Tunisie : Vers un renforcement de la coopération entre l'Intérieur et la Justice    Tunisie – Union européenne : Entretien téléphonique Saïed-Borrell    Indian Wells: Ons Jabeur perd sa demie finale contre Paula Badosa    Foot – Programme TV des championnats européens    Business du Foot : Gianni Infantino persiste et signe pour un "Mondial biennal"    Coupes d'Afrique des clubs : programme des matches de Samedi    Arabie Saoudite: La grande mosquée de la Mecque fonctionnera à pleine capacité à partir de cette date    Prévisions météo pour ce samedi    Fête du Mouled: Démarrage de la 4ème édition du festival à Kairouan    Le nouvel ambassadeur de Tunisie à Stockholm, Riadh Ben Slimane: Une attention royale    Entretien entre Kaïs Saïed et Josep Borrell    Tunisie : Nouvelles nominations au sein du MJS    Le nouveau gouvernement appelé à donner au secteur agricole et de la pêche la priorité absolue (UTAP)    GB : Un député britannique poignardé à mort dans une église. La piste terroriste n'est pas écartée    Tunisie – Najla Bouden se réunit avec les membres de son gouvernement    Tunisie – Moncef Marzouki sous le coup d'une enquête judiciaire    Bilan - Covid-19 : 131 nouveaux cas et cinq décès le 14 octobre    Les membres du Grand Jury des JCC    PSG vs Angers : Où regarder le match en direct et live streaming ?    La championne olympique Raoua Tlili privée de son salaire !    Abir Moussi interdite d'accéder au carré des martyrs à Bizerte    Covid-19 : L'Allemagne retire la Tunisie de la liste des pays à haut risque    Tunisie: Si on ne sait pas où aller, on n'ira nulle part !    Orange Summer Challenge 2021 : L'innovation au service du recyclage des déchets plastiques    Journée internationale des femmes rurales : La question du transport des ouvrières agricoles reste pendante    L'expertise Bosch au cœur des stations-services Shell    Revue de la semaine du 8 au 15 octobre 2021: Premier conseil des ministres après la formation du gouvernement    Par Abdelaziz Gatri : Thomas Sankhara, ou l'Afrique assassinée    Un jour férié à l'occasion des fêtes du Mouled        Soirée Astronomique à la Cité des Sciences à Tunis sous le thème des Exoplanètes    Moody's- Mounira Ayari: C'est la 10e rétrogradation depuis 2011, ne faites pas semblant d'être surpris    Gordon Gray: Kais Said n'apprécie pas le principe de la séparation des pouvoirs    Entreprises publiques- L'Etat est un mauvais gestionnaire selon Moez Joudi    Ons Jabeur se qualifie à la demi-finale d'Indian Wells et accède au Top 10    Hichem Ajbouni- Le scénario libanais s'approche à grands pas    Tunisie : Entrée gratuite aux musées et sites historiques vendredi 15 octobre    Accès gratuit aux musées, sites et monuments historiques à cette date    Liban : 3 morts et 20 blessés dans une manifestation à Beyrouth    Exposition "La Syncope Du Mérou" de Belhassen Handous à Central Tunis    Francophonie : Le Vieux port de Bizerte accueille le concert littéraire "Lectures croisées autour de la mer"    Festival du film d'El Gouna : Le spectacle est maintenu malgré l'incendie    Secousse sismique à Gabès    Oscar 2022 : Le film Tunisien "Fartattou Dhehab" de Abdelhamid Bouchnak en lice pour le meilleur film international    Des hauts gradés de la marine d'Europe et d'Afrique en conclave à Tunis    Le chef de l'Etat assiste à l'éloge funèbre des militaires décédés dans le crash de leur hélicoptère    Nouvelle secousse sismique à Béjà    Jendouba-Bousalem-Béja sur le front de la plaque africaine : ça bouge ! explication    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les énergies vertes promises à un bel avenir
Publié dans La Presse de Tunisie le 17 - 11 - 2010

Le Conseil des ministres, tenu, vendredi dernier, sous la présidence du chef de l'Etat a permis d'évoquer les résultats probants enregistrés par le programme national de maîtrise de l'énergie à travers la promotion des énergies renouvelables et l'augmentation de la capacité de ces énergies alternatives à produire de l'électricité.
En effet, parmi les énergies renouvelables à promouvoir en Tunisie, figurent l'éolien (énergie du vent), le solaire, l'hydroélectricité (énergie provenant de l'eau) et la biomasse (énergie provenant des déchets organiques).
Le programme de promotion de l'énergie renouvelable, notamment, l'énergie solaire, a permis de multiplier par douze (12), le rythme d'installation des chauffe-eau solaires.
Le nombre de ces installations est passé, ainsi, de 7.000 m2 en 2004 à 85 000 m2 actuellement, grâce au dispositif de financement mis en place sur ordre du chef de l'Etat.
En ce qui concerne l'énergie du vent, une station éolienne a été créée à Sidi Daoud d'une capacité totale d'environ 55 mégawatts outre l'expérience des petites éoliennes dans le milieu rural (12 éoliennes). Parallèlement, un atlas du vent en Tunisie vient d'être mis au point.
Sur un autre plan, une cinquantaine de stations ont été créées pour la production de la biomasse à partir des déchets des exploitations agricoles. Une autre station pilote de production de la biomasse et de l'électricité à travers la valorisation des déchets des volailles a été mise en place.
Il s'agit également de la création de la station de production d'électricité à travers la valorisation des déchets du marché de gros de Bir El Kassaa à Tunis.
Dans le même cadre, quelque 16 000 couvercles métalliques de fours traditionnels « tabouna » ont été distribués dans l'objectif d'économiser le bois de feu, notamment dans les milieux ruraux.
Conformément aux objectifs du programme national de promotion des énergies renouvelables, et notamment l'énergie solaire, la part de ces énergies dans la consommation globale de l'énergie, sera quintuplée, d'ici 2014, outre la production de 550 Mégawatts d'énergies renouvelables : énergie éolienne, biomasse, solaire... Quelque 350 mille m2 de chauffe-eau solaires additionnels seront créés outre la réalisation de 5 mille toits solaires à l'horizon 2014.
Le Plan solaire tunisien (PST) concerne les domaines de l'efficacité énergétique et les énergies renouvelables en conformité avec l'approche adoptée pour le Plan solaire méditerranéen (PSM), et ce, dans l'objectif de s'adapter à la dynamique enregistrée dans la région euro-méditérranéenne et garantir plus d'opportunités pour mobiliser les ressources nécessaires à sa réalisation.
Le PST s'inscrit dans le cadre d'une vision globale à long terme (2030), visant la diversification des sources d'énergie, la réalisation de la sécurité énergétique à moindre coût et la limitation des émissions de gaz à effet de serre.
Le plan comporte 40 projets d'un coût de 4 milliards de dinars, pour la période 2010-2016. L'objectif du Plan solaire tunisien (PST) est d'atteindre un niveau d'efficacité énergétique des activités économiques proche des pays industriels.
Il s'agit d'exercer une pression sur la demande en énergie, d'atteindre 24 pc d'économie d'énergie en 2016, et 40 pc en 2030, d'accroître la contribution des énergies renouvelables dans la consommation totale d'énergie, notamment, en ce qui concerne l'utilisation des énergies renouvelables dans la production d'électricité.
Celle ci est appelée à produire 1000 mégawatts en 2016 et 4700 mégawatts en 2030, soit 40 pc de la production totale d'électricité.
La réalisation du (PST) va permettre à la Tunisie de devenir un site attractif pour les investissements directs étrangers (IDE), notamment, dans le solaire. Le but est d'utiliser les énergies vertes pour produire de l'électricité en vue de satisfaire les besoins nationaux, d'en d'exporter l'excédent et de créer de nouveaux emplois.
Les interventions de l'Agence nationale de maîtrise d'énergie (ANME) seront axées dans le domaine de promotion des énergies renouvelables sur la concrétisation des objectifs du Programme de maîtrise de l'énergie pour le période (2008-2011) et du PST.
L'année 2011 sera marquée, également, par la poursuite de la réalisation, par la STEG, des fermes éoliennes (190 mégawatts), du projet d'auto- production d'électricité générée par l'énergie éolienne pour l'alimentation d'entreprises industrielles très consommatrices d'électricité. Il est prévu d'installer une capacité supplémentaire de 60 Mégawatts (MW).
L'Agence œuvre, de concert avec le Programme des nations unies pour le développement (PNUD), à encourager le secteur privé à subvenir à ses besoins en électricité générée par l'énergie éolienne.
A cette fin, l'accent est mis sur la mise au point d'un cadre juridique incitatif à l'investissement privé dans ce créneau et sur le renforcement des capacités institutionnelles et techniques des différentes parties intervenantes en la matière.
L'énergie éolienne sera utilisée, entre autres, pour dessaler les eaux.
Dans cette optique, la Société nationale d'exploitation et de distribution des eaux (SONEDE) étudie la faisabilité technico-économique d'une ferme éolienne devant alimenter en électricité une station de dessalement des eaux au sud du pays.
S'agissant de l'énergie biomasse, plusieurs unités de valorisation des déchets agricoles seront créées aux fins de produire de l'électricité et de l'utiliser pour couvrir une partie des besoins de plusieurs exploitations en électricité lesquelles seront, du reste, dotées des équipements nécessaires. L'objectif national est de porter la capacité de production de cette énergie à 1 mégawatt.
Par ailleurs un projet est en cours pour utiliser les énergies renouvelables dans le pompage des eaux dédiées à l'irrigation agricole. Durant la période 2010-2011, pas moins de 100 puits seront équipés de stations de pompage fonctionnant à l'énergie hybride (éolienne, carburant…), une telle option a pour avantage d'économiser d'importantes quantités de carburant.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.