Tunisie: 250.000 nouveaux inscrits sur les listes électorales en 9 jours, selon l'ISIE    Tunisie- Report du procès de l'homme d'affaires Chafik Jarraya    Tunisie: Suspension du travail dans tous les tribunaux de Jendouba    LdC Afrique (1/2 finale): Le programme et désignation des arbitres    Météo: Prévisions pour vendredi 19 avril 2019    BCE félicite l'Etoile Sportive du Sahel pour son sacre arabe concrétisé face à Al Hilal saoudien    Europa League: les résultats des quarts de finale retour    L'Etoile Sportive du Sahel s'assoit sur le trône du Football arabe aux Emirats arabes unies    Ligue 1 : Programme de la 20ème journée    L'ESS sacrée championne de la Coupe arabe    L'Etoile du Sahel remporte la coupe arabe des clubs    Tunisie – ARP : plus de 95 mille dinars prélevés des indemnités de 58 députés    Tunisie- Le ministère de l'Intérieur s'apprête à faire réussir la saison de pèlerinage de la Ghriba    Samsung marque la décennie en tant que leader mondial de l'affichage numérique        Libération de 12 tunisiens arrêtés en Libye    Tunisie: 109 cas d'intoxication alimentaire dans une école à Sejenane    Tunisie : 60 mille cas atteints d'Alzheimer enregistrés en 2018    L'acteur tunisien Ahmed Hafiane sacré meilleur acteur au festival “Vues d'Afrique” 2019 à Montréal (photos)    Tunisie- La ville de Siliana rend hommage au sculpteur des femmes, Azzedine Alaïa    Tunisie: 11 points de vente du producteur au consommateur dans 8 gouvernorats, selon Samir Taieb    Le Président de la République préside une cérémonie consacrée à la commémoration de la Fête des forces de sécurité intérieure    Ford Mustang est le coupé sportif le plus vendu dans le monde pour la 4ème année consécutive    Coupe du Monde de football 2022 au Qatar : les inquiétudes européennes !    Libye: 205 morts et 913 blessés nouveau bilan des combats à Tripoli    Tunisie- Des blessés libyens hospitalisés aux cliniques tunisiennes    La Tunisie deuxième meilleur pays arabe pour la liberté de la presse    Tunisie – Météo : Ciel partiellement voilé et vent fort    Tunisie- Le FMI donne son accord pour le versement d'une sixième tranche de 247 millions de dollars    Un débat national efficace et transparent pour dépasser la crise actuelle, déclare Taeib Bayahi    Il faut travailler à baisser la charge fiscale, déclare Mongi Rahoui    Spectacle "Les Quatre Saisons" oeuvre d'Angelin Preljocaj les 20 et 21 avril au Théâtre de l'Opéra    L'Allemagne endeuillée par le décès de prés de 29 de ses touristes dans un accident de bus tombé dans un ravin à Madère au Portugal    La Tunisie championne d'Afrique de la pression fiscale ?    Sondages d'opinion en Tunisie : un secteur à organiser pour protéger le processus démocratique    Les entreprises des réseaux sociaux sanctionnées par l'Union Européenne    Carrefour Tunisie élu « Meilleur Service Client 2019 » dans la catégorie hypermarchés et supermarchés    Les alliances, c'est après les élections ! Déclare Mohamed Ben Salem    Tunisie- Pas de recrutement dans la fonction publique en 2020    Corée du Nord- Kim Jong-un supervise le tir d'essai d'une nouvelle “arme tactique guidée”    Borj Laarif : Un court métrage réalisé par les étudiants de la faculté de médecine de Monastir    Les blessés Libyens pourront se faire soigner en Tunisie, selon le consulat libyen    Omar el-Béchir : Du palais présidentiel…à la prison Kober à Khartoum, mais pas devant la Cour pénale internationale    L'opération sécuritaire menée minutieusement au Kef confirme l'inexistence de terroristes dans la région ratissée        Programme de la nouvelle semaine à la Cinémathèque tunisienne du 16 au 21 avril 2019    Le Tunisien Mehdi Benna découvre des fontaines d'eau sur la Lune    En photo : Le message de Maya Ksouri à Anissa Daoud…    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les héritiers des Fellagha
Controlling and punishment de Ridha Tlili
Publié dans La Presse de Tunisie le 26 - 09 - 2014

Le film donne la parole aux oubliés et lésés de la «révolution», ceux-là mêmes qui y ont principalement contribué.
Après son avant-première mondiale qui a eu lieu, le 28 mars 2014, au cinéma Le Nouveau Latina à Paris, organisée par le festival Cinéma du Réel, le documentaire «Controlling and punishment» (contrôle et punition) de Ridha Tlili et Ayten Mutlu Saray a été enfin présenté au public tunisien, samedi dernier dans la salle Alhambra-Zéphyr à La Marsa, dans le cadre de la 21e édition des Journées du Cinéma européen.
Ridha Tlili, connu sous le pseudo "Ayan Ken" (titre de son premier court métrage réalisé en 2007, Prix de la réalisation au Festival de Taghit 2008, en Algérie), a collaboré, pour la réalisation de ce documentaire avec Ayten Mutlu Saray, une artiste suisse, qui a réalisé des films d'art indépendants en Chine, en Afrique (Sénégal et Maghreb) et au Moyen-Orient (Iran, Irak, Kurdistan).
Natif de Baten El Agaag (entre Gafsa et Sidi Bouzid), le réalisateur est allé voir, justement, du côté de cette région. Les deux auteurs nous y présentent une image autre de Sidi Bouzid, différente de celle véhiculée par les médias après la révolution.
Sidi Bouzid, trois ans après la «révolution»
Le film nous confirme, justement, que les guillemets sont plus que justifiés. Jeunes ou moins jeunes, lycéens, étudiants, personnalités juridiques et administratives , société civile, syndicalistes et autres artistes qui ont pris part, d'une manière ou d'une autre, au mouvement de révolte de 2010, (avorté en cours de route après le départ de Ben Ali) s'accordent à le dire.
L'on se rappelle tous, d'ailleurs, les deux grands sit-in de La kasbah, le premier surtout où l'on a fini par chasser violemment ces personnes venues des autres régions du pays. On s'est même vite empressé d'effacer la trace de leur passage taguée sur les murs de La Kasbah. Trois ans après, à Sidi Bouzid, et comme nous le renvoie la caméra, la haine entre le pouvoir central et les habitants de la région est plus que palpable et complètement justifié dans le film. Le constat est lourd et le discours est amer: arrestations arbitraires, pressions et harcèlements.
L'on s'acharne sur ceux qui sont sortis dans les rues, bravant les balles assassines. «Circulez, la révolution est déjà passée!» semblent leur dire violemment les autorités. Les esprits restent pourtant éveillés et l'on apprend à inventer une nouvelle culture de la résistance où l'art et la culture y prennent une grande part.
Le film donne la parole aux oubliés et lésés de la «révolution», ceux-là mêmes qui y ont principalement contribué. Leur message est clair, jusque-là mal transmis par les médias, heureusement que le cinéma est là pour raconter autrement les faits. L'histoire se répète comme on dit, dans le documentaire de Ridha Telili, le rapprochement est clair avec le sort infligés, jadis, aux Fellagha comme Lazhar Chraiti, dont la veuve témoigne dans le film. Une histoire qui se répète à travers le calvaire vécu par ces révolutionnaires qui continuent à revendiquer plus que jamais une vraie justice sociale. L'espoir est, malgré tout, là, tenace véhiculé par une nouvelle culture de la résistance qui commence à mûrir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.