Ons Jabeur écarte de son chemin la 3ème mondiale Karolina Plíšková et se qualifie pour les quarts de finale du Qatar Total Open    Coronavirus : Sonia Bechikh appelle à éviter le port des masques de protection pour les personnes non contaminées    Tunisie : Le pays aux deux Etats dans l'Etat : L'Etat tunisien et l'Etat de Carthage    Coronavirus en France: le dernier jour du carnaval de Nice annulé (maire)    Des députés dénoncent l'absence d'une représentativité régionale dans le gouvernement    En vidéo : Le digital au cœur du congrès international de l'Ordre des Experts Comptables de Tunisie    Double nationalité, Korchid demande des explications à Fakhfakh    Entreprises publiques en difficulté | Une bombe à retardement    CONDOLEANCES : Mounira BELHADJ    La grippe porcine fait 1 mort à Béja    Mansour Moalla célébré pour son œuvre et la pertinence de ses analyses visionnaires (Album Photos)    Les membres du gouvernement Fakhfakh répartis par gouvernorat    Modernisation du canal Medjerda : Prêt de 27,5 millions d'euros de la KFW    Abir Moussi : La corruption a été lancée lors du gouvernement de la Troïka dans lequel Fakhfakh avait occupé des postes ministériels    Samsung Blues Festival du 06 au 10 mars 2020 au palais Ennejma Ezzahra (les artistes en vidéos)    Plan gouvernemental de Fakhfakh : Tolérance zéro pour le crime, le terrorisme et la corruption politique    Crédits d'investissement destinés aux PME : L'Etat prend en charge 3 points du taux d'intérêt    Gouvernement Fakhfakh : Ennahdha votera la confiance    Kasserine : Un terroriste abattu par la garde nationale    Discours intégral d'Elyès Fakhfakh devant le Parlement    Prévisions météorologique de l'INM : Retour des pluies au début du mois de mars    Football : LA FTF dévoile le calendrier du reste de la saison    Ligue des champions : Suivez les quarts de finale sur Tunisie Numérique    Programme TV du mercredi 26 février    Tunisie: Le vote en faveur du gouvernement de Fakhfekh n'est pas un “chèque en blanc”, selon un dirigeant d'Ennahdha        CAN 2021 : Le Zimbabwe interdit d'accueillir les matchs internationaux    CAN 2021 (éliminatoires) : les arbitres des matches de la Tunisie face à la Tanzanie    Mohamed Ennaceur appelle à une conférence nationale élargie pour sceller une véritable union nationale sur des programmes consensuels    Coronavirus : un Français est mort à Paris    BCT | Evolutions économiques et monétaires : Un taux d'inflation moyen de 5,3% en 2020    Zamalek – Espérance de Tunis : Sur quelle chaîne voir le match ?    Inspection comportementale en profondeur, la surveillance avancée des processus pour contrer les attaques    Un deuxième terroriste abattu à Kasserine    Stress hydrique    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 26 février à 07H00    Festival International Les Francophonies de Sousse du 5 au 8 mars 2020 (Programme)    Décès de l'ancien « Raïs » égyptien Hosni Moubarak    Décès de l'ex président égyptien, Hosni Moubarak    Contrepoint | Culture : à la recherche d'une vision    Festival du Rire de Tunis 2020 | Laurent Baffie : un humour transgressif    Hosni Moubarak n'est plus    «La conférence des oiseaux» de Naoufel Azara à El Teatro : Une élévation par le texte et la mise en scène    L'humoriste Samia Orosemane en tournée internationale fait une pause au Royal Thalassa Monastir    Coronavirus : trois nouveaux morts en Iran    Programme TV du mardi 25 février    Le quinzième épisode du festival Jazz à Carthage 2020    Le festival « Sicca Jazz » du Kef souffle sa sixième bougie!    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hamadi khammar - «Immigration clandestine»: Ce que M. Salvini semble en ignorer
Publié dans Leaders le 24 - 01 - 2020

Face à l'honteuse, à l'impudique institutionnalisation de l'ingratitude d'aucuns, par fausse amnésie, interposée, nous ne répondrons que par le biais de notre hypermnésie d'antan, et de tout temps, pour leur rappeler leurs tristes vérités!
Ou, quand cette fameuse "immigration clandestine" choque, exacerbe, surexcite la presse "occidentale", dont certains organes vont jusqu'à donner raison à Marine Le Pen, oubliant que cette immigration s'effectuait, il y a quelques décennies dans le sens inverse sans que personne n'y trouve à redire…
Aussi me permettrais-je, le plus poliment du monde, de réclamer un « soupçon de pudeur»,des divers intervenants, dont les responsables «Européens», de tout bord, et, plus particulièrement, de nos chers, très chers «voisins italiens», dès lors que vous en parlez, que vous jugez, que vous condamnez ces «migrants des temps présents», et, aujourd'hui, et le plus scandaleusement que cela puisse se faire, quand bien même que, venant de lui, ce ne soit guère étonnant, s'agissant de Donald Trump … alors que vos "enfants » , de tous pays (soi-disant) « évolués), donc pas de (Pays de merde), les y ont précédé, à n'en plus pouvoir, et sur plus d'un siècle durant.
Permettez-moi de prendre la «liberté» de vous en rappeler certains faits, inhérents à cette « immigration clandestine », sauf qu'elle se faisait dans un sens diamétralement opposé à celle que nous vivons, qui vous choque, tant, vous excède, à n'en plus pourvoir, oublieux d'un passé, relativement récent, que vous êtes.
Simple rappel: les "pantesques" (Pantelleria) d'entre eux, qualifiaient "Notre Tunisie", de "Terre Promise", à laquelle il fallait y accéder par quelque moyen que ce soit….
Bravant, disaient, par ailleurs, les "Siciliens", qualifiés, alors, de «touristes clandestins», la mort ou la prison.... ils traversaient, « courageusement », 250 km de mer, pour parvenir au Cap Bon (Tunisie ), et, pour ce faire, choisi cette maudite «immigration clandestine», ayant abouti à la réalisation du rêve de ces trente mille pantesques de vivre au pays qu'ils qualifiaient de «terre promise» = la Tunisie!
Je vous comprends, certes, mais, ce qui précède, m'impose de vous demander, fermement, de choisir les termes, appropriés, la pudicité, aidant,pour en parler…
Je suis trop bien éduqué pour me permettre de suggérer ce que dit cette célèbre formulation: «quand on s'oublie, on fait appel à… Pampers !»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.