L'ancien Premier ministre Mohamed Ghannouchi déclare ses biens et ses avantages à l'INLUCC    Sidi Bouzid: Mandats de dépôt contre 7 suspects    Du côté du prétoire    Rassemblement de protestation au centre-ville: «Il est insensé d'indemniser des personnes qui ont milité pour la destruction de la Tunisie»    De partout… De partout…    Tourisme: Offensive sur le marché français    Kairouan: Recharge artificielle des nappes dans le barrage Sidi Saâd    Hold-up d'une banque et meurtre du frère d'un martyr à Sbiba: La balle est dans le camp des forces sécuritaires et militaires    Chronique: Basta !    Lutte contre le PKK: La Turquie demande à l'Irak un soutien plus concret    Mondial des clubs: Nadi Al Aïn – EST (3-0): Des «Sang et Or»,mal en point !    Ligue 2 – (Dernière journée de l'aller): L'OB rejoint l'ASM, le CSC sans rival    ESS – Stade d'Abidjan (3-0): Un pas vers la qualification    Constat malheureux et alarmant: Les accidents de la route principale cause de la mort des jeunes    Vétusté des établissements scolaires: Le toit d'une salle de classe s'effondre à Mahdia.. attention, danger !    JTC 2018: «Contrebande» de Taieb Mlaiki.. Le monde impitoyable du commerce parallèle    Bruits et chuchotements    JTC 2018: «MOTS POUR MAUX» DE MOUNA N'DIAYE.. Ibn Rachiq s'en fiche…    La Tunisie s'engage à préserver l'écosystème marin    Tunis à la première place    Mohamed Salah, le meilleur !    Europe: Le programme de ce dimanche 16 décembre    Se mettre à l'abri…    Tradition favorable aux banlieusards    Première collectivité attachée à la notation financière    L'Inlucc respectera les données personnelles des déclarants    Tunisie: Saisie à Sfax d'un lingot d'or et des bijoux à bord d'un voiture en provenance de Kasserine    Les scénarios possibles    Le MI appelle au respect du Code de la route    Bientôt une stratégie pour assurer la neutralité des mosquées    Les victimes dans le flou total    «La situation sociale est extrêmement dangereuse»    Tunisie: Soutien financier saoudien de 2450 millions de dinars lors de la visite de Youssef Chahed    Histoires d'eau    Le coup de gueule de Yasmine Azaïez !    Une seconde vie… un nouveau souffle    Les Français font connaissance avec la « Poterie de Sejnane » lors d'une exposition à Aix-en-Provence    LdC Afrique, Club Africain - Al Hilal: Formation probable et programme TV    L'IVD présente ses conclusions en l'absence inquiétante des plus hautes autorités de l'Etat    Météo: Prévisions pour dimanche 16 décembre 2018    En vidéo: Le clip d'inspiration africaine de Myriem fares aurait pu éviter le Black face    Tunisie – Les experts comptables montent au créneau contre les dispositions de la loi de finances    France : Le 5ème samedi de manifestation des Gilets Jaunes : Le résumé de la journée    Quatre Tunisiens jugés pour terrorisme en Italie    La dette mondiale globale est de 184 trillions de dollars    Trump ne doit plus soutenir l'Arabie Saoudite,selon le Sénat américain    Tunisie: Hold-up d'une succursale bancaire à Kasserine précisions du ministère de l'Intérieur    Tunisie – Abderraouf Cherif : Premiers dégâts et premiers dérapages de communication    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plan 125, une application citoyenne 100% tunisienne !
Vie associative
Publié dans La Presse de Tunisie le 13 - 05 - 2015

L'infrastructure publique tunisienne se trouve dans un état de plus en plus déplorable. Face à cette dégradation continue, le citoyen se sent frustré, impuissant, tant les réparations ont tendance à tarder, voire parfois ne jamais voir le jour.
Or il se trouve que très souvent, et hormis la nonchalance de certains fonctionnaires ou les contraintes budgétaires de certaines institutions, la seule chose qui fait défaut, c'est l'information. Les institutions publiques n'ayant pas forcément des hommes de terrain dédiés à l'inspection régulière de l'état des biens publics, l'existence même des défectuosités peut être ignorée par les municipalités. Et c'est à ce niveau que le projet Plan 125 prend tout son sens.
Qu'est-ce que c'est ?
Plan 125 est une application qui est née d'une initiative de jeunes Tunisiens soucieux de l'état de leur pays qui, à travers ce projet, veulent apporter une bouffée d'espoir à leurs concitoyens, un espoir d'un avenir meilleur pour la Tunisie.
Leur idée est simple : permettre aux citoyens où qu'ils soient sur le territoire tunisien de signaler, à travers une application mobile, toute anomalie qu'ils constatent dans l'infrastructure publique (route impraticable à cause des trous, lumière publique qui ne fonctionne pas, amas d'ordures ménagères non ramassées, etc.), afin que les autorités compétentes puissent les consulter sur une interface unique simple et intelligente, pour ensuite pouvoir les traiter.
Comment ça marche ?
L'application est gratuite et son utilisation est très simple. Il suffit de la télécharger sur son terminal mobile et de prendre en photo toute anomalie infrastructurelle, ou tout abus commis par un concitoyen, avant de l'envoyer en indiquant le degré de sa gravité avec une note de 1 à 10, avec la possibilité d'y ajouter un commentaire.
Le signalement se fait de façon anonyme et suivant un filtrage en fonction de l'endroit, et ce grâce au système de géolocalisation activé automatiquement lors du signalement du problème. Il sera ainsi adressé à l'espace qui est réservé à la municipalité concernée.
Les pouvoirs publics, une pierre angulaire pour le projet Plan 125
Pour que l'idée de Plan 125 puisse s'inscrire dans la durée et avoir les retombées escomptées par ses fondateurs, il est primordial qu'elle gagne la confiance de ses futurs utilisateurs et leur engagement citoyen.
En revanche, cet engagement ne saurait être inconditionnel, il faudrait qu'en retour, les autorités concernées fassent preuve de coopérativité. Dans ce sens, Plan 125 s'engage à promouvoir et faire parler de tout accomplissement aussi mineur soit-il, qui sera réalisé par les municipalités, les délégations, les gouvernorats, les ministères et toute autre entité qui facilitera le traitement des requêtes des citoyens.
Avantages de l'application
Plan 125
Plan 125 est une application novatrice et avant-gardiste qui se positionne comme un projet citoyen ambitieux :
Elle est gratuite et rapide à télécharger ;
Elle est simple d'utilisation et ne demande pas de grandes connaissances techniques ;
Les signalements sont anonymes et ne déclinent pas l'identité du porteur de l'application ;
Elle développe la cohésion sociale et la citoyenneté chez les Tunisiens ;
Elle favorise la solidarité.
Grâce à Plan 125, il est possible à tout citoyen, chacun à son niveau, de contribuer au changement et de permettre une réaction rapide. Agir, c'est maintenant !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.