Kais Saïed: La loi électorale n'exclut pas les partis politiques [Vidéo]    Abid Briki adresse un message à Kais Saïed [Audio]    Sami Ben Slama : ce qui se passe est contraire aux engagements du président    Hand – Championnat d'Afrique des Clubs Champions : programme TV de dimanche    CAN 2025: Officiel. La Tunisie n'est pas concernée pour remplacer la Guinée !    Mondial 2022 : Liste des villes françaises qui vont boycotter la compétition !    Béja: L'usine de sucre va reprendre son activité la semaine prochaine [Vidéo]    Hubert Tardy-Joubert : de l'IFT au cabinet de la ministre de l'Europe et des Affaires étrangères    Kaïs Saïed reprend son rôle d'explicateur    La Chine est-elle sur le point de se redresser sur le plan cyclique ?    Hédi Bouraoui élevé Académicien à vie à la Société Royale du Canada    Kais Saïed évoque le sujet de la fuite des médecins [Vidéo]    L'Algérie sera candidate à l'organisation de la CAN 2025    OTE : des pays européens ont l'intention de restreindre les transferts de fonds des résidents étrangers    Béja: Le secteur agricole en grève de 3 jours    Kais Saïed veut renforcer le dispositif sécuritaire aux alentours de l'hôpital La Rabta [Vidéo]    Météo | Légère hausse des températures, aujourd'hui    Le Pr Tahar Gallali: Un grand homme de science    Deguiche : le ministère veillera à l'application de la loi malgré l'accord entre la FTF et les clubs    Tunisie – L'accord avec le FMI est nécessaire mais insuffisant !    Tunisie – Noureddine Ben Ayed : Il est temps d'accorder à l'agriculture ce qu'elle mérite comme intérêt    Mahdia : La Corniche déclarée première plage écologique en Tunisie    L'éducation au fil du temps qui passe : Que reste-t-il de l'école publique ?    Législatives anticipées : Quel avenir pour les partis politiques ?    L'édito de Taoufik Habaieb: S'attaquer aux démons    Tunisair pourrait se retrouver dans l'incapacité de payer les salaires de ses employés    En photos - Manifestation de soutien aux Iraniennes à Tunis    Monde-Daily brief du 30 septembre 2022: Guerre en Ukraine : Poutine officialise l'annexion de quatre régions occupées    Poutine facilite l'accès à la nationalité russe si...    Tunisie: 70% des personnes victimes d'une crise cardiaque sont des fumeurs    Haykel Khadhraoui, nouveau DG par intérim de la BH Bank    Razi Meliani : seulement 30% des médicaments sont disponibles à la Pharmacie centrale    Ukraine : Poutine l'a fait… !    Le policier filmé en train de toucher un pot-de-vin, placé en garde à vue    Le CS Chebba rejette les décisions de la FTF    Spectacle Mallasine Story interprété par Bilel Briki au 4ème art    Les plus beaux dessins de soutien aux Iraniennes    Inauguration de l'académie Africaine de tennis à Sousse : Un acquis irréversible    La France décore Slim Khalbous des insignes de Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres.    La vigilance éternelle    Dialogues éphémères | Considérations sur une politique anti-apocalyptique    Deguiche : vers la création d'un tribunal arbitral sportif tunisien    Solidarité féminine: Une manifestation de soutien aux femmes Iraniennes    France : La fin de Macron, après la même bourde que Chirac en 1997?    Festival de l'Humour Francophone 'Normal Enti' à Tunis    Le DG de Hyundai Mobis élu président de l'Organisation internationale de normalisation    «Mirath Music : l'exposition sonore itinérante » au Goethe-Institut de Tunis : Musique itinérante    37e édition du Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF) : Deux films tunisiens en compétition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le début prometteur d'une fructueuse collaboration
Festival Disney à Tunis
Publié dans La Presse de Tunisie le 28 - 11 - 2017

La projection en avant-première exceptionnelle du dernier film d'animation «Coco» signé Disney Pixar a marqué le coup d'envoi du premier Festival Disney à Tunis qui a eu lieu vendredi dernier à la salle Le Colisée et dont les recettes seront versées au profit de l'association S.O.S. Villages d'enfants de Tunisie.
C'est une foule excitée, impatiente, composée d'enfants et d'adultes, qui s'est amassée dans la salle de cinéma Le Colisée pour assister à l'ouverture du premier festival Disney à Tunis et découvrir en avant- première le tout dernier film d'animation des studios Pixar «Coco», réalisé par Lee Unkrich (auteur de «Toy Story 3») et coréalisé par Adrian Molina («Monstres Academy»).
Organisé sous l'égide du groupement Goubantini, le spectacle d'ouverture a été marqué par la présence de plusieurs personnalités, à l'instar de son Excellence M. Daniel H. Rubinstein, ambassadeur des Etats-Unis d'Amérique en Tunisie, qui s'est exprimé en dialecte tunisien, indiquant l'importance de ce genre de manifestation et de cette collaboration avec la célèbre Company Walt Disney, ce qui ouvrira la porte à d'autres projets futurs qui auront leur impact positif sur les secteurs culturel et économique.
Sur la scène de la grande salle du Colisée,Jean-François Camilleri, président de The Walt Disney Company France et Maghreb, en compagnie de Lassaâd Goubantini, a donné le coup d'envoi du Festival Disney de Tunis, le premier au Maghreb et en Afrique, tout en rappelant que l'intégralité des recettes de cet événement sera versée au profit de l'association S.O.S. Villages d'enfants de Tunisie.
«Coco» était, donc, le film d'ouverture du Festival Disney de Tunis, sorti le 27 octobre au Mexique, et qui sortira en France le 29 novembre. Le film en 3D est né de l'imagination du réalisateur américain, Lee Unkrich qui nous embarque dans un voyage initiatique au cœur du Mexique où l'on découvre sa culture, ses couleurs, ses valeurs et ses traditions autour de la mort et les esprits des ancêtres dont on célèbre la fête «Dia de Muertos» (Le jour des morts). A travers ce film, l'histoire, la culture, la musique et les singularités de la société mexicaine, ont été évoquées dans une ambiance particulière, unique et colorée, orientée autour de la famille qui est une valeur chère au Mexique.
Le film met en avant la famille, une notion très importante dans la culture mexicaine, qui gravite autour du jeune garçon, le personnage principal (Miguel), où, depuis plusieurs générations, la musique est bannie dans sa famille. Un vrai déchirement pour le jeune garçon dont le rêve ultime est de devenir un musicien aussi accompli que son idole, Ernesto de la Cruz.
Le jeune artiste cloisonné exprime son mal-être à travers la guitare de son grand idole Ernesto, dans un air de musique et une atmosphère surnaturelle qui le fera passer dans le monde des morts.
Un monde des morts, très coloré et très riche, beaucoup plus que celui des vivants. Il l'a représenté par des images impressionnantes et originales. C'est un monde où l'on trouve le bestiaire mythologique lié à la culture mexicaine, représenté ici par des monstres colorés, lumineux et fantastiques.
Miguel retrouve ses ancêtres dans le monde des morts. Tous sous forme de squelette et en tenues traditionnelles, on découvre ainsi plusieurs caractères et personnalités fort alléchantes. On y trouve également l'artiste mexicaine Frida Kahlo et des représentations intéressantes de ses œuvres.
Tout en humour une fois de plus, Miguel doit obtenir la bénédiction d'un membre de sa famille dans le monde des morts pour pouvoir rentrer au monde des vivants, au moyen d'un serment fait auprès de la personne. Sans grande surprise, c'est donc le fait de renoncer à la musique qui lui est demandé, ce à quoi il ne peut se résoudre, le poussant à chercher Ernesto, son idole musicien dans le monde des morts pour obtenir sa bénédiction.
Miguel, se lie d'amitié avec Hector. Tous les deux vont accomplir un voyage extraordinaire qui leur révélera la véritable histoire qui se cache derrière celle de la famille de Miguel.
«Coco», est à l'image de la majorité des films Disney, séduisant et enchanteur. Il accroche dès les premières minutes, avant d'amorcer le cœur de son sujet. Il invite à se souvenir de ses défunts, non sous la forme lourde du deuil, mais à travers l'entretien nécessaire et bienveillant de leurs existences.
Entre chansons et aventures délirantes dans un univers où tout est possible «Coco» livre un film rythmé, passionnant et sensible qui ne laisse pas indifférent.
Le festival qui s'est achevé dimanche dernier, était une réussite, avec une grande affluence du côté du public dans les 6 salles de cinéma partenaires (Le Zéphyr, Ciné Jamil, Le Colisée, Le Palace, l'Agora et Le Mondial). Avec la projection, en copie restaurée, de plus de 30 films qui ont marqué l'histoire des Studios Disney. Au programme, également, a eu lieu le concert de l'artiste française Cerise Calixte, joué à guichets fermés. Il s'agit de l'actrice et chanteuse qui a doublé la princesse Disney «Vaiana» et qui a été accompagnée pour l'occasion par des musiciens de l'école Django Reinhardt de Tunis.
Sans oublier le master class «De Mickey à Coco : 90 ans d'innovations technologiques au service de l'art de l'animation» qui a été animé par Sébastien Durand, expert de Disney, de l'art de l'animation et, plus généralement, de la pop culture.
Une première édition réussie, vivement la prochaine !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.