Saïed, Moussi, Chelbi… Les 5 infos de la journée    Entrée en activité du Laboratoire d'Innovation de la BH Bank    OoredooEZ CUP : plus de 35.000 dinars à gagner dans le tournoi Valorant avec Ooredoo    Tunisie – La mouvance du 25 juillet claque la porte à la face d'Imed Hammami    Tunisie – « Les partis de l'opposition font pitié »    Tunisie – La FTF félicite et remercie les spectateurs tunisiens du Parc des princes    Mondial Basket Féminin : Sur quelle chaîne regarder les quarts de finale ce jeudi ?    Référendum en Ukraine : Le oui à l'annexion de territoires ukrainiens l'emporte    Les USA appellent leurs ressortissants à quitter la Russie sur le champ    Interpellation de deux individus pour vol de 100 kilos de cuivre appartenant à deux sociétés publiques    Après Abir Moussi le nouveau combat de Kamel Fekih : La spéculation    Tunisie: Une croissance économique de 2,9 % en 2023, selon la Berd    Les Etats-Unis appellent leurs citoyens à quitter ''immédiatement'' la Russie    France : Nouvelle polémique, Giroud et Varane fêtent la défaite dans une boite de Copenhague !    Mohsen Marzouk déplore l'inertie de la Tunisie devant un contexte mondial marqué par la guerre et les tensions    Plateforme Salema d'information et d'orientation sur le "VIH/SIDA et droits de l'homme", lancée    La tunisienne Ameni Esseibi défile à la Fashion Week de Paris    Malek Zahi : le secteur informel emploie 36% de la main d'œuvre active en Tunisie    Protection civile: Plus de 300 interventions recensées hier    Coupe du monde (Préparation) : Résultats des matches amicaux    Le SNJT déplore le décès du journaliste Noureddine Tabboubi    Le syndicat des forces de sécurité intérieure organise une journée de colère à Sfax    Erdogan a trouvé plus fort que lui : il est obligé de lâcher son copain Poutine    Bizerte: Les préparatifs vont bon train pour la saison de la récolte des olives    Lotfi Riahi : une famille de quatre personnes aurait besoin de près de 3.500 dinars par mois pour une vie décente    Zarzis | Embarcation de fortune portée disparue : De faux espoirs ?    L'incident du jet de la banane sur Richarlison fait la Une des journaux    Météo en Tunisie : Possibilités de pluies éparses et orageuses dans les régions côtières    Moussi : Saïed parle d'importation de produits cosmétiques et n'évoque pas les 80 MD dépensés dans le cadre du référendum    Hatem Yahyaoui : la Tunisie dépense 50 millions de dinars en parfums    André Parant, à La Presse : «Des efforts considérables à fournir pour rehausser le niveau de français en Tunisie»    Abir Moussi appelle les tunisiens à descendre dans la rue    Intègre, mais surtout compétent    CAB | Situation financière : Ça se décante peu à peu...    Faouzi Benzarti au MCAlger : Une découverte !    BIZERTE — 5e édition du Forum Mondial de la Mer: L'appel des experts pour faire face à l'urgence océanique    Zoomactu: Pluies salvatrices    L'entreprise autrement: L'impasse ?    Najla Bouden s'entretient avec l'ambassadeur d'Italie à Tunis    Les cinq ministres des Affaires étrangères de l'UMA invités à un sommet à Alger    Zarzis | Migration clandestine : Des «harragas» portés disparus    Majdi Karbai : l'extrême droite italienne évoque un blocus maritime    «Gadha» (seconde vie) de Anis Lassoued dans les salles : Vous avez demandé la vie ? Mettez le paquet !    Rétrospective Abbas Kiarostami : A la découverte des œuvres du maitre du cinéma iranien    Les Tunisiens Qui Sont-Ils ? D'où Viennent-Ils ? Les Révélations De La Génétique    Le Goethe-Institut présente l'exposition «Mirath : Music» : Le patrimoine culturel comme une entité vivante    Un dispositif sécuritaire draconien pour la fermeture des locaux d'un syndicat de police    La liberté d'expression en Tunisie selon Dilem    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Bilan des investissements directs étrangers
CNUCED
Publié dans La Presse de Tunisie le 26 - 07 - 2013

Dans son rapport annuel sur la situation des flux d'investissements directs à l'étranger (IDE) pour l'année 2012, la CNUCED fait état de trois principales tendances caractérisant la situation économique mondiale: des montants globaux à la baisse, une part croissante à destination des pays en développement, et une plus forte prise en compte de facteurs liés au développement durable.
Une chute globale des flux d'IDE qui n'affecte que très légèrement les pays MED
Comme l'avait anticipé le rapport de l'année 2011, les flux mondiaux d'IDE ont globalement chuté. La CNUCED enregistre, en effet, une baisse de 18% des investissements en 2012. Le montant total est de 1350 milliards de dollars, soit 1047 milliards d'euros. Ces chiffres sont quelque peu décevants dans la mesure où les flux d'IDE avaient été, depuis deux ans, en augmentation constante. Les flux de 2012 sont ainsi inférieurs aux flux enregistrés durant la période précédant la crise financière de 2008.
Les onze pays méditerranéens réunissent au total 37,3 Md$, soit 2,8% du montant total des investissements directs étrangers. Le total des investissements dans les pays méditerranéens diminue donc seulement de 2% (1,64 Md$) par rapport à 2011, un résultat relativement stable compte tenu de la tendance globale. Par ailleurs, la part qu'occupent ces pays sur l'ensemble des flux entrants d'IDE augmente légèrement de 0,2%. Cette année encore, une disparité persiste entre les pays MED et aucune tendance régionale homogène ne peut être observée à l'intérieur du Maghreb et du Machrek.
En effet, le Maroc fait office de moteur en termes d'attraction des IDE par rapport à ses voisins d'Afrique du Nord (et du continent africain de manière générale) tandis que l'Algérie enregistre une forte baisse des flux d'investissement. La Tunisie parvient à continuer sa progression en termes d'attraction d'IDE. L'Egypte, quant à elle, réussit de nouveau à attirer des investisseurs suite à la chute des montants en 2011 même si ces derniers restent loin derrière les chiffres de 2010. Pour les pays de l'Est de la Méditerranée, la tendance est plus homogène dans la mesure où les chiffres de 2012 restent relativement stables par rapport à ceux de 2011 : les IDE sont légèrement en hausse au Liban et en Palestine et légèrement en baisse en Jordanie et en Israël. La Turquie, quant à elle, après avoir presque doublé ses flux entre 2010 et 2011, enregistre en 2012 une baisse de près de 25%.
Les pays en développement se positionnent comme première destination des IDE mondiaux
La deuxième tendance relevée par le rapport porte sur la place qu'occupent désormais les pays dits en développement. En effet, pour la première fois, ces derniers réussissent à attirer davantage d'IDE que les pays dits développés (52%) tout en étant à l'origine d'un tiers des investissements directs à l'étranger. Le record en termes d'investissement que parviennent à établir les pays émergeants est en partie dû à la chute des flux d'IDE dans les pays développés qui en ont attiré seulement 32% pour l'année 2012. Le taux global d'IDE entrants pour les pays émergeants est, quant à lui, resté relativement stable entre 2011 et 2012.
L'analyse régionale des destinations des flux d'investissements met en avant le fait que les investisseurs semblent davantage enclins à investir en Afrique, notamment en Afrique du Nord où les investissements ont augmenté de 35% pour atteindre un montant de 11,5 milliards de dollars en 2012, soit environ 9 milliards d'euros.
Pour ce qui est des autres économies régionales, le rapport de la CNUCED montre que les flux d'IDE ont diminué de 5% vers l'Asie de l'Est et l'Asie du Sud-est. Il s'agit du premier recul depuis 2009. Les mauvais résultats sont en partie dus au recul des flux d'IDE vers des pays comme la Chine, Hong-Kong, la Malaisie ou la Coré du Sud dans un contexte de crise économique mondiale. L'Asie de l'ouest, qui comprend selon la CNUCED, la Turquie ainsi que l'ensemble du Golfe persique, enregistre de manière globale pour la quatrième année consécutive une baisse du flux d'IDE entrant sur le territoire. Ce résultat est majoritairement dû à l'instabilité politique de la région. Les deux principaux bénéficiaires ‘historiques' d'IDE, l'Arabie Saoudite et la Turquie, attirant à eux deux 52% des IDE enregistrent des baisses atteignant respectivement 23% et 25%. Toutefois, l'Arabie Saoudite laisse pour la première fois la première position en termes d'investissement entrants à la Turquie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.