Nécessité de rétablir la confiance : Ennahdha dans des mauvais draps    Tunisie : Entrée en vigueur du décret interdisant l'utilisation des sacs en plastiques à partir du mois de Mars 2020    Les puissances mondiales ont jugé bon de l'écarter : La grande mascarade de la Conférence de Berlin… sans la Tunisie !    Tunisie: Attachement d'Ennahdha à la participation de Qalb Tounes au gouvernement, justifications de Abdellatif Mekki    20 bourses d'études au Canada en Master et Doctorat    Un père sauve héroïquement sa fille d'une mort certaine à quelques centimètres d'un train en marche à la gare d'Al Ismaïlia    Tennis- Open d'Australie : Fin d'une belle aventure de Ons Jabeur    Quels sont les partis qui prennent part aux consultations de Fakhfakh?    Djerba : Perturbation dans l'approvisionnement en eau potable à Ajim et Guellala    Tunisie-Ligue 1: programme de la 14ème journée    Tunisie : Quand beIN Sports ignore les Tunisiens    Hand – CAN 2020 [Vidéo] : La défaite contre l'Egypte jette une ombre sur le public sportif    Merci Ons Jabeur juste pour ces belles images    Souad Abderrahim: les agents municipaux refusent d'annuler la grève    Ennnahdha n'est pas contente de Fakhfakh    Karim Koundi    Football : Programme des plus importants matchs de ce mardi 28 janvier 2020    8 blessés dans un accident de la route à Takelsa    Fakhfakh se concerte avec Ennaceur, Ben Jaafar, Chelbi, El Hedhili et Tabib    Air France consolide ses vols sur Djerba et Tunis    SOPAL se repositionne et change d'identité visuelle    Les entreprises tunisiennes innovantes dans les domaines de la ville et les territoires durables invitées à participer au « Challenge des 1000 »    Tunisie – Météo : Températures maximales comprises entre 16° et 21°C    Décès du sexologue Dr Hichem Cherif    Ligue 1 : Heythem Guirat dirigera le mach ES Tunis-CS Chebba    Ons Jabeur quitte l'Open d'Australie avec tous les honneurs !    Tunisie : Interdiction de la circulation des poids lourds à Mdhilla    Tunisie: Kaïs Saïed reçoit une invitation officielle à visiter les Emirats arabes unis    Le point sur l'épidémie au coronavirus : Mise à jour du 28-1-2020 à 08H00. L'épidémie s'emballe    Algérie: Crash d'un avion militaire en Algérie    Le Président de la République s'est rendu au domicile parental de la défunte Lina Ben Mhenni pour présenter ses condoléances à la famille    La famille de La Presse en deuil Bady ben Naceur n'est plus : Adieu Bady, on t'aimait bien    Le 40e jour du décès du professeur Abdelwahab Mahjoub : Abdel, l'olivier…    Rencontre Tebboune-Erdogan : une équipe de sécurité canine turque inspecte la salle de conférence    Ahmed Laâjimi, le gagnant de la saison 5 de « NESCAFE COMEDY SHOW », et son « Faux profil » sur scène    « Kasr Essaada » : Une nouvelle œuvre et une autre expérience qui s'ajoutent aux expériences précédentes du jeune réalisateur, Nizar Saïdi    Galaxy A51 : Samsung présente son nouveau Smartphone équipé de quadruple capteur photo au dos    Vers la réduction des prix des voitures de 5 et 6 cv ?    L'ancien joueur légendaire Kobe Bryant décédé    Tribune des lecteurs : Je pleure Tahar Labbassi et la Tunisie par Abdelaziz Gatri    Libye - Des pays signataires de l'accord de Berlin déversent armes, munitions et combattants attisant la guerre Sarraj - Hafter    Les pays et territoires touchés par le coronavirus    Tunisie – Gafsa : Découverte d'une grande quantité de mines et de produits entrants dans la fabrication d'explosifs    Le sexagénaire, blessé par mine jeudi au mont Chaambi, succombe à ses blessures    Séisme en Turquie: Hausse du nombre des victimes à 20 morts et 1000 blessés    Les 101 tortues de l'atelier Driba 93, une magnifique exposition à découvrir à l'hôtel Dar El Jeld Tunis    Initiative de l'Alliance française en Tunisie : Création du Prix de la Plume Francophone 2020    Ahmed Laâjimi, le gagnant de la saison 5 de « NESCAFE COMEDY SHOW », et son « Faux profil » sur scène    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le ras-le-bol des douaniers
Sfax — Rassemblement des agents de la douane
Publié dans La Presse de Tunisie le 20 - 11 - 2017

Les agents de la douane déplorent les mauvaises conditions de travail et pointent du doigt la corruption qui mine le secteur
A l'appel du bureau national du Syndicat unifié des agents de la douane tunisienne, un rassemblement de protestation a été observé par des officiers et des agents de la douane en exercice dans différents postes du territoire national.
Ridha Jaziri, secrétaire général du syndicat unifié des agents de la douane à Sfax, explique ce mouvement par le ras-le-bol des protestataires, en raison des tergiversations, des procrastinations de la direction générale de la douane, perçues par les agents comme étant un signe de reniement, par la direction, de ses engagements pris précédemment à la suite des sit-in observés par ces derniers sur fond de revendications professionnelles mais également de protestations contre toutes les formes de corruption dont les agents paient les frais. La même source indique qu'un autre rassemblement similaire aura lieu le 25 novembre au port de Bizerte.
Désengagement par rapport aux accords conclus avec la partie syndicale
En matière de revendications, le syndicaliste évoque le désengagement de la direction générale par rapport aux accords conclus avec la partie syndicale, portant sur la restructuration du corps de la douane . La rupture de ces engagements par la direction générale sur ce point est d'autant plus paradoxale et déroutante que c'est sa propre initiative, dans la mesure où le statut actuel n'est plus adapté à la dimension prise par le corps dans son ensemble.
Or, en dépit de ses lacunes, la proposition a recueilli l'approbation des trois quarts des agents dans l'espoir que la réforme de l'administration entraîne systématiquement l'amélioration de la situation générale de la profession.
«C'est toujours le statu quo, la situation qui prévalait avant la Révolution est toujours la même, souligne Ridha Jaziri. Auparavant, nous étions soumis aux pressions et menaces des membres des deux familles mafieuses. Aujourd'hui, nous sommes encore en proie aux mêmes menaces. Pour la simple raison que les mêmes responsables qui étaient en poste avant la Révolution sont reconduits à leurs fonctions, alors qu'ils sont l'incarnation de la corruption hier et aujourd'hui. Ils sont responsables de la poursuite du pourrissement de la situation caractérisée par la tyrannie, les abus et l'oppression. Mais là où le bât blesse le plus, c'est que ces responsables, sur lesquels pèsent de lourdes suspicions de corruption, ont bénéficié de promotion et de désignation à la tête des directions centrales, au lieu d'être poursuivis en justice. Ainsi dotés de pouvoirs incontrôlés, ils font régner l'arbitraire et clientélisme au sein de leurs administrations respectives. Dans ces conditions, il devient impératif d'appliquer les accords relatifs à la restructuration du corps de la douane à travers la promulgation d'une loi amendant le statut général des douaniers».
La deuxième revendication des douaniers concerne l'amélioration de leurs conditions sociales et matérielles qualifiées de dérisoires. «La direction générale fait preuve d'un mépris total vis-à-vis de nos droits aux majorations salariales conformément à l'article 26 du code de la douane lequel stipule que toute augmentation des salaires attribués aux corps actifs et aux agents relevant du ministère des Finances bénéficie également aux agents de la douane qui appartiennent à cette dernière catégorie», a, par ailleurs, ajouté le syndicaliste. Dans le même chapitre, les douaniers réclament la réactualisation de la tarification des heures supplémentaires, quasiment figée depuis une trentaine d'années, en dépit des accords portant sur sa majoration. Idem aussi, selon notre interlocuteur, pour ce qui est de l'état de répartition différée des recettes provenant des contraventions dressées par les agents: «Là non plus, le taux réservé aux agents ne leur est pas régulièrement versé, alors que les hauts responsables empochent des parts conséquentes, et s'engraissent aux dépens des efforts et de la peine des agents. Ce qui est le comble de la corruption!», note le syndicaliste.
Des conditions de travail déplorables
Ridha Jaziri évoque également les conditions de travail jugées déplorables.
A titre et d'exemple, il cite le cas des tenues de travail : «Nous avons reçu les tenues de travail de la saison estivale, à la dernière semaine, tandis que pour les uniformes d'hiver, nous attendons toujours.
C'est dire le degré de marginalisation dont notre corps est victime», déplore-t-il. Le secrétaire général du syndicat régional unifié des agents de la douane soulève aussi l'injustice flagrante en matière d'attribution des postes de fonction : «Là, c'est l'exemple type de l'arbitraire et du règne de la partialité et du favoritisme flagrants, selon les critères du dévouement à la personne du directeur général ou bien à certains partis politiques et hommes d'affaires influents», conclut le syndicaliste.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.