L'UGTT examinera ce dimanche les développements survenus sur la scène politique et électorale    Me Kamel Ben Messaoud invite tous les avocats à défendre les libertés et le droit à la suite de l'arrestation de Nabil Karoui    Tunisie – Nizar Ayed : Qui peut être derrière une affaire qui rend autant service à Nabil Karoui ?    Tunisie – Le parti « Au cœur de la Tunisie » accuse Chahed et lave de tout soupçon la justice et la police    Ligue 1 : formation rentrante de l'Espérance de Tunis contre l'US Tataouine    La Poste Tunisienne revient sur les perturbations survenues dans certains de ses bureaux de poste    Ligue 1 : formation probable du Club Africain contre le Stade Tunisien    Ligue 1 : Programme TV de la première journée    La Télévision tunisienne transmettra les matchs de la première journée de la Ligue 1 Pro    Arrestation de Nabil Karoui : L'Association des Magistrats Tunisiens réagit et appelle à clarifier la situation à l'opinion publique    Corée du Nord- Pyongyang effectue de nouveaux tirs de missiles    Tunisie: L'arrestation de Nabil Karoui s'est déroulée en toute légalité, selon le Parquet    Plusieurs arrestations à Kairouan    Extrémisme Violent, Ouverture de l'Appel à propositions pour le financement de projets de recherche    Par Chokri Azzouz : Empêchement provisoire ou abandon volontaire ? Propos sur le la délégation de ses pouvoirs par le Président du Gouvernement    En photos : Découvrez les trois nouvelles gammes Love Nature d'Oriflame    En photos: les jeunes de Ras Jebel honorent l'histoire de la ville    Ondes électromagnétiques : Le magazine 60 millions de consommateurs épingle trois fabricants de téléphones portables    Météo du Weekend : Des chutes de grêle par endroits, aujourd'hui    Huawei Y9 Prime 2019 : Une expérience unique de caméra selfie rétractable    En vidéo : Safi Saïd réagit à la polémique autour des candidats binationaux    Tunisie-Ligue 1 (1ere journée) : Un objectif commun pour tous    Volley-Mondial U19 : Première victoire pour la Tunisie aux dépens de la Biélorussie    Journées de la Céramique d'Art de Carthage: 1ère édition du 31 août au 08 septembre 2019    Journées de la coopération Tunisie- européenne de la Recherche et de l'Innovation, les 9 et 10 Septembre    OPPO Signe des accords sur des brevets avec Intel et Ericsson pour augmenter ses    Lancement d'appels à candidature à des programmes dédiés aux startups Tunisiennes    Programme TV du vendredi 23 août    LG et LUMI s'associent pour offrir une solution d'IoT plus complète pour chaque maison    Boga lance une campagne marquée par le renouvellement de son image    Nouvelle composition de l'ARP    Incendies catastrophiques en Amazonie    La Poste Tunisienne certifiée Masterpass QR    Une statue pour rendre hommage à l'artiste défunt Sofiène Chaâri    Festival Carthage 2019 : 5000 livres seront offerts au public en marge du concert de Lotfi Bouchnak    Mohamed Ali Chihi – Ambassadeur de Tunisie à Moscou – décoré de la médaille de la Coopération russe    PANDA TOUR    Trois cinéastes Tunisiennes au programme de la 44ème édition du TIFF 2019 du 5 au 15 septembre    Alain Giresse s'en va – La FTF annonce la résiliation à l'amiable de son contrat !    Le festival de La Goulette accueille la pièce de théâtre ‘'Juif''    Fin de la cavale du meurtrier de Farès, le jeune serveur tunisien d'origine Djerbienne tué par balles pour un sandwich    Slah Mosbah aux festivals : programmé à son insu    L'aéroport de Tunis-Carthage ouvre à nouveau ses portes au public dès jeudi 22 août    Rendez-vous avec le Grand Gala de l'Opéra Italien au théâtre de Carthage    Le visa Schengen sera désormais plus dur à obtenir    Syrie: Les forces du régime entrent dans une ville clé du nord-ouest du pays    Depuis onze jours, des dizaines de migrants restent bloqués en mer    10 blessés dans l'atterrissage en urgence d'un Airbus sur un champ de maïs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le ras-le-bol des douaniers
Sfax — Rassemblement des agents de la douane
Publié dans La Presse de Tunisie le 20 - 11 - 2017

Les agents de la douane déplorent les mauvaises conditions de travail et pointent du doigt la corruption qui mine le secteur
A l'appel du bureau national du Syndicat unifié des agents de la douane tunisienne, un rassemblement de protestation a été observé par des officiers et des agents de la douane en exercice dans différents postes du territoire national.
Ridha Jaziri, secrétaire général du syndicat unifié des agents de la douane à Sfax, explique ce mouvement par le ras-le-bol des protestataires, en raison des tergiversations, des procrastinations de la direction générale de la douane, perçues par les agents comme étant un signe de reniement, par la direction, de ses engagements pris précédemment à la suite des sit-in observés par ces derniers sur fond de revendications professionnelles mais également de protestations contre toutes les formes de corruption dont les agents paient les frais. La même source indique qu'un autre rassemblement similaire aura lieu le 25 novembre au port de Bizerte.
Désengagement par rapport aux accords conclus avec la partie syndicale
En matière de revendications, le syndicaliste évoque le désengagement de la direction générale par rapport aux accords conclus avec la partie syndicale, portant sur la restructuration du corps de la douane . La rupture de ces engagements par la direction générale sur ce point est d'autant plus paradoxale et déroutante que c'est sa propre initiative, dans la mesure où le statut actuel n'est plus adapté à la dimension prise par le corps dans son ensemble.
Or, en dépit de ses lacunes, la proposition a recueilli l'approbation des trois quarts des agents dans l'espoir que la réforme de l'administration entraîne systématiquement l'amélioration de la situation générale de la profession.
«C'est toujours le statu quo, la situation qui prévalait avant la Révolution est toujours la même, souligne Ridha Jaziri. Auparavant, nous étions soumis aux pressions et menaces des membres des deux familles mafieuses. Aujourd'hui, nous sommes encore en proie aux mêmes menaces. Pour la simple raison que les mêmes responsables qui étaient en poste avant la Révolution sont reconduits à leurs fonctions, alors qu'ils sont l'incarnation de la corruption hier et aujourd'hui. Ils sont responsables de la poursuite du pourrissement de la situation caractérisée par la tyrannie, les abus et l'oppression. Mais là où le bât blesse le plus, c'est que ces responsables, sur lesquels pèsent de lourdes suspicions de corruption, ont bénéficié de promotion et de désignation à la tête des directions centrales, au lieu d'être poursuivis en justice. Ainsi dotés de pouvoirs incontrôlés, ils font régner l'arbitraire et clientélisme au sein de leurs administrations respectives. Dans ces conditions, il devient impératif d'appliquer les accords relatifs à la restructuration du corps de la douane à travers la promulgation d'une loi amendant le statut général des douaniers».
La deuxième revendication des douaniers concerne l'amélioration de leurs conditions sociales et matérielles qualifiées de dérisoires. «La direction générale fait preuve d'un mépris total vis-à-vis de nos droits aux majorations salariales conformément à l'article 26 du code de la douane lequel stipule que toute augmentation des salaires attribués aux corps actifs et aux agents relevant du ministère des Finances bénéficie également aux agents de la douane qui appartiennent à cette dernière catégorie», a, par ailleurs, ajouté le syndicaliste. Dans le même chapitre, les douaniers réclament la réactualisation de la tarification des heures supplémentaires, quasiment figée depuis une trentaine d'années, en dépit des accords portant sur sa majoration. Idem aussi, selon notre interlocuteur, pour ce qui est de l'état de répartition différée des recettes provenant des contraventions dressées par les agents: «Là non plus, le taux réservé aux agents ne leur est pas régulièrement versé, alors que les hauts responsables empochent des parts conséquentes, et s'engraissent aux dépens des efforts et de la peine des agents. Ce qui est le comble de la corruption!», note le syndicaliste.
Des conditions de travail déplorables
Ridha Jaziri évoque également les conditions de travail jugées déplorables.
A titre et d'exemple, il cite le cas des tenues de travail : «Nous avons reçu les tenues de travail de la saison estivale, à la dernière semaine, tandis que pour les uniformes d'hiver, nous attendons toujours.
C'est dire le degré de marginalisation dont notre corps est victime», déplore-t-il. Le secrétaire général du syndicat régional unifié des agents de la douane soulève aussi l'injustice flagrante en matière d'attribution des postes de fonction : «Là, c'est l'exemple type de l'arbitraire et du règne de la partialité et du favoritisme flagrants, selon les critères du dévouement à la personne du directeur général ou bien à certains partis politiques et hommes d'affaires influents», conclut le syndicaliste.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.