Tunisie Télécom accompagne la Tunis Fashion Week    Omicron, diplomatie, déficit budgétaire… Les 5 infos de la journée    Football : Où regarder Dortmund – Bayern et Roma – Inter ce samedi ?    Infos bourse – Le titre Essoukna baisse considérablement    Tourisme | Le réseau français « Selectour » tient son 11ème congrès en Tunisie    Importantes précisions du ministère de l'enseignement supérieur concernant le pass vaccinal    Ce dimanche, accès gratuit aux musées, monuments et sites historiques    Des chiffres alarmants des violences faites aux femmes    Tunisie : Malek Ezzahi plusieurs recrutements des personnes handicapées dans la fonction publique    Coupe Arabe : Qatar s'offre Oman dans une fin de match à suspense    Le ministre de l'Economie : Le Tunisien consomme plus que ses capacités    Coupe Arabe : le Bahreïn et l'Irak se neutralisent    Médenine: Fermeture de 8 classes à cause du Covid-19    L'ancien patron de l'athlétisme mondial, le Sénégalais Lamine Diack n'est plus    Tunisie/Maroc à l'UA : Un communiqué sous le sceau de la langue de bois, énigmatique et qui disparaît vite [Photos]    Samir Saïed appelle les jeunes à s'engager dans l'entreprenariat au lieu de la Fonction publique    Effraction de la porte d'entrée de la cellule régionale du PDL à Sidi Bouzid [vidéo]    Les Gouverneurs des Banques centrales de la Tunisie, du Maroc et de l'Egypte insistent sur l'importance de la coordination entre la politique monétaire et budgétaire    Macron dans le Golfe : De très gros chèques et une sacrée revanche sur Biden    Astrolabe : Naviguer en toute confiance vers des horizons professionnels    Aux Galerie « XYZ » et TGM Gallery : La Grenade exposée sous toutes ses coutures et l'Ecole de Tunis haute en couleurs    NEWS: Mounir Rached affine son effectif    Coupe arabe de la FIFA 2021-Syrie-Tunisie (Ce soir, 20h00): Gagner pour se projeter...    Hatem Mliki commente le changement de la date anniversaire de la Révolution [Audio]    Hichem Ajbouni : Si Kaïs Saïed réussit, je me retire de la politique !    COMAR — inauguration du village Marathon à Tunis: Tout est fin prêt    Témoignage : Le patient industriel tunisien en mort cérébrale !    Nouveau variant Omicron: La course contre la montre    La grève des cheminots se poursuit: Quand le train sifflera-t-il de nouveau?    Programme de la Cinémathèque Tunisienne du 29 novembre au 5 décembre: La Palestine à travers ses cinéastes    Des catamarans ''fabriqués en Tunisie'' interdits d'export, par la Tunisie    Pour célébrer la fête de la Révolution et au lieu du 14 janvier: Kaïs Saïed décrète le 17 décembre jour férié    Dialogues éphémères: Variations grecques sur la prière pour la pluie    Taboubi présente ses excuses à Bouden    Le PDL accuse les instituts de sondage de tromperie : le patron d'Emrhod réagit    Tunisie : Marché festif au village artisanal d'Ezzahra    Tunisie-Covid : Deux décès et 198 contaminations    Tunisie : Baisse du déficit budgétaire à fin septembre    Tunisie : Ouverture de la 22ème édition des Journées Théâtrales de Carthage ce samedi    New York : Le siège de l'ONU fermé après qu'un homme armé ait été aperçu à l'extérieur    Libye : VIDEO: Scènes de liesse populaire après la réhabilitation de Seif El Islam aux élections    Tunisie : Vers la restauration, la numérisation et de la revalorisation de la cinémathèque de Gammarth    L'Omicron était déjà présent en Europe avant la cascade de restrictions visant l'Afrique?    La Tunisie cherchait à acheter jusqu'à 175 000 tonnes de blé tendre    Première mondiale de la pièce de théâtre "l-Medea" de Sulayman Al-Bassam aux JTC 2021    Space X : Elon Musk menace ses salariés de fermeture    Coronavirus : Première déclaration du PDG de Pfizer concernant ''Omicron''    Ghazi Moalla : Trois personnalités sont les favoris pour l'élection présidentielle libyenne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Protégez votre vie!
Aujourd'hui, Journée mondiale contre le sida
Publié dans La Presse de Tunisie le 01 - 12 - 2010

Cette année, la journée mondiale 2010 contre le sida, célébrée en Tunisie, cible particulièrement les jeunes en les invitant à adopter une démarche préventive personnalisée.
Le Plan national de lutte contre le sida et les maladies sexuellement transmissibles initié en 1986 a mis en place des centres de dépistage et d'écoute à travers le pays qui opèrent des tests anonymes et gratuits et apportent une assistance psychologique aux malades. Ce plan permet aussi un accès gratuit aux trithérapies dans 4 pôles (Tunis, Sousse, Monastir et Sfax), au contrôle systématique des produits sanguins, à la lutte contre la contamination du fœtus, à l'éducation très avancée des filles et aux outils pour une meilleure connaissance et prévention de la maladie.
Etant primordiale dans le système de lutte contre la maladie, la sensibilisation vise à enraciner le comportement préventif surtout chez les jeunes, catégorie la plus touchée. La nonchalance et le laisser-aller, qui caractérisent leur comportement vis-à-vis du sida et des maladies sexuellement transmissibles, indiquent que malgré les efforts fournis par les institutions étatiques et les ONG pour véhiculer l'information sur ces maladies et sensibiliser les jeunes quant à l'importance de l'utilisation du préservatif et autres précautions vitales, plusieurs personnes n'ont toujours pas de connaissances suffisantes sur ces pandémies. Certaines ignorent même qu'il y a des malades en Tunisie. D'autres pensent que les personnes vivant avec le VIH (atteintes du sida) sont mises en quarantaine. Leurs connaissances quant aux processus de transmission du virus laissent également à désirer. Il y en a qui pensent encore que le VIH se transmet par piqûre de moustique...
Le corps parle plus que la raison
Pourtant la grande majorité des jeunes ont peur du sida. Selon les statistiques fournies par le ministère de la Santé, le nombre cumulé des personnes atteintes par le virus en Tunisie est de 1.620 (de 1985 au 30 octobre dernier), dont 40 % ont été contaminées par voie sexuelle.
Il faut dire aussi que le recul de l'âge du mariage autour de 30 à 33 ans (contre 20 ans, il y a trente ans) rend encore plus indispensable la prévention. Cette catégorie de la population est la plus vulnérable. Quand on arrive à la trentaine et qu'on est célibataire, le corps parle plus que la raison. Et si l'on est en plus mal informé, on ne va pas comprendre son corps. En l'absence d'un traitement fiable, l'intérêt de lancer des opérations d'information et de prévention et de dépistage dans les milieux fréquentés par les jeunes reste alors la meilleure méthode pour lutter contre l'épidémie. Plus tôt on se fait dépister, plus vite on augmente les chances de se faire traiter.
Le nouveau rapport du Programme des Nations unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) pour l'année 2010 publié récemment révèle que d'importants efforts sont consentis par la Tunisie en matière de lutte contre le sida, notamment, en termes de couverture du traitement anti-rétroviral qui est de l'ordre de 53%, contre 11% dans la région du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord et 36% à l'échelle mondiale. Ce rapport indique par ailleurs que de 2001 à 2009, le nombre des nouvelles infections au VIH s'est stabilisé ou réduit de plus de 25% dans 56 pays au moins à travers le monde, dont 34 pays d'Afrique subsaharienne. Une tendance positive révélant selon ce rapport que le monde est parvenu à atteindre l'un des objectifs du millénaire pour le développement visant à "freiner et inverser la courbe de l'épidémie".
Bon à savoir
* Il n'est actuellement pas possible de guérir de l'infestion par le VIH, mais seulement de ralentir son activité par des médicaments, ce qui permet aux personnes séropositives de vivre plus longtemps.
* Selon les laboratoires, le vaccin contre le VIH pourrait être disponible d'ici 15 à 20 ans.
* Dans le monde, quand une personne est mise sous traitement, trois sont contaminées.
* Il est possible de limiter le risque de contamination par le VIH en prenant certaines précautions (préservatif lors des relations sexuelles, mesures d'hygiène lors de l'injection de drogues, de pratiques de tatouage, piercing, acupuncture, etc.).
* Ne pas partager les objets potentiellement porteurs de sang infecté : brosse à dent, rasoir…
* Mesures de protection des professionnels de santé (gants, masques surtout les chirurgiens…).
*Les malades parlent maintenant de "bien vivre leur séropositivité" et de "bien vieillir".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.