Mohamed Larbi Bouguerra: -Deal- du Siècle ou cynisme ehonté ?    Précision de la Banque mondiale à propos d'un article sur le financement des entreprises en Tunisie    Exclusif – Ennahdha : Les 13 députés signataires de la pétition contre Ghannouchi s'absentent à la réunion du Bloc    Tunisie | Covid-19 : le nombre de décès de contaminés continue de grimper    Le PDL plaide pour la mise en place d'un système efficace de lutte antiterroriste    Le président du SNJT met en garde contre toute tentative d'assujettir les médias    L'ONU tire la sonnette d'alarme sur l'aide humanitaire    «Entraîner le Real Madrid, c'est mon rêve !»    Graves accusations de l'AMT contre le premier président du T.A.    Russes et Turcs proches d'un accord sur la Libye    Le niet du Hezbollah et du mouvement Amal    Les pays européens durcissent les mesures sanitaires    «Don Quichotte...» à l'ouverture de la saison du théâtre    Amour, bonheur et... ennui    Les «Amis Artistes» vus par Hechmi KHALLADI    Terrorisme : Abir Moussi évoque plusieurs points…    Club Africain : Lassaad Dridi veut Elyès Jelassi    Série de réunions en vue entre le gouvernement et les intervenants dans les dossiers du phosphate et d'El Kamour    Recette : Tiramisu à l'italienne    La Russie salut la décision libyenne de reprendre le commerce du pétrole    2000 migrants irréguliers algériens sont entrés en Espagne depuis le début de 2020    Nouvelle position de la Tunisie par rapport aux pays arabes suite à l'évolution de la propagation du Coronavirus dans notre pays    Football : Programme TV de ce samedi 19 septembre 2020    Ouverture du Vème Congrès du SNJT    Ces jeunes nouveaux magistrats du Tribunal administratif    Covid-19 : 540 nouveaux cas de contamination    La Tunisie engagée dans la lutte contre l'appauvrissement de la couche d'ozone    Tunisie : Le parlement organise 3 séances plénières en octobre prochain pour l'examen de 11 projets de loi    Anas Hmaidi, président de l'Association des Magistrats Tunisiens (AMT), à La Presse : « Il est temps de réformer le Conseil supérieur de la magistrature »    Les nouvelles du marché boursier    Super Coupe de Tunisie : Sur quelle chaîne voir le match Espérance de Tunis – CS Sfaxien ?    M. Ridha Chiba, conseiller international en exportations à La Presse : «Activer l'exportation tunisienne et dynamiser la diplomatie économique»    Sousse | 3e session du salon national des sports : Tout est prêt pour commencer les exercices sportifs !    Tunisie : Après l'UGTT, Mechichi rencontre les membres du bureau exécutif de l'UTICA    En Tunisie, le secteur informel compte 1,5 million de travailleurs (INS)    Investissements directs étrangers : Une dynamique recrudescente    Volley-ball | Play-off (9e journée) : Duels à distance    Handball | Demi-finales de la Coupe de Tunisie : Pronostiqueurs, s'abstenir !    Demain la Supercoupe EST-CSS à Radès (18h00) | EST : Rendre une meilleure copie !    Portraits | Paco et Katybon, l'instrumentiste et le rappeur : Les deux font la paire    Forum des journées cinématographiques de Carthage : Les JCC, avenir et devenir !    Météo: Prévisions pour samedi 19 septembre 2020    Exposition/Confinement/Coronavirus : Trois pièces archéologiques tunisiennes retrouvent le sol tunisien    Libye: Haftar annonce la reprise de la production et de l'exportation du pétrole après 7 mois de blocus    Tunis abrite une session d'information, le 23 septembre, sur le programme Europe Créative    L'UTICA appelle a réviser le projet de loi relatif à la redynamisation de l'économie    150 millions d'enfants plongés dans la pauvreté à cause du coronavirus    Nescafé Comedy Show : Mohamed Barakati, lauréat de la 6e édition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Financer l'innovation malgré les risques
3e conférence nationale de l'Association Tunisienne des Investisseurs en Capital
Publié dans La Presse de Tunisie le 23 - 11 - 2018

Avec la loi Start-Up Act, la Tunisie a franchi un grand pas dans la mise en place d'un nouveau système d'innovation des startup. Toutefois, les startupeurs doivent s'affranchir du système bancaire classique qui boude leur financement.
Dans une atmosphère futuriste, moderne et multilingue, l'Association tunisienne des investisseurs en capital (Atic) a tenu, hier à Tunis, sa troisième conférence annuelle sous le thème « Le capital investissement et le financement de l'innovation », en présence du ministre de l'Investissement et de la Coopération internationale, Zied Laâdhari, du gouverneur de la Banque centrale, Marouen Abassi ainsi que d'éminentes figures du monde de la finance et des TIC. Des experts internationaux ont débattu, lors de la conférence, d'une manière interactive avec les participants, des sujets d'actualité relatifs au financement de l'innovation et à l'économie numérique.
Les gages de réussite de l'écosystème des startup
Dans une déclaration à La Presse, Laâdhari a affirmé que la réussite et le développement de l'innovation en Tunisie est tributaire de trois principales composantes : une législation adaptée au nouveau système, un cadre institutionnel avec des structures d'appui aux porteurs de projets et un système de financement adéquat. À cet égard, le ministre de l'Investissement et de la Coopération internationale a expliqué que le système bancaire actuel dispose d'une faible capacité de financement des projets innovants, étant donné son aversion pour les risques élevés inhérents au montage des projets dont les idées sont innovatrices. En effet, la mise en place d'un fonds des fonds, qui a été entérinée dans le cadre de la loi Start-up Act, permettra aux startup de s'affranchir du financement bancaire classique. Laâdhari a affirmé que les négociations engagées jusque-là avec les bailleurs de fonds, qui ont, de surcroît, affiché leur enthousiasme, ont abouti à un capital initial aux alentours de 200 millions de dinars, pour le fonds de roulement qui sera mis en place au milieu de l'année prochaine. Au sujet de la réforme du cadre réglementaire régissant l'entrepreneuriat, Laâdhari a affirmé que le gouvernement s'est attelé à accélérer l'élaboration de cinq principaux projets, à savoir les textes d'application relatifs à la loi Start-up Act, le projet du code du capital investissement déposé récemment à l'ARP, la réforme du code des sociétés de financement, un cadre juridique pour l'auto-entrepreneur et une loi relative à l'Economie sociale et solidaire. Le président de l'Atic a souligné que la tenue de cette conférence annuelle était une occasion pour vulgariser la loi Start-up Act auprès des représentants du capital investissement et de discuter de leur rôle dans ce nouveau système d'innovation. « Nous avons invité BpiFrance, partenaire de la Tunisie dans la levée de fonds pour le fonds des fonds. Nous dressons également un état des lieux des avancements réalisés en matière de législations, pour en débattre et déduire les recommandations nécessaires», conclut-il.
Plusieurs projets au sein de la BCT
Dans une interview particulière de type « Keynote » caractérisée par un échange interactif entre deux interlocuteurs, le gouverneur de la BCT, M. Marouane Abassi, a répondu à plusieurs questions qui ont été posées par M. Ziad Oueslati, cofondateur du Groupe AfricInvest, une société de services financiers et d'investissements. Trois principaux thèmes ont été discutés : l'infrastructure du système financier en Tunisie, le financement de l'innovation et la très controversée règle de change et les possibilités d'investir à l'étranger. Au sujet de l'infrastructure financière, le gouverneur de la Banque centrale, a affirmé que la Banque a entamé, il y a deux ans, plusieurs chantiers, dont l'objectif est de faire évoluer le financement des startup. Il a souligné que la Bct a commencé, avec des ingénieurs informaticiens de la Banque et d'autres sociétés de services TIC, le projet du Blockchain (une technologie de stockage et de gestion de l'information sans organe tiers, c'est-à-dire, pear-to-pear, en français pair à pair). Il a également évoqué l'élaboration de nouvelles circulaires relatives au payement mobile et la loi Start-Up Act, outre un cadre réglementaire fixant le domaine d'activité des Fintech (des startup de la finance qui proposent des services bancaires). Il a également évoqué le projet de développement des systèmes de sécurité Sandbox. Quant à la question de l'avenir de l'innovation en Tunisie, un changement des mentalités, que ce soit au niveau de l'administration ou au niveau du secteur privé, s'impose, pour faire de l'innovation une priorité dans le développement économique. Grâce à une diaspora particulière ainsi qu'une infrastructure technologique développée, la Tunisie a désormais tout le potentiel pour miser sur l'innovation comme vecteur de croissance et de développement, a-t-il soutenu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.