Hausse de l'encours de la dette publique de 12,2%, à 101,2 milliards de dinars, à fin août 2021    Nabeul : Saisie de 4 tonnes de semoule et 47658 litres de lait    Erdogan expulse dix ambassadeurs dont ceux de la France, des USA et de l'Allemagne    Affaire des licences de taxis collectifs : 11 suspects dont deux anciens gouverneurs    Photo du jour : Un « bijou » architectural construit à des dizaines de mètres de la présidence du gouvernement !    La FTF en total soutien de Maher Karoui    Tunisie : Le monde change, la STEG « évolue »    Etoile du sahel : Agression de certains policiers sur Maher Karoui    FC Barcelone vs Real Madrid : Liens streaming pour regarder le match    Manifestation contre Kaïs Saïed devant le consulat de Tunisie à Pantin    Dernière minute – Chiffres officiels : Quasi-blocage de l'investissement, fin septembre 2021    Tunisie – La STEG suspend ses services en ligne    COVID 19 : La Russie enregistre une flambée inédite de la situation épidémiologique    Tunisie : L'état d'exception face aux tentations d'ingérence internationale    Nouvelles mesures imposées aux voyageurs en prévision d'une nouvelle vague Covid-19    Tunisie : L'ancien ministre Abdelbaki Hermassi n'est plus    Importation des voitures de luxe : L'austérité doit concerner les voitures administratives et non pas les voitures privées    La cheffe du gouvernement reçoit Ons Jabeur    Infrastructure : Le stade olympique de Sousse opérationnel dès mars 2022    Décès de l'ancien ministre Abdelbaki Hermassi    Forum des DSI : "Tunisie Telecom veut être le label de confiance pour les PME/PMI dans la transformation digitale"    Monopole, spéculation et contrebande : cinq ministères s'engagent dans la lutte    Tunisie : Le Pass vaccinal obligatoire pour accéder presque partout dès le 22 décembre 2021    L'Office des œuvres scolaires se digitalise    Commémoration du 8ème anniversaire de l'Attaque terroriste du 23 octobre 2013    21ème édition du festival de l'Asbu : Six prix pour la Tunisie    Dialogue national- Noureddine Tabboubi appelle à la participation des partis politiques    Foot Tunisie : Programme des matches de samedi    Tunisie – Météo: Retour progressif d'un temps hivernal avec baisse des températures    France-Ligue1 : Saint-Etienne, Wahbi Khazri buteur    La Grenade de Gabès avec label AOC débarque sur les marchés de la région    Tunisie-Ligue 1 (J2): les matches de ce samedi    Le comité de défense de Mehdi Ben Gharbia dénonce les violations à son droit à la santé    Processus politique : L'ONU confiante en la Tunisie    Tunisie – France : Entretien téléphonique Charfeddine-Darmanin    Cour de cassation : I Watch appelle l'exécutif à entériner la nomination de Moncef Kchaou    Abdelaziz Kacem: L'intelligentsia ou la ménopause du cogito    Migration clandestine Mahdia : mandat de dépôt contre les passeurs    Le ministère des Affaires culturelles rend hommage au scénographe Kais Rostom    Ephéméride – 20 octobre 2011 : Les rebelles islamistes assassinent Mouammar Khadafi    Monde- Daily brief du 21 octobre 2021: La Turquie menace d'expulser 10 ambassadeurs occidentaux    Vient de paraître - Un nouveau recueil poétique de Abdelaziz Kacem : «Quatrains en déshérence»    Puissance et coopération dans la gouvernance du changement climatique    "Rouhaniyet" Nefta sous le signe "Hanin" du 4 au 7 novembre 2021    Djaili Amadou Amal lauréate de la sixième édition du prix Goncourt en tournée en Tunisie    Monde- Daily brief du 20 octobre 2021: Poutine décrète une semaine chômée payée pour freiner l'épidémie de Covid-19    Donald Blome proposé ambassadeur auprès de la République Islamique du Pakistan    Ministre des Affaires culturelles: La situation sociale des artistes est notre priorité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Lutte contre la corruption dans le secteur de l'ingénierie en Tunisie
Publié dans Leaders le 31 - 01 - 2017

Selon l'Ordre des Ingénieurs Tunisiens, le peuple des ingénieurs compte 53 000bâtisseurs, créateurs, architectes du développement technique et économique du pays, … si toutefois leurs éducations réussies et leurs sens à la conscience sociale et collective développés.
Dans ses différents métiers, l'ingénieur génie civil, génie climatique et énergétique, génie électrique, génie mécanique, génie industriel, génie chimique … opérant dans le public ou le privé, peut être témoin de la corruption ou pire, acteur de la corruption.
Il peut être, à une ou plusieurs occasions de sa carrière professionnelle, responsable de la mise en place de cahiers de charges techniques et dudépouillementdes offres soumises aux Appels d'Offres(pour services ou pour acquisition d'équipements). Dans les deux étapes, il peut être tenté par un enrichissement illicite asseyant une ingénierie obsolète et l'acquisition d'équipements bas de gamme.
La seconde république Tunisienne a déclaré la guerre à la corruption. Au lendemain de la révolution et vu l'étendue de la corruption perçue par tout un chacun en Tunisie, une commission a été créée pour mettre à nu toutes les malversations commises : la commission nationale d'investigation sur les affaires de corruption et de malversation présidée par feu Abdelfattah Amor. Cette instance a été en charge de réceptionner les doléances, d'enquêter sur les cas de corruption qui ont eu lieu sous la présidence de Ben Ali (depuis 1987). Pour la période transitoire, une instance nationale de lutte contre la corruption (acronyme INLUCC) s'est substituée à la Commission d'investigation sur les affaires de corruption et de malversation. A terme la Tunisie sera dotée d'une Instance constitutionalisée par l'article 130 de la constitution de 2014 dénommée Instance de la bonne gouvernance et de la lutte contre la corruption. Avec cette instance de contrôle et pour être efficient dans l'éradication de ce fléau,l'arsenal juridique doit renfermer des lois pénales sévères.
Pour revenir au peuple de l'ingénierie, l'INLUCC avec le concours de l'Ordre des Ingénieurs Tunisiens s'est employée à assainir cet espace professionnel et à immuniser les nouvelles générations contre la corruption. Pour ce faire, ces instances et le Ministère de l'enseignement supérieur devraient constituer une commission tripartite qui aurait à sa charge la mise en place, dans le cadre des programmes universitaires, de contenus de cours obligatoires en matière d'éthique du métier et de lutte contre la corruption (le principe peut être étendu aux étudiants en général).
Par ailleurs dès à présent nous devrions, société civile, MES, Inlucc et OIT, sensibiliser à la conscience sociale sur la gravité de la corruption et ses retombées négatives.C'est dans ce cadre que l'association Houmet Al Joumhouria en partenariat avec le Club Génie Industriel de l'ENIT organise demain à l'Ecole Nationale des Ingénieurs de Tunis une conférence débat sur « L'état des lieux de la lutte contre la corruption en Tunisie: Quel rôle pour l'ingénieur?
Par ailleurs, il me parait nécessaire d'impliquer les ingénieurs dans le combat contre la corruption et d'encourager la délation ; dans ce cas la délationest un devoir civique plutôt qu'un acte méprisable.
Je finis par une citation d'Honoré de Balzac (Le père Goriot):
La corruption est en force, le talent est rare. Ainsi, la corruption est L'arme de la médiocrité qui abonde, et vous en sentirez partout la pointe.
Travaillons pour rendre le talent abondant et la médiocrité rare.
Nihel Ben Amar
Ingénieure
Professeure en Génie Chimique, INSAT


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.