Tunisie – De quelle sortie de crise voulait parler Noureddine Tabboubi ?    Tunisie – Réadmission de Nabil Karoui à l'hôpital    Alors que le pays bouillonne, Hichem Mechichi au grand prix des pur-sang arabes    La Conect mise sur les énergies renouvelables pour la promotion de l'économie tunisienne    Tunisie | Covid-19 : 79 décès et 1.861 nouvelles contaminations enregistrés en 24 heures    Bilan Covid-19 : 79 décès et 1861 nouveaux cas en 24h    Sonede : Coupure d'eau à Gabès à cause d'actes de vandalisme    Tennis : Djokovic renverse Tsitsipas et remporte Roland-Garros    Banque allemande de développement KfW : Une subvention de 66 millions de dinars au profit des entreprises privées impactées par la pandémie du Covid-19    Tunisie – Mali : un arbitre égyptien au sifflet    La Libye au coeur du 3ème sommet « Startup Gate Summit 2021 », en juillet prochain, à Tunis    Si quelqu'un s'oppose à cette barbarie, qu'il parle maintenant ou se taise à jamais !    Tunisie : Quatre joueurs absents contre le Mali    Hichem Ajbouni dénonce le recours excessif à la violence par le gouvernement    Difficile d'être Tunisien    Memoire: Salem ATTIA    Handball — CAN des dames au Cameroun:Tunisie-Sénégal, une première place en vue !    NEWS: Ali Jmal signe à l'ESS    En marge de l'amère défaite de la Tunisie face à l'Algérie (0-2): Kebaïer en mauvais stagiaire !    Programme TV du dimanche 13 juin    Hommage: Une journée à la plage avec Zeyneb Farhat    Aujourd'hui, premier rendez-vous de «REGARDS DE PALESTINE» au CinéMadart: Contre l'apartheid, pour que leurs voix résonnent    Site de Carthage: cri de détresse du collectif de la société civile à Carthage    Tunisie – Deux disparus dans le naufrage d'une barque de clandestins au large de Kelibia    Tunisie – Météo du dimanche    Biden refuse de tenir une conférence de presse avec Poutine    USA : 14 blessés dans une fusillade à Austin au Texas    « The Dot »: Mechichi inaugure le Centre d'accompagnement des jeunes porteurs de projets dans les TIC    Au cœur de l'actu: Inquiétant ensauvagement !    Lette ouverte à l'Organisation Mondiale de Défense des Droits de l'Enfant: Le droit de l'enfant, une ligne rouge    Kaïs Saïed à Sidi Hassine : « Il n'y a pas une relation hostile entre la police et la population »    Patrimoine: L'Ichkeul en péril    Les Mélanges d'Histoire ancienne du Professeur Ammar Mahjoubi    Rafik Abdessalem : « Kais Saied ne distingue pas entre ses émotions et la gestion des affaires de l'Etat »    Ali Kooli évoque une éventuelle suppression de licences d'alcool    L'Assemblée prévoit plusieurs plénières au cours de la semaine du 14 juin 2021    Programme TV du samedi 12 juin    «La terminologie de la bourse et des organismes qui la côtoient» de Maria Leo : Un bel ouvrage, clair et utile    Jean Fontaine: Le migrant inversé    Bourse de Tunis : Le Tunindex clôture la semaine sur une note quasi-stable    La Tunisie est fin prête pour accueillir les voyageurs du monde !    Championnat national de lecture : La finale aura lieu le 11 juillet à Radès    Appel à candidature : Session de Formation 'Patrimoini' par Museum Lab au Kef    Un soldat blessé lors de l'explosion d'une mine à Mghilla    Emmanuel Macron se prend une gifle - La vidéo devient virale    La Tunisie accueille une partie de l'exercice militaire "African Lion 21" (Défense)    Après la 4e guerre israélienne contre Gaza, saura-t-on éviter la 5e ?    Israël, cette démocratie islamiste ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Prévenir la violence en milieu scolaire
Atelier sous-régional de l'Isesco
Publié dans La Presse de Tunisie le 27 - 11 - 2017

La montée de la violence dans les établissements scolaires inquiète de plus en plus les experts car la persistance de ce phénomène peut constituer un risque pour le vivre-ensemble
«La lutte contre la violence en milieu scolaire et la consécration des valeurs de tolérance à travers les méthodes d'enseignement» a été le thème d'un atelier sous-régional, organisé par la commission nationale tunisienne pour l'éducation, la science et la culture relevant du ministère de l'Education nationale avec la coopération de l'Organisation islamique pour l'éducation, les sciences et la culture (Isesco), qui s'est tenu à Tunis, en présence de représentants et d'experts de cinq pays africains, à savoir la Côte d'Ivoire, le Mali, le Maroc, le Sénégal et la Tunisie.
Le thème est d'actualité et traite de la lutte contre la violence en milieu scolaire et la consécration des valeurs de tolérance à travers les méthodes d'enseignement. Ce phénomène inquiète de plus en plus les experts car la persistance de la violence dans ce milieu peut constituer un risque pour le vivre-ensemble, la coexistence et la tolérance envers la diversité des groupes qui composent la communauté éducative.
Œuvrer pour le dialogue et la tolérance
Dans un entretien accordé au journal La Presse, Mohamed Bouhlel, secrétaire général de la commission nationale pour l'éducation, la science et la culture, a rappelé les missions et les attributions de cette commission dont notamment la collaboration avec les différents ministères, d'une part, et les organisations internationales, d'autre part, (Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture,Unesco, Organisation arabe pour l'éducation, la culture et les sciences, Alecso et Organisation islamique pour l'éducation, les sciences et la culture , Isesco).
Il a expliqué que cet atelier scientifique, organisé conjointement par l'Isesco et la commission nationale pour l'éducation, la science et la culture, vise à la concrétisation des valeurs du dialogue à travers les programmes éducatifs.
Il offre aussi une occasion pour analyser les causes de la persistance de la violence en milieu scolaire. Le choix du thème n'est pas fortuit. Il est plutôt dicté par la recrudescence de la violence dans le milieu scolaire, ce qui nécessite des plans d'action préventifs pour assurer la protection de ce milieu. Cette violence n'épargne malheureusement personne même le cadre enseignant. Elle ne naît pas à l'école mais il y a d'autres facteurs, en dehors de l'espace éducatif, qui contribuent à son émergence, a-t-il ajouté.
Le secrétaire général de la commission nationale pour l'éducation souligne que l'espace éducatif joue aujourd'hui un rôle prépondérant en matière de prévention contre la violence et l'extrémisme. «Si l'école réussit par le biais de programmes éducatifs dans ce rôle qui vise à immuniser nos jeunes contre la violence et ancrer dans leur esprit les valeurs communes fondamentales du dialogue, elle contribuera pleinement à la protection de toute la société du phénomène de la violence.
On espère que les participants à cet atelier finiront par élaborer à la fin des travaux un rapport final descriptif et analytique de l'état des lieux de la violence dans leurs pays, et qui propose des plans d'action et des programmes de lutte contre la violence en milieu scolaire avec l'appui de la société civile. Les crimes terroristes perpétrés ces dernières années en Tunisie ne peuvent que refléter l'expansion de la violence, et nous œuvrons à travers cet atelier à protéger nos jeunes de ce phénomène», conclut-il.
Elaborer les mécanismes de prévention et de gestion
Cet atelier s'est tenu dans un contexte marqué par la montée de la violence dans les milieux scolaire et universitaire, ces dernières années, ce qui a impacté négativement tout le secteur de l'éducation. Une violence exercée à l'encontre aussi bien des élèves que des enseignants, ce qui constitue un risque réel pour le vivre-ensemble, la coexistence harmonieuse et la tolérance envers la diversité des groupes qui composent la communauté éducative.
Parmi les objectifs de l'atelier figurent l'identification des causes et des conséquences de la violence en milieu scolaire, et l'élaboration des méthodes et mécanismes permettant de développer l'action préventive du secteur de l'éducation contre la violence. L'atelier en question a appelé les acteurs du système éducatif et la société civile à créer un espace de réflexion sur les voies et moyens de renforcer les valeurs de paix et de tolérance entre les apprenants.
Les participants ont émis, au terme des débats, des recommandations afin de limiter la violence dans le milieu scolaire pour chacun des pays concernés en fonction de leurs spécificités et élaborer les mécanismes de prévention et de gestion de la violence.
Les quatre ateliers au programme se sont articulés autour de «l'identification et l'analyse des causes de la violence en milieu scolaire dans les pays susmentionnés», «l'analyse des conséquences de cette violence sur le niveau de formation des apprenants et sur la crédibilité des systèmes éducatifs des pays participants», «la définition des solutions à la violence en milieu scolaire» et «la réflexion sur les mécanismes de prévention et de gestion».
Les travaux de cet atelier ont été couronnés par l'élaboration d'un rapport final fixant les recommandations se rapportant aux mesures contribuant à endiguer la violence en milieu scolaire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.