La sous-secrétaire d'Etat américaine adjointe Wendy Sherman en visite en Tunisie    L'aéroport Tozeur-Nefta retrouve ses vols internes    Le Samsung FastTrack est de retour avec sa 5ème édition ! Pour encore plus d'innovation et d'impact !    Programme TV du mardi 19 octobre    Ligue des Champions (2e tour préliminaire) : Les dates des matches retour de l'Etoile et de l'Espérance    La Cour des comptes épluche les aides exceptionnelles du ministère des Affaires sociales    L'état de santé de Seif Eddine Makhlouf    Difficultés financières des champions paralympiques : Raoua Tlili et Walid Ktila reçus par le ministre des Sports    Ons Jabeur 8ème meilleure joueuse de tennis au monde selon le classement WTA    PSG vs RB Leipzig : Où regarder le match de la champion's league du 19 octobre 2021?    Raoudha Bayoudh: Première femme directrice de la Police judiciaire    Samir Saïed sera le gouverneur de la Tunisie aux Groupes de la Banque mondiale, la BAD et la BID    Plus de 900.000 doses du vaccin anti-Covid19 administrées à Sfax [Vidéo]    Pénurie de l'huile subventionnée: Les conditionneurs de l'huile accusent Ennahdha et le Mouvement porte plainte    Lancement de la nouvelle City 2021, la berline avec 3 finitions, chez Honda Tunisie    Fifa Arab Cup 2021 : Aucun arbitre tunisien ne sera présent au Qatar    Foot Européen : Qui est le joueur ayant délivré le plus de passes ?    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 19 Octobre 2021 à 11H00    L'UE considère la nomination du gouvernement Bouden comme un premier pas positif    Kaïs Saïed entame sa 3e année : l'homme s'est métamorphosé, le pays attend encore    Ghazi Chaouachi : Kaïs Saïed doit rompre avec ceux qui orchestrent les campagnes d'incitation et de diffamation    Abdellatif Aloui : je compte vendre mes livres afin de subvenir aux besoins de ma famille    Bochra Bel Haj Hmida- Marzouki n'a rien avoir avec le report du sommet de la Francophonie    Tunisie : 260 infractions économiques et saisie 62 tonnes de fruits et légumes    L'APII appelle les entreprises tunisiennes à participer à l'édition de Trade Expo Indonesia    INM: Les quantités de pluies enregistrées en millimètres durant les dernières 24 heures    Le Réseau Tunisie Verte appelle le gouvernement Bouden à se pencher sur le dossier environnement    Tunisie – Météo: Brumes locales le matin et ciel nuageux ce mardi    Le ministre du Tourisme annonce l'amélioration des indicateurs touristiques    Tunisie- Daily brief du 19 octobre 2021: Josep Borrell : J'ai discuté avec Kais Saied sur l'importance de la séparation des pouvoirs    Tunisie – 21 personnes toujours portées disparues dans le naufrage d'une barque au large de La Chebba    Décès de l'ancien chef ce la diplomatie américaine Colin Powell des suites du covid    Mahdia Des tensions suite au naufrage d'un bateau transportant des clandestins    Condamnation de la cyberviolence dirigée contre les femmes défenseures des droits de l'Homme    Accès gratuit aux monuments historiques à l'occasion de la fête du Mouled    Riadh Zghal - Tunisie: Où va le processus de la transition démocratique ?    Concours "Aux cœurs des mots" : aucun officiel Tunisien ne s'est manifesté pour recevoir le prix !    Moncef Marzouki confond Khaled Mechaal et Ismaïl Haniyeh!    Les membres du Grand Jury des JCC    Par Abdelaziz Gatri : Thomas Sankhara, ou l'Afrique assassinée    Gordon Gray: Kais Said n'apprécie pas le principe de la séparation des pouvoirs    Tunisie : Entrée gratuite aux musées et sites historiques vendredi 15 octobre    Accès gratuit aux musées, sites et monuments historiques à cette date    Exposition "La Syncope Du Mérou" de Belhassen Handous à Central Tunis    Francophonie : Le Vieux port de Bizerte accueille le concert littéraire "Lectures croisées autour de la mer"    Secousse sismique à Gabès    Des hauts gradés de la marine d'Europe et d'Afrique en conclave à Tunis    Jendouba-Bousalem-Béja sur le front de la plaque africaine : ça bouge ! explication    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La surprise n'est plus à invoquer !
coupe du monde des clubs — après la lourde défaite de l'espérance devant Nadi al-aïn
Publié dans La Presse de Tunisie le 17 - 12 - 2018

L'Espérance vient, une nouvelle fois, de rater son départ en Coupe du monde des clubs en se laissant «malmener» (0-3) par Nadi Al - Aïn, le représentant émirati qui a épaté tout le monde grâce à ses deux victoires de suite remportées magistralement en l'espace de trois jours.
L'Espérance vient, une nouvelle fois, de rater son départ en Coupe du monde des clubs en se laissant «malmener» (0-3) par Nadi Al - Aïn, le représentant émirati qui a épaté tout le monde grâce à ses deux victoires de suite remportées magistralement en l'espace de trois jours.
C'est le genre de match compliqué à analyser tellement il est truffé de paradoxes et d'anomalies. Devrait-on se focaliser sur l'effondrement inexplicable et inattendu de l'Espérance qui n'est autre que le champion d'Afrique fraîchement couronné et le tenant du titre arabe des clubs en plus du fait qu'elle est le champion sortant sur le plan national ? On plutôt mettre en exergue la formidable prestation de Nadi Al - Aïn qui a «corrigé» le représentant tunisien de la pire des manières juste après sa spectaculaire «remontada» face aux Néo-Zélandais de Team Wellington il y a à peine trois jours ?
Dans ce duel arabo-arabe unique du Mondial des clubs d'Abou Dhabi, l'Espérance Sportive de Tunis a quasiment raté le coche en cédant le grand mérite aux Emiratis.
Ce ne fut ni une surprise ni un hasard car les «Sang et Or» étaient bien avertis du niveau très convaincant de Nadi Al - Aïn qui a démontré une supériorité à tous les niveaux face à Team Wellington. De plus, le renversement de situation inoui réussi par Al Aïn, après son retard de trois buts à la mi-temps, devait normalement mettre l'Espérance sur ses gardes et la rendre très alerte pour le match d'avant-hier.
En plus du fait que l'Espérance savait à quoi s'en tenir, on pensait aussi que les harassantes et titanesques cent-vingt minutes négociées face à Team Wellington allaient avoir raison des potentialités physiques de Nadi Al Aïn au grand bonheur de l'EST. Mais rien n'en fut puisque les joueurs émiratis ont imposé un rythme frénétique, à cent à l'heure, contre l'Espérance durant toute la rencontre.
C'était comme s'ils avaient mangé du lion tellement leur vivacité dépassait l'entendement. Cela nous conduisit même à suspecter leur recours à la consommation d'un quelconque anabolisant. A tort ou à raison, on n'en sait rien !
De l'application d'Al Aïn à l'improvisation de l'EST
Aucunement impressionnés par la valeur et les performances édifiantes de l'Espérance, Nadi Al Aïn s'est montré d'une «arrogance» qui laisse pantois. Et pour preuve ses deux premiers buts marqués dès l'entame du match par Mohamed Ahmed (2') et Husseïn Shahata (16'). Cueillie à froid par l'ouragan émirati, l'Espérance ne savait plus où donner de la tête. Il lui fallait choisir entre réagir d'une manière plus agressive sur le plan offensif au risque d'encaisser d'autres buts ou défendre pour éviter une humiliation devenue très menaçante ? C'est que l'on n'a vu que du feu en vérité.
Peut-on parler d'effet de surprise ou d'excès de confiance venant de l'Espérance ? Franchement, ce n'est ni l'un ni l'autre car les déclarations d'avant-match faites par le camp espérantiste laissaient toutes comprendre que l'adversaire était fortement respecté. Sa prestation du premier match a littéralement chassé des esprits le fait qu'il était prenable et facile à manier.
Il n'y avait pas le moindre secret quant à un décalage de niveau très frappant à tous les niveaux entre l'EST et le club hôte.
Autant Al Aïn était d'une application tactique et d'une intelligence collective et individuelle sans bavure, autant l'Espérance était en totale perdition et ne savait plus sur quel pied danser après les deux coups de massue assommants reçus prématurément.
Des fautes abécédaires de positionnement du gardien Moez Ben Chrifia et de ses défenseurs, du jeu latéral sans intérêt, des dribbles exagérés et sans fin de Youssef Blaïli et de Anis Badri, de l'inefficacité de Yassine Khénissi (esseulé il faut l'avouer), bref on a fait étalage de toutes les lacunes caractéristiques du football tunisien.
L'empreinte du coach croate de Nadi, Al-Aïn Zoran Mamic, était nettement visible dans le rendement de son équipe qui était manifestement supérieure à la nôtre. Pourtant Al-Aïn était amoindri de pas moins de trois titulaires de marque dont notamment son virevoltant arrière droit Mohamed Abderrahmen qui a écopé un carton rouge au premier match et le buteur suédois Marcus Berg incorporé en fin de match malgré une grippe carabinée.
Le 4-4-2 intelligemment et efficacement mis en application par les Emiratis, les prouesses du Brésilien Lucas Caio, de l'Egyptien Hussein Shahat et du Japonais Shiotani Tsukasa, ajoutés au niveau très honorable du gardien international des EAU, Khaled Eissa, ont eu raison d'une Espérance qui n'était pas encore prête pour la dimension mondiale. Avouons-le. Si, demain, Nadi Al-Aïn arrivait à faire montre du même visage contre les Argentins de River Plate pour le compte des demi-finales, personne n'aura plus le droit de dire que le football aux EAU n'impressionne que par ses somptueuses infrastructures ou l'argent colossal qui le gère.
Quant à l'Espérance, elle sortira par la petite porte de cette joute car ce n'est pas la cinquième place qu'elle aura à disputer demain contre Team Wellington qui va pouvoir consoler ses braves et très nombreux supporters venus des quatre coins du monde la soutenir aux EAU. Le «Waterloo» de l'EST a été une énième déception mettant encore une fois à nu les limites de notre football et ses lacunes qui prouvent que, faute d'avancer, on est en train de reculer. Ceci est peut-être valable pour l'Afrique toute entière où il ne suffit plus d'en être le champion.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.