Ben Mbarek: Kais Saied fait partie du problème et non de la solution    Jaouher Ben Mbarek: Le gouvernement actuel est illégitime    France : Kadhafi tient peut-être sa vengeance posthume contre Sarkozy    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 02 Décembre 2021 à 11H00    Grève de la SNCFT: Nous n'avons pas réclamé des augmentations salariales, assurent les employés    Retour, ce soir, de l'hiver au vrai sens du terme    Tunisie – Accidents de la route: Plus de 900 décès recensés en 2021    Programme TV du jeudi 02 décembre    Mövenpick Hotel du Lac Tunis célèbre Noël et les fêtes de fin d'année du 5 au 26 décembre 2021    Abdellatif Aloui vante la générosité de Samira Chaouachi    Taboubi : Bouden n'a aucun pouvoir de décision    Sidi Bouzid: Les diplômés chômeurs réclament l'activation de la loi n°38 [Vidéo]    La Mauritanie n'a pas fait le poids devant la Tunisie: Comme dans du beurre !    Novembre 2021 : Peugeot leader du marché automobile français en VP    Walid Bel Hadj Amor : Najla Bouden a manifesté une réceptivité encourageante    NEWS: Msakni de retour à l'Etoile    En marge de la première sortie probante du Team Tunisie: Les vertus du pressing haut    Plus de déplacements entre les gouvernorats sans passeport vaccinal ?    Les saveurs d'Italie débarquent à Tunis: Partager la joie de vivre à travers la gastronomie    Tunisie-officiel : Un député Nahdhaoui interdit de voyage    A l'occasion de son 60ème anniversaire: L'UBCI révèle sa nouvelle identité visuelle    Tunisie-SNCFT : La grève des agents se poursuit    Hafedh Boujmil: L'éditeur de l'année    A la galerie « Musk and Amber »: Taher Jaoui ou la peinture-émotion    Première de « Démo » de Moez Gdiri à l'Espace 77: Une œuvre grinçante    Moez Joudi: Même en cas de cession des entreprises publiques, il n'y aura pas d'acheteurs    Laâyouni: On m'a menacé de faire exploser ma maison !    Coupe arabe FIFA 2021 :Tunisie, Chikhaoui et Maaloul blessés    Le nouveau variant Omicron inquiète l'OMS: Aucun cas enregistré en Tunisie    Le malaise des médias publics    Le PDL en tête des intentions de vote, selon Emrhod Consulting    Entreprises publiques Nabil Abdellatif appelle l'Etat à se retirer des secteurs compétitifs    Tunisie: 40 tonnes d'oxygène liquide octroyées par l'Arabie Saoudite    NBA : Programme TV de la nuit de mercredi    Coronavirus-USA : Vers l'annonce de nouvelles mesures    Tunisie - Kia Motors annonce le démarrage des "Kia Clinic Days Pre Winter"    JTC et JMC: Le ministère de la Santé organise des campagnes mobiles de vaccination contre le Covid-19    Maroc-Algérie : Des confidences terrifiantes sur la guerre qui se prépare à Alger    Par Abdelaziz Gatri : Rendez-nous notre capitale    Tunisair programme un vol de rapatriement depuis Casablanca    Space X : Elon Musk menace ses salariés de fermeture    Avant-première de "Sœurs" de Yamine Benguigui le 3 décembre au Colisée    Coronavirus : Première déclaration du PDG de Pfizer concernant ''Omicron''    Ghazi Moalla : Trois personnalités sont les favoris pour l'élection présidentielle libyenne    La Coupe arabe 2021 : Ooredoo soutient les aigles de Carthage    Aujourd'hui, ouverture de la 2e édition de « Vues sur les arts » à l'Agora : Enrichir le savoir cinématographique    La Fashion Week Tunisienne diffusée au Cinéma    Majdi Karbai appelle les médias à entendre les témoignages des jeunes récemment expulsés d'Italie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'Utap en colère
CONTREBANDE ET DETERIORATION DES PRIX DES FRUITS
Publié dans La Presse de Tunisie le 13 - 07 - 2017

L'Organisation agricole dénonce «le comportement passif» des autorités à l'égard de la contrebande et la détérioration des prix des fruits estivaux
Le bureau exécutif élargi de l'Union tunisienne de l'agriculture et de la pêche (Utap) a dénoncé hier le comportement passif des autorités concernées envers le phénomène de la contrebande, l'absence du contrôle sanitaire sur les produits vendus en contrebande et l'incapacité des autorités de réformer le dossier relatif aux circuits de distribution.
Selon un communiqué publié hier à l'issue de sa réunion périodique, il a également critiqué la nouvelle hausse des prix des hydrocarbures, qui a un impact négatif sur le rendement du secteur de la pêche et sur les recettes des pêcheurs.
L'organisation agricole a appelé à accélérer la mise en place d'un nouveau système de couverture sociale qui tient compte des spécificités du secteur et qui convient aux capacités des pêcheurs, en accélérant l'opération de vente aux enchères de la pêche à Charafi à Cheba, au cours de cette semaine.
Le bureau exécutif a exprimé sa préoccupation quant à la détérioration des prix de plusieurs produits des fruits estivaux, tels que la pêche, le pastèque et le melon ainsi que ses impacts sur les agriculteurs qui souffrent des dégâts subis par les catastrophes naturelles et changements climatiques, notamment en l'absence d'une vision stratégique et des moyens efficaces de la commercialisation et l'exportation.
En ce qui concerne la saison des tomates, l'Utap a souligné son appui aux craintes des producteurs envers les comportements de certaines unités de transformation qui ont procédé exprès à la réduction du poids avant la réception de la récolte à des taux oscillant entre 3 et 10%. L'Utap a appelé également l'autorité de tutelle à intervenir pour exécuter les mesures prises pour limiter la baisse des prix de la production des volailles.
Au cours de cette réunion, il a été décidé d'ouvrir la candidature, du 17 à 24 juillet, pour renouveler les fédérations nationales restantes, en attendant l'organisation des assemblées générales, au cours de la première quinzaine du mois d'août. En outre, un calendrier a été fixé pour renouveler les syndicats sectoriels.
En ce qui concerne les préparatifs du Salon international des machines de l'agriculture et de la pêche (Siamap 2017), le bureau exécutif a souligné que la réussite de cette manifestation agricole est une responsabilité commune qui exige l'adhésion et la conjugaison des efforts de toutes les structures de l'Utap et ses cadres.
Céréales : 13 millions de quintaux au grand maximum
L'Union tunisienne de l'agriculture et de la pêche (Utap) estime que les chiffres présentés par le ministère de l'Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche au sujet de la récolte céréalière 2016-2017 aux plans collecte et stockage sont exagérés et dénués de toute précision et objectivité.
L'organisation agricole a souligné, dans un communiqué, publié hier, après la réunion périodique du bureau exécutif élargi, tenu mardi, son refus total de ces chiffres, appelant à hâter la collecte de la récolte afin de la protéger des conditions climatiques défavorables.
Le président adjoint de l'Utap chargé de la production végétale, Chokri Rizgui, a déclaré, à l'agence TAP, que la producion réélle de céréales ne dépassera pas 13 millions de quintaux au grand maximum, contrairement aux dires du ministre de l'Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, Samir Taïeb, qui avait annoncé une hausse de la production pour atteindre 17,86 millions de quintaux.
Rizgui a critiqué, dans une déclaration à TAP, les propos du ministère quant au maintien par l'agriculteur d'une moitié de la production, soulignant qu'il n'est pas dans l'intérêt de ce dernier de garder la moitié de la récolte alors qu'il ne doit sauvegarder que les semences ou entre deux et trois pour cent de sa production.
Il a affirmé, dans le même contexte, que ces déclarations sont «purement politiques» et ont été adoptées par le ministère uniquement pour se désengager de ses responsabilités vis-à-vis des producteurs, car les chiffres réels exigent une intervention d'urgence.
La récolte, a-t-il dit, est «très faible» et contribuera à augmenter l'endettement, car une production de sept millions de quintaux de céréales est en deçà de la moyenne nationale (16 quintaux par hectare), «ce qui ne couvre pas les dépenses de l'agriculteur».
L'Utap a également mis l'accent sur la nécessité de parachever le projet de loi relatif à la création d'un fonds des catastrophes naturelles dans le cadre de la commission technique commune entre le ministère et l'organisation agricole, sachant que plusieurs zones ont subi des dégâts qui ont atteint 80% au Kef et à Siliana, touchant, en outre, plusieurs délégations à Béja, selon Rizgui.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.