Que contiendra le nouveau décret de réconciliation pénale que prépare Kaïs Saïed ?    Les revenus de Tunisair augmentent de près de 25%    Mutinerie au Burkina Faso : Renversement de Roch Marc Christian Kaboré ?    Hausse des revenus de City Cars de près de 46%    Ooredoo récompense les supporters Tunisiens : 15000 dinars à gagner ce samedi    NEWS | La chute de la Ligue 1 !    CA | Retour de la passion en attendant la consécration : Ici, tout commence !    Amen Allah Messaâdi : le rythme des contaminations ne régresse pas    Sur nos écrans l «Al Kahen» de Othman Abou Laban : Le genre dans le mauvais    Kamel Ben Messaoud explique la décision du Tribunal administratif en faveur de Béchir Akremi    Noureddine Ben Abdallah : les revendications des médecins du secteur public ne sont pas prises au sérieux    Kairouan: Les consommateurs en ont ras-le-bol de la hausse des prix [Vidéo]    Seulement 13% des Tunisiens sont diplômés    STEG : -40% en liquidités, 13 milliards de dette…, pourtant les salariés auront leurs primes    Olga Malakhova : Elyssa poupée russe    Livres | «Ton absence n'est que ténèbres» de Jón Kalman Stefánsson : Une mosaïque romanesque extraordinaire    Gafsa: Plus de 231 infractions économiques relevées    A Bizerte, 2 400 oliviers seront plantés pour la saison 2021-2022    Daily Brief du 24 janvier 2022: Kaïs Saïed ne semble pas avoir compris qu'il s'est fait remonter les bretelles par Macron !    Youssef Bouzakher : le ministère de la Justice et le pouvoir législatif sont responsables de la situation de l'affaire Akremi    Kasserine: L'UTICA menace d'organiser des journées de colère    Le couvre-feu va-t-il être prolongé ? Précisions de Amen Allah Messadi    Météo : Ciel passagèrement nuageux et températures stationnaires    Météo: Températures en légère hausse, ce lundi    Ettakatol: Saied veut démanteler les institutions de l'Etat    CAN 2021 : Sur quelles chaînes regarder les matches de lundi ?    Coupe de Tunisie : résultats complets des matches du 3ème tour    Ammar Mahjoubi: Le caractère fondamentalement inégalitaire de la société romaine*    Ali Baklouti, fondateur de La Gazette du Sud, est décédé    Tunisie : Le CSM met en garde contre "la diffamation sans précédent de ses membres".    Monde : Le président arménien annonce sa démission    CAN 2021 : la Tunisie, si Forte, si Seule … élimine l'ogre nigérian    Bruits autour de BCE, Ben Ali : Le son de cloche de Baccouche    Syrie : 4e jour de combat entre Daech et les Kurdes, plus de 120 morts    Entretien téléphonique Saïed-Macron: « Les réformes aspirent à préserver la liberté et à établir la justice »    Foot-Europe: le programme du jour    Tunisie: Ali Abdi testé positif au Covid19    Ali Graja, ancien attaquant international du CSS: «Dans la vie, il n' y a pas que l'argent ! »    Evènement "Les Nuits de la lecture" en ligne: 6ème édition sous le thème de l'AMOUR    Le chanteur hip-hop Balti et Elyanna réunis dans une chanson tuniso-palestinienne (vidéo)    Syrie: Daech attaque une grande prison et libère plusieurs terroristes    Sculpture sur un minéral ancestral, le lapis specularis    Gabès Cinéma Fen 2022: les inscriptions pour les films sont ouvertes    Les crises en Tunisie se sont aggravées depuis que Saïd a limogé Mechichi, selon la Confédération Syndicale Internationale    Coronavirus :Fin des mesures sanitaires en Grande-Bretagne    L'histoire de détermination de la nouvelle conseillère de Kais Saied    Un astéroïde "potentiellement dangereux " passera prés de la terre mardi soir    Le combat d'un résistant septuagénaire palestinien écrasé par une voiture de police de l'occupant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une saison qui s'annonce bien
Pluies abondantes à Sfax
Publié dans La Presse de Tunisie le 05 - 11 - 2011

Bien arrosée, la région sfaxienne a enfin pu voir ses oliveraies délivrées du manque terrible de précipitations, pour ne pas dire de la sécheresse. Les quantités de pluie qui se sont abattues ces derniers jours sur la région ont largement dépassé la moyenne saisonnière, augurant ainsi d'une bonne saison.
Les agriculteurs de la région, toutes catégories confondues, ont affiché une grande joie en raison de ces pluies. La crainte avait poussé certains agriculteurs à procéder à l'arrachage de centaines d'oliviers. Par ailleurs, des milliers d'amandiers ont été également arrachés puisque desséchés. Pire encore, arrachés, ces arbres n'ont pas été remplacés, chose qui a augmenté les superficies des zones non productives dans la région.
Ainsi, les dernières pluies abondantes ont certainement permis de sauver la vie à beaucoup d'arbres dans la région, mais aussi d'inciter les agriculteurs à engager de nouvelles actions de plantation d'oliviers. Le gouvernorat de Sfax compte six millions de pieds d'olivier et 5 millions d'amandiers.
Les bienfaits des pluies ne s'arrêtent pas à ce stade. Porte bonheur, ces pluies permettront, dans les mois à venir, d'alléger la pression, notamment sur la consommation des fourrages. Ces aliments pour bétail ont enregistré, ces derniers jours, une hausse de prix sans précédant. Certains éleveurs ont été obligés de «se débarrasser» de leurs animaux face à la rareté des pâturages, mais aussi à la montée démesurée des prix des produits fourragers. Connue pour son secteur d'élevage, aussi bien ovin que bovin, développé et prospère, la région sfaxienne n'est cependant plus pionnière en la matière. Ce secteur a été largement affecté à cause non seulement des facteurs climatiques, mais aussi des pratiques de monopole et de spéculation sur les aliments pour bétail.
Toujours dans le registre des bienfaits des dernières pluies, les habitants de Sfax ont vu, pour la première fois depuis des décennies, leurs fesqyas «réservoirs d'eau potable», pleines. Car les Sfaxiens ne sont pas de «bons clients de la Sonede». Ils préfèrent la consommation de l'eau contenue dans les réservoirs qu'ils ont bâtis à cet effet. Il est rare de trouver une maison sfaxienne qui ne contienne pas une «fesqya». C'est une tradition bien ancrée qui remonte à la dynastie des Aghlabides.
Le bonheur des uns...
Toutefois, les pluies abondantes ne manquent pas de rendre la vie dure aux habitants du centre-ville de Sfax. Ces derniers ne cachent pas leur mécontentement face à la dégradation continue de l'infrastructure de base de leur ville. L'étroitesse des canalisations d'égouts, souvent endommagées et mal entretenues, rend presque impraticables les rues de la ville.
Très affectée, la circulation routière devient très lente, quand elle n'est pas carrément interrompue. Circuler en voiture à Sfax est ainsi un vrai cauchemar, notamment quand il pleut. Des embouteillages monstres handicapent toute la ville. Une situation qui ne doit pas empirer dans la deuxième ville du pays.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.