Un Tunisien a tenté de s'immoler par le feu dans les locaux du Consulat général de Tunisie à Milan    Tunisie: Saisie de 30 tonnes de sucre subventionné à l'Ariana    Tunisie: Interpellation de l'individu ayant dicté via un haut-parleur des réponses à une épreuve du bac    Etoile du Sahel : Sans Ammar Jemal et Yassine Chikhaoui, 47 joueurs pour terminer la saison    Sit-in ouvert du bloc du PDL au parlement    Kélibia : Mise en échec d'une tentative d'immigration clandestine de 17 Tunisiens vers l'Italie    Programme TV du samedi 11 juillet    Le ministre libyen des Finances reçu au Palais de Carthage    "Le gouvernement travaille selon une méthodologie rentable", assure Asma Shiri    DERNIERE MINUTE : Un ressortissant tunisien menace de s'immoler par le feu dans le consulat tunisien à Milan    Ensemble pour préserver les acquis    Tunisie : Nouvelair organise un vol de rapatriement de Moscou vers la Tunisie    Mercato : Mohamed Drager en route vers la Bundesliga 2    Tunisie – Ciblage systématique et orchestré des emblèmes de la notoriété de l'Etat    40e jour du décès de Chedly Klibi : La Cité de la culture baptisée au nom de l'illustre ministre de Bourguiba    La saison 2020/2021 de Bundesliga débutera le 18 septembre    Impact de la crise du COVID 19 sur les entreprises tunisiennes : Les PME tournent au ralenti    Université | Reprise des cours en plein été : La grogne des étudiants    Tribune | Comment l'article 77 de la Constitution réduit l'objet du concept de «Sécurité nationale» à celui de «Défense Nationale» ? : Le concept de «sécurité nationale» dans la Constitution tunisienne ? (2e partie)    Tourisme : Près de 50% des adhérents de la FI2T ont procédé à des licenciements (enquête)    L'ambassadeur de la Suède en Tunisie chez Ghannouchi    Ligue 1 : Programme des matchs amicaux d'aujourd'hui    Exclusion des Coupes d'Europe : Manchester City fixé lundi    Météo : Temps idéal pour la baignade!    Un nouveau cas de coronavirus à Sousse    En photos: Arrivage d'un nouveau don d'équipements médicaux    La KFW met en place de nouveaux mécanismes de financement de projets numériques en Tunisie    Le baril du pétrole clôture le 9 juillet 2020 à 42,6 $    Les parties politiques en Tunisie: Le chaînon manquant    Six marins français testés positifs au covid, à leur retour d'une traversée en provenance de Tunis    DE PARTOUT... DE PARTOUT...    Dimanche contre le CSS, lundi en stage à Sousse    Il était une fois... «12 mille dinars pour des Ripoux» !    Cri d'alarme pour les droits d'auteur    Irremplaçable pour toujours !    Un avertissement sans frais à Netanyahou    Une centrale photovoltaïque flottante aux Berges du Lac de Tunis sera inaugurée en 2021    Algérie : Interdiction de circulation automobile entre 29 wilayas    Tunsie : La Cité de la Culture officiellement baptisée au nom de Chedli Klibi    Lancement du nouveau projet du Ballet de l'Opéra de Tunis : «Empreintes dansées» dans les régions    Utopies Visuelles à Sousse (du 10 au 26 juillet 2020) : Une édition en partie digitale    Portrait poignant de deux afghanes sous le joug masculin    Un Tunisien remporte le 1er prix d'un concours mondial de poésie, Découvrez son poème    32 nouveaux décès en France en 24 heures    469 nouveaux cas en Algérie en 24 heures    L'Ocean Viking sur le point de débarquer 180 migrants en Sicile    Plus de 1 000 nouveaux cas en 24 heures    Une étudiante tunisienne active dans le secours des migrants remporte le prix de l'organisation Pro-Asyl-2020    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Elections du 24 juillet : Que faire avec les ex-responsables RCDistes ?
Publié dans Le Quotidien le 19 - 04 - 2011

Une grande polémique sur les conditions d'inéligibilité des ex-responsables RCDistes a été soulevée suite aux propos tenus par M. Béji Caïd Essebsi lors de l'ouverture, samedi dernier, de la conférence des gouverneurs.
Le gouvernement provisoire n'est, semble-t-il, pas prêt à entériner le projet de Décret-loi sur les élections dans sa version actuelle, telle que présentée par l'Instance supérieure pour la préservation des objectifs de la Révolution. Le premier ministre a déjà ouvertement exprimé des réserves quant aux articles concernant la parité parfaite dans les listes de candidats et, notamment, l'exclusion des RCDistes ayant assumé des responsabilités durant les 23 dernières années. Lors de la conférence des gouverneurs, M. Béji Caïd Essebsi a demandé d'approfondir les discussions sur cette question. Dans ce cadre, il a entamé depuis la fin de la semaine dernière une série de consultations avec les partis et les personnalités politiques. «Le Quotidien» a approché ces sensibilités politiques pour sonder leurs points de vue sur cette question.
Les réserves des uns
Parmi les partis consultés, le Parti démocratique progressiste (PDP) et le Parti du travail tunisien (PTT) ont été les seuls à émettre des réserves sur le mode adopté pour l'exclusion des ex-responsables RCD de la course aux élections.
Issam Chebbi, membre du bureau politique du PDP, a rappelé que «l'inéligibilité ne devrait normalement être prononcée que sur la base d'une décision de justice à l'encontre des personnes impliquées dans des malversations et des passe-droits», soutenant que «le RCD est déjà rejeté au sein de la population et il ne s'agit nullement d'une chasse aux sorcières contre les ex-RCDistes».
Quant à Abdeljelil Bédoui, dirigeant fondateur du PTT, il a affirmé, lui aussi, que «la décision d'exclusion est du ressort de la justice en rapport avec des affaires de passe-droits. On châtie ceux qui ont dérapé». Il a toutefois nuancé sa position en soulignant que «la lenteur avec laquelle les dossiers sont en train d'être traités, aussi bien devant les tribunaux que dans les commissions, est aussi pour quelque chose dans cette prise de décision hâtive. Le peuple ne saurait attendre indéfiniment».
La certitude des autres
Un autre son de cloche prévaut chez les autres partis. Abderrazek Hammami, Secrétaire général du Parti du travail national démocratique (PTND) a déclaré que «cette exclusion est une décision équitable eu égard aux crimes perpétrés par ces responsables durant deux décennies et ce n'est pas chèrement payé».
Khalil Ezzaouia, Secrétaire général-adjoint du Forum démocratique pour le travail et les libertés (FDTL) a soutenu «l'inéluctabilité d'une telle décision à l'encontre de ces personnes pour rompre avec l'ère de l'impunité, car un processus révolutionnaire implique systématiquement des châtiments contre les responsables du régime déchu et du parti dissous qui était la cheville ouvrière des dépassements».
Noureddine Bhiri, membre de la direction d'Ennahda, a expliqué que «son parti ne saurait qu'adhérer à cette attitude prônée par l'Instance supérieure pour la réalisation des objectifs de la Révolution, en respect des règles du travail collectif». M. Bhiri a souhaité que «le gouvernement provisoire entérine cette décision pour accorder davantage de crédibilité à l'opération électorale du 24 juillet prochain».
Jounaïdi Abdeljawed, membre du Secrétariat national d'Ettajdid, a proposé que «davantage de précisions soit énoncé concernant les postes excluant leurs titulaires, ex-RCDistes d'éligibilité pour éviter les problèmes au niveau de la haute commission indépendante des élections». M. Abdeljawed a été catégorique pour «inclure les responsables locaux et régionaux qui ont contribué directement aux anciennes élections».
Il est donc clair que le RCD dissous traîne encore un lourd passif. Le processus de transition n'a pas encore attisé la colère de la population et de sa classe politique. Aurait-on pu, par ailleurs, s'attendre à une autre position alors que les affaires de corruption et de passe-droits traînent toujours le pas ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.