Le CREDIF fête son 30ème anniversaire    Rafael Nadal renonce à l'US Open    La Tunisie envoie deux avions chargés d'équipements médicaux au Liban    Coronavirus | Nissaf Ben Alya : Plus de 39% des personnes décédées en Tunisie étaient âgées de plus de 65 ans    Tunisie : Mabouk Korchid appelle à un gouvernement de compétences politiques non partisanes    Le Comité Etats-Unis – Afrique fait de l'accè aux marchés financiers sa priorité    Tunisie: Interdiction aux accompagnateurs des voyageurs d'accéder à l'aéroport et obligation du port du masque, annonce Habib Kchaou    Entretiens de Mechichi à Dar Dhiafa : Peut-on envisager un gouvernement sans Ennahdha ?    Tunisie – année scolaire 2020-2021: Ouverture de l'inscription à distance des élèves du primaire    Première baignade, dernier rendez-vous... L'histoire d'un drame survenu à Kélibia    Mohannad Ali, Fatima Akif couronnée reine et roi du football freestyle africain lors du Freestyle UNLOCKED Africa 2020    Coronavirus : Nissaf Ben Alaya : L'ouverture des frontières n'est pas sans risques    Tunisie : hausse des réserves de change face à l'effondrement de la situation financière et économique, Moez Joudi explique [audio]    CONDOLEANCES : Salha LAABIDI    CONDOLEANCES    Protestations et blocages de routes à cause des coupures d'eau : L'Aïd de la soif    Raoued | Intensification des descentes dans les chantiers illégaux : Un va-t-en-guerre contre les constructions anarchiques        Concert «Nesmet al-mahabba» avec l'Orchestre philharmonique de Tunis sous la Direction de Chadi Garfi : Un régal !    Affaire EST-WAC devant le tas : Il ne faut pas trop rêver !    ESS | Entraîneur : Benzarti dans le viseur    Deux fortes explosions à Beyrouth, bilan provisoire: une centaine de morts et 4000 blessés    Coronavirus : L'UEFA annonce une batterie de règles très strictes    Mini-Football | Coupe de Tunisie (finale) : Quel enjeu !    Tunisie: 15 candidats à l'immigration clandestine dont une femme secourus au large de Kerkennah    La communauté tunisienne à Beyrouth va bien    Justice: Libération de Taoufik Ben Brik    Santiago Zhang, DRH chez Huawei Tunisie: Repousser les frontières de la technologie au service de l'humain    Explosion de Beyrouth, un survivant tunisien raconte    Liban : Les ressortissants américains appelés à rester à l'abri    Météo : Vent fort près des côtes et mer agitée    Une décennie d'excellence inégalée    Tunisie: Le ministère de l'Energie annonce un accord pour la levée des sit-ins à Redeyef pour trois mois    Formation du gouvernement, programme des rencontres de Mechichi    Le bilan de l'explosion à Beyrouth dépasse 100 morts    Personnel et matériels français s'envolent pour le Liban    Explosions à Beyrouth : 50 morts et 2 750 blessés    Bilel Aloui revient avec son tricycle ‘'pédagogique''    Football : Iker Casillas annonce sa retraite    Ligue 1 : Programme TV de la 18ème journée    Danse contemporaine à «Sahriyet été 2020 A Hammamet» : Des œuvres riches et subtiles...    226 nouveaux cas de coronavirus en Libye    Des signes annonciateurs d'un début imminent de la guerre en Libye ?    Lutte contre la migration irrégulière : Pour une coordination plus grande entre les forces sécuritaires et armées    Le coronavirus, un choc traumatique(1)    Kaouther Ben Hania à la Mostra de Venise    Pièce de théâtre "La conférence des oiseaux" à Sahriyet été 2020 à Hammamet    Ciné-Drive en Tunisie : Le cinéma autrement au temps du Coronavirus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Anis Badri, le sauveur !
Ligue des champions-Horoya Conakry-EST : 1-1
Publié dans La Presse de Tunisie le 12 - 01 - 2019

En subissant le jeu pendant plus d'une heure de jeu, l'inévitable arriva. Heureusement qu'Anis Badri était là pour rectifier le tir dans le temps additionnel.
Stade du 28-Septembre. Assistance moyenne. Pelouse en mauvais état. Temps chaud et humide. Horoya Conakry et EST font match nul : 1-1. (1-0 à la mi-temps). Buts de Mandela (67') et Badri (90'+3). Arbitrage du Soudanais Mohamed Fadhil.
Horoya Conakry : Berthé, Mangué, Fofana, Asante, Hudu, Mensah (Lingani 77'), Camara, Baffour, Sakin (Dipita 88'), Haba et Mandela.
EST : Jéridi, Derbali (Mejri 77'), Ben Mohamed, Dhaouadi, Chammam, Coulibaly, Chaâlali, Belaïli, Mezyani (Meskini 57'), Khénissi et Badri.
Les « Sang et Or » ont entamé hier, dans la peau de champions d'Afrique, une nouvelle aventure dans la plus prestigieuse des compétitions interclubs continentales, la Ligue des champions.
L'entame de l'aventure africaine a débuté sur la pelouse du Stade du 28-septembre dans la capitale guinéenne face au club local, Horoya Conakry.
Dès les premières minutes, les « Sang et Or » ont cherché à faire le jeu quand Belaïli centra de la gauche, mais le portier guinéen était bien sur ses gardes et intercepta sans difficultés sa balle (3').
Quatre minutes plus tard, sur un corner de Chammam, la reprise de la tête de Coulibaly passa légèrement à côté (7'). Et les Espérantistes de persévérer dans leur jeu porté vers l'offensive. Mezyani se faufila sur la droite, centra en retrait pour Badri dont la balle est déviée in-extremis par la défense guinéenne (9').
La dernière touche a fait donc défaut aux attaquants espérantistes malgré toute leur bonne volonté. Il y avait, à chaque occasion créée, un goût d'inachevé.
Du côté adverse, il a fallu attendre la 22' pour assister à la première occasion nette des locaux quand Baffou tenta de prendre au dépourvu Rami Jéridi d'un tir puissant à la limite de la zone des 16 mètres, mais le portier « sang et or » était vigilant, interceptant sans difficulté sa balle. Sauf qu'à partir de cette tentative, les Guinéens sont sortis de leur réserve et se sont montrés dangereux par moments, notamment quand le tir puissant de Mandela passa légèrement au-dessus de la transversale (24').
La réplique espérantiste ne s'est pas fait attendre, mais le gardien de Horoya Conakry a eu le dernier mot devant Khénissi qui perd sa balle en pleine zone de réparation adverse (25').
La dernière occasion nette de la période initiale était l'œuvre de Youssef Belaïli qui a fait le plus difficile, mais il a trop conservé son ballon au point de finir par le perdre (33').
L'inévitable arriva…
Après la pause, les Guinéens ont abordé les débats déterminés à changer la donne en leur faveur. Ce sont eux qui allaient créer le jeu face à une formation espérantiste qui se contenta de défendre. Première alerte sérieuse de Horoya Conakry à la 59 ‘ quand la reprise de la tête de Fofana passa légèrement au côté droit des filets de Rami Jéridi.
Quatre minutes plus tard, le portier « sang et or » était l'auteur d'une belle parade quand il effaça un but sur un coup franc direct (63'). Mais l'inévitable arriva lorsque Mandela réussissait à tromper la vigilance de Rami Jéridi et la donne de changer en faveur des locaux (67').
Après l'ouverture du score par Mandela, les « Sang et Or » ont failli encaisser un deuxième but. Heureusement que le portier « sang et or » était dans un grand jour, effaçant un but devant Boniface qui a échappé à Ben Mohamed, mais pas à Jéridi (80').
En subissant le jeu pendant plus d'une heure de jeu, les champions ont failli perdre d'entrée. La donne changea encore une fois dans le temps additionnel (5 minutes accordées par l'arbitre) quand Belaïli sert Badri dans le dos des défenseurs et ce dernier, d'un tir croisé, égalisa (90'+3).
Un ouf de soulagement pour des « Sang et Or » en manque d'inspiration mais qui ont fini par ramener un point positif de Conakry grâce à Anis Badri qui a sauvé les meubles à deux minutes du coup de sifflet final.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.