Plus de 6000 millions de dinars de dette pour les entreprises    Et Didier Raoult vaincra…    Reprise touristique d'ici fin juin : Les préparatifs vont bon train    Tunisie : Perturbations et coupures dans la distribution de l'eau potable dans quelques régions à Beja    Gafsa : Le service COVID 19, la polémique…    Festival Cannes 2020 : Un film égyptien de production tunisienne dans la sélection officielle    Basket-ball : La date de reprise des entraînements dévoilée    M. Mohamed Hammadi JARRAYA, expert en économie, président de l'observatoire Tunisia Progress : «Les banques ont tardé à jouer le rôle attendu»    Plan de relance économique : Remettre le moteur économique en marche    Hichem Mechichi: Un ministre de l'Intérieur atypique ?    Décès de George Floyd: quatre anciens policiers arrêtés et le Pentagone n'est pas satisfait de Trump.    Tunisie | Réouverture des Musées aujourd'hui : Des procédures sanitaires à respecter    CONDOLEANCES : Pr Mohamed Tahar KHALFALLAH    EST | Staff technique : La piste étrangère ?    Equipe de Tunisie : La reprise du service    FARK : Kamel BOUTOURIA    Série « The Eddy », créée par Jack Thorne : Bienvenue dans un Paris Jazzy soporifique    Argentine : Maradona prolonge comme entraîneur de Gimnasia La Plata    Le bureau Clubiste sous Etroite surveillance : Bas les masques !    Ben Gharbia : il y a de la médiocrité au parlement et les choses empirent    Perte de temps    Intempéries | Siliana : Importants dégâts dans l'agriculture à Makthar et Rouhia    ZERO nouveau cas positif de Coronavirus en Tunisie    Tunisie: Rejet de la motion du refus d'intervention étrangères en Libye, explications de Hassouna Nasfi    Tunisie: Reprise des navettes maritimes à Djerba    Hassouna Nasfi : ‘'Notre voisine la Turquie''… Je ne veux pas entendre ça    La Fédération américaine songe à faire jouer le Masters 1000 de Cincinnati avant l'US Open    Espagne : la saison reprendra avec la 2e période d'un match de Div.2 interrompu en décembre    Le ministère de l'Intérieur dément l'arrestation d'un chef de la Garde Nationale    L'ibuprofène, un traitement contre le Covid-19 ?    La KfW met à la disposition du Gouvernement Tunisien un prêt à taux concessionnel s'élevant à 100 M€    Covid-19 : la BAD mobilise 180 M€ pour soutenir la Tunisie dans sa réponse à la crise sanitaire    Ça sent la privatisation et l'assainissement social    Deux scénarios pour boucler la coupe de la Ligue Africaine et celle de la CAF    Où est passé la neutralité légendaire de la Tunisie?    Précisions de l'INP sur les pièces du patrimoine tunisien en vente aux enchères à Paris    Report de la 56ème session pour 2021    Le ténor Italien Cristian Ricci dédie sa dernière vidéo filmée à Venise au peuple Tunisien (vidéos)    Tunisie [Vidéo]: Une plénière de perte de temps et aucun député ne peut remplacer Rached Ghannouchi, Selon Seifeddine Makhlouf    Plateforme [email protected] d'AMEN BANK    ARP : Le débat continu sur le déroulement de la séance et son ordre du jour    La députée Olfa Terras s'élève contre «le populisme en appelant à placer l'intérêt de la Tunisie au-dessus des surenchères stériles et des antagonismes simulés»    Tribune | Statut de l'artiste en Tunisie : Supprimons cette censure que l'on ne saurait voir !    Tarek Kahlaoui - L'opportunité diplomatique en Libye: Combler le vide de médiation crédible!    Boutar rafle le Golden YouTube Creator Rewards    Campagne #AfricaTogether contre la Covid-19 par la Croix-Rouge, Facebook et Plusieurs artistes    L'Ambassade de Suisse à Tunis recrute    Tunisie: Après le tollé, Imed Khemiri annonce le rejet par Ennahdha de toute ingérence étrangère en Libye    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La pauvreté est la cause principale des enfants pris en charge par l'Etat
Publié dans La Presse de Tunisie le 06 - 12 - 2014

798 enfants sont nés en dehors du cadre juridique de mariage au cours de l'année 2013.
Le rapport des délégués chargés de la protection des enfants indique aussi que Tunis et sa banlieue occupent la première place en nombre d'enfants illégitimes. La ville de Sousse vient en deuxième position.
Le rapport indique aussi que contrairement à ce que l'on aurait tendance à penser, le nombre de ces enfants est en baisse, notamment par rapport à l'année 2010. Autrement dit l'année qui a précédé la révolution. Le nombre le plus révélateur est certainement celui enregistré dans la ville de Sousse qui est passé de 179 en 2010 à 139 en 2013.
La naissance en dehors du cadre juridique de mariage n'est pas cependant la seule forme des menaces qui pèsent sur les enfants. Celles-ci résultent aussi de la négligence apparente et accumulée des parents et leur incapacité en matière de protection et de prise en charge, outre les enfants qui se trouvent sans soutien familial suite à la perte de leurs parents.
D'autres menaces sont attribuables aux conflits conjugaux, à la pauvreté, aux accidents ménagers et à la violence en milieu familial.
Les menaces dont sont victimes les enfants sont signalées par les parents ou révélées par les établissements hospitaliers, judiciaires ou sociaux.
La plupart des enfants placés sous tutelle vivaient en milieu familial conflictuel ou avaient perdu leurs parents.
Mais la pauvreté demeure la cause principale des cas pris en charge par l'Etat.
Cette prise en charge institutionnelle est accordée aux enfants illégitimes, abandonnés par leurs parents, ou victimes de violence en milieu familial.
Les délégués chargés de la protection des enfants poursuivent leurs investigations pour détecter l'existence d'autres menaces qui ont auraient vu le jour dans des contextes et dans des milieux bien particuliers.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.