HAICA : le dossier de « Hannibal Tv » devant le Parquet pour suspicion de blanchiment d'argent    Jendouba: La mairesse de Tabarka libérée    Le Front de salut national appelle à la tenue d'une élection présidentielle anticipée    Noureddine Taboubi reçoit l'ambassadeur russe    Le déficit commercial alimentaire de la Tunisie s'aggrave de près de 66% jusqu'à fin juillet 2022    CONDOLEANCES : Cécile CHANE    FARK : Samir SASSI    Pourquoi | Les énergies renouvelables    Immigration : Les pays les plus convoités    Libérer l'initiative ...    Galaxy Z Flip4 et Galaxy Z Fold4 disponibles en précommande en Tunisie    Prochainement, une plateforme e-administration pour les Tunisiens à l'étranger    Wifak International Bank autorisé à racheter les assurances Attakafulia    La France refuse un visa à une star Marocaine    L'EST enregistre des départs et des arrivées : La métamorphose!    Le CSS s'enlise : Moncef Sellami rend son tablier    Billet | Les footballeurs sont-ils surpayés ?    Crime crapuleux à Mornag : Le couple meurtrier arrêté    Ariana : Un incendie maîtrisé à Sidi Thabet    «Les Montagnes Acoustiques», les 23, 24 et 25 septembre 2022, au pied de la Table de Jugurtha : La promesse de moments forts    Tashweesh 2022 – Feminist Festival : Des voix féministes à l'honneur en Tunisie    Djerba: Quantité supplémentaire de farine distribuée aux boulangeries    Visas français non délivrés aux marocains : ''rendez l'argent des frais''    Tunisie : Quatorze manifestations parallèles en marge de la TICAD8    Manifestation "La Tunisie chante l'Afrique" en marge du TICAD 08 à la cité de la Culture    Issam Chebbi : la Tunisie est devenue un Etat de non-droit    Tunisie Télécom met en jeu 30.000DT Cash !    Bilan Covid-19 : 153 nouveaux cas enregistrés le 16 août    9075 avocats, selon le dernier recensement officiel    Europa Conférence League (barrages aller): les matches de ce jeudi    Maroc: Mort d'une Française mordue par des chiens errants    Jendouba : les incendies maîtrisés à 80%    Ligue 1 Pro : deux matches amicaux au menu de ce jeudi    WTA Cincinnati : Quand et où regarder Ons Jabeur en simples et doubles jeudi ?    Météo du jeudi 18 août 2022    WTA Cincinnati 2022 : une journée couronnée de succès pour Ons Jabeur    Monde-Daily brief du 17 août 2022: Ukraine : Erdogan et Guterres rencontrent Zelensky demain    Lotfi Abdelli : je ferme ma gueule, je vends mes affaires et je pars !    «Club de chant» de Cyrine Gannoun au Festival International de Hammamet : Une œuvre attachante    Voici les 10 chansons les plus "likées" sur TikTok    Tentative de meurtre Salman Rushdie: La lecture de Gilles Kepel    Néjib Belhedi se prépare pour une traversée dans l'océan parmi les requins    Monde-daily brief du 16 août 2022: Vladimir Poutine accuse les Etats-Unis de faire traîner le conflit en Ukraine    Chiffre du jour : 657 migrants clandestins secourus en un seul week-end    Goethe-Institut Tunis & Central Tunis accueilleront l'exposition The Event of a Thread    Le ministère de l'Intérieur annonce des sanctions contre des syndicalistes sécuritaires    Sfax: 42 migrants égyptiens évacués par l'armée de mer    Gaza : Une guerre politique qui arrache des larmes au musicien Roger Waters    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Bonnes fêtes Maman: On rendait déjà hommage à la mère en tant qu'être à l'origine de la vie durant l'Antiquité
Publié dans Leaders le 29 - 05 - 2022

Par Dr. Lilia Bouguira - Chez les Grecs, la plus grande fête avait lieu à l'équinoxe de printemps : il s'agit de célébrer Rhéa, la mère de tous les dieux, durant une saison au fort symbolisme de fertilité.
Chez les Romains, la célébration de la mère prend la forme des Matraliae. Vers le Ve siècle av. J.-C., les festivités durent plusieurs jours au cours du mois de juin. Les Romains fêtent alors Mater Matuta, la déesse de l'aube et de l'enfantement.
La fête a été abandonnée pendant des siècles en rapport avec kes cultes.
Toujours la religion et ses interdictions.
Ces théologies ou lois religieuses qui veulent intervenir dans tout et tout diriger.
En effet, avec la fin des cultes païens et la domination du christianisme en Europe, il n'est plus question de célébrer la mère.
La mère de Jésus devait impérativement être liée à Dieu et à l'univers théologique plus qu'à la fertilité du printemps. Durant tout le Moyen Âge ou l'ère chrétienne, il n'est donc plus question de fête des Mères.
La tradition réapparaît cependant au XVIe siècle en Angleterre. Le « mothering Sunday » doit permettre aux domestiques des riches familles d'être libres un dimanche dans l'année afin de se retrouver en famille.
À partir du XIXe siècle, diverses célébrations, souvent liées à une organisation ou une ville particulière, tentent de mettre la mère en avant pour lutter contre la dépopulation.
Une préoccupation qui atteindra son summum avec la première guerre mondiale.
Une date qui devient variable selon certains pays.
Elle a ainsi lieu le deuxième dimanche de mai dans de nombreux pays comme la Belgique, l'Allemagne, le Canada, les Etats-Unis, le Brésil, l'Australie et la Nouvelle-Zélande.
Plus éloignée des dates de la France, la Norvège a instauré sa fête des Mères en février. Quant à l'Indonésie, elle la célèbre en décembre.
Rhéa ou Mater Matuta ou Mothering Sunday ou la fête des mères est devenue petit à petit une fête pour célébrer la mère partout dans le monde. De temps à autre, les cloches de faux dieux se remettent à sonner et les larbins qui ont fait de la religion, leur fond de commerce particulièrement les frères musulmans se remettent à jaser. Ils dépersonnalisent l'histoire pour la dépecer et en faire leurs scénarios diaboliques.
Ils la diabolisent en saturant les jours de soi-disant arguments que la mère est célébrée chaque jour dans l'islam et que les anniversaires sont des plans sataniques pour nous éloigner de Dieu.
Oui ils disent et répètent encore: "rijson mine 3amali echaytane". Abomination ou souillure du diable.
En oubliant de souligner qu'il n'y a pire souillure que celle de l'âme et de leurs actes abominables. Ils pervertissent l'histoire autorisant le viol de la mère, son esclavage et son ensevelissement vivante juste parce qu'elle est Femme.
#Les mariages enniqah ou orfi où le corps de la femme est autorisée tour à tour plusieurs fois par jour par différents partenaires comme dans une tournante au nom d''Allah dans leurs guerres terroristes.
#Le niqab ou burqa équivalent d'un tombeau du corps de la femme souillure.
Je saisis cet écrit pour souhaiter bonnes fêtes à ma maman en premier et à toutes les autres qui ont connu la maternité dans leurs corps de femmes de la puberté jusqu'à la réalisation de la procréation.
Elle peut être la mère qui a enfanté ou celle qui a porté ou encore celle qui a allaité ou celle qui a caliné ou......
L'essentiel qu'elle soit femme de la tête au pied.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.