Coronavirus | Béja : Fermeture du marché Keireddine Bacha pour 5 jours    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 09 Avril à 11H00 :    Coronavirus : Oussama Mellouli a passé un test qui s'est révélé négatif    Coronavirus : la FTF demande au joueurs de revoir leurs privilèges financiers    Un nouveau coup dur pour le tourisme tunisien : La France exhorte ses ressortissants à ne pas partir en vacances à l'étranger    Abdellatif El Mekki et Slim Choura examinent à Sousse les perspectives de coopération et de partenariat entre les deux ministères    L'avion militaire de retour de Hong Kong arrive cet après-midi à Tunis    Les 3 Présidents se rendent au Carré des Martyrs à Sijoumi    Nissaf Ben Alaya : la diminution du nombre des cas confirmés enregistrés ces derniers jours est le résultat du respect de la quarantaine globale par les citoyens    Coronavirus – Espagne : Plus de 15 mille morts et 150 mille contaminés    L'ANETI lance sa plateforme digitale de formation en ligne : «ANETI Tkawen» !    La Tunisie rend un vibrant hommage à ses Martyrs à l'occasion du 82ème anniversaire des évènements du 9 Avril 1938    Covid-19 : la Banque africaine de développement crée un fonds doté de 10 milliards de dollars    Tunisie: Les besoins en masques médicaux sont estimés à 30 millions d'unité, selon la porte-parole du gouvernement    Tunisie: En prévision du Ramadan, importation de 60 tonnes de viande    Météo: Prévisions pour jeudi 09 avril 2020    Covid-19 : l'UPMI appelle les entreprises à préserver l'emploi de l'ensemble de leurs salariés    Mourinho viole le confinement et s'excuse    Salem Labiadh et Issam Chebbi disent être visés par des menaces terroristes    La Poste Tunisienne émet deux timbres- poste pour rendre hommage à Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi    Un gain budgétaire de 6,6 milliards DT    Ronaldinho quitte la prison    Décès d'Antic, ex-coach du Real et de l'Atlético Madrid    Prolongement des contrats des joueurs expirant le 30 juin    La Tunisie jugée désormais « conforme pour l'essentiel »    Les modalités d'application des mesures sur la table de discussions    L'UE en échec sur la réponse économique au virus    Trump menace de suspendre la contribution américaine    Toujours aucun cas confirmé de coronavirus    Ras-le-bol et manque de moyens    D'une main sèche et brûlante…    Axefinance offre des repas aux travailleurs de la santé    Artistes et intellectuels, comment vivent-ils le confinement (II)    Créer dans l'urgence et la solidarité    Vers quelles autres manipulations ?    Prolongement du Confinement au-delà du 15 avril pour la France    Le Qatar réfute les allégations de corruption autour de la Coupe du monde    Tunisie: Deux timbres postaux à l'effigie de Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi    La famille de La Presse en deuil : M'Hamed Jaïbi, n'est plus    COVID-19: le fondateur de Twitter donne 1 milliard de dollars    Covid-19 | Trump menace de suspendre la contribution américaine à l'OMS    OMS: L'Afrique ne sera pas un terrain d'essai pour les vaccins contre le COVID-19    Michèle Gazier : Il était une fois Leila Menchari    Elizabeth II aux britanniques: “C'est un temps de disruption dans la vie de notre pays”    Beit El Hikma se dote d'une cellule de veille pour suivre les données relatives au Covid-19    La Fondation Kamel Lazaar lance l'appel à projets “Culture Solidaire”    Olivier Poivre d'Arvor: Leïla Menchari, ma reine de Carthage    Retour sur le décès de la célèbre décoratrice tunisienne Leïla Menchari, emportée par le Coronavirus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Jean Daniel, le Tunisien, par Guy Sitbon
Publié dans Leaders le 21 - 02 - 2020

Il avait fait de la Tunisie sa seconde patrie. Dès qu'il trouvait un créneau de liberté dans son agenda surchargé, d'un saut il se retrouvait à Sidi bou Saïd, plus précisément au Dar Saïd où l'attendait sa chambre attitrée aux triples fenêtres en moucharabia donnant sur le Golfe.
Sidi Bou, en ce tout début des années 60, n'avait pas grand'chose de commun avec le charmant village touristique qu'il est devenu aujourd'hui. Sa rue principale était à peu près déserte. En lieu et place des actuelles boutiques de souvenirs, se prélassaient échoppes de bouchers, marchands de légume, épiciers ronronnant une bonne partie de la journée. Hormis quelques maisons habitées par une aristocratie millénaire, la plupart des maisonnettes suintaient d'une digne indigence non moins antique.
Correspondant du Monde, je crois bien avoir été le premier journaliste à m'y établir dans une maison dotée d'une large terrasse à l'aplomb de la falaise proche de l'actuel Café des Délices. Mon ami Jean Daniel prit ses habitudes à l'hôtel. Le sociologue et romancier Jean Duvignaud nous rejoignit avec son épouse puis le journaliste du New York Times Thomas Brady. Suivirent Arslan Humbaracchi, un ex-communiste turc correspondant de The Economist, Andrew Boroviek pour l'Associated Press, Josette Alia et Raouf Ben Brahem. Les peintres Jalel Ben Abdallah et Hedi Turki y résidaient déjà depuis belle lurette. Quelques diplomates britanniques et grecs nous rejoignirent et tout ce petit monde formait famille, tribu, confrérie sous l'ascendant souverain de Jean Daniel, notre maître à tous.
Jean avant de créer le Nouvel Observateur s'exprimait dans L'Express où il s'était imposé comme le meilleur connaisseur du Maghreb. Proche de Bourguiba et du tout jeune Béji Caïd Essebsi, de Béchir ben Yahmed et de l'imposant Mohammed Masmoudi, de Hédi Nouira et de Taieb Mehiri, rien ne se tramait en ville sans qu'il en soit partie prenante. Ses articles, soigneusement lus et relus, formaient le point de départ de toute réflexion sur les événements du moment.
En vérité, les raisons professionnelles de sa présence à Tunis finirent par passer au second plan. Son bonheur, il le trouvait sur les plages de Gammarth, au restaurant Chez Slah, sur les marches du Café des Nattes de Sidi Bou où, à la nuit tombée, sous la direction d'un cheikh jovial, nous nous asseyons dans l'obscurité pour chanter en chœur du malouf. Chouchana ya Chouchana avait été élevé au rang d'hymne de la confrérie.
Devenu fondateur et directeur du Nouvel Observateur, il ne revint plus à Tunis que pour le plaisir d'y vivre. Son Algérie natale partie en fumée révolutionnaire, c'est en Tunisie, auprès de ses amis, ses frères de cœur et de combat, qu'il retrouvait le parfum et la musique de sa Méditerranée tant aimée. Il nous a quitté hier dans sa centième année. Allah yerhamou.
Guy Sitbon
Lire aussi
La mort de Jean Daniel, le journaliste, l'écrivain et l'ami de Bourguiba
Jean Daniel nous quitte : Pourquoi est-il si difficile pour nos chroniqueurs de dire « je ne sais pas » ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.