Salem Labiadh affirme que le parti Echaab déposera un recours en Appel concernant le siège restitué à Saïd Jaziri de Hizb Errahma à Ben Arous    Tunisie : la BAD accorde 138 millions d'euros à la STEG pour le réseau d'électricité et les énergies renouvelables    Patrice Bergamini : Le visa vers l'Europe sera révisé dès la reprise des négociations sur l'ALECA    Objectif Tunisie Propre ! Une campagne de nettoyage de grande envergure (photos, vidéos)    Au Liban, le premier ministre Hariri prêt à la tenue d'élections anticipées    Quand France Tv se pose la question sur l'avenir de l'édition et de la langue française ?    Numeryx Tunisie inaugure ses locaux et signe un partenariat avec le Digital security Lab de l'école Sup'com    Ligue 1 : les arbitres de la cinquième journée    L'ISIE fera appel de la décision en faveur de Said Jaziri    Ligue des champions de l'UEFA : programme des matchs de cette semaine    JMC 2019 : Palmarès de la 6ème édition    L'ATUGE UK et l'ambassade de Tunisie à Londres organisent une conférence autour de l'économie tunisienne et le rôle de la diaspora    La Tunisie abrite à partir de demain mardi 22 Octobre le 11ème Championnat arabe de Tir à l'arc    Sfax, une autre étape du Festival National du Théâtre Tunisien    Tunisie- Rejet de la demande de libération de l'homme d'affaires Chafik Jarraya    Tunisie- Neuf médecins du service des urgences de l'hôpital du Kef présentent leur démission    FMI et Banque Mondiale : Restons concentrés sur nos objectifs – Obtenir de meilleurs résultats au profit des plus pauvres dans le monde    Classement ATP: Malek Jaziri recule de 2 places (150e)    La Radio Tunisienne et les Radios régionales seront en grève le mardi 22 Octobre    TASDIR+ se déplace dans les régions pour cibler 200 entreprises    Retour sur l'élimination à Kasserine du dangereux terroriste algérien Mourad Ben Hamadi Chaïeb, frère du terroriste Lokmane abou Sakhr    Le tacle de Sami Fehri à Soumaya Ghannouchi    L'officine, exigences d'évolution rassemble Le Syndicat des pharmaciens    En vidéo : L'Ile Maurice en 48 heures vue par un tunisien    En vidéo : La RSE au coeur de l'ADN des Laboratoires SVR Tunisie    Abdelkrim Harouni : Ghannouchi est la figure nationale la plus importante du pays    Club Africain : du nouveau concernant les six points perdus    Economie en crise, Saidane tire la sonnette d'alarme    Tunisie – Météo : Possibilité des cellules orageuses accompagnées de quelques pluies    Tunisie- Le mouvement du peuple ne participera pas au nouveau gouvernement formé par Ennahda    Tunisie – Le terroriste tué à Kasserine était le frère de Lokmane Abou Sakhr    Ligue des champions : Programme de la 3e journée    Programme TV du dimanche 20 octobre    SFBT : Les ventes de la Bière locale ont atteint 163.984 millions dinars durant le 3ème TR de 2019 réalisant une augmentation de 12,46% par rapport à 2018    Tunisie – Airbus : Développement du partenariat de coopération à travers la création à Tunis d'un Centre Airbus de formation de pilotes de ligne    Vidéo : Ce professeur crée le buzz en dansant avec ses élèves à Nabeul    La rayonnante Randa Driss s'éteint    Les JCC 2019 de retour dans les prisons tunisiennes avec 7 projections    Open art week 2019: 2ème édition du 19 au 27 octobre à Tunis (Programme)    La HAICA condamne les attaques et les menaces contre plusieurs journalistes et la chaîne Al Hiwar Ettounsi    Le jeune ambassadeur tunisien de la Francophonie Amir Fehri reçu au Liban par le Chef du gouvernement Saad Al Hariri    Le Théâtre Sindyana à la Médina attribue à la 1ère édition de son Festival musical « Wejdane pour la musique » le nom de « Choubaïla Rached »    Turquie : Erdogan plie sous le poids des menaces américaine et annonce un cessez le feu au nord de la Syrie    RIFAC : 4 courts-métrages tunisiens et 19 étrangers en compétition du 17 au 20 Octobre à la Cité de la Culture de Tunis    Entretien téléphonique entre Giuseppe Conte et Kais Saied    L'ambassadeur du Venezuela en Tunisie, Carlos Feo Acevedo: « La coopération Sud/Sud permettra le vrai développement de nos pays »    L'Italie rapatrie des migrants dans 13 pays dont la Tunisie    L'homme qui garde toujours la corde utilisée pour la pendaison de Saddam Hussein échappe miraculeusement à la mort à Londres    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Emir Kusturica enflamme Hammamet
Un spectacle phare du Festival
Publié dans La Presse de Tunisie le 24 - 07 - 2018

Le public s'est trouvé jeté en pleine fanfare gitane, valses country, musique turque, techno, sur fond de sonorités des Balkans. Cette musique complexe et riche que nous aimons tant, où le folklore, les rythmes orientaux et tziganes se mélangent sans complexe.
Dans un cadre intimiste que propose le théâtre de Hammamet où l'on se sentirait dans une soirée entre amis plutôt que dans un festival, samedi 21 juillet, c'était la fête. Danse, chant et bonne musique. L'ambiance est à son comble. Emir Kusturica et sa troupe «No Smoking Orchestra» ont déboulé sur la scène vers 22 heures munis de leurs instruments pour entrer dans le cœur du sujet. Pas besoin de s'échauffer par un morceau instrumental, ils l'étaient déjà. 8 musiciens, sans compter la vedette, avec leurs accordéon, trompette, saxo, batterie, violon, piano, guitare, se lancent dans un rythme effréné pour ne plus s'arrêter que vers minuit.
Le public s'est trouvé jeté en pleine fanfare gitane, valses country, musique turque, techno, sur fond de sonorités des Balkans. Cette musique complexe et riche que nous aimons tant, où le folklore, les rythmes orientaux et tziganes se mélangent sans complexe.
Les spectateurs, l'un des éléments forts de cette nuit folle, notamment les jeunes, ne se sont pas fait prier pour danser, tanguer et twister dès les premiers sons émis à travers les airs. Sur le palier séparant les deux parties des gradins, ils se trémoussaient joyeusement, librement sur des cadences qui l'étaient tout autant.
Joie, musique et liberté
Kusturica est cinéaste de haute volée, deux fois lauréat de la Palme d'or au festival de Cannes, il est acteur et donc aussi musicien. Sa musique s'en ressent. Avec son orchestre, il a joué les bandes originales de ses films, connus par un public qui crie et gesticule à chaque nouveau titre annoncé : Le Temps des Gitans, Arizona Dream, Chat noir, Chat blanc, Underground.
Les chansons, Tic-Tac et Comandante et bien d'autres se suivaient sans répit, entrecoupées parfois par un court intermède musical puisé du générique nonchalant de la panthère rose. La scénarisation de la lumière aidant, les fans de Kusturica reprenant les refrains, n'ont pas permis à l'ambiance de se tasser. Le théâtre était en effervescence.
Le chanteur et son orchestre ont aussi fait du spectacle. Ils ont dansé, dialogué entre eux par instruments interposés, se sont mélangés avec le public. Joyeux, libres, ils rigolaient et sautillaient sans cesser de jouer. Des musiciens virtuoses, avec eux un violon est assimilé à un luth et une guitare est mise sur la tête. Aucune limite pour faire la fête mais aussi épater un public conquis déjà.
La chanson Roméo et Juliette a été un autre moment fort de la soirée. Etant une compagnie exclusivement masculine, ils n'avaient pas de Juliette. Alors ils l'ont choisie parmi les spectateurs. Spontanée, la jeune fille, invitée sur scène, est tout de suite mise à l'aise, elle a interpelé le public à la demande de Kusturica en tunisien, elle a joué le jeu, dansé et chanté. Le public était en symbiose.
Très belle soirée, même pour ceux qui sont restés sagement assis, les adultes qui battaient des mains, entrevoyant la scène à travers les ombres animées et les têtes ébouriffées des jeunes.
Emir Kusturica, en short et chaussures de sport, ce Serbe à la bonne humeur communicative, qui aime l'humanité, les musiques du monde, la révolution mexicaine, et plus que tout, la liberté, nous a fait passer un bon moment.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.