, «le raid a eu des suites importantes et des conséquences décisives sur la lutte de libération nationale algérienne. Avec Sakiet, la Tunisie se trouve plus directement impliquée dans la guerre d'Algérie. Les combats se déroulent sur son territoire». C'est la coexistence ente l'historien et le politique qui marque ce livre. Le professeur Hédi Baccouche a vécu les événements. Il était un acteur politique. Pour lui, l'acte d'écrire est une chose agréable La présentation de ce livre a été entre autres l'occasion d'appeler les historiens tunisiens à s'intéresser davantage à la période coloniale. Certains ont confié que les ouvrages traitant cette période sont peu nombreux. Cette période de l'histoire tunisienne est très riche. Beaucoup d'événements et de personnalités peuvent être des sujets d'autres écrits. Il reste encore des gens qui ont vécu l'époque et qui sont très utiles pour illustrer les événements. Rappelons que le professeur Hédi Baccouche est né à Hammam Sousse en 1930. Il a fait des études supérieures à l'Institut des études politiques puis à la Sorbonne. M. Baccouche a milité depuis son jeune âge au sein du Parti destourien. Il a assumé plusieurs responsabilités dont notamment conseiller auprès du Premier ministre en 1978, Premier ministre pendant la période allant du 7 novembre 1987 jusqu'à septembre 1989 et membre de la Chambre des Conseillers. M. Baccouche a obtenu le Grand cordon de l'Ordre de l'indépendance, de l'Ordre de la République et de l'Ordre du 7-Novembre. S.HAMROUNI

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.