Report de la réunion du conseil de la Choura    Tunisie – La police opère une descente sur le domicile de Mohamed Affes    URGENT: Etat de santé de Rached Ghannouchi    Saïed appelle l'association des banques à baisser le taux d'intérêt en vigueur    Tunisie – A peine libéré, Le député Maher Zid arrêté dans l'affaire de l'aéroport    Béchir Akremi assigné à résidence sur décision de Ridha Gharsallaoui    Les gouverneurs du Grand Tunis mettent fin aux mesures d'interdiction de circulation des véhicules pendant les week-end    Ghannnouchi s'accapare la page Facebook de l'ARP Des députés dénoncent    Mercato : Wajdi Kechrida découvre la Serie A    Jeux Olympiques – Athlétisme : Abdessalem Laayouni en demi-finale    Tunisie: Péril imminent. Oui, péril vraiment imminent !    Un cas de champignon noir enregistré à Sousse    Reprise du trafic des trains de transport des phosphates et des marchandises    Covid-19 : Signature lundi prochain d'un accord de partenariat autorisant la vaccination dans les cabinets privés    Ligue 1 : la FTF reporte le délai d'engagement des clubs pour la nouvelle saison    Walid Jalled: La présidence du Parlement n'est pas une institution    Déclarations fiscales: Appel à la régularisation    Le Chef de l'Etat appelle les pharmaciens à baisser les prix des médicaments    Baisse du déficit budgétaire de 57,7%, à fin mai 2021    Jusqu'où peut aller Saïed ?    JO Tokyo 2020 | Escrime (sabre féminin par équipe) : La Tunisie battue par le Japon    JO Tokyo 2020 | Haltérophilie : Ramzi Bahloul termine à la quatrième et dernière place    Etoile du Sahel : les AG évaluative et élective reportées    Transfert : Wajdi Kechrida proche de Salernitana    Entretien avec Nessib ben Radhia Fayrouz, médecin des hôpitaux, spécialiste en pédiatrie à l'hôpital Matri (Ariana): «La contamination des enfants a lieu dans le milieu familial»    Appels à descendre dans la rue: Kais Saied met en garde    JO Tokyo 2020 | Voile : le duo Mahdi Gharbi et Rania Rahali 20e du multicoque mixte nacra 17    Kais Saied appelle à baisser les prix des médicaments    Tunisie : Allègement du couvre-feu    Tunisie – Soldes 2021: Date du début des soldes d'été 2021    Une astronaute Tunisienne sera à bord de la station spatiale internationale ISS, bientôt!    Communiqué de presse du conseil des chambres mixtes    Dream City, Rendez-vous en 2022    Pour cause de Covid-19, l'édition 2021 de Dream City reportée à 2022    Fête de la Femme: La première astronaute africaine envoyée à la station spatiale internationale ISS sera Tunisienne    [TRIBUNE] : Pour un état-major de l'économie    36e Foire internationale du livre de Tunis : Appel à participation    Spectacle "24 parfums": Un site dédié au projet et un film documentaire en cours de réalisation (teaser)    Publication par l'INP des exemples du projet "Vigile" d'inventaire informatisé des collections muséographiques    Festival Hammamet 2021: La pièce de théâtre "Club de chant" de Cyrine Gannoun en ligne    Hédi Dhoukar: L'invitation à réfléchir de Hichem Djaït    Dernière minute : La Maison Blanche « préoccupée » par l'évolution de la situation en Tunisie et appelle au calme    "Mémoire" de Slim Sanhaji et Sabah Bouzouita au FIH2021 dans sa version en ligne    208 migrants clandestins secourus au cours des dernières 48 heures    17 migrants retrouvés morts à bord d'un bateau en route vers les côtes italiennes    150 migrants irréguliers secourus au large de Zarzis    Aux origines de la Nahda: L'Expédition d'Egypte (1798-1801)    Crimes racistes aux Etats-Unis | La fondation russe contre l'injustice monte au créneau    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Caisse de dépôts et de consignations, Agence Tunisienne du Trésor, Médiateur Fiscal et réforme
Publié dans Leaders le 12 - 10 - 2009

Pour renforcer « une politique financière efficiente et une fiscalité équitable », le programme 2009-2014 du président Ben Ali énonce une série de nouvelles mesures dont notamment la réforme du système fiscal tunisien, la réduction des taxes douanières et du nombre de taux en vigueur, la création d'une caisse de dépôts et de consignations, d'une Agence Tunisienne du Trésor, Médiateur Fiscal ainsi que l'institution d'un régime fiscal spécifique pour les PME. Point 13 du Programme « Ensemble, Relevons les défis ».
"Nous avons pu préserver, au cours des périodes précédentes, les équilibres financiers du pays et avons mis en place les fondements de l'efficacité et de la transparence dans la gestion des dépenses publiques, ce qui a valu à la Tunisie d'être classée dans le premier groupe des pays du monde dans ce domaine.
Nous oeuvrons à faire progresser encore plus ce qui a été réalisé jusqu'à présent, en vue d'élever le niveau d'efficacité de la politique financière, d'en améliorer les normes, et de renforcer la performance du système fiscal, au service du développement, de l'entreprise et du citoyen.
A cette fin, nous nous emploierons à :
1. Poursuivre la réduction des taxes douanières et la réduction du nombre de taux en vigueur ; Dans le but de :
* renforcer la compétitivité de l'économie nationale,
* éviter le phénomène de détournement des importations et alléger les procédures,
* s'orienter vers l'instauration d'un même régime douanier pour toutes les importations, indépendamment de leur provenance ; et ce, par une baisse du nombre de taux douaniers de 6 actuellement à 4 en 2014, tout en veillant à ce que le taux le plus élevé n'excède pas 15%.
1. Réformer le système fiscal à la lumière des évolutions que connaissent les pays partenaires et concurrents en réduisant la pression fiscale sur l'entreprise au titre de l'impôt sur les bénéfices, ou de certains éléments de coût de production, tout en adoptant des mesures parallèles au niveau du système fiscal pour préserver les équilibres financiers de l'Etat
2. Réexaminer les modalités de restitution de la TVA afin de les simplifier et de les accélérer en vue de préserver la liquidité de l'entreprise.
3. La création de la fonction de « Médiateur fiscal ».
Afin de contribuer à la solution des problèmes posés au sujet de la déclaration fiscale, avant d'engager la procédure judiciaire, et ce en instituant la fonction de « Médiateur fiscal » à l'instar du « médiateur bancaire » avec pour mission de rapprocher les points de vue entre l'administration et le contribuable.
4. La création de la « Caisse de Dépôts et Consignations », aux normes reconnues sur le plan international, et qui aura pour mission de :
* Superviser les régimes d'épargne, en particulier l'épargne postale, les régimes d'épargne qui bénéficient d'avantages fiscaux ainsi que les garanties consignées.
* Placer ces ressources, en particulier sur le marché financier, de manière à en garantir le rendement et à dynamiser le marché.
* Réaliser des investissements stratégiques de long terme dans le domaine des nouvelles technologies, de l'infrastructure et des grands projets.
* Développer le capital risque et favoriser la création de la petite et moyenne entreprise de manière à contribuer à la création d'emplois additionnels.
1. La création de « l'Agence Tunisienne du Trésor » qui assurera :
* La supervision des émissions du trésor.
* La gestion de la dette publique.
* La maîtrise de la gestion des liquidités de l'Etat.
De manière à assurer la gestion dynamique de la dette publique et à optimiser l'emploi des ressources du trésor.
1. La réforme du système comptable dans le sens de l'adoption des normes internationales, En vue d'améliorer la transparence des informations financières, de renforcer la confiance des investisseurs et de stimuler le marché financier.
2. L'institution d'un régime fiscal spécifique pour les petites et moyennes entreprises, Fondé sur :
* La révision du régime forfaitaire pour qu'il s'adapte mieux au niveau de développement économique.
* La généralisation de l'abattement fiscal de 20% de l'assiette de l'impôt au profit des petites entreprises qui adhèrent aux centres de gestion intégrés et ce, pour une période de 5 ans à compter de la date de leur adhésion.
* L'octroi, aux petites et moyennes entreprises, d'un abattement d'une part de l'assiette imposable, durant les 3 premières années d'activité, selon un taux dégressif allant de 75%
à 50% puis à 25%.
1. La révision du régime fiscal à l'export, Et ce par :
* L'octroi d'avantages spécifiques aux opérations d'exportation directe, tout en précisant la définition fiscale de l'opération d'exportation.
* La mise en oeuvre du régime de restitution de la taxe sur la valeur ajoutée au titre des achats effectués par les touristes étrangers.
1. L'allègement de la pression fiscale sur les catégories sociales à revenu limité À travers :
* La révision du barème d'imposition des revenus des personnes physiques en relevant le plafond des revenus exonérés d'impôt.
* L'augmentation du montant de la déduction au titre des enfants handicapés et au titre des frais d'études au niveau de l'enseignement supérieur.
* La déduction des intérêts dus au titre des crédits au logement social, du revenu imposable.
1. Une fiscalité moderne adaptée à son environnement et s'appuyant sur les technologies de communication avancées :
* Une plus grande compatibilité entre la législation fiscale et la législation comptable.
* Le regroupement de l'ensemble des textes fiscaux dans un recueil ou code unique en vue de faciliter leur exploitation.
* La création d'un centre d'information fiscale à distance.
* L'avancement dans la réalisation du programme relatif à la mise en place de la fiscalité électronique, à travers la multiplication du nombre d'entreprises inscrites sous le régime de la déclaration et du paiement à distance, en vue d'atteindre 3500 entreprises avant la fin de 2014.
* L'allègement des procédures, en permettant à certains métiers liés au domaine fiscal, d'effectuer, pour le compte des contribuables, les opérations relatives aux déclarations et au paiement des impôts.
1. La possibilité, pour toutes les personnes physiques, de faire une déclaration fiscale à distance, avant la fin de 2014.
2. Une fiscalité juste renforçant la réconciliation entre le citoyen et l'administration et offrant davantage de garanties dans le cadre de la transparence et du respect du devoir fiscal :
* La généralisation des commissions de révision des résultats des travaux du contrôle fiscal, et l'association des professions spécialisées à leur composition, en les habilitant à statuer sur les doléances introduites, avant le prononcé des décisions de taxation d'office.
* L'adoption des formes juridiques appropriées, en vue de consacrer davantage le principe de la juste contribution selon les niveaux réels de revenu, et une plus grande sensibilisation au devoir fiscal par l'utilisation des moyens d'information modernes."


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.