Abir Moussi [EN DIRECT]: "Je dénonce l'acharnement judiciaire orchestré par Ennahdha à mon encontre"    Tunisie: Accident mortel à Bouhajla    Affaire de Rached Khiari -Seifeddine Makhlouf: "Celui qui t'a accusé de financements suspect est un civil, pourquoi donc mêler la justice militaire?"    L'Agence européenne des médicaments maintient sa confiance dans le vaccin Janssen-Cilag    Tunisie: Machrouu Tounes dénonce le matraquage du président Kais Saied    Un citoyen perd une jambe dans l'explosion d'une mine au Mont Chaâmbi    Un blessé dans l'explosion d'une mine à Châambi    Port de La Goulette : 5647 comprimés de stupéfiants "Subitex" cachés dans une valise    Dernière minute- Kasserine : Etat de santé du citoyen blessé dans l'explosion d'une mine    Israël : 73 ans d'existence mais que de nuages sur la fête !    De quelle guerre civile parle-t-on ?    Tunisair programme un second vol de rapatriement des Tunisiens bloqués au Maroc le 25 avril 2021    Les médecins, pharmaciens et dentistes de la santé publique annoncent une grève de trois jours    L'investissement industriel et des services connexes, désorienté    Tunisie-Médenine: Baisse des prix de certains produits alimentaires [Audio]    Décès du président du Tchad Idriss Déby    Contrôle économique : 3779 infractions économiques relevées durant les sept premiers jours de ramadan    Ennahdha fustige « l'autoproclamation de Saïed comme commandant suprême des forces porteuses d'armes »    La Tunisie perd une place dans le classement mondial de la liberté de la presse    Les prix des 3 boissons chaudes (café crème, filtre et thé) sont désormais libéralisés    Covid-19 | Le Kef : 3 décès et 178 nouveaux cas de contamination    Versez la Zakat de l'Aïd Al-Fitr 2021 et vos dons aux villages d'enfants SOS Tunisie    DECES : Fathi KRAIEM    Ligue 2 : Les arbitres de la 2ème journée de play-off    Tunisie: Le point sur l'état d'avancement de la campagne nationale de vaccination    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 20 Avril 2021 à 11H00    Super Ligue : Ligue et Fédération allemandes soutiendront "toute mesure de l'UEFA"    Près de 69% de progression des investissements déclarés dans les industries exportatrices    Jalila Ben Khelil : Si on veut éviter un confinement, il faut respecter les protocoles sanitaires    Tunisie – Médias : La grève des journalistes de la TAP et de Shems FM a fait plier Mechichi    Hausse du PNB d'Attijari Bank de 3,31% au premier trimestre 2021    Ligue 1 : on connait la date du derby de la capitale    Ooredoo lance une édition limitée de 4G Boxes aux couleurs de PSG    Commentaire | N'aggravez pas encore la crise    Premier League : Mourinho limogé par Tottenham    ARP : refus de toute proposition de cession de la BFT    Exposition collective «L'espace du dedans, livres d'artistes» à la galerie A. Gorgi : Un médium d'art total    Espace | Vol d'un hélicoptère sur Mars    Mood Talent organise sa 36e édition à Dar El Marsa du 23 au 25 avril    Ons Jabeur 25e au classement WTA après sa qualification en finale du tournoi Charleston    Tunisie: kais Saied présente ses condoléances à son homologue égyptien    "Covid'Art Espoir" s'engage pour CoviDar    Dans sa lettre de l'autre rive à Hannah Arendt : Le J'accuse de Sophie Bessis    Tunisie : Le mois du patrimoine en ligne du 18 avril au 18 mai    Les indiscrétions d'Elyssa    «Le Cadeau» de Farah Nabulsi: Court simple et très émouvant    Par Henda Haouala – La série TV « Ken ya Makenech » : délicieuse, grave et soignée    Tunisie: Vers l'inscription de deux sites Tunisiens dans le patrimoine mondial de l'Unesco    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Gestion des flux migratoires et aide au développement
Tunisie-OIM
Publié dans La Presse de Tunisie le 23 - 03 - 2010


• Création de 400 emplois, octroi de subventions allant de 5.000 à 40.000 dinars et lancement de 60 projets à Kasserine et Mahdia Le programme intégré migration et développement en Tunisie (Imad), mené par l'Organisation pour les migrations (OIM) dans le gouvernorat de Kasserine et de Mahdia, a permis la création de 400 emplois et la réalisation de plus de 60 projets dans ces deux régions grâce à l'octroi de subventions allant de 5.000 à 40.000 dinars. Il a aussi contribué à la formation de 150 cadres opérant dans des entreprises, des associations, des institutions publiques et l'élaboration de stratégies et plans d'entrepreneuriat, de développement et de réseautage. Par ailleurs, près de 376 jeunes promoteurs et ressortissants tunisiens ont bénéficié, dans le cadre de ce programme, de journées d'information sur les opportunités d'investissements en Tunisie et les activités et projets futurs qu'ils peuvent créer dans le pays. Il s'agit aussi de faire participer plusieurs jeunes originaires de ces deux gouvernorats, qui enregistrent une forte dynamique migratoire, à des rencontres internationales sur les raisons de la migration et les solutions optimales pour réduire le phénomène de l'émigration clandestine. Le programme, qui a démarré en 2009 et cofinancé par l'OIM, l'Union européenne et le gouvernement italien, a pris fin hier, dans le cadre d'un colloque organisé à Gammarth par le ministère des Affaires sociales, de la Solidarité et des Tunisiens à l'étranger, en présence des experts de l'OIM et de bénéficiaires du projet. Maîtriser les flux migratoires M. Naceur Gharbi, ministre des Affaires sociales, de la Solidarité et des Tunisiens à l'étranger, a indiqué que la question de la migration n'est plus posée seulement en termes d'échanges, elle suscite aujourd'hui de nombreux autres facteurs liés aux coûts et bénéfices des pays émetteurs et récepteurs. Il a précisé que la gestion des flux migratoires nécessite la coordination des efforts entre les pays des deux rives de la Méditerranée et exige le renforcement des liens institutionnels, des échanges et du dialogue entre les structures et acteurs concernés dans les pays du Sud et du Nord chargés de la question. Il a fait remarquer que la Tunisie a appelé à maintes reprises à lier ce phénomène aux besoins de développement et la nécessité de réduire les disparités dans la région, tout en tenant compte des intérêts réciproques des pays d'accueil et pays d'origine, ainsi que des migrants eux-mêmes. Le ministre a mis l'accent sur le souci de la Tunisie de défendre les intérêts de ses ressortissants et de les aider à s'intégrer dans les pays d'accueil, rappelant que plusieurs incitations financières et réglementaires ont été mises en place pour les encourager à investir en Tunisie et tirer profit de leur expertise. De son côté, Mme Carmela Godeau, directrice régionale adjointe à l'OIM, a indiqué que ce programme vise à soutenir les efforts de la Tunisie pour développer et promouvoir des capacités locales dans les zones favorables à l'émigration, à travers des schémas innovateurs de microfinancement, la formation pour la réalisation de coopératives, la facilitation de la création de joint-ventures et l'association des ressortissants tunisiens au processus de développement local. Elle a affirmé l'engagement de l'OIM à continuer à coopérer avec le gouvernement tunisien pour faire face aux défis croissants de la migration, soulignant que la migration et l'intégration sociale des migrants constituent un enjeu partagé qui nécessite une approche stratégique visant à renforcer les avantages de ce phénomène pour tous les partenaires. Lutte efficace contre l'émigration clandestine M. Antonello De Riu, premier conseiller à l'ambassade d'Italie en Tunisie, a souligné que son pays est engagé depuis plusieurs années à côté de la Tunisie dans la gestion migratoire dans une double perspective fondée sur l'aide au développement socioéconomique et l'identification des moyens d'appuyer la gestion concertée des flux migratoires et la lutte contre l'émigration clandestine. Les participants ont été unanimes à souligner que la mobilité des travailleurs migrants constitue un élément clé de la mondialisation et exerce une influence considérable aussi bien pour la croissance des économies européennes à travers la compensation du déficit du marché de l'emploi que des économies maghrébines par le biais de la réduction de la pression sur les marchés de l'emploi. Toutefois, ils ont précisé que nombre des travailleurs migrants et travailleurs «saisonniers» continuent de faire face à des difficultés dans beaucoup de parties du monde, à de mauvaises conditions de travail et à diverses formes d'abus et de discrimination. A noter que la communauté tunisienne établie à l'étranger a atteint en 2009 environ 1.057.797 personnes dont 48,5% ont moins de 25 ans. Près de 83% des ressortissants tunisiens à l'étranger sont installés en Europe, en particulier en France, en Allemagne et en Italie.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.