Arrestation de « مكارتي » principal suspect dans l'agression commise à Radés ainsi que ses deux compagnons    La Finale-retour de la Ligue des Champions d'Afrique à Radés sera arbitrée par le Gambien Bakary Gassama    Le Wydad joue le jeu de la « victime » et adresse à la CAF une plainte contre l'arbitre égyptien Jihad Greicha demandant l'ouverture d'une enquête    Hand – Championnat : L'EST s'approche du titre    Volley-ball féminin : Les Sfaxiennes sacrées championnes de la Coupe de Tunisie    Football : Programme des plus importants matchs ce dimanche    Tunisie: 166 commerces menacés de fermeture sur proposition d'équipes de contrôle sanitaire    Tunisie: Zouheir Maghzaoui qualifie de “scandale” la venue de rabbins israéliens à La Ghriba    Démarrage de la 1ère Edition du Festival du film social et de la créativité à Menzel Bourguiba    Incendie du café de Radés : Le Ministère de l'Intérieur dément l'implication d'extrémistes religieux    Météo: Prévisions pour dimanche 26 mai 2019    Tunisie : Saîf-Eddine Khaoui est forfait pour la Coupe d'Afrique des Nations    LdC: Gassama dirigera la finale retour entre l'Espérance et le Wydad    Tunisie – AUDIO : Bientôt une énième grève des stations services    Conférence de presse autour du séminaire « Vers un développement local durable et inclusif : Valorisation des ressources locales et emplois décents »    Tunis- Maarouf : l'ATI n'est pas le concurrent de Tunisie Telecom et il n'y aucun lien avec le changement de management opéré en 2017    Le fondateur de Huawei, M. Ren Zhengfei répond à Donald Trump    Les supporters marocains du Wydad : Entre l'enchevêtré dans la plainte et le plongé dans le chagrin !    La Tunisie, premier fournisseur de l'Italie en pantalons-jeans    Flat6Labs annonce les startups de son 4ème cycle d'accélération    La Libye, plus que jamais, plongée dans le chaos    Sami Fehri crée la polémique sur Instagram et Attassia TV précise !    Kamel Morjane : Je n'ai pas encore décidé de briguer la présidence    Tunisie: Fusion entre Tahya Tounes et Al Moubadara, personne n'a demandé à Kamel Morjane de retirer sa candidature à la présidentielle, selon Azzabi    Tunisie – météo : Températures en baisse et pluies les 25 et 26 mai 2019    Facebook désactive les pages et profils d'hommes politiques et journalistes palestiniens    Photo du jour : A 300 millimes le kilo de gros d'abricots, qui arnaque donc les agriculteurs?    Tunisie: Les Agriculteurs dénoncent l'importation de pommes de terre d'Egypte    Le maire de Sousse démissionne    Alerte météo, Pluies orageuses et températures en baisse    Pour le fondateur de Huawei : Les relations ne sont pas détruites par un morceau de papier du gouvernement américain    Youssef Chahed charge Mohamed Fadhel Mahfoudh et Abdelbasset Ben Hassen de configurer l'initiative visant à établir un CODE de conduite politique    Grande Bretagne: Theresa May annonce sa démission ce vendredi    En photos... Souhir Ben Amara à Cannes, son deuxième look fait beaucoup parler…    Tunisie: L'UGTT réclame une enquête sur l'organisation par des tours opérateurs de voyages touristiques vers Israël    Le 1er Juin une Version de Layali Tunivisions sera à Hammamet au Restaurant Baia    Un jour, une étape, une carte postale : Performance marchée – 3000 km pour relier Paris à Sousse de l'artiste Ridha Dhib    En vidéo : Tous les détails sur l'événement Lamet El Khir 1.0    J-2 avant la clôture de l'appel à projets Village 2019 d'Orange Tunisie, avec l'appui de la Fondation Orange    Violence(s) Jalila Baccar et Fadhel Jaibi    Tunisie: Sauvetage de trois marins pêcheurs à Sousse après deux jours d'errements en mer    Nasser Al-Khelaïfi mis en examen pour corruption    JCC 2019 : Un avant-goût du festival et 3 nouveautés révélées à Cannes    En photo : Habillée par Ali Karoui, la compagne de Cristiano Ronaldo fait sensation au festival de Cannes    Le rappeur franco-Tunisien Swagg Man édite un clip “5alina n3ichou” qui fait le buzz (vidéo)    Deuxième attaque de drone en 24 heures menée par les Houthis contre un aéroport saoudien    Tunisie : une secousse tellurique de 2,7 degrés enregistrée à Métlaoui    Une mosquée incendiée dimanche dernier dans l'Etat du Connecticut aux Etats-Unis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hédi Baccouche, témoin d'une époque
Les événements de Sakiet Sidi Youssef
Publié dans La Presse de Tunisie le 19 - 02 - 2010


Le livre du professeur Hédi Baccouche, L'agression française contre Sakiet Sidi Youssef, les faits et les suites, relate les principales conditions du bombardement de Sakiet Sidi Youssef en février 1958. Rédigé en deux versions, arabe et française, cet ouvrage, qui inscrit l'événement dans son contexte historique, militaire et politique de l'époque, évoque les principales réactions ainsi que les retombées qui s'ensuivent sur le plan des relations tuniso-françaises et tuniso-maghrébines, dans la période encore militairement trouble de l'après-indépendance tunisienne et de la guerre d'Algérie. Une séance de présentation présidée par le professeur Amira Alaya Essghaïer de l'Institut supérieur d'histoire du Mouvement national (Ishmn) a été consacrée à cet ouvrage en présence de son auteur. Des historiens, des hommes de lettres et des chercheurs travaillant sur le Mouvement national étaient présents pour enrichir le débat. Introduisant son livre, M. Hédi Baccouche souligne :«Par fidélité à toutes celles et à tous ceux qui en ont été les victimes innocentes et par reconnaissance aux militants, soldats et officiers et dirigeants qui en ont été les acteurs, j'estime qu'il est utile de les faire connaître, de les raconter et d'évoquer les suites qu'ils ont eues sur le plan tunisien, algérien, maghrébin et français». Le samedi 8 février 1958, vers 11 heures du matin, 11 bombardiers B 26 violaient l'espace aérienne tunisien et, durant vingt minutes, attaquaient le village de Sakiet Sidi Youssef. C'était un jour de marché. Le bilan était lourd: 130 morts et 401 blessés. « De toutes les agressions contre la souveraineté tunisienne, de tous les incidents de frontières qui ont marqué les premières années de l'indépendance, c'est l'attaque la plus dure, la plus tragique, la plus démesurée, la plus féroce et la plus lourde de conséquences», écrit M. Baccouche. Le livre est un aperçu historique sur les événements de Sakiet Sidi Youssef. Après 52 ans, en lisant cet ouvrage le lecteur découvre les circonstances, les faits et les suites de ce bombardement. L'auteur a essayé de raconter l'évènement avec crédibilité. En célébrant cette semaine le 21e anniversaire de la proclamation de l'Union du Maghreb Arabe, à travers ces événements la nouvelle génération va découvrir la profondeur des sentiments de fraternité entre les deux pays. Ces événements sont une page rayonnante de l'histoire des deux pays. L'auteur a indiqué que les événements de Sakiet Sidi Youssef ont été une phase décisive dans la bataille d'évacuation de Bizerte. De même, «le raid a eu des suites importantes et des conséquences décisives sur la lutte de libération nationale algérienne. Avec Sakiet, la Tunisie se trouve plus directement impliquée dans la guerre d'Algérie. Les combats se déroulent sur son territoire». C'est la coexistence ente l'historien et le politique qui marque ce livre. Le professeur Hédi Baccouche a vécu les événements. Il était un acteur politique. Pour lui, l'acte d'écrire est une chose agréable La présentation de ce livre a été entre autres l'occasion d'appeler les historiens tunisiens à s'intéresser davantage à la période coloniale. Certains ont confié que les ouvrages traitant cette période sont peu nombreux. Cette période de l'histoire tunisienne est très riche. Beaucoup d'événements et de personnalités peuvent être des sujets d'autres écrits. Il reste encore des gens qui ont vécu l'époque et qui sont très utiles pour illustrer les événements. Rappelons que le professeur Hédi Baccouche est né à Hammam Sousse en 1930. Il a fait des études supérieures à l'Institut des études politiques puis à la Sorbonne. M. Baccouche a milité depuis son jeune âge au sein du Parti destourien. Il a assumé plusieurs responsabilités dont notamment conseiller auprès du Premier ministre en 1978, Premier ministre pendant la période allant du 7 novembre 1987 jusqu'à septembre 1989 et membre de la Chambre des Conseillers. M. Baccouche a obtenu le Grand cordon de l'Ordre de l'indépendance, de l'Ordre de la République et de l'Ordre du 7-Novembre. S.HAMROUNI

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.