Tunisie-INM : Prévisions météo    Monde : La France condamne fortement la tentative de coup d'Etat au Soudan    Coronavirus : 2 décès et 42 nouvelles contaminations, Bilan du 24 octobre    Tunisie – Quel lien entre le dossier de l'octroi des terres domaniales et le dialogue national ? Qui Saïed est il en train de cibler ?    Octobre rose : Sensibilisation sur le dépistage précoce du cancer du sein à Monastir    Nouvelles nominations au ministère des Technologies de la Communication    Tunisie: Que doit faire le gouvernement en priorité?    Sfax - La grève régionale dans le secteur privé fixée au 28 octobre    La Pologne fait don d'équipements médicaux à la Tunisie    Monde- Daily brief du 25 octobre 2021: Le président Erdogan décide de renvoyer les ambassadeurs de 10 pays    Maradona Cup : Barça – Boca Juniors, en Arabie Saoudite    Najla Bouden s'affiche avec un sac à main hors de prix    Finance : L'association Reconnectt organise la 1ère édition des Journées tunisiennes de la finance "TunFin#21" les 19 et 20 novembre 2021    Baisse de l'investissement déclaré dans l'industrie de 15,6%, à fin septembre 2021    Brahim Debbech : Les concessionnaires ne sont pas visés par les déclarations de Kais Saïed, mais…    Ministère de la Jeunesse et des Sports : Une subvention de 90 mille dinars aux clubs de football de deuxième division    La docteure tunisienne Basma Makhlouf Shabou nommée Chevalier de l'ordre des arts et des lettres    La Turquie parie sur l'Afrique, pari gagnant    Les chiffres effarants de la contrebande de pneus en Tunisie !    Inédit : Accroissement des salaires des fonctionnaires de 1618 millions de dinars au seul mois d'août    John Kerry rassure Najla Bouden sur la poursuite de l'appui américain à la Tunisie    Décès d'Abdelmajid Chaker, l'ancien ministre de Bourguiba    Ligue 1 Pro : Que des classiques en retard    Ligue 1 France : Khazri dans l'Equipe type de la J 11    Abdellatif Mekki préconise de revenir sur le coup d'Etat en rectifiant la situation d'avant le 25 juillet    Salon MOOD TALENT: 38e édition l'hôtel à Dar El Marsa du 5 au 7 novembre    Hechmi Louzir : Aucun chien n'a été maltraité dans nos laboratoires !    Ridha Lénine : L'heure du tri a sonné !    Tunisie – météo : Pluies orageuses intenses sur le Nord et le Centre-est    Zouhair Maghzaoui revendique l'organisation d'un dialogue national global    UBCI : PNB en hausse de 9% à fin septembre 2021    Tunisie : Les prix des œufs et des poissons sont désormais encadrés    Tunisie-JCC 2021 : Modalités d'achat et prix des billets    Zammour Trekking revient dans une 4ème édition du 4 au 8 novembre 2021    La Fifa et la CAF saluent l'introduction de la VAR en Tunisie    Un fort séisme secoue Taïwan    Barça vs Real Madrid en direct et live streaming : Comment regarder le match?    Anthony Fauci au cœur d'un scandale impliquant un laboratoire en Tunisie    Foot-Europe: le programme du jour    LC Afrique (2e tour retour) – Espérance ST : obligation de résultat pour retrouver la phase de poules    Ammar Mahjoubi: Violence et insécurité à l'époque romaine    Erdogan expulse dix ambassadeurs dont ceux de la France, des USA et de l'Allemagne    Photo du jour : Un « bijou » architectural construit à des dizaines de mètres de la présidence du gouvernement !    Tunisie : L'état d'exception face aux tentations d'ingérence internationale    21ème édition du festival de l'Asbu : Six prix pour la Tunisie    Migration clandestine Mahdia : mandat de dépôt contre les passeurs    Le ministère des Affaires culturelles rend hommage au scénographe Kais Rostom    Puissance et coopération dans la gouvernance du changement climatique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Caisse de dépôts et de consignations, Agence Tunisienne du Trésor, Médiateur Fiscal et réforme
Publié dans Leaders le 12 - 10 - 2009

Pour renforcer « une politique financière efficiente et une fiscalité équitable », le programme 2009-2014 du président Ben Ali énonce une série de nouvelles mesures dont notamment la réforme du système fiscal tunisien, la réduction des taxes douanières et du nombre de taux en vigueur, la création d'une caisse de dépôts et de consignations, d'une Agence Tunisienne du Trésor, Médiateur Fiscal ainsi que l'institution d'un régime fiscal spécifique pour les PME. Point 13 du Programme « Ensemble, Relevons les défis ».
"Nous avons pu préserver, au cours des périodes précédentes, les équilibres financiers du pays et avons mis en place les fondements de l'efficacité et de la transparence dans la gestion des dépenses publiques, ce qui a valu à la Tunisie d'être classée dans le premier groupe des pays du monde dans ce domaine.
Nous oeuvrons à faire progresser encore plus ce qui a été réalisé jusqu'à présent, en vue d'élever le niveau d'efficacité de la politique financière, d'en améliorer les normes, et de renforcer la performance du système fiscal, au service du développement, de l'entreprise et du citoyen.
A cette fin, nous nous emploierons à :
1. Poursuivre la réduction des taxes douanières et la réduction du nombre de taux en vigueur ; Dans le but de :
* renforcer la compétitivité de l'économie nationale,
* éviter le phénomène de détournement des importations et alléger les procédures,
* s'orienter vers l'instauration d'un même régime douanier pour toutes les importations, indépendamment de leur provenance ; et ce, par une baisse du nombre de taux douaniers de 6 actuellement à 4 en 2014, tout en veillant à ce que le taux le plus élevé n'excède pas 15%.
1. Réformer le système fiscal à la lumière des évolutions que connaissent les pays partenaires et concurrents en réduisant la pression fiscale sur l'entreprise au titre de l'impôt sur les bénéfices, ou de certains éléments de coût de production, tout en adoptant des mesures parallèles au niveau du système fiscal pour préserver les équilibres financiers de l'Etat
2. Réexaminer les modalités de restitution de la TVA afin de les simplifier et de les accélérer en vue de préserver la liquidité de l'entreprise.
3. La création de la fonction de « Médiateur fiscal ».
Afin de contribuer à la solution des problèmes posés au sujet de la déclaration fiscale, avant d'engager la procédure judiciaire, et ce en instituant la fonction de « Médiateur fiscal » à l'instar du « médiateur bancaire » avec pour mission de rapprocher les points de vue entre l'administration et le contribuable.
4. La création de la « Caisse de Dépôts et Consignations », aux normes reconnues sur le plan international, et qui aura pour mission de :
* Superviser les régimes d'épargne, en particulier l'épargne postale, les régimes d'épargne qui bénéficient d'avantages fiscaux ainsi que les garanties consignées.
* Placer ces ressources, en particulier sur le marché financier, de manière à en garantir le rendement et à dynamiser le marché.
* Réaliser des investissements stratégiques de long terme dans le domaine des nouvelles technologies, de l'infrastructure et des grands projets.
* Développer le capital risque et favoriser la création de la petite et moyenne entreprise de manière à contribuer à la création d'emplois additionnels.
1. La création de « l'Agence Tunisienne du Trésor » qui assurera :
* La supervision des émissions du trésor.
* La gestion de la dette publique.
* La maîtrise de la gestion des liquidités de l'Etat.
De manière à assurer la gestion dynamique de la dette publique et à optimiser l'emploi des ressources du trésor.
1. La réforme du système comptable dans le sens de l'adoption des normes internationales, En vue d'améliorer la transparence des informations financières, de renforcer la confiance des investisseurs et de stimuler le marché financier.
2. L'institution d'un régime fiscal spécifique pour les petites et moyennes entreprises, Fondé sur :
* La révision du régime forfaitaire pour qu'il s'adapte mieux au niveau de développement économique.
* La généralisation de l'abattement fiscal de 20% de l'assiette de l'impôt au profit des petites entreprises qui adhèrent aux centres de gestion intégrés et ce, pour une période de 5 ans à compter de la date de leur adhésion.
* L'octroi, aux petites et moyennes entreprises, d'un abattement d'une part de l'assiette imposable, durant les 3 premières années d'activité, selon un taux dégressif allant de 75%
à 50% puis à 25%.
1. La révision du régime fiscal à l'export, Et ce par :
* L'octroi d'avantages spécifiques aux opérations d'exportation directe, tout en précisant la définition fiscale de l'opération d'exportation.
* La mise en oeuvre du régime de restitution de la taxe sur la valeur ajoutée au titre des achats effectués par les touristes étrangers.
1. L'allègement de la pression fiscale sur les catégories sociales à revenu limité À travers :
* La révision du barème d'imposition des revenus des personnes physiques en relevant le plafond des revenus exonérés d'impôt.
* L'augmentation du montant de la déduction au titre des enfants handicapés et au titre des frais d'études au niveau de l'enseignement supérieur.
* La déduction des intérêts dus au titre des crédits au logement social, du revenu imposable.
1. Une fiscalité moderne adaptée à son environnement et s'appuyant sur les technologies de communication avancées :
* Une plus grande compatibilité entre la législation fiscale et la législation comptable.
* Le regroupement de l'ensemble des textes fiscaux dans un recueil ou code unique en vue de faciliter leur exploitation.
* La création d'un centre d'information fiscale à distance.
* L'avancement dans la réalisation du programme relatif à la mise en place de la fiscalité électronique, à travers la multiplication du nombre d'entreprises inscrites sous le régime de la déclaration et du paiement à distance, en vue d'atteindre 3500 entreprises avant la fin de 2014.
* L'allègement des procédures, en permettant à certains métiers liés au domaine fiscal, d'effectuer, pour le compte des contribuables, les opérations relatives aux déclarations et au paiement des impôts.
1. La possibilité, pour toutes les personnes physiques, de faire une déclaration fiscale à distance, avant la fin de 2014.
2. Une fiscalité juste renforçant la réconciliation entre le citoyen et l'administration et offrant davantage de garanties dans le cadre de la transparence et du respect du devoir fiscal :
* La généralisation des commissions de révision des résultats des travaux du contrôle fiscal, et l'association des professions spécialisées à leur composition, en les habilitant à statuer sur les doléances introduites, avant le prononcé des décisions de taxation d'office.
* L'adoption des formes juridiques appropriées, en vue de consacrer davantage le principe de la juste contribution selon les niveaux réels de revenu, et une plus grande sensibilisation au devoir fiscal par l'utilisation des moyens d'information modernes."


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.