Youssef Chahed charge Mohamed Fadhel Mahfoudh et Abdelbasset Ben Hassen de configurer l'initiative visant à établir un CODE de conduite politique    Facebook lance à travers l'Afrique francophone « Boost Avec Facebook », un programme de soutien aux petites et moyennes entreprises    Hand: l'entraîneur de l'ES Sahel Sami Saidi acquité des accusations d'actes anti-sportifs    Programme TV du vendredi 24 mai    Jumia lance une campagne de collecte de dons au profit des SOS villages d'enfants Tunisie    En photos : Amina Sta à Djerba pour le pèlerinage de la Ghriba    Grande Bretagne: Theresa May annonce sa démission ce vendredi    Wydad de Casablanca – Espérance Sportive de Tunis : Premier ‘half' d'un duel qui s'achèvera vendredi prochain à Radés    La Municipalité annonce le recours au remorquage systématique des voitures par la grue dans certaines rues de Tunis    En photos... Souhir Ben Amara à Cannes, son deuxième look fait beaucoup parler…    12 millions de dollars perdus lors de la grève de la SITEP    Formation probable de l'Espérance face au Wydad    Tous les tunisiens bénéficieront de la couverture sanitaire avant la fin de 2021    Tunisie: L'UGTT réclame une enquête sur l'organisation par des tours opérateurs de voyages touristiques vers Israël    Tunisie: Interpellation d'un dealer et saisie de 40 plants de marijuana    Tunisie: Entrée en service cet été d'un nouveau ferry reliant Sfax à Kerkennah    Tunisie – VIDEO : Affaire des abricots jetés à la poubelle, ou quand l'UTAP tient le consommateur en otage    Tunisie – Accusations contre le ministère de l'intérieur : Toubal s'explique    Tunisie – Le petit oiseau rare de Ghannouchi commence à Gazouiller    Tunisie – L'Ariana : Saisie de 120 Kg de viande dans une grande surface pour fraude au prix    Le 1er Juin une Version de Layali Tunivisions sera à Hammamet au Restaurant Baia    Ligue 1 : Programme TV de la 24ème journée    En cas d'égalité de points entre le CSS et l'ESS, qui sera le deuxième ?    Un jour, une étape, une carte postale : Performance marchée – 3000 km pour relier Paris à Sousse de l'artiste Ridha Dhib    La Tunisie présente ses opportunités d'investissement auprès des entreprises grenadiennes    Ooredoo gâte les mamans pour la fête des mères    En Italie, un réseau de migration clandestine démantelé dévoile l'implication de policiers    En vidéo : Tous les détails sur l'événement Lamet El Khir 1.0    L'ISIE prolonge jusqu'au 15 Juin 2019 la période d'inscription sur les listes électorales des législatives    Deux blessés graves dans un accident de la route à Enfidha    J-2 avant la clôture de l'appel à projets Village 2019 d'Orange Tunisie, avec l'appui de la Fondation Orange    Violence(s) Jalila Baccar et Fadhel Jaibi    René Trabelsi salue toutes les unités militaires et sécuritaires veillant au bon déroulement du pèlerinage à La Ghriba    Al Badil Ettounsi déplore ce à quoi est exposé le Chef du gouvernement et certaines personnalités politiques    Advans Tunisie finalise avec succès son premier emprunt obligataire    Ligue des champions : La 4ème pour l'EST ou la 3ème pour le Wydad ?    Nasser Al-Khelaïfi mis en examen pour corruption    Tunisie: Sauvetage de trois marins pêcheurs à Sousse après deux jours d'errements en mer    JCC 2019 : Un avant-goût du festival et 3 nouveautés révélées à Cannes    20 500 nouveaux postes d'emplois dans l'industrie    Libye : Haftar à Macron : Pas question de cessez le feu à l'état actuel    Ennahdha dénonce une ingérence étrangère en Tunisie    Mobilisation d'un public marocain nombreux vendredi prochain lors du match Wydad de Casablanca – Espérance Sportive de Tunis à Rabat    En photo : Habillée par Ali Karoui, la compagne de Cristiano Ronaldo fait sensation au festival de Cannes    Le rappeur franco-Tunisien Swagg Man édite un clip “5alina n3ichou” qui fait le buzz (vidéo)    Un aéroport saoudien frappé par les Houthis    Tunisie : une secousse tellurique de 2,7 degrés enregistrée à Métlaoui    Une mosquée incendiée dimanche dernier dans l'Etat du Connecticut aux Etats-Unis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les barrages sur le banc des accusés ?
Publié dans La Presse de Tunisie le 26 - 09 - 2018

Selon la dernière théorie qui circule sur l'origine des inondations, l'ouverture des vannes de certains barrages serait responsable de l'aggravation de la situation
Des inondations spectaculaires ont eu lieu au Cap Bon, notamment à Nabeul, et dans la région du Sahel. Selon un dernier bilan, cinq personnes ont perdu la vie et de grands dégâts ont été enregistrés au niveau de l'infrastructure et des biens publics et privés.
Tout a commencé avec une simple déclaration médiatique qui est passée inaperçue, mais qui a provoqué ultérieurement une grande polémique. En effet, samedi dernier, jour de déluge à Nabeul, Imed Harrabi, délégué de Menzel Temime, a affirmé que trois barrages, sous pression, ont été évacués, l'objectif étant d'éviter leur explosion et leur destruction, vu que le niveau d'eau a considérablement augmenté en l'espace de quelques heures.
Dès lors, une vague de réactions a envahi les réseaux sociaux, et les médias de masse, où plusieurs internautes, journalistes, experts et citoyens ordinaires ont ouvert la voie à un grand débat concernant l'origine de ces grandes inondations à Nabeul. Certains, émus par les images spectaculaires et parfois terrifiantes diffusées partout, ont accusé, en effet, l'opération d'évacuation partielle de ces trois petits barrages. Pour eux, ces évacuations simultanées étaient sans doute à l'origine de ces inondations, compte tenu des grandes quantités d'eau qui ont envahi les rues et quartiers de Nabeul. Des questions sur l'emplacement de ces barrages, leurs taux de capacité, la décision d'évacuation qui a été prise, les quantités d'eau évacuées, se sont multipliées en guise de réponses bien claires.
Ces réponses, même si elles étaient portées à ces interrogations, n'ont rien ajouté pour éclairer l'opinion publique sur l'origine de ces inondations causant des scènes apocalyptiques dans ledit gouvernorat.
Des explications peu claires
Imed Harrabi, délégué de Menzel Temime, s'est ensuite expliqué sur cette donnée qui a rendu la situation de plus en plus confuse. Selon ses affirmations, il ne s'agit que de trois petits barrages montagneux qui communiquent directement avec un grand barrage principal, celui de Lobna, dont la capacité s'élève à 30 millions de mètres cubes d'eau. Une capacité qui a contenu toutes les quantités déversées, selon ses dires. Pour lui, aucune goutte n'a été déversée dans les oueds ou dans les villes, l'origine de ces eaux provient donc seulement des pluies torrentielles.
Pour sa part, Faiez Moslem, directeur général des Barrages et des grands Ouvrages Hydrauliques auprès du ministère de l'Agriculture, a déclaré, au micro d'une radio privée, que ces pluies torrentielles qui se sont abattues sur Nabeul ont provoqué les inondations enregistrées dans les différentes régions de ce gouvernorat. Il a ajouté que contrairement à ce que certains prétendent, les inondations et les dégâts n'ont rien à voir avec l'évacuation de crue des deux barrages de Chiba et Bizirek. Il a indiqué, en revanche, que ces barrages ont permis d'éviter une catastrophe à Nabeul, puisqu'il ont «absorbé» de grandes quantités de pluies.
Mais selon les explications de Hamadi Habib, directeur général du Bureau de la Planification et des Equilibres Hydrauliques au ministère de l'Agriculture, ces quantités d'eau provenant de l'évacuation de ces barrages ont été déversées directement en mer et n'ont, par conséquent, pas impacté la force et l'intensité de ces inondations. «Ces barrages et lacs montagneux ont évité le pire, puisqu'ils ont absorbé les grandes quantités de pluie, estimées à 29 millions de mètres cubes».
Le responsable a affirmé que 13 mille mètres cubes d'eau seulement ont été déversés dans les villes, une quantité insignifiante et qui ne pourrait en aucun cas causer ces inondations, selon son analyse de la situation.
Selon un expert en ressources hydrauliques, plusieurs scénarios peuvent expliquer cette situation. Mais rien ne pourra être confirmé sans avoir accès aux cartes topographiques et aux plans de la ville de Nabeul pour plus de détails sur la situation des oueds, des barrages et des lacs montagneux, leurs emplacements et notamment leur interconnexion.
Du moment où ces affirmations n'ont pas apporté un éclaircissement sur l'origine de ces inondations, la situation reste toujours confuse, en attendant l'ouverture d'une enquête qui pourra apporter d'autres éléments plus utiles.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.