Ligue 1 : Deux matchs nuls ce samedi    Ligue des champions : L'Etoile du Sahel frappe fort et confirme contre le FC Platinum    L'Etoile Sportive du Sahel étrique en déplacement le club zimbabwéen du FC Platinum : 3 buts à Zéro    Tunisie – La présidence de l'ARP annonce que Abir Moussi refuse la réconciliation    Le Président de la Chambre syndicale des promoteurs immobiliers reçu par le Président du Parlement    Mohamed Habib Jemli s'adresse au Peuple tunisien et aux médias    L'armée américaine veut récupérer les débris de son drone disparu en Libye    Programme TV du samedi 7 décembre    Déchets marins : véritable fléau à exterminer    Tunisie : Des substances dangereuses dans les chaussures des fripes    Houssem Hamdi et Soli & Green désirent planter 12 millions arbres en Tunisie    Les députés du PDL ont passé la nuit à l'ARP sans wifi et sans électricité    Amir Zaibi, le champion arabe d'échecs est Tunisien    Etoile du Sahel : Quel onze de départ contre FC Platinum ?    Qatar/Arabie saoudite: Des progrès pour mettre fin à la crise dans le Golfe    Abdelmajid Ezzar tire la sonnette d'alarme : « En cas de guerre la Tunisie serait exposée à la FAMINE »    LC Afrique (Poules / J2) : les matches de ce samedi    Colloque pluridisciplinaire « La dynamique de la société tunisienne face aux défis politiques » les 7 et 8 Décembre 2019 à l'Hôtel Le Majestic à Tunis    Habib Jemli se répète encore : On prend tout le temps qu'il faut pour bien choisir…    Ligue des champions de la CAF : L'Espérance ST prend seule les commandes    Tunisie: Attérrissage d'urgence d'un avion à Marseille, explications de Tunisair    Météo: Prévisions pour samedi 07 décembre 2019    Drame de Amdoun, mandat de dépôt à l'encontre du propriétaire de l'agence de voyages    Le courant Démocratique a proposé 2 personnalités indépendantes au poste de ministre de l'Intérieur    Le Fonds TASDIR+ lance son opération baptisée « La Conquête des Marchés Extérieurs » avec son 4ème et dernier Appel à Candidatures    Foyer Ibn Jazzar à Sfax, le ministère de l'enseignement supérieur décide le retrait immédiat de la circulaire    Ouverture du premier centre guinéo-tunisien d'ophtalmologie à Conakry    En vidéos : TOPNET inaugure son premier point de vente franchisé TOPNET SHOP au KEF    La rougeole a tué 140.000 personnes l'an dernier, selon l'OMS    Attention à la nouvelle arnaque : Le billet de banque placé sous l'essuie-glace !    En vidéo : MG partenaire de la 5ème édition du Festival international des musiciens et artistes handicapés    Retour sur image : Le bloc du Parti Destourien Libre transforme la salle des plénières en dortoir    Tunisie : A partir de 2021, Tunisair exploitera en leasing, cinq avions de type “A 320 neo”    Ahmed Mejri participe avec plusieurs artistes musiciens saint-louisiens à un atelier de musique-fusion au Sénégal    Etats-Unis: Fusillade dans la base militaire de Pearl Harbor, deux morts    Success Sotry TN: Nour Bellalouna de Nabeul, artisane et entrepreneuse (Vidéo)    Tunisie: Kaïs Saïed supervise la cérémonie du 67ème anniversaire de l'assassinat de Farhat Hached    Guirra le nouveau film de Fadhel Jaziri dans les bacs dès le 4 décembre (B.A. et Synopsis)    Un stock de Kalachnikovs découvert par un plongeur au Monastir    Journées Architecturales de Carthage 2019: remise des prix    Le Ciné-Club de Tunis entame la saison culturelle 2019 – 2020 avec un 1er cycle de films et débats «Questionnements sur la sexualité»    Londres : VIDEO : Attaque terroriste au couteau : Plusieurs blessés… L'agresseur abattu par la police    Klay BBJ porte plainte, à son tour, contre Beya Zardi    Le film tunisien نورة تحلم (NOURA RÊVE) de Hinde Boujemaa en tournée dans plusieurs gouvernorats    Vidéo Buzz : Quand de jeunes tunisiens sauvent une baleine bloquée à la marina de Bizerte    Kef : Une secousse tellurique de magnitude 3.48° sur l'échelle de Richter enregistrée à Sakiet Sidi Youssef    Des associations tunisiennes dénoncent la légalisation de l'implantation de colonies en Cisjordanie    Albanie: Trois morts dans un tremblement de terre d'une puissance de 6,4 degrés sur richter    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'intégrité institutionnelle au cœur d'un monde perdu
Pharmacie Centrale — Epuisement des stocks, cumul des dettes et suspicion de corruption
Publié dans La Presse de Tunisie le 31 - 03 - 2018

Le personnel de la Pharmacie centrale de Tunisie a tiré au cours de cette semaine la sonnette d'alarme en raison de la baisse des stocks de médicaments et du non-remboursement des dettes qui s'élèvent à plus de 800 MD par les établissements hospitaliers et la Cnam. Les dépenses en produits pharmaceutiques en 2016 demeurent élevées et représentent 28% des dépenses courantes en santé.
Epuisement des stocks de médicaments, cumul des dettes, suspicion de corruption et de vol, la Pharmacie centrale de Tunisie passe par une période bien difficile à gérer. Et pourtant un plan d'action et une stratégie en matière de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption ont été dévoilé, à l'occasion de la tenue du 1er colloque international sur «La bonne gouvernance et la lutte contre la corruption dans le secteur de la santé». (Lire notre article publié le 30/11/2017 sous le titre « Rien ne sera plus comme avant à la Pharmacie centrale »).
Il est temps de descendre de son piédestal
Dans l'une de ses déclarations précédentes à l'occasion de ce colloque, le président-directeur général de la Pharmacie centrale de Tunisie, Moez Mokaddem, a révélé que les risques de corruption se situent au niveau de l'approvisionnement, du stockage et de la distribution (rotation des stocks, contrebande). Parmi les actions préventives qui figurent dans son plan d'action qu'il avait présenté, il a cité la mise en place durant le premier semestre 2018 d'un manuel de procédures et d'un règlement intérieur pour la commission d'achat des médicaments.
L'informatisation de la gestion du stock national des médicaments et du système de facturation afin de permettre une traçabilité parfaite des médicaments de la PCT jusqu'aux officines, ainsi que l'utilisation de la plateforme d'achats en ligne «Tuneps» figurent parmi la panoplie de mesures annoncées et visant à lutter contre la contrebande des médicaments et l'identification des responsables.
Quelques mois après l'annonce de ces mesures, la situation n'a fait qu'empirer davantage. Le ministre de la Santé n'a pas hésité de son côté à transférer certains dossiers de suspicion de vol de médicaments à la justice, ce qui témoigne de la gravité de ce fléau qui gangrène ce secteur. Ce n'est pas un hasard si parmi les 125 recommandations issues du rapport final de l'Instance nationale de lutte contre la corruption (INLUCC), 50 sont consacrées au secteur de la santé. Les dépassements liés au trafic des médicaments coûtent à l'Etat près de 400MD par an, selon Chawki Tabib, président de l'INLUCC.
C'est toujours le même scénario, les responsables parlent d'un « avenir meilleur » pour ce secteur, de plans d'action, de stratégie visant l'accroissement de la transparence, la responsabilisation et les pratiques éthiques quand la crise prend de l'ampleur et le débat s'enfle autour de ce secteur. Aujourd'hui, il est urgent de se démarquer des discours évasifs qui tentent d'éluder les difficultés, de descendre de son piédestal et de travailler plus sur le terrain. Il est question de prendre le taureau par les cornes et sévir en appliquant vigoureusement la loi et en renforçant l'intégrité institutionnelle du secteur des médicaments.
L'urgence de la réformedes caisses sociales
Joint par téléphone, M.Kamel Idir, expert de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et ancien directeur de la Direction de la pharmacie et du médicament (DPM), a souligné que la situation financière difficile par laquelle passe actuellement la PCT est causée par plusieurs facteurs, dont le non-paiement des sommes dues par les structures hospitalières publiques estimées à plus de 800 MD. La Pharmacie Centrale est en train de fournir les médicaments sans qu'elle soit payée en contrepartie.
C'est impossible de se relever quand il y a autant de défaillances, fait-il remarquer. Il faut que les structures hospitalières s'acquittent de leurs dettes à l'égard de la Pharmacie Centrale pour que cette dernière puisse continuer à leur fournir les médicaments. Il faut que la PCT évite la politique de l'auto-compensation qu'elle est en train de suivre et qu'elle fasse preuve de plus de vigilance. Les solutions sont à chercher du côté de la réforme des caisses sociales qui tarde à se concrétiser, puisqu'on vit aujourd'hui dans un cercle vicieux. « Il faut faire vite au niveau des réformes » pour éviter le pire, souligne-t-il.
Certes d'autres causes d'ordre structurel ont accentué cette crise au sein de la Pharmacie Centrale et qui touchent en général le secteur de la santé. L'instabilité observée à la tête de ce ministère avec la nomination de plus de neuf ministres en quelques années, n'a fait que compliquer, perturber et contrecarrer la mise en œuvre des plans de travail, conclut Kamel Idir.
On rappelle que le personnel de la Pharmacie centrale de Tunisie a tiré au cours de cette semaine la sonnette d'alarme en raison de la baisse des stocks de médicaments et le non-remboursement des dettes qui s'élèvent à plus de 800 MD par les établissements hospitaliers et la Cnam au profit de la PCT. Il est aussi à signaler que les dépenses en produits pharmaceutiques en 2016 demeurent élevées et représentent 28% des dépenses courantes en santé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.